Bookmark and Share
Version imprimable
Date: 2015-12-01 12:27:18
Lettre d'Apriles n°56 - Decembre 2015

         Numéro 56 - Décembre 2015             
 
 
On a oublié un peu vite…
La vie a repris après ce mois de janvier 2015, le travail, les vacances, les querelles partisanes, les campagnes électorales… Nous avons repris nos bonnes et mauvaises habitudes et laissé s’effilocher, sans vraiment y prêter attention, cet « esprit Charlie » qui nous avait tenu serrés, qui nous avait fait croire l’espace d’un dimanche en une société plus fraternelle, qui avait fait germer, pendant quelques semaines, des envies, des projets, des pistes pour combler les inégalités et faire tomber les préjugés… Et puis l’automne est venu et avec lui ce vendredi sanglant, ce rappel cinglant, ces vies fauchées au Bataclan et ailleurs. Horreur, terreur, colère, révolte, impuissance : autant de sentiments mêlés devant l’inimaginable, l’incompréhensible, l’indicible. 
Certes, à nouveau, nous avons été nombreux à vouloir nous rassembler, communier dans la peine, essayer de comprendre ensemble. Mais ce nouvel élan de fraternité s’est heurté à une autre réalité, que l’on sentait sourdre ces derniers mois déjà, portée par l’arrivée de migrants de plus en plus nombreux et alimentée par des enjeux partisans : celle de la peur de l’autre, du replis identitaire, de la défiance, celle d’une réponse d’abord et avant tout sécuritaire. Car notre République est vulnérable, par l’essence même des principes dont elle se revendique, cette liberté, cette égalité et cette fraternité affichée aux frontons de nos mairies. Il est légitime de la défendre, de nous défendre. Mais doit-on pour autant mettre en danger ses fondements que sont les libertés d’expression, de rassemblement, de circulation, l’égalité devant la loi, l’éducation, la fraternité qui nous a permis au fil des siècles d’accueillir l’autre au sein de notre communauté nationale ?
Depuis sa création, Apriles milite pour que ce vivre-ensemble qui fait l’ADN de notre République se diffuse largement. Non pas à travers un discours incantatoire, mais en promouvant, mois après mois, des initiatives qui témoignent de la générosité, de l’ingéniosité, de la volonté d’hommes et de femmes, de jeunes et de vieux, d’urbains et de ruraux à construire ensemble un avenir commun. Les banlieues ne sont pas forcément ces territoires perdus livrés à la violence et au fondamentalisme. A Villiers le Bel, comme à Auch, la lutte contre les incivilités peut-être l’occasion de créer les conditions d’une re-connaissance, indispensable au respect des différences. Pour les uns, c’est à l’occasion d’un rallye, dans les jardins familiaux de la ville ; pour les autres, au travers d’une activité domestique, le lavage du linge au sein d’une laverie solidaire, que se mettent en place de nouvelles dynamiques qui irriguent le territoire. Pour l’'association « ensemble demain », cette reconquête des valeurs de solidarité passe aussi par une école ouverte sur la société civile et prête à s’enrichir de la mémoire des anciens. Mais les défis qui nous attendent impliquent également que les politiques s’engagent dans une gouvernance mieux partagée. C’est le cas dans l’agglomération rennaise où, avec l'Apras les acteurs institutionnels ont joué la carte de la synergie et créé les conditions d’une observation partagée afin d’inscrire leurs actions sur une connaissance objective du territoire et de ses besoins.
Toutes ces initiatives suscitent l’espoir d’autant qu’elles sont nombreuses à éclore partout en France, comme le prouve la richesse de la base que nous avons constituée au fil des ans avec l’aide de nos partenaires. Franck Darty était l’un deux. Il nous a quittés en octobre et nous avons souhaité lui dire combien il va nous manquer en lui consacrant le portrait d’acteur de ce mois. Mais nous lui faisons aussi une promesse : d’impulser l’élan, pour que plus d’actions emblématique, à l’exemple des journées citoyennes dont l'agence porte aujourd'hui le développement, essaiment, se reproduisent et génèrent ce mouvement profond de refondation de notre société.
Vous êtes porteur d'initiative ?
Faites-nous connaître votre action ! 
 

Rallye-toi aux jardins fais germer la solidarité
Afin de renforcer une cohésion sociale fragilisée, de restaurer un climat de confiance entre les habitants de Villiers-le-Bel et de réinvestir les jardins familiaux de cette commune, l’association La Case organise chaque année un évènement au cœur de ces jardins, sous la forme d’un rallye pédestre associant de nombreux acteurs du territoire. L’objectif de ce projet, est de favoriser les rencontres intergénérationnelles et la découverte d’un espace méconnu que sont les jardins familiaux. Il s’agit également de construire des programmes d’éducation au développement durable, de sensibiliser à la protection de la nature et de valoriser la capacité à agir des habitants, tout en partageant des traditions culturelles différentes.
>>Lire la suite  
« Les tambours de Garros » font battre le cœur d’un quartier d’Auch

Afin de préserver la tranquillité publique dans un quartier politique de la ville et encourager le vivre-ensemble, la régie de quartier du Grand Garros à Auch (Gers), a implanté au cœur des grands ensemble une laverie solidaire « Les tambours du Garros ». Au-delà de ses prestations d’hygiène, la laverie accueille aussi une bibliothèque partagée, un espace café et des permanences pour accompagner les habitants dans leurs démarches administratives, auprès des fournisseurs d’énergies : souscription de nouveaux contrats, demande de recouvrement etc. Elle répond ainsi à un besoin de services de proximité pour tous les habitants, y compris les plus modestes et constitue un espace d’échanges et de rencontres entre les différentes générations et communautés du quartier et des alentours.
>>Lire la suite
L’APRAS : observer et agir ensemble
Afin de garantir une veille sociale fine, étroitement liée à l’action de terrain et partenariale, l’APRAS réunit depuis 1977 les acteurs principaux des solidarités sur le bassin rennais, proposant non seulement « d’observer ensemble » mais également d’animer plusieurs dispositifs qui découlent de cette démarche d’observation partagée.
>>Lire la suite 
Ensemble demain ouvre les portes de l’école
Afin de permettre aux générations de se rencontrer, en valorisant les séniors et leur expertise à travers la transmission aux jeunes générations, l’association Ensemble demain créée en 1999 par une professeur des écoles, accompagne la mise en œuvre de projets intergénérationnels au sein d’établissements scolaires. Le principe : jeunes et seniors bénévoles travaillent ensemble autour d’ateliers pédagogiques sur des thématiques aussi diverses que la philosophie, la lecture, les sciences, la mémoire, les nouvelles technologies… L’association Ensemble Demain coordonne ces actions en mettant en relation écoles et porteurs de projet. Elle sensibilise également les acteurs locaux à la thématique (collectivités, enseignants, personnes âgées, associations…) et forme des enseignants, des inspecteurs, des directeurs d’établissement au montage de projets intergénérationnels. Elle organise par ailleurs des colloques et séminaires nationaux. Une action menée dans 64 départements qui transforme l’école, favorise le vivre ensemble et contribue à lutter contre les difficultés d’apprentissage de certains élèves. Focus sur l’école Saint Bernard dans le 11ème arrondissement de Paris.
>>Lire la suite 
 
 
Franck Darty : «Le DSL, une philosophie d’esprit mutualiste»

 
Cet automne 2015 restera de triste mémoire. Au-delà des attentats qui ont frappé chacun de nous, Apriles apprenait le 15 octobre dernier le décès d’un partenaire fidèle, d’un compagnon de route de tous les instants, d’un ami. Franck Darty, responsable du département du développement social et des services aux personnes à la CCMSA, partenaire historique d’Apriles, venait de nous quitter, à l’âge de 56 ans. Psychosociologue de formation, Franck avait précédemment été consultant au sein d’un cabinet associatif, expérience qui l’avait sensibilisé aux enjeux de l’évaluation. A la MSA depuis presque 20 ans, il y avait cultivé dès ses débuts, des qualités d’animation et un engagement indéfectible pour les territoires et leurs habitants, notamment à travers le succès des contrats de développement social territorialisé. Loin de réduire le développement social local (DSL) à une simple méthodologie, il en avait fait une véritable éthique. Il avait la conviction que chaque société, chaque être humain était capable de dépasser son propre intérêt, d’aller à la rencontre des autres pour concevoir et valoriser une vision commune plus solidaire. Cette vision du DSL, Franck Darty l’avait partagé avec ceux d’entre vous présents lors des secondes rencontres d’Apriles, le 10 novembre 2010. Pour lui rendre hommage, nous avons souhaité publier quelques extraits de son intervention, à l’image de cet homme généreux et engagé.
Lire la suite...
 
Formation - «La journée citoyenne: pour une action publique renouvelée» - 15/12 à Perpignan

 
Le 15 décembre, le Pôle ressources en développement social des Pyrénées Orientales et l’Observatoire national De l'Action Sociale (Odas), dont dépend Apriles, organisent une journée de formation gratuite sur le thème « La journée citoyenne : pour une action publique renouvelée ».
Didier Lesueur, directeur général de l’Odas, et Fabian Jordan, maire de Berrwiller à l’origine de la Journée Citoyenne, interviendront auprès des élus locaux pour les sensibiliser à la mise en œuvre de démarches de développement social à partir de l’exemple concret qu’est la Journée Citoyenne.
Lire la suite...
 
12e Rencontres sociales «Action sociale et développement social, quel avenir pour les départements?"
Dans le contexte de graves incertitudes que traverse notre pays, la redéfinition du rôle des collectivités publiques dans la préservation du vivre ensemble est essentielle. C’est pourquoi, le Journal de l’Action Sociale (JAS) et Edenred organisent en partenariat avec l’Observatoire national De l’Action Sociale (ODAS) et l’Assemblée des Départements de France (ADF), une rencontre nationale sur : “Action sociale et développement social : quel avenir pour les départements ?”, le 22 janvier 2016 à Paris*.
Lire la suite...
 
Biennale des aidants
Après le succès de l'évènement de 2013, l’Association Française des Aidants organise le 10 novembre à Paris la deuxième édition de La Biennale des Aidants. 
Le sujet abordé cette année sera la reconnaissance des aidants dans tous ses états : la reconnaissance par la société, par les politiques publiques, par les professionnels, entre pairs, par les personnes malades, etc.
Les échanges entre proches aidants, professionnels et personnes malades seront à l’ordre du jour avec des tables-rondes, des ateliers et quelques surprises !

>Se préinscrire 

>Consulter la fiche Apriles sur les Cafés des aidants, portés par l'Association française des Aidants
 
 
 
   La Lettre d'Apriles est une publication de l'Observatoire national de l'action sociale (Odas)  250, bis Bd Saint-Germain 75007 Paris - 01 44 07 02 52.

Rédacteur en chef et Webmaster : 
Joachim Reynard 
Coordinatrice de rédaction : Estelle Camus
Rédacteurs: Estelle Camus, Marie Agnes Feret, Maud Gallay, Emmanuelle Guillaume, Marc-Antoine Thevenot
 
  © 2015 Apriles -> Agence des Pratiques et Initiatives Locales ::.