Bookmark and Share
Version imprimable
Date: 2014-02-28 12:48:12
Lettre d'Apriles n°49 - Fevrier 2014


         Numéro 49 - Fevrier 2014            
 
 
La France de l’interdépendance...
Deux millions de logements vides, soit 7% du parc total, c’est l’info de Rue 89 qui cartographie, à partir des chiffres de l’Insee, la part de logements vacants dans 36 705 communes françaises. Des logements qui suscitent un grand intérêt, 3,5 millions de personnes étant mal-logées en France selon la fondation Abbé Pierre.
Cette information se conjugue avec l’étude que l’Institut national de la consommation (INC) publiait le 19 février dans son magazine "60 millions de consommateurs". Une étude édifiante sur la discrimination dans l’accès au logement du parc privé. Pour mesurer le phénomène, les enquêteurs ont répondu en mode « testing » à 150 offres de location émanant d’agences immobilières de la région parisienne.
Anne, 28 ans, candidate référente a passé le premier appel afin de repérer les annonces disponibles. Chacune des 150 annonces valables a ensuite fait l’objet de quatre appels de candidats différents : Yvette, 71 ans et veuve ; Babacar (ou Yvonne), 31 ans avec un accent étranger ; François, 25 ans et sous curatelle ; Christelle, 38 ans et mère célibataire.
Le résultat est malheureusement conforme à ce que l’on craignait au regard de la défiance grandissante dans la société française : à niveau de revenu égal, les candidats ne sont pas traités à la même enseigne. Alors qu’Anne (la candidate référente) obtient un RDV dans 100 % des cas, les autres postulants sont une fois sur quatre écartés du programme des visites. Par exemple, la personne âgée essuie 24 % de refus de visite, le candidat à l’accent étranger 33 %, la personne sous curatelle 29 % et la mère célibataire 30 %...
Interrogée sur ce résultat, Cécile Duflot, ministre de l’Egalité du territoire et du Logement a qualifié le phénomène « d’inacceptable, injuste et hors la loi ». Mais en attendant que des mesures soient prises par les autorités, il convient que chaque citoyen, chez lui, dans sa ville, son quartier, agisse afin que chacun, quels que soient sa situation, ses difficultés ou son handicap, trouve une digne place au sein de la société. C’est tout l’enjeu de Mozaïk RH, une agence de recrutement spécialisée dans la valorisation sur le marché de l’emploi des talents des quartiers. Saïd Hammouche, son président, et notre acteur du mois témoigne ici de la réalité de cette entreprise.
C’est également dans cet esprit de promotion des différences que la Roulotte des Petits de la Fondation Ellen POIDATZ propose aux familles un mode de garde mobile réservant la moitié de ses places aux enfants porteurs de handicap. Dans la même veine découvrez également l'association Elan sportif qui organise à l’aide de ses bénévoles, tous les dimanche d’été à Mulhouse, des activités sportives et des ateliers culturels à destination de tous les habitants de la ville.
Sur le registre de la recherche de solution dans la complémentarité des besoins, Apriles propose par ailleurs ce mois la découverte de trois initiatives particulièrement ingénieuses. Avec le soutien de la MSA d’Alsace, l'association la Main Verte, spécialisée dans les métiers de la terre, forme et emploie en CDI des personnes en situation de handicap. L’action Jardin'âge, mise en œuvre par le centre social de l’Allée Verte dans la région nantaise propose à des jeunes retraités de conserver ou retrouver une utilité sociale grâce à l’entretien de jardins de personnes en perte d’autonomie. L’association Lire et Faire Lire enfin, qui propose à des retraités bénévoles de faire la lecture aux enfants durant les temps extrascolaires. Il y a de l’espoir avec Apriles. Bonne lecture !
Vous êtes porteur d'initiative ?
Faites-nous connaître votre action ! 

La Roulotte des Petits
Afin de favoriser les échanges entre enfants porteurs de handicap et enfants valides, et de rendre accessible à tous des services de garde, la Roulotte des Petits propose aux familles un mode de garde réservant la moitié de ses places aux enfants atteints de handicap. En étant mobile dans l’intercommunalité de Seine-Ecole, elle permet par ailleurs aux familles éloignées des structures traditionnelles, pour des raisons sociales ou de difficultés de locomotion, d’accéder à une alternative de garde innovante et faisant de la différence une richesse partagée.
>>Lire la suite
La main verte creuse son sillon
Afin de former et d’employer en CDI des personnes en situation de handicap, l’association La Main Verte propose à des agriculteurs donneurs d’ouvrages de la région, la réalisation de travaux agricoles en prestation. Formés et diplômés en partenariat avec l’Education Nationale, les salariés réalisent tous types d’ouvrage en lien avec les métiers de la terre. Transférable, l’initiative mise en œuvre avec le concours de la Mutualité Sociale Agricole d’Alsace (MSA) et l’Adapei du Bas-Rhin, a donné lieu à la création du concept d’entreprise apprenante. Une modélisation que la CCMSA et la caisse d’Alsace s’emploient à promouvoir à travers l’édition d’un guide très complet d’une cinquantaine de pages, également réalisé en partenariat avec la Caisse des Dépôts et le Groupe Agrica. Cette publication a pour vocation de permettre aux futurs acteurs de ce type de projet de trouver des réponses, des outils et des points de vigilance, utiles à leur réussite.
>>Lire la suite
Lire et faire lire : pour grandir ensemble
Afin de stimuler chez les enfants la curiosité et le plaisir de lire, l'association Lire et Faire Lire propose des séances de lectures dans des lieux éducatifs (écoles, bibliothèques, centres de loisirs, etc.) assurées par des bénévoles retraités. Les sessions limitées à 45 minutes, et à six enfants maximum (tous volontaires) permettent de réels échanges entre le lecteur et son auditoire. L'initiative constitue une mise en regard entre les besoins des plus jeunes (l’accès à la culture) et ceux des moins jeunes (le désir de transmettre) qui contribue à la lutte contre l’illettrisme et à la réussite scolaire. Basée sur des séances de lecture par des retraités bénévoles, Lire et Faire Lire permet également de créer et de valoriser des liens entre générations.
>>Lire la suite
Jardin'âge: les cultures du coeur
Afin de lutter contre l’isolement des personnes âgées en perte d’autonomie et de permettre à des personnes retraitées de conserver ou retrouver une utilité sociale, Jardin’âge propose à des amateurs sans jardin de s’occuper de celui de personnes âgées devenues incapables de l’entretenir. Sans se substituer à l’entourage, ni concurrencer les professionnels, cette activité partagée permet non seulement de créer du lien entre accueillants et jardiniers, mais également de développer les solidarités de proximité et de promouvoir, dans une logique intergénérationnelle, une culture de l’écologie et du développement durable.
>>Lire la suite
Vita’Rue: des activités au service du vivre ensemble
Afin de favoriser le vivre ensemble sur le territoire de la ville de Mulhouse, l’association Elan sportif met en œuvre depuis 2009 le projet Vita’Rue. Tous les dimanche matin de fin mai à fin juillet, l'association organise sur les berges de l'Ill des rencontres et des activités portants sur différents thèmes comme la cuisine, le jardinage, les loisirs créatifs, l’expression artistique, les activités physiques et sportives. Le projet Vita’Rue repose sur un engagement bénévole et citoyen et contribue au bien-être physique, mental et social de la population et particulièrement de ceux qui ne peuvent partir en vacances. Le succès de la manifestation permet de fidéliser et mobiliser toujours plus de bénévoles, ainsi que de développer son action à l’année avec l’arrivée d’un nouvel équipement, la Maison des Berges.
>>Lire la suite
 
Saïd Hammouche, fondateur de Mozaïk RH - «La société civile a le droit à l’initiative»
Jeune entrepreneur citoyen, Saïd Hammouche a créé Mozaïk RH, un cabinet de recrutement mettant en lien jeune des quartiers diplômés du secondaire et recruteurs. Fervent défenseur du droit à l’initiative et de la promotion des bonnes pratiques, il a su faire de son engagement citoyen une entreprise florissante. Preuve une fois de plus du potentiel de l’économie sociale et solidaire.
Lire la suite...
 
« Crise démocratique - Peut-on reconstruire la confiance ? » Conférence Odas gratuite à Paris le 3 mars
Lundi 3 mars, de 19h15 à 21h15, l’Odas et l’Association du Master Affaires Publiques de Sciences-Po Paris organisent une conférence gratuite autour de la question «Crise démocratique - Peut-on reconstruire la confiance ?».
L’actualité ne cesse de le démontrer : notre société n’est pas seulement confrontée aux défis de la précarité économique, mais aussi à ceux de la précarité relationnelle et identitaire. Cette situation engendre une crise du vivre ensemble que les réponses traditionnelles ne suffisent plus à résoudre faute de savoir créer de nouveaux liens et de nouveaux repères. C’est pourquoi il est urgent de redonner tout son sens à l’idée de fraternité à travers les trois axes principaux du contrat social. En d’autres termes comment ressourcer la citoyenneté, la solidarité, la gouvernance ?
>> Télécharger le programme
 
Education populaire : l'évaluation participative
Peuple et Culture, organisme de formations associatif invite le Centre de Formation Populaire de Montréal pour une session sur les méthodes d'évaluation participative qu’ils développent au Canada depuis de nombreuses années. Cette formation professionnelle aura lieu le lundi 24 mars 2014, à l'Union Peuple et Culture, Paris 11e. 
Pour en savoir plus...
 
 

La Lettre d'Apriles est une publication de l'Observatoire national de l'action sociale décentralisée (Odas)
250, bis Bd Saint-Germain 75007 Paris
01 44 07 02 52.

Directeur de publication : Jean-Louis Sanchez
Rédacteur en chef : Sébastien Poulet-Goffard
Webmaster : Joachim Reynard
Rédacteurs: Estelle Camus, Emmanuelle Guillaume, Fanny Koch, Hélene Padieu, Sébastien Poulet-Goffard, Joachim Reynard

 


 
  © 2014 Apriles -> Agence des Pratiques et Initiatives Locales ::.  
Consulter le site Apriles Consulter la lettre d'Apriles Consulter la lettre d'Apriles