Bookmark and Share
Version imprimable
Date: 2017-05-05 17:52:51
Lettre d'Apriles n°65 - Mai 2017


         Numéro 65 - main 2017          
 
 
Votre fidélité mérite le meilleur !
Vous n’y échapperez pas ! En cette période de course aux urnes, les sondages et estimation sont devenus notre pain quotidien. Puisque vous voici, même malgré vous, les champion des pourcentages, Apriles a décidé de surfer sur votre familiarité ponctuelle avec les chiffres pour vous communiques les résultats de l’enquête que nous avions lancée il y a quelques mois auprès de nos lecteurs.

Et d’abord vous remercier d’avoir été un millier à prendre le temps de nous répondre. Parmi vous, beaucoup sont collaborateurs de collectivités (31%) et d’associations (21%), mais aussi étudiants, journalistes, élus ou entrepreneurs. Vous venez d’abord consulter Apriles pour y trouver de l’inspiration pour vos propres projets et bénéficier de l’expérience de ceux qui ont déjà concrétisé leurs initiatives (47,5%). Vous êtes également curieux de savoir ce qui se fait sur votre territoire en matière d’innovation sociale (21,5%) et n’hésitez pas à utiliser Apriles pour prendre contact avec les porteurs d’action (15%). Vous utilisez également la base afin d’emporter une prise de décision, en illustrant vos rapports ou études par des exemples concrets. Autant de réponses qui nous confortent dans notre souci d’expertise, d’essaimage et de mise en réseau.
Mais vous êtes également exigeants ! Vous souhaitez pouvoir nous suivre partout, sur tous les supports mobiles à votre disposition (21%) et vous n’hésitez pas à nous réclamer un site plus moderne, plus intuitif, avec des actions plus facilement identifiables, un niveau de lecture plus synthétique (votre temps est précieux !), et une meilleure synergie avec d’autres réseaux et ressources. Nous y travaillons ! Un nouveau site est en réflexion et Apriles est partie prenante dans la constitution d’une banque de l’innovation aux côtés du CGET, de l’AVISE, de la FONDA, de RESOLIS…

Pour preuve de cette ouverture vers d’autres réseaux, ce sommaire se veut éclectique. Vous retournerez à l’école, où dans plusieurs régions expérimentales, lycéens et collégiens lancent leur entreprise solidaire, selon une méthodologie baptisée « mon ESS à l’école ». Vous promouvrez les valeurs de la République, avec le laboratoire limousin de la laïcité qui favorise la réappropriation, par les habitants de quartier prioritaire, de cette notion parfois incomprise. Vous découvrirez comment Alternativ’ Hôtel accompagne les migrants jusqu’à leur régularisation en leur offrant un hébergement stable. Vous irez à la rencontre du  Réseau des Initiatives Jeunesse du Valenciennois (RIJV) qui prouve qu’à plusieurs, on va décidemment plus loin. Et vous partagerez avec, Flore Lelièvre, notre "acteur du mois" le rêve, devenu réalité, d’une société plus inclusive pour les personnes différentes ! De quoi insuffler un air de printemps… 
Vous êtes porteur d'initiative ?
Faites-nous connaître votre action ! 
 

Alternativ’hotel : une solution à l'urgence de l'hébergement
Afin mettre les familles déboutées du droit d’asile et hébergées dans le cadre de la protection de l’enfance en condition de trouver des solutions durables à leur situation, l’association Atelier Logement Solidaire (ALS) apporte une alternative à l’instabilité de l’hébergement d’urgence en hôtel. Conventionnée par le département et en partenariat avec de nombreuses associations locales, ALS loge les familles en appartement tout en leur proposant un accompagnement global, jusqu’à la régularisation de leur situation. Une solution moins chère que les nuitées hôtelières avec un meilleur impact social et économique.
>>Lire la suite
Mon ESS à l’école : Quand le meilleur de l’entreprise entre à l’école
Afin de sensibiliser les jeunes à l’Economie sociale et solidaire, un objectif inscrit dans la loi depuis 2014, l’ESPER propose à des professeurs volontaires de s’engager avec leur classe de collège ou de lycée dans une démarche de création d’une entreprise éphémère répondant aux critères de l’ESS. Les élèves s’organisent, créent et font vivre leur entreprise, les adultes (équipe éducative et accompagnateurs de l’ESPER) jouant le rôle d’accompagnateurs. Ces initiatives favorisent une montée en compétences individuelle et collective des élèves et créent une dynamique de classe positive. En favorisant la motivation et l’estime de soi des jeunes, elles contribuent à améliorer les résultats scolaires, à réduire l’absentéisme et les tensions au sein des établissements. C’est en outre pour les élèves l’occasion de découvrir de nouvelles perspectives professionnelles et un atout pour leurs futures recherches de stages et d’emplois. Au-delà des nombreuses compétences qu’ils développeront au travers de cette expérience, ils vont, par la pratique, s’approprier et donner sens aux valeurs d’égalité, de coopération et de solidarité que porte l’Economie Sociale et solidaire. 
>>Lire la suite
« Vivre ensemble dans la cité » : les habitants des quartiers s’emparent de la laïcité
Afin de promouvoir la laïcité et favoriser le vivre-ensemble dans les quartiers prioritaires de Limoges, plusieurs associations de la ville se sont réunies pour porter des actions culturelles associant les habitants. Via l’utilisation de différents medium et supports culturels tels que le film, le théâtre et la radio, le projet « vivre ensemble dans la cité » lancé au début de l’année 2015, visait à permettre aux habitants de ces quartiers de se réapproprier la notion de laïcité.
 
>>Lire la suite 
Le RIJV : un réseau en faveur des jeunesses du Valenciennois
Afin de faire évoluer les pratiques et les actions en direction de la jeunesse sur le territoire du Valenciennois, le Service Technique pour les Activités de Jeunesse (STAJ) du Nord-Artois, association d’éducation populaire, anime un réseau de partenaires locaux. Il s’agit d’améliorer la gouvernance locale de la jeunesse. Ainsi, lors de rencontres régulières, les membres du Réseau des Initiatives Jeunesse du Valenciennois (RIJV) mutualisent et capitalisent leurs pratiques pour apporter une réponse plus adaptée aux jeunes du territoire. Le RIJV veille aussi à valoriser les initiatives locales des jeunes, notamment lors de manifestations publiques.   

Cette action a été repérée et expertisée dans le cadre de l'action recherche « Villes et vivre ensemble – La gouvernance locale de la cohésion sociale », menée par l'Odas en partenariat avec le CGET.
>>Lire la suite
 
Pour banaliser la différence, Flore Lelièvre met les petits plats dans les grands


Flore Lelièvre aurait pu se contenter d’être une jeune architecte d’intérieur dans une ville dynamique. Mais son parcours familial, ses rencontres et sa force de conviction en ont décidé autrement. A 26 ans, cette jeune nantaise vient d’ouvrir un restaurant d’un type inédit en France, où travailleurs « ordinaires » et « extraordinaires » travaillent main dans la main. A l’origine du projet, la jeune femme souhaite permettre à des personnes trisomiques « de travailler et d’être rémunérées comme et avec tout le monde ». Mais au delà, elle espère surtout faire évoluer le regard de la société sur le handicap au sens large du terme. Une preuve d’amour à son frère aîné, porteur de trisomie 21.
Lire la suite...
 
La Journée Citoyenne a 10 ans

 
Le 13 mai prochain, la commune de Berrwiller (68), où la Journée citoyenne est née, fêtera une décennie de mobilisation de ses habitants. Lancée en 2007, le succès de cette journée, où les habitants s’impliquent, sur un mode participatif et convivial, dans des activités d’embellissement de leur commune, ne se dément pas. Aujourd’hui, près de 1000 villes et villages ont rejoint la démarche. Pour célébrer cet anniversaire, l’après-midi du 13 mai sera festif : au programme, des temps de partage avec les ambassadeurs de la Journée citoyenne et des représentants des communes engagées, venus de toute la France. L’occasion également pour Berrwiller de recevoir, officiellement le coup de cœur 2015 des prix territoriaux organisés par la Gazette de Communes et la GMF.
www.journéecitoyenne.fr
Lire la suite...
Culture et insertion en débat

 
Résolis organise le 16 mai prochain, à Sciences Po Paris, de 9h00 à 12h00, la deuxième édition de ses rencontres « Parcours d’insertion, participation des bénéficiaires et culture ».Entre retour d’expériences et échanges, cette manifestation alimentera la réflexion sur l’effet levier que peuvent jouer les parcours et activités culturels en matière d’insertion, notamment en permettant aux personnes de mieux valoriser leur potentiel et retrouver confiance en elles.
Inscriptions sur le site de résolis www.resolis.org
 
 

 

La Lettre d'Apriles est une publication de l'Observatoire national de l'action sociale décentralisée (Odas) - 250, bis Bd Saint-Germain 75007 Paris - 01 44 07 02 52.

Directeur de publication : Jean-Louis Sanchez
Rédacteur en chef 
et webmaster : Joachim Reynard
Rédacteurs: Anna Bertrand, Estelle Camus, Domitille Brax, Ségolène Dary.
 
     
  © 2017 Apriles -> Agence des Pratiques et Initiatives Locales ::.