Imprimer

Gépij : un groupement d’éducateurs à Marseille



Mis à jour le: 08-01-2014

Contact action : >> LACROIX Marie-Léa : consulter sa fiche

Type d'action :

  • Protection de l'enfance
  • Jeunesse
  • Accès aux droits
  • Gouvernance, partenariats institutionnels
  • Nouvelles pratiques professionnelles
  • Diagnostic partagé

Région : Provence-Alpes-Côte d'Azur

Porteur(s) de l'action :
Groupement d'éducateurs pour l'insertion des jeunes (association loi 1901)

Objectif(s) et bref descriptif :
Afin de poursuivre le travail d'accompagnement éducatif auprès des jeunes de Marseille suite à la fermeture de leur service, trois éducateurs décident de monter en 2005 leur propre structure. Le groupement d'éducateurs pour l'insertion des jeunes (GEPIJ) est organisé de façon horizontale, en co-portage par tous les professionnels permettant à chacun de travailler dans un contexte de responsabilité et d'autonomie renforcés. Un cadre qui favorise l'émergence de nouvelles pratiques professionnelles, plus adaptées aux spécificités du public rencontré (jeunes très marginalisés ne souhaitant plus ou ne sachant pas comment s’inscrire dans les dispositifs de droit commun).

Origine(s) :
En 2005, suite à la fermeture pour raisons économiques de l'association d'accompagnement professionnel qui les employait, trois éducateurs sont licenciés économiquement et se trouvent empêchés de poursuivre les nombreux accompagnements qu'ils assuraient. En prolongeant le dialogue avec les jeunes et les partenaires, ils constatent que si leur service n'existe plus, les besoins demeurent et se renforcent. Les trois professionnels décident alors de mettre à profit cette période de recherche d'emploi pour réfléchir à la création d'une nouvelle structure susceptible de prendre le relais mais dans des modalités nouvelles. Déplorant le fonctionnement pyramidal des établissements classiques, fractionnant les tâches et diluant les responsabilités, les trois éducateurs réfléchissent à une organisation plus horizontale, plus coopérative et sans hiérarchie, susceptible de renforcer l'autonomie et la créativité de chacun dans l'ensemble des tâches dévolues à un service : accompagnement professionnel bien sûr, mais aussi gestion administrative et financière, recherche de partenaires, etc...
Le groupement d'éducateurs pour l'insertion des jeunes (Gepij) voit le jour en 2005, sous la forme associative. Si la vie institutionnelle revêt des aspects classiques, avec notamment un bureau et un conseil d'administration (CA), l'organisation de la structure est quant à elle tout à fait inédite : l'équipe en revendiquant son appartenance au secteur de l'ESS, souhaite miser sur la coopération à travers le co-portage, qui favorise la libre expression de chacun dans sa volonté d'innover et dans la mise en œuvre de projets. Original, le projet reste celui de professionnels chevronnés et motivés ayant déjà fait leur preuve sur le terrain. Sollicités, les partenaires financeurs suivent et encouragent l'association : en 2007, Gepij embauche les trois éducateurs fondateurs et en 2008, l'association emménage dans le 5ème arrondissement de Marseille. Gepij a depuis lors employé jusqu'à six personnes.

Description détaillée :
Si Gepij partage les finalités classiques d'un service éducatif – soutien aux jeunes les plus marginalisés dans leur insertion sociale et professionnelle – son action demeure assez singulière dans ses modalités, notamment organisationnelles. Le conseil d'administration et l'équipe revendiquent en effet fortement les valeurs de coopération et d'égalité portées par l'économie sociale et solidaire : dès lors le GEPIJ se présente comme un lieu d'expression démocratique ayant une aptitude à innover et à contribuer au développement local. Ce credo se traduit au niveau opérationnel par plusieurs originalités :

La première réside sans doute dans l'implication des salariés dans la gouvernance associative. Ainsi le CA admet en son sein des salariés qui représentent l'équipe (dans la limite d'un quorum maximum autorisé). Les réunions du CA invitent les salariés non membres à se joindre au groupe et à partager ainsi leur point de vue. Les prises de décision du bureau se font dans la discussion et la concertation avec l'équipe. Il s'agit là de garantir le sens de l’action par un lien privilégié entre gouvernance et terrain. L'ambition de l'association est enfin de formaliser à moyen terme la participation du public à ces instances.

Sur le plan managérial le Gépij fonctionne en co-portage, c'est à dire qu'il n'y a pas de degré hiérarchique entre les salariés qui effectuent de manière transversale toutes les tâches liées à l'activité : rédaction des projets, rencontres avec les financeurs et les partenaires, suivis éducatifs des jeunes, rédaction des bilans, gestion budgétaire, le tout avec une stricte égalité salariale. Ce principe permet une grande liberté dans l'accomplissement des tâches et demande une communication constante entre tous les membres de l'équipe, celle-ci étant considérée comme un tiers dans la relation éducative établie avec les jeunes. Dans ce cadre, la cohésion de l'équipe est globalement renforcée.

De son côté, l'action éducative auprès des jeunes - qu'ils aient plus ou moins de 16 ans - s'inscrit pleinement dans les savoir-faire et savoir-être de la profession. L'enjeu pour les éducateurs est d'éviter le cumul de périodes d'errances et de ruptures, qu'elles soient scolaires ou familiales. L'accompagnement éducatif et social consiste notamment à lever les freins à l'insertion, régler les différentes problématiques rencontrées (logement, santé, famille, ressources, justice...) tout en favorisant l'accès aux dispositifs de droit commun, qu'il concerne le volet social ou plus spécifiquement l'insertion professionnelle.

Pour ce faire, les professionnels de Gépij proposent au jeune une véritable disponibilité allant bien au-delà des horaires de bureau et des accompagnements physiques dans les démarches qui semblent le nécessiter. Ces suivis renforcés et individualisés sont menés durant des périodes allant de 4 à 6 mois. Bien implantés localement, les professionnels du Gépij promeuvent par ailleurs, auprès de tous les partenaires, le travail en co-accompagnement. Cette technique consiste à rassembler tous les intervenants autour d'une situation de façon planifiée et régulière et à procéder à des échanges de diagnostics et de regards pour affiner les réponses apportées par les différents services de sorte à les rendre plus pertinentes.

De façon générale, l'organisation de la structure permet aux professionnels de travailler en autonomie et de développer de nouveaux projets. En effet, le Gépij ne souhaite pas s'inscrire dans une pratique figée, mais au contraire faire évoluer son intervention en favorisant l'émergence rapide de projets répondant à un réel besoin. C'est pourquoi les interventions éducatives s'articulent autour d'une pratique professionnelle de terrain, des constats relevant de celle-ci et du développement de projets prenant en compte ces constats. Cette articulation – pratique, constat, projet – permet la réalisation d'actions répondant à des besoins repérés et validés au contact du public, elle permet aussi aux éducateurs de Gépij de diversifier leur pratique et de rester en « mouvement ».


Quelques exemples d’interventions de GEPIJ

Dans le cadre de « l'Action éducative de remobilisation des jeunes sur leur parcours CIVIS (contrat d’insertion dans la vie sociale) », le Gépij est un outil pour les conseillers de la Mission Locale quand la situation de la personne nécessite la mise en place d’un suivi social renforcé. En accord avec cette personne, le conseiller va transmettre une fiche de liaison à l'attention des éducateurs du Gépij. L’intervention prendra alors la forme d’un co-accompagnement avec les conseillers Mission Locale.

Dans le cadre de l'action proposant un accompagnement éducatif à visée d’insertion professionnelle pour les jeunes gravement marginalisés, Gépij tient une permanence dans le quartier de Bassens dans les locaux de l'association « Made In Bassens ». Le but est de proposer également un suivi renforcé aux jeunes issus de ce territoire (Bon Secours – Saint Joseph – La Delorme).

En partant de constats repérés par l'équipe du Gépij et celle de HAS (Association Habitat alternatif social), les deux structures se sont rapprochées dans le but de proposer des actions expérimentales en combinant les spécificités de chacune. Une de ces actions consiste à proposer à des jeunes un logement capté par HAS tout en proposant un suivi renforcé par le GEPIJ. On voit bien la mise en synergie des moyens pour arriver à un objectif commun et identifié.

Dans le cadre de son implication dans les équipes de réussite éducatives de la ville de Marseille, les éducateurs interviennent auprès d'enfants de 2 à 16 ans qui présentent des signes de fragilité́ ou ne bénéficient pas d'un environnement social, familial et culturel favorable à leur développement harmonieux.

Dans le cadre de l'action éducative de consolidation des parcours d’insertion professionnelle pour des jeunes majeurs sous main de justice et/ou en aménagement de peine, le Gépij a pour projet de suivre certains jeunes signalés par les Conseillers Pénitentiaires d'Insertion et de Probation (CPIP) pour qui un accompagnement (en détention et à la sortie) semblerait nécessaire. L’intervention, dès l’accord sur l’aménagement de peine, devrait prendre la forme d’un co-accompagnement avec les CPIP.

Impact(s) :
L’articulation – pratique, constat, projet – permet la réalisation d'actions répondant à des besoins repérés et validés au contact du public, elle permet aussi aux éducateurs du Gépij de diversifier leur pratique et de rester en « mouvement ». L’action de l’institution s’inscrit donc dans une dynamique qui interdit les pratiques figées et permet l’émergence de nouveaux projets répondant à des besoins réels.

Le fonctionnement horizontal permet une autonomie renforcée des éducateurs sur toutes les dimensions qui concernent la vie d’une institution.

Partenaire(s) :
L'association travaille avec des acteurs très hétérogènes, du fait de la composition de l'équipe et du secteur d’activité de celle-ci. En effet, étant composée uniquement d’éducateurs spécialisés, Gépij puise la pluridisciplinarité à l’extérieur même de la structure.

Le groupement travaille ainsi avec :
La Mission Locale de Marseille
Le Service Pénitentiaire d’Insertion et de Probation des Bouches du Rhône
L’Association « MADE in Bassens »
L’HAS (Habitat Alternatif Social)
Le Service Prévention Ville d’Aubagne
Les Equipes de Réussite Educatives de Marseille

Et plus largement les acteurs de l’emploi, de l’insertion et de la formation professionnelle, les acteurs de la jeunesse et de l’éducation populaire (Centres sociaux, Maison pour Tous, chantiers de jeunes, acteurs du Service Civique, du Volontariat européen et international …), les établissements et services du secteur social, notamment de l’hébergement et de l’urgence sociale: (Unités d’Hébergement d’Urgence, CHRS, FJT), etc…

Moyens :
Humains :
5 éducatrices/teurs co-responsables,
1 stagiaire éducatrices/teurs 3ème année

Matériels :
Un local dans le 5ème arrondissement de Marseille équipés d’ordinateurs, téléphones, connexion internet…

Financiers :
Subventions hybrides (Ville de Marseille, Préfecture 13 déléguée à la cohésion sociale et l’égalité des chances, CUCS Centre-Ville, CUCS Bon secours-St Joseph-La Delorme, Conseil Général 13, Conseil Régional PACA, Préfecture de Police (FIPJ), DIRECCTE (FIPJ), Fondation de France, Fondation Orange, Direction Départementale de la Cohésion Sociale 13)
Ressources Prestations : GIP Politique de la Ville, IRTS, SPIP…

*Mention légale :
Le contenu de cette fiche relève de la seule responsabilité de l'Agence Apriles et ne peut en aucun cas être considéré comme reflètant la position des partenaires soutenant le projet Apriles.