Imprimer

Dans le Var, la créativité et la mobilité pour redonner le goût d'apprendre



Mis à jour le: 31-05-2012

Type d'action :

  • Education
  • Loisirs, Vacances
  • Développement urbain, Vie des quartiers
  • Liens intergénérationnels
  • Intégration
  • Lutte contre l'exclusion sociale
  • Jeunesse
  • Accessibilité, Mobilité

Région : Provence-Alpes-Côte d'Azur

Sur le vif :
« En participant à des séjours en Europe, les jeunes sortent du ghetto : il n'y a plus de jugement, on leur fait confiance' Ils en reviennent différents. Et ces voyages vont leur servir de marchepied. »
Le chef de service du DAAP Equinoxe.

Porteur(s) de l'action :
Dispositif d'accueil et d'accompagnement personnalisé (DAAP) Equinoxe, Association Moissons Nouvelles

Objectif(s) et bref descriptif :
Afin de remobiliser des jeunes rencontrant de grandes difficultés sociales, familiales et scolaires, l'Equinoxe mise sur la valorisation des compétences dans un contexte de découverte et d'expérimentation pré-professionnelle, artistique, musicale, intergénérationnelle, interculturelle. Avec des possibilités de stages, d'ateliers, d'échanges européens, les jeunes accueillis se voient offrir l'opportunité de mener à bien un projet, de démontrer ainsi leur motivation et leurs capacités, de reprendre confiance en eux et espoir en l'avenir. Si un projet personnalisé est construit autour de chaque jeune, c'est bien un appui sur l'éducation non-formelle, à travers divers supports, qui constitue le point commun des différents parcours.

Origine(s) :
Au début des années 2000, l'association Moissons Nouvelles dans le Var fait le constat de difficultés importantes dans la gestion d'une structure d'accueil pour adolescentes en difficulté. Les jeunes filles accueillies, ayant entre 15 et 18 ans, rencontrent de graves problèmes de comportement. En outre, les difficultés concernant cet établissement sont d'ordre financier. Entre 2000 et 2006, l'équipe éducative cherche à développer la créativité et la curiosité des jeunes accueillies, à travers la réalisation de travaux artistiques faisant ensuite l'objet d'une exposition. Cette démarche est menée en lien avec une autre structure de l'association, un centre d'hébergement et de réinsertion sociale accueillant des femmes majeures et disposant d'un site de trois hectares propice à l'organisation d'événements festifs. L'idée de s'appuyer sur les compétences des personnes fragiles et de les valoriser est déjà bien présente.

En 2007, le pôle varois de l'association répond à un appel à projet en proposant la création d'un nouveau lieu d'accueil (l'hôtel parental « OPAL ») et la restructuration des appartements éducatifs pour jeunes. Cette restructuration prévoit l'accueil de six jeunes filles dans une villa et le suivi éducatif de dix jeunes en situation d'autonomie, répartis dans des appartements localisés à Toulon, dont six appartements dans le foyer de jeunes travailleurs. Après avoir obtenu un avis très favorable du comité régional d'organisation sociale et médico-sociale (CROSMS) et du Conseil général du Var, le dispositif d'accueil et d'accompagnement personnalisé Equinoxe commence à fonctionner en 2008.

L'objectif est alors de travailler de façon très personnalisée sur le projet de chaque jeune et de faire en sorte que ce dernier devienne sujet de son parcours. Afin de permettre à des jeunes qui connaissent souvent des difficultés scolaires importantes de prendre confiance en eux et de développer des compétences, l'équipe éducative fait le choix de miser sur l'éducation non-formelle.

Description détaillée :
Pour l'Equinoxe, l'éducation non-formelle permet aux jeunes accueillis, très fragilisés, de renouer avec une dynamique de projet et d'apprentissage. Il s'agit de partir des compétences et des centres d'intérêt du jeune, afin de l'aider à construire le parcours qui lui correspond. Dans cette stratégie éducative, la mobilité européenne et la rencontre interculturelle occupent une place particulière. Cette approche permet un changement de regard contribuant au mieux-être et à l'insertion sociale des jeunes.


L'éducation non-formelle au c'ur du projet pour chaque jeune


Parmi les jeunes pris en charge dans le cadre du dispositif d'accueil et d'accompagnement personnalisé (DAAP) l'Equinoxe à Toulon, certains sont en rupture avec le système scolaire, d'autres connaissent de grandes difficultés scolaires, en plus des problématiques familiales et sociales qui les ont conduits à être accompagnés par une structure de l'aide sociale à l'enfance.

Le parti pris de l'Equinoxe est donc de travailler de façon très personnalisée sur le parcours de chaque jeune, afin de lui donner la possibilité d'acquérir progressivement de l'autonomie et un certain pouvoir sur son propre destin. Pour aider le jeune à sortir de la spirale des difficultés qui entretiennent un manque de confiance en soi, l'équipe lui propose alors des activités en dehors du champ académique, en fonction de ses goûts et de ses aspirations.

Avec un emploi du temps aménagé s'il est scolarisé, chaque jeune peut choisir de mener un projet : réaliser un stage dans un environnement professionnel, participer à un projet intergénérationnel, ou encore s'exprimer et développer sa propre créativité à travers une expérience artistique ou musicale.

Ainsi plusieurs jeunes ont participé à l'atelier graff, ce qui leur a permis de décorer les murs et les portes de la villa accueillant les jeunes filles (appelée la « Vie Là ») ainsi que d'autres bâtiments de la région. Avec l'atelier musique, le projet en 2011 a consisté à créer un spectacle « son et lumière » qui a été présenté lors d'une grande fête organisée par l'association.

Enfin, d'autres jeunes vont régulièrement rendre visite à des personnes âgées de quatre Etablissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD). Dans le cadre de cet atelier, un défilé de mode intergénérationnel a été préparé de manière partenariale par les jeunes de Moissons Nouvelles, un lycée professionnel du Var ayant créé les vêtements et un EHPAD de Toulon. Ce défilé a été présenté au début du mois de mai 2012 sur la Canebière à Marseille, lors d'une fête de l'Europe organisée par l'association Eurocircle. Cette dernière joue un rôle important dans le développement d'une autre facette de l'éducation non-formelle pour les jeunes de l'Equinoxe : la mobilité.


La mobilité pour favoriser un nouveau départ

Plusieurs expériences réussies ont progressivement convaincu l'Equinoxe de mettre la mobilité et, plus globalement, la rencontre et l'ouverture à la différence, au c'ur du développement du projet éducatif de la structure.

En sollicitant les opportunités offertes par le programme « Jeunesse en Action » de la Commission Européenne et avec l'appui de plusieurs associations travaillant à favoriser la mobilité des jeunes, l'équipe éducative propose désormais de façon récurrente aux jeunes accueillis de réaliser de cours séjours à l'étranger (en Europe ou dans les pays voisins de l'Europe).

Ces séjours sont en général menés avec des partenaires européens, qui peuvent être par exemple des structures équivalentes aux maisons d'enfants à caractère social (MECS). Chaque nouveau projet est construit sur une thématique et un but précis. Ainsi des jeunes sont partis en en Grèce pour travailler sur le thème de l'intergénérationnel. Un autre groupe s'est rendu en Italie pour découvrir la culture rom, en compagnie de jeunes issus de six autres pays européens. Le séjour, tout en étant une expérience de vie, conduit les jeunes à réfléchir sur un sujet en particulier : la démocratie ou encore la rencontre, l'interculturel.

Cette expérience doit permettre aux jeunes de s'exprimer, d'échanger avec d'autres jeunes européens, de participer à des jeux et à des mises en situation... En somme, il s'agit d'apprendre différemment, dans un contexte nouveau dans lequel les jeunes ne se sentent pas jugés et parviennent plus facilement à être dans la découverte et l'expérimentation. La formation apportée par ces séjours porte ainsi beaucoup sur des compétences liées au savoir-être.

Alors que de nombreux jeunes sont revenus changés de leur expérience à l'étranger, notamment ceux qui ont eu l'occasion de partir plus longtemps, l'association souhaite faire de l'éducation non-formelle et de la mobilité internationale de vrais moteurs pour le parcours des adolescents. L'association, qui cherche à obtenir des agréments Jeunesse et Sport et Education Nationale, va aussi bientôt accueillir un groupe de jeunes belges, qui participeront avec les jeunes français aux activités des différents ateliers. Toujours dans le cadre du programme européen, l'association envoie fréquemment les éducateurs en formation dans d'autres pays.


Un changement de regard grâce à la valorisation des compétences


En plaçant l'éducation non-formelle au c'ur des stratégies éducatives de l'association, le DAAP l'Equinoxe cherche à faire évoluer le regard de toutes les personnes concernées par le parcours de ces jeunes vers l'âge adulte.

C'est d'abord le regard des jeunes sur eux-mêmes qui est modifié, puisqu'ils ont la possibilité de démontrer leurs capacités et leur motivation en dehors du cadre académique traditionnel. En constatant qu'ils peuvent mener à bien un projet, ils acquièrent petit à petit de la confiance. En outre, les expériences menées peuvent leur donner des idées pour bâtir leur avenir professionnel. Ainsi, après avoir participé à des ateliers, une jeune fille s'oriente vers une formation pour devenir cuisinière. Une autre jeune fille, qui connaissait auparavant de très graves difficultés, est désormais capable d'animer des ateliers de jeunes.

La rencontre avec d'autres jeunes extérieurs à la structure venant participer à des ateliers, avec des jeunes de cultures différentes, avec des personnes âgées ou encore avec des personnes handicapées, est également une source d'enrichissement très importante pour les jeunes de l'Equinoxe.

Le changement de regard concerne également les parents. En les associant aux projets menés, les professionnels de l'association valorisent auprès d'eux les actions faites par leurs enfants. Souvent craintifs à l'idée de laisser partir seuls leurs enfants, ils sont également associés avant le départ en cas de séjours à l'étranger, ce qui permet de les rassurer au sujet des inquiétudes qui pourraient les saisir. Ainsi, des parents, au départ réticents à laisser partir leur enfant, ont été très heureusement surpris de constater à quel point leur fille était revenue transformée par son expérience.
Entre les parents, les enfants et les professionnels, une dynamique très positive peut se mettre en place dès lors qu'un projet motivant sous-tend le parcours de l'enfant.

Enfin, les professionnels de l'Equinoxe, des éducateurs pour la plupart, ont l'occasion d'expérimenter de nouvelles méthodes de travail, liées à l'éducation non-formelle. Le fonctionnement du dispositif accorde une large place à l'expression des centres d'intérêt et des compétences des professionnels qui ont chacun la possibilité de faire des propositions et d'animer des projets qui leur correspondent. Ainsi chaque éducateur a, dans son temps de travail, un nombre d'heures dédiées au développement des actions dans les domaines pour lesquels il se sent compétent (intergénérationnel, sport, insertion, mobilité internationale...).

En outre, l'éducation non-formelle telle que pratiquée par l'association s'appuie sur un large réseau de partenaires (associatifs, mais aussi institutionnels) et sur une dizaine de bénévoles et stagiaires.

Impact(s) :
18 jeunes de 14 à 21 ans accueillis (dont 6 en MECS, 10 en hébergement autonome, 2 en accueil de jour) dont70% d'entre eux environ participent aux projets et échanges européens, ainsi que 10 à 15 jeunes de l'extérieur.

Plusieurs jeunes, notamment des jeunes filles très en difficulté, ont été remobilisés par l'expérience d'un projet lié à la créativité ou à la mobilité (regain de motivation, démarches pour s'orienter vers une formation ou une profession).

Sur les 8 éducateurs du dispositif, 6 ont participé à des formations en Europe.

La démarche s'appuie sur des principes d'ouverture, de rencontre et de coopération (appui sur un large réseau de partenaires en France et à l'étranger).

Des travaux universitaires et des évaluations sont en cours, afin de mesurer l'apport de l'éducation non-formelle pour les élèves « décrocheurs ». L'association est en voie d'obtenir l'agrément jeunesse et sport (évaluation en cours de l'Institut national de la jeunesse et de l'éducation populaire, INJEP) et souhaiterait la création d'un agrément de l'Education Nationale qui reconnaîtrait l'éducation non-formelle.

Partenaire(s) :
Partenaires financeurs :
Conseil général du Var (fonctionnement du dispositif)
Commission européenne (projets de mobilité en Europe)

Large réseaux de partenaires autour des projets :
Associations de mobilité : Eurocircle, Pistes Solidaires'
Associations artistiques, musiciens'
Collèges, écoles, avec des conventions de partenariat passées.
Partenaires européens : 3 MECS principalement (Belgique flamande, Gêne en Italie, Kiev en Ukraine).

Moyens :
Humains :
1 chef de service.
8 éducateurs.
1 coordinatrice des actions de mobilité (à mi-temps).
3 à 6 stagiaires (étudiants éducateurs, en management'), bénévoles.
Unité administrative du pôle varois de Moissons Nouvelles en support

Financiers :
Chaque échange coûte environ 15 000 euros / pour 4 jeunes et 1 éducateur (l'association ne finançant qu'environ 30% du billet, le reste étant financé par la commission européenne).

*Mention légale :
Le contenu de cette fiche relève de la seule responsabilité de l'Agence Apriles et ne peut en aucun cas être considéré comme reflètant la position des partenaires soutenant le projet Apriles.
Contact action : Rémi BILLAULT
Directeur du pôle varois de Moissons Nouvelles
D.A.A.P. Equinoxe – Moissons Nouvelles
71, impasse Docteur Blanchard
83100 Toulon
Tel: 04 94 01 05 06
Mail: remi.billault@moissons-nouvelles.asso.fr