Imprimer

Brouettes et Compagnie : des habitants agissent dans leur quartier



Mis à jour le: 06-01-2014

Type d'action :

  • Développement urbain, Vie des quartiers
  • Relations de voisinage
  • Participation des habitants
  • Bénévolat

Région : Provence-Alpes-Côte d'Azur

Porteur(s) de l'action :
Collectif citoyen du quartier de la Belle de Mai à Marseille : Brouettes et compagnie

Objectif(s) et bref descriptif :
Afin de se réapproprier leur quartier, qui pâtit d'une image négative, des habitants de la Belle de Mai et du quartier Saint-Mauront à Marseille se sont regroupés en collectif de citoyens qu’ils ont nommé « Brouettes et compagnies ». Ensemble, les habitants multiplient les actions, comme du troc de livres, l'aménagement des abords des rues avec des actions jardinage, des balades à thèmes ainsi que des moments festifs. Un mouvement spontané et citoyen d’habitants qui n’hésite pas non plus à interpeller la municipalité sur les problématiques qui le concerne.

Origine(s) :
En 2008, au moment où Marseille pose sa candidature pour être capitale européenne de la culture, une radio locale et une association de médiation culturelle lancent un appel aux habitants à travers un blog. Ceux-ci se réunissent alors autour d’un médiateur-animateur, apprennent à se connaître puis décident de s’affranchir en créant leur propre collectif de citoyens afin d’agir au sein de leur quartier. Dès cette époque le mouvement ne souhaite pas se constituer en association, préférant évoluer sans cadre juridique: aucune obligation statutaire, chacun demeure libre de participer, régulièrement ou non, l'investissement est choisi, qu'il soit militant ou plutôt dans le registre des loisirs… Cette souplesse revendiquée et pratiquée du collectif favorise également la rencontre de nouvelles personnes. Une première action visant à mettre des livres à disposition des passants dans des brouettes donne son nom au collectif. Bien vite, le mouvement peut compter sur l’appui des associations locales et de l’espace culturel de la Friche, qui met aujourd'hui à disposition un local pour stocker les livres.

Description détaillée :


Des livres pour tous

Face au constat d’une carence en bibliothèque dans le quartier de la Belle de Mai à Marseille, le collectif « Brouettes et compagnies » organise depuis sa création en 2008 un système de troc pour faciliter l’accès de tous à la lecture. Ainsi chaque premier samedi du mois, des membres du collectif remplissent des brouettes avec des livres et s’installent sur la place Cadenat de 10h à midi pour les distribuer et en collecter d’autres. L'opération «biblio-brouette» associe aujourd'hui des commerçants du quartier qui acceptent d’organiser un espace dans leur commerce avec des livres mis à disposition, sur une étagère par exemple. Les lieux sont diversifiés, cela peut être un bar tabac, un centre de balnéothérapie, un restaurant, une mercerie… Le collectif passe pour éventuellement renflouer les stocks mais ceux-ci s'écoulent et se regarnissent vite sans l'intervention des « brouettes ». Au-delà de la mise à disposition et de l'échange de livres, l'opération est complétée par l'organisation de rencontres d’auteurs ou par des lectures à haute voix. Ces activités sont facilitées par la proximité géographique et d'esprit de l’espace culturel de la Friche de la Belle de mai qui regroupe en son sein plusieurs associations, dont une littéraire qui fait venir des écrivains en résidence à Marseille... En mars 2012, dans le cadre de la semaine des journées de la femme, le collectif a participé à un atelier autour de la lecture et de l’écriture au théâtre Toursky. Il a également proposé une lecture autour d’un livre retraçant des histoires de femmes à l’espace lecture de Saint-Mauront. Le collectif souhaite cependant que l’action troc de livres ne soit pas un prétexte empêchant la création d’une vraie bibliothèque. Il a d’ailleurs interpellé la municipalité sur ce sujet en lançant une pétition pour l’ouverture d’une vraie structure sur le quartier. A l’occasion de la Belle fête de Mai, le 25 mai 2013, une bibliothèque factice a en outre été inaugurée.

La valorisation du quartier
Au-delà de la dimension culturelle, le collectif souhaite valoriser le quartier qui conserve une mauvaise réputation. Pour le mettre en valeur, les habitants multiplient les initiatives. Par exemple, en 2011, ils s’associent avec l’entreprise « Proxi-pousse » et mettent en place un parcours touristique en tricycle électrique afin que les touristes et les Marseillais puissent découvrir le quartier d’une autre manière. Ils organisent également des balades à thèmes en faisant s’impliquer les habitants. Deux parcours ont été imaginés « La Belle de Mai fait l’artiste »


Et si on visitait la Belle de Mai en pousse...

et « Saint-Mauront : la route des théâtres »


Pousse-Pousse à Saint Mauront.

Les « Brouettes », qui se définissent également comme « jardinier culturel » ont pris en charge l’aménagement de certains espaces. Par exemple, ils repeignent des murs d’une ruelle et plantent des fleurs. Cette action est une manière de se réapproprier l'espace de vie et de le rendre plus convivial. Cette initiative a commencé en mai 2011, avec l’inauguration du passage Aljanna , une montée d’escalier entre la rue Belle de mai et la place Caffo, espace que le collectif a nettoyé, aménagé et fleuri. Cette activité est relancée chaque année dans le cadre des préparatifs de l’évènement « Belle fête de Mai » au printemps. Plusieurs séances d’initiation au jardinage sont par ailleurs organisées par Lab-L, l'atelier d’une artiste, également membre du collectif. Deux lieux se sont ainsi vus fleurir au printemps 2013 : le boulevard Boyer et le boulevard Leccia.


L'interpellation des pouvoirs publics

En novembre 2011, le collectif interpelle de nouveau la municipalité pour obtenir une navette reliant la Belle de Mai au centre ville de Marseille en soirée. En effet, les habitants sont confrontés quotidiennement aux problèmes de transport dans leur quartier, en particulier en soirée, avec le tunnel Bénédit que l'on doit traverser à pied. Les membres du collectif créent des cartes postales contenant le message qu’ils veulent faire entendre au maire de Marseille. D’un côté l’image d’une navette-bus, de l’autre leurs revendications. 300 à 400 cartes postales ont ainsi été distribuées aux habitants qui n’avaient plus qu’à les timbrer et à les poster. Après plus d’un an de campagne, plus de 1000 signatures récoltées, ils apportent un projet clé en main à la mairie, incluant le tracé de la ligne et les arrêts. Ils proposent même le type de véhicule qu’ils souhaitent, un petit bus écolo. L’initiative appelée « la Belle navette » porte enfin ses fruits, le collectif de citoyen est convié à la réunion organisée à la mairie en fin d’année 2012 et en janvier 2013 un bus (non-électrique) est mis en service.

Des instants de convivialité

La convivialité est très importante pour les membres du collectif. Ainsi tous les lundis à 18h, les habitants se regroupent pour un apéro durant lequel chacun amène quelque chose. C'est le moment de se retrouver entre voisins, d'échanger, de discuter, de partager ou élaborer des projets communs pour mieux vivre dans le quartier. Cela se fait directement dans la rue, dans un salon de thé, un resto, ou à la Friche. Ces apéros festifs et participatifs permettent donc de faire découvrir certains lieux du quartier et de faire vivre également le commerce local.

Même si un sentiment de frustration apparaît parfois avec l’impression de ne pouvoir faire plus, par manque de temps et de moyens, les initiatives de « Brouettes et compagnie » qui se font souvent sans consultation ni autorisation des pouvoirs publics, permettent non seulement d’améliorer l’image et les conditions de vie, mais maintiennent aussi un fort niveau d'implication citoyenne sur le quartier. Il semble par ailleurs que la dynamique s'étende puisque des membres du collectif participent avec des habitants des quartiers voisins à la formation d'un collectif de résidents du 3ème arrondissement de Marseille. Ils ont pour projet d’élaborer un diagnostic partagé de la situation de l’arrondissement, de recueillir les propositions des habitants et proposer des solutions afin de présenter un programme citoyen aux candidats aux prochaines élections municipales.

Impact(s) :
Les différentes initiatives du collectif citoyen permettent de créer du lien entre les habitants qui s’approprient leur quartier, de le faire vivre et connaître, de valoriser les commerçants et lieux publics.
Les habitants mettent à profit leur compétence au service de l’action du collectif (jardinage, informatique, sens pratique).
Selon les actions, entre 15 et 50 personnes participent. Le collectif est intergénérationnel, des personnes de 30 jusqu’à 70 ans en font partis.

Partenaire(s) :
Les associations locales comme la Maison pour tous, l’espace culturel de la Friche de la Belle de mai, les commerçants, l’entreprise de pousse pousse « Proxi-Pousse ».

Moyens :
Humains :
la mobilisation des habitants et leur enthousiasme.

Matériels :
des brouettes, des livres et la récupération de d'objets divers.

*Mention légale :
Le contenu de cette fiche relève de la seule responsabilité de l'Agence Apriles et ne peut en aucun cas être considéré comme reflètant la position des partenaires soutenant le projet Apriles.
Contact action : Anne PFISTER

Collectif citoyen du quartier de la Belle de Mai à Marseille : Brouettes et compagnie


Mail: brouettesetcompagnie@gmail.com

Lien internet: brouettesetcompagnie.wordpress.com