Bookmark and Share
Version imprimable
Date: 2018-03-05 11:02:45
Lettre d'Apriles n°69 - Mars 2018

         Numéro 69 - Mars 2018             
 
 
Tous responsables !
Le salon de l’Agriculture a inauguré pour la première fois cette année un parcours bio, témoin du dynamisme de la filière qui touche aujourd’hui près de 8,5% des fermes françaises et 12% des emplois agricole. Paradoxalement, ces derniers mois ont été marqués par un des plus grands scandales alimentaires que notre pays ait connu récemment, qui a renforcé la défiance des français face aux modes de production de l’industrie alimentaire et aux manquements éthiques de certains grands groupes.

Car, comme le constatait au printemps dernier la douzième édition du baromètre Greenflex sur les français et leur consommation, ces derniers sont de plus en plus attentifs à ce qu’ils achètent, et pas seulement pour ce qui concernent leur alimentation. Si 44,5% d’entre eux se tournent vers des produits respectueux de l’environnement en pensant d’abord à leur santé, ils sont 52,9% à vouloir aussi consommer autrement : des produits labellisés, certifiés éthiques, locaux, moins polluants… Ils sont également de plus en plus nombreux à pratiquer les « éco-gestes », à travers la maitrise des consommations d’eau et d’énergie et le recyclage.

Bref, les français deviendraient-ils « consoresponsables » ? Car au-delà des effets de mode et du symbole, ces transformations des habitudes de consommation vont plus loin. Elles témoignent d'une recherche de transformation de notre relation à notre environnement et aux autres, plus respectueuse, plus solidaire et plus durable. Et pour ceux qui s’engagent dans la démarche, les conséquences peuvent aller bien au-delà de l’ambition initiale. C’est ce que prouvent deux des actions retenues par Apriles ce mois-ci. A Mouans Sartoux, en décidant de servir des repas 100% bio dans ses cantines scolaires, la commune s’est engagée dans une véritable démarche vers l’autosuffisance alimentaire. Quant au groupe d’entreprise d’insertion ENVIE, qui a construit son activité autour du recyclage, il offre aujourd’hui à des personnes dépendantes qui ont du mal à financer l’acquisition d’aides à l’autonomie, la possibilité d’acquérir du matériel de seconde main reconditionné et de retrouver ainsi une vie sociale.

Cette newsletter vous emmènera également en Guyane, découvrir le travail des médiateurs scolaires et à Creil, où des citoyens se mobilisent pour leur quartier. Sans oublier un hommage à René Lenoir, un des pères fondateurs de l’Odas, qui nous a quitté à fin 2017. 
Vous êtes porteur d'initiative ?
Faites-nous connaître votre action ! 
 

Mouans-Sartoux: la restauration scolaire bio comme levier d’une gouvernance locale de l’alimentation
Afin de promouvoir une alimentation saine et écologique auprès de sa population, la commune de Mouans-Sartoux a instauré dès 2012 le service de repas 100 % bios dans l’ensemble de ses cantines scolaires. S’appuyant sur la création d’une régie agricole, cette initiative développée à moyens constants, grâce en particulier à la réduction du gaspillage alimentaire, a constitué le levier d’une réflexion globale autour de la structuration de l’autosuffisance alimentaire de l’ensemble du territoire. Et l’initiative contribue aussi, par effet tache d’encre, à sensibiliser les parents et autres habitants de la commune, qui achètent de plus en plus bio et local.
>Lire la suite
ENVIE Autonomie 49 donne une seconde vie au matériel médical
Afin de faciliter l’accès aux aides techniques permettant de compenser une perte d’autonomie, ENVIE Autonomie 49, émanation de l’entreprise de recyclage et de réemploi ENVIE, a développé une filière de récupération, de reconditionnement et de distribution d’aides techniques. Collecté auprès d’établissements du secteur sanitaire et médico-social ou de particuliers, ce matériel est trié et remis à neuf, avant d’être revendu à 30% du prix du marché, à des personnes ne bénéficiant pas de prise en charge ou dont le reste à charge est trop élevé, ainsi qu’à des établissements s’équipant en matériel complémentaire. En employant des salariés en insertion professionnelle, ENVIE Autonomie permet également à des personnes très éloignées de l’emploi de retrouver une activité et d’être accompagnés dans leur parcours. 
> Lire la suite
Guyane : Médiation sociale à l'école, une intervention efficace dans un territoire d’exception
Afin de faciliter la scolarisation, de mieux accompagner élèves et familles, d’apaiser les tensions entre les familles et l’école, et de lutter contre le harcèlement et la violence à l’école, plusieurs collèges de Guyane situés en quartiers prioritaires politique de la ville, ont expérimenté la mise en place d’un poste de médiateur à l’École. Ce dispositif partenarial qui réunit notamment collèges, communes, préfecture et centre de ressource en politique de la ville, semble particulièrement adapté dans un territoire aux problématiques particulières et dans lequel les liens entre l’institution scolaire et les parents sont ténus voire inexistants. 
> Lire la suite
«Bien vivre ensemble dans son quartier» à Creil : des habitants transforment leur quartier
Afin de répondre aux problèmes du quotidien, mais également de créer du lien sur un quartier traditionnellement considéré comme peu investi par ses habitants, un groupe de citoyens issus du conseil du quartier Jaurès-Gare de Creil, baptisé « Bien vivre ensemble dans son quartier », propose et met en œuvre des actions concrètes depuis 2015. Il intervient à la fois sur des enjeux liés au cadre de vie (problèmes de voisinage, propreté du quartier, incivilités), mais développe également des initiatives visant à renforcer le sentiment d’appartenance au quartier chez les habitants. Une démarche soutenue par la Ville de Creil, qui accompagne le groupe de travail par le biais de formations, d’outils et de ressources permettant à celui-ci de monter en compétence et de réaliser ses projets.


Cette action a été repérée et expertisée dans le cadre de l'action recherche « Villes et vivre ensemble – La gouvernance locale de la cohésion sociale », menée par l'Odas en partenariat avec le CGET.    
>>Lire la suite
 
 
Adieu monsieur Lenoir
René Lenoir, 1er président de l’Odas, nous a quitté samedi 16 décembre victime d’un infarctus à l’âge de 90 ans. Cet «avocat des exclus» avait participé à la création de notre observatoire en 1990 et en avait assuré la présidence jusqu’en 1992. Son regard bienveillant et ses convictions ont toujours guidé ses choix. C’est avec une immense tristesse que nous avons appris sa disparition. Par ces quelques lignes, nous souhaitions rendre hommage à cet homme pétri de convictions. 
Lire la suite...
 
Former les aidants
L’Association française des aidants lance son appel à contribution annuel auprès de structure souhaitant portée sur leur territoire la formation à destination des aidants, conçue par l’association. Sont concernés les acteurs en relations directes avec les aidants : établissements, structures d’intervention à domicile, plates-formes de répit… L’Association Française des Aidants apporte un contenu, à appui opérationnel et du financement (soutien de la CNSA et d’AG2R-La Mondiale). Le dossier est à télécharger sur le site de l’association et à compléter pour le 23 mars 2018, au plus tard.
 
Où en est le DSL ?
C’est à cette question que s’efforce de répondre l’ouvrage rédigé à deux voix, française et québécoise, Les nouvelles dynamiques du développement social. Ses auteurs, Cyprien Avenel, sociologue et ancien collaborateur de l’Odas, et Denis Bourque, universitaire québécois ont construit leur réflexion autour de quatre questions : le rôle de l’Etat et la contribution des politiques sociales au développement des territoires ; l’ouverture des pratiques professionnelles du champs social à l’intervention collective ; le renforcement de la société civile et de la participation citoyenne ; l’enjeu d’une conception stratégique de la politique sociale comme instrument d’une dynamique de bien commun. Avec en bonus, un regard croisé franco-québécois.

Les nouvelles dynamiques du développement social, Cyprien Avenel, Denis Bourque, Editions Champs social, 2017
 
Guerrier non violent
C’est ainsi que se définit lui-même Yazid Kherfi. Un combat qu’il mène pour aider les autres et rapprocher deux mondes, ceux du jour et celui de la nuit, les jeunes des quartiers et le “reste du monde”, les délinquants et la police... Car avant d’être un professionnel reconnu du champ de la médiation sociale, le créateur de « Médiation nomade » (voir fiche Apriles sur le sujet), a été délinquant, sauvé par des rencontres et la confiance que ces personnes lui ont accordée. Après avoir raconté ce parcours, il consacre un nouvel ouvrage, publié aux éditions La Découverte à l’aventure du camping car de Médiation nomade et à son message : ne laissons pas les jeunes des quartiers isolés. 

Guerrier non Violent, Yazed Kherfi, éditions La Découverte, 2017, 156 pp
 
 
 
     
  © 2018 Apriles -> Agence des Pratiques et Initiatives Locales

La Lettre d'Apriles est une publication de l'Odas - 250, bis Bd Saint-Germain 75007 Paris - 01 44 07 02 52.

Directeur de publication : Jean-Louis Sanchez
Rédacteur en c
hef et webmaster : Joachim Reynard 
Coordinatrice de rédaction : Estelle Camus

Rédacteurs: Estelle Camus, Ségolène Dary, Marie-Agnes Feret, Lise Pelerin, Joachim Reynard