Bookmark and Share
Version imprimable
Date: 2013-02-28 20:07:55
Lettre d'Apriles n°41 - Fevrier 2013

         Numéro 41 - Fevrier 2013            
 
 
Récolte d'hiver

Sur le terrain social, l’activité gouvernementale a été foisonnante en ce début d’année : plan de lutte contre la pauvreté et l’inclusion sociale, Comité Interministériel des Villes (CIV), Comité interministériel de la Jeunesse (CIJ)… Avec à la clé, le même constat concernant l’incapacité d’augmenter les crédits, et la même volonté, au moins affichée : faire mieux que ce qui a été fait jusqu’à présent. La feuille de route est désormais tracée pour les cinq prochaines années. Attentifs, mais pas attentistes, les acteurs locaux sont à pied d’œuvre et s’activent sur les territoires pour trouver des parades aux nouvelles difficultés. Telle la municipalité de Bondy qui afin d’impulser une dynamique territoriale centrée sur l’institution scolaire en tant que lieu de vie, a choisi d’ouvrir une école élémentaire à l’ensemble des habitants de la ville pour en faire un pôle d’activité en dehors des temps scolaires.

Ou encore ce travailleur social cinéaste qui pour susciter des échanges et de la réflexion autour de la parentalité et de l’inter culturalité, a tourné un film mettant en scène des parents d’origines culturelles variées, habitant les quartiers Nord de Blois. Montré à des parents et des professionnels dans différents lieux (écoles, crèches, services de PMI, festivals), la diffusion du film poursuit différents objectifs et notamment celui de libérer la parole autour des questions de parentalité. Mais également, l’équipe du Centre Hospitalier Universitaire Pellegrin, à Bordeaux, avec la RADIO CHU qui réalise une fois par semaine une émission intergénérationnelle au cours de laquelle des enfants hospitalisés deviennent journalistes en interviewant une personne senior. Enregistrée dans un studio installé au sein du service pédiatrique, puis diffusée sur le réseau interne de l’hôpital, cette émission permet aux enfants d’oublier temporairement la réalité de leur maladie et des soins, de transmettre la mémoire des aînés en ouvrant l’hôpital sur le quartier, et de changer le regard des adultes, parents et soignants, sur les enfants malades. Des acteurs qui évoluent et sont en lien avec le monde de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) dont Pascal Colin, notre acteur du mois,  rappelle les enjeux dans l’interview ci-contre.

Vous pourrez retrouver certaines des actions Apriles lors des prochaines rencontres nationales de l’Odas qui se tiendront les 1er et 2 juillet à Marseille. Nous vous souhaitons, beaucoup de belles initiatives en attendant.

Vous êtes porteur d'initiative ?
Faites-nous connaître votre action ! 

>>L’école Olympe de Gouges, un pôle éducatif ouvert sur la ville - 93
Afin d’impulser une dynamique territoriale centrée sur l’institution scolaire en tant que lieu de vie, la mairie de Bondy a choisi d’ouvrir l’école Olympe de Gouges à l’ensemble des habitants de la ville en dehors des temps scolaires. A la fin des cours et tous les jours à l’exception du dimanche, cette école maternelle et primaire devient un pôle d’activités pour adultes en offrant ses locaux à l’organisation d’activités culturelles et associatives. L’article L. 212-15 du Code de l’éducation permet en effet aux mairies d’utiliser les locaux scolaires de la commune en dehors des temps de cours pour des activités à caractère « culturel, sportif, social ou socio-éducatif ».
>>Lire la suite
>>Radio CHU : deux générations sur la même longueur d’onde - 33
Au Centre Hospitalier Universitaire Pellegrin, à Bordeaux, la radio associative RADIO CHU réalise une fois par semaine une émission intergénérationnelle au cours de laquelle des enfants hospitalisés deviennent journalistes d’un jour en interviewant une personne senior. Enregistrée dans un studio installé au sein du service pédiatrique, puis diffusée sur le réseau interne de l’hôpital, cette émission permet aux enfants d’oublier temporairement la réalité de leur maladie et des soins, de transmettre la mémoire des aînés en ouvrant l’hôpital sur le quartier et de changer le regard des adultes, parents et soignants, sur les enfants malades.
>>Lire la suite
>>Les berceuses, un film pour transmettre et partager - 41
Afin de susciter de l’émotion mais aussi des échanges et de la réflexion autour de la parentalité et de l’inter culturalité, un cinéaste a tourné un film mettant en scène des parents d’origines culturelles variées, habitant les quartiers Nord de Blois, classés en zone politique de la ville, berçant leurs bébés en chantant. Intitulé « Les Berceuses », le film est construit en 12 scènes qui montrent la relation singulière qui s’établit entre les bébés et les parents, par delà les différences culturelles. Montré à des parents et des professionnels dans différents lieux (écoles, crèches, services de PMI, festivals), la diffusion du film poursuit différents objectifs et notamment celui de libérer la parole autour des questions de parentalité…
>>Lire la suite
 
Pascal Colin : «Intégrer l’ESS dans le triptyque républicain»
INITIATIVES était à sa création en 1989 un établissement médico-social accueillant des personnes en situation de précarité présentant des pathologies chroniques et sévères (VIH, cancers, hépatites). Il est ensuite devenu un centre de formation aux métiers des services à la personne : aide médico-psychologique (DEAMP), moniteur-éducateur (DEME), éducateur spécialisé (DEES) et responsable d'unité d'intervention sociale (CAFERUIS). Avec la création de la première Faculté Libre d’Etudes Politiques et en Economie Solidaire (FLEPES), INITIATIVES milite aujourd’hui ardemment en faveur du développement de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) en France. Rencontre avec Pascal Colin, son directeur général.
Lire la suite...
 
Publication Odas : Décentralisation et cohésion sociale
A l’heure où l’acte III de la décentralisation est dans les tuyaux, l’Odas prépare un nouveau cahier intitulé « Décentralisation et cohésion sociale » à paraître mi-janvier. L’occasion pour l’institution de faire la synthèse de 22 ans d’observation de l’action publique en matière de solidarité et de dégager quelques axes qui permettront de réussir non seulement la restructuration des modes d’organisation et d’intervention, mais aussi des modes de décision au profit d’une vision chaque fois plus exigeante de l’action publique…
>>Cliquez ici pour en savoir plus
 
Focus sur les séniors
La Fondation de France a récemment rendu public deux appels à projet en direction des personnes âgées. Avec « Vivre ses choix, prendre des risques », un droit pour les personnes âgées, la Fondation entend soutenir les initiatives concrètes qui améliorent les pratiques et reconnaissent aux personnes âgées la capacité d’agir sur leur environnement et le droit d’être auteur de leur vie. Dates limites de réception des dossiers : 13 mars et 20 août 2013…
« Vieillir acteur et citoyen de son territoire ». Cet appel à projets vise à soutenir des actions innovantes ou expérimentales qui favorisent la participation des habitants âgés dans tous les domaines de la vie locales et leur reconnaissance comme citoyens à part entière. Cet appel s’adresse aux établissements, aux associations et aux collectivités. Dates limites de réception des dossiers : 13 mars et 20 août 2013.
 
 
 

La Lettre d'Apriles est une publication de l'Observatoire national de l'action sociale décentralisée (Odas) - 250, bis Bd Saint-Germain 75007 Paris - 01 44 07 02 52.

Directeur de publication : Jean-Louis Sanchez
Rédacteur en chef : Sébastien Poulet-Goffard
Webmaster : Joachim Reynard
Rédacteurs: Estelle Camus, Marie-Agnes Feret, Fanny Koch
 
  © 2013 Apriles -> Agence des Pratiques et Initiatives Locales ::.  
Consulter le site Apriles Consulter la lettre d'Apriles Consulter la lettre d'Apriles