Bookmark and Share
Version imprimable
Date: 2016-05-02 12:28:10
Lettre d'Apriles n°58 - Mars 2016

         Numéro 58 - Mars 2016             
 
 
Bénévoles… Et restons-le!
Bis repetita.... Le 5 février dernier, le Président du Conseil départemental du Haut Rhin a fait adopter par l’assemblée départementale une disposition conditionnant le versement du RSA à la réalisation de 7 heures de bénévolat, avant de faire machine arrière. L’ambition n’est nullement de relancer une polémique où chacun a déjà largement pu fourbir ses arguments mais de rappeler, encore et toujours ce qui fait l’ADN d’Apriles.  
Depuis sa création, Apriles s’est toujours attaché à promouvoir l’action bénévole et à défendre l’engagement citoyen. Nous sommes intimement convaincus que tout ce qui permet à nos concitoyens de tisser des liens entre eux, de maintenir ou retrouver une utilité sociale, de se sentir valoriser dans toutes leurs compétences constitue un puissant facteur de vivre-ensemble et d’insertion durable. Par ailleurs, nous ne niions pas les difficultés rencontrées par les Départements : ces dernières années, l’Observatoire national de l’action sociale (ODAS) a régulièrement alerté sur les risques que fait peser la progression du RSA sur l’équilibre des finances départementales . Il s’est aussi interrogé sur l’opportunité de faire financer par les Départements une part sans cesse croissante d'une allocation qui relève de la solidarité nationale, sur laquelle ils n’ont pas la main. 
Mais La disposition du Haut-Rhin brouille dangereusement les cartes entre allocation et rétribution, bénévolat et salariat, volontariat et contrainte, au risque de faire perdre son âme au bénévolat. Car ce qui en fait la force et la richesse, c’est justement son caractère volontaire, cette liberté de choisir ou non de s’investir ainsi que la cause pour laquelle on est prêt à donner un peu (beaucoup) de soi. Le bénévolat mérite mieux que de devenir la victime collatérale des difficultés financières des Départements. Dans un pays où une majorité d’association est uniquement animée par des bénévoles, il a besoin d’être promu, facilité, encouragé.  
Apriles entend bien y contribuer et apporter une nouvelle fois la preuve des bienfaits de ce bénévolat militant, ouvert au monde, soucieux de la participation de chacun. A l’exemple de Marie-Claude Barroche, notre actrice du mois, qui se bat depuis plus de vingt ans pour l’inclusion des personnes handicapées psychiques, au sein d’Espoir 54.  
S’engager ou juste s’impliquer est aussi l’occasion de valoriser ses propres capacités et de regagner de la confiance en l’autre et en soi. C’est l’expérience faite par les parents en grande fragilité qu’accompagnent les professionnels bénévoles de l’association O’près. Au travers d’actions collectives et conviviales, co-construite avec les familles, chacun retrouve sa juste place. Encore faut-il que les institutions aussi bougent et prennent mieux en compte la parole des usagers. Une mission (im)possible, que l’association « moderniser sans exclure » mène avec les stagiaires de la formation professionnelle et les apprentis de la Région Alpes-Provence-Côte-d’Azur, afin de contribuer, par leur expertise d’usage à améliorer le service public de la formation. Mais la plus belle démarche de démocratie participative, Apriles est allée la chercher chez nos voisins Suisses, dans la banlieue de Genève. Depuis 10 ans, la commune de Vernier a fait le pari de l’intelligence collective et de l’engagement citoyen à travers les contrats de quartier: ils permettent d’encourager l’initiative des habitants et de les rendre pleinement acteurs de la vie du quartier. Alors, ne nous décourageons pas et efforçons nous de faire croitre et se multiplier toutes ces petites graines collectées par Apriles… Le printemps est bientôt là !
Vous êtes porteur d'initiative ?
Faites-nous connaître votre action ! 

Contrats de quartier : à Vernier, les habitants prennent la main
Afin d’améliorer la cohésion sociale et le vivre-ensemble au sein des quartiers de la ville de Vernier en Suisse, la Municipalité a souhaité encourager les initiatives des habitants, reconnaître leurs compétences et les rendre pleinement acteurs de la vie du quartier en leur permettant d’initier et de mener des projets d’utilité publique. A cette fin, un outil de démocratie participative a été mis en œuvre : le contrat de quartier. Il permet d’accompagner financièrement et méthodologiquement les habitants dans la mise en œuvre de leurs projets.
>>Lire la suite
O’près, au plus près des familles
Afin de proposer aux familles en situation de grande fragilité concernées par une mesure de protection de l’enfance un accompagnement éducatif basé sur le partage des actes du quotidien et de soutenir l’investissement parental, des professionnels engagés dans une association, O’près, mettent en place une action, Capactiv’34, qui expérimente des actions collectives co-construites avec les familles. Cet accompagnement a pour objectif la mobilisation des parents pour retrouver une place auprès de leur enfant et aussi la possibilité de partager des moments conviviaux en groupe mixtes, familles et professionnels bénévoles. Articulée autour de journées d’activité et de petits séjours de vacances cette action promeut le partage du quotidien entre familles et professionnels pour étayer le lien entre parents et enfants et aider les familles à se passer progressivement de l’étayage éducatif et se saisir des activités de droit commun. Un accompagnement au plus près qui instaure une confiance mutuelle entre usagers et professionnels facilitant ainsi l’évolution positive des situations.
>>Lire la suite
Moderniser sans exclure : une mission possible !
Afin de garantir une prise en compte réelle de la parole des stagiaires de la formation professionnelle et des apprentis, l’association « Moderniser sans exclure » (MSE) s’appuie sur les outils numériques et anime un véritable dialogue entre stagiaires, centres de formation et services de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, permettant d’améliorer le service public de la formation et de construire des solutions concrètes pour le présent et pour le futur.
>>Lire la suite
 
Parmis les actions expertisées par Apriles, l'acteur du mois a aimé...
 
Bibliothèque des livres vivants : quand les malades psychiques se livrent
Afin de lutter contre les nombreux préjugés, alimentés par des faits divers médiatiques, qui entourent la maladie mentale, l’association Espoir 54, qui soutient et accompagne des personnes en situation de handicap psychique sur le territoire lorrain, a adapté et développé un outil de sensibilisation à la maladie psychique et à ses conséquences pour ceux qui en souffrent auprès du grand public : la bibliothèque des livres vivants. Une bibliothèque presque comme les autres, où les lecteurs viennent emprunter un livre pour une durée limitée, sauf qu’ici, le livre est une personne concernée par une des formes de la maladie, qui va raconter son parcours de vie, répondre aux questions de son lecteur et apprendre également de ses interrogations. Dans le dialogue qui s’instaure, non seulement les « livres » prennent la parole, mais le regard des « lecteurs » évolue lui aussi.
>>Lire la suite
Clubhouse : tout sauf une maison « de fous » !
Afin de rompre l’isolement des personnes fragilisées par les effets des troubles mentaux (schizophrénie, troubles maniaco-dépressifs, troubles bipolaires…) le clubhouse est un lieu de vie de jour qui favorise la reprise d’une place active dans la société. Chaînon manquant entre le suivi médical et la vie autonome, le clubhouse s’appuie sur un socle de valeurs et d’actions fortes : le refus d’une relation aidants/aidés, en faisant de chaque « membre » un acteur à part entière de l’activité de la structure, investi à hauteur de ses capacités et de son envie, et dont les compétences sont mobilisées au service de chacun des autres membres, comme pair/aidant ; mais aussi une réinsertion sociale par le travail, en accompagnant les membres qui le souhaitent vers un emploi en milieu ordinaire, à travers un dispositif original d’ « emplois de transition ».
>>Lire la suite
Une prise en charge citoyenne des troubles psychiques – 25
Face à l’augmentation de la discrimination, de la stigmatisation, de l’exclusion dont sont victimes les personnes souffrant de troubles psychiques et du comportement, l’association les Invités au festin (IAF) offre un lieu de vie apaisant où accueillants et participants vivent ensemble. Une expérience particulièrement innovante de psychiatrie citoyenne, étayée par le concours de nombreux bénévoles, qui devient une véritable référence dans la recherche de nouvelles pratiques.
>>Lire la fiche
Marie-Claude Barroche : les «funambules de la vie» lui disent merci!
«Lorsque notre second fils a été hospitalisé pour la première fois en 1994, à 20 ans, et que des troubles psychiques graves ont été diagnostiqués, toute la famille a connu un moment très difficile. Il y avait bien eu quelques signes précurseurs : Albert faisait tout beaucoup plus lentement que les autres enfants, mais la prise de conscience a été brutale».
Même si la voix est douce et posée, c’est toujours avec émotion que Marie-Claude Barroche évoque l’événement qui a bouleversé sa vie de et celle de ses proches. Vingt ans après, elle continue de présider Espoir 54 (voir la fiche Apriles sur la bibliothèque des livres vivants d’espoir 54), l’association gestionnaire qu’elle a contribué à créer en 1998 avec d’autres parents de personnes handicapées psychiques...
Lire la suite...
 
Journée Citoyenne : le réseau est lancé!
Plus de 150  élus, habitants, agents municipaux, représentants d’entreprise…, se sont retrouvés mercredi 16 mars au Sénat pour lancer le réseau des villes en Journée citoyenne. Cette journée était organisée par l'Odas, en collaboration avec l'AMF et le collectif Vivre ensemble et fraternité. Le réseau permettra de mettre à disposition des différentes villes déjà engagées ou qui souhaitent rejoindre la démarche, témoignages et outils pour réussir ce temps fort d'engagement citoyen et de convivialité. La Journée citoyenne, expertisée et soutenue par Apriles, acquiert, avec ce colloque destiné à favoriser son essaimage, une dimension nationale.
>En savoir plus
Rapport gouvernemental sur la diffusion des initiatives locales
Le rapport « Ensemble, accélérons ! », rédigé par un groupe de travail composé de professionnels issus du secteur public et solidaire, et animé par le SGMAP et le CGET, vient de paraitre. Ce rapport vise à trouver des solutions pour « fiabiliser et accélérer l’essaimage des innovations sociales et publiques sur le long terme », et préconise 10 mesures favorisant cet essaimage. Engagée depuis de nombreuses années dans cette démarche de diffusion des pratiques et initiatives locales, APRILES participera à partir du 15 mars à un groupe de travail mis en place par le CGET sur la capitalisation des bonnes pratiques, dans la perspective d’apporter des solutions au constat effectué par le rapport.
>Lire le rapport
Construire les politiques publiques d’autonomie avec les aidants
Le dernier rapport de l’Association Française des Aidants « Les proches aidants : une question sociétale ; accompagner pour préserver la santé », réalisée à la demande de la Direction Générale de la Santé, préconise une construction des politiques d’autonomie en collaboration avec les aidants et, pour les professionnels de santé, un travail en réseau avec les structures locales pour accompagner au mieux les aidants. Cette approche est essentielle: selon ce rapport, 48 % des aidants déclarent avoir des problèmes de santé qu’ils n’avaient pas avant d’être aidant, et 50% d’entre eux ne parlent pas des difficultés liées à leur rôle d’aidant avec les professionnels de santé.
>Télécharger le rapport
 
  La Lettre d'Apriles est une publication de l'Observatoire national de l'action sociale (Odas)
250, bis Bd Saint-Germain 75007 Paris - 01 44 07 02 52.


Directeur de publication :
Jean-Louis Sanchez
Rédacteur en chef et webmaster : Joachim Reynard
Coordinatrice de rédaction : Estelle Camus
Rédacteurs: Estelle Camus, Sophie Cormeray, Marie-Agnes Feret, Maud Gallay
 
  © 2016 Apriles -> Agence des Pratiques et Initiatives Locales ::.  
Consulter le site Apriles Consulter la lettre d'Apriles Consulter la lettre d'Apriles