Bookmark and Share
Version imprimable
Date: 2012-05-31 11:37:42
Lettre d'Apriles n°33 - Avril 2012

         Numéro 33 - Avril 2012            
 
 
La vie en vert
Dans un sursaut que l’on espère salutaire, l’humanité en prend soudainement conscience: nous avons la responsabilité collective de nous engager sur la voie de la préservation de la planète. C’est sans doute le message essentiel de la Semaine du Développement durable qui a vu l’organisation de près de 4 000 manifestations en France du 1er au 7 avril dernier. Mais un autre message nous semble essentiel à diffuser : le développement durable repose sur trois piliers que sont l’environnement, l’économie et… le social. Cette troisième dimension nous mobilise particulièrement car aucune dynamique locale en faveur de l’environnement ne pourra s’installer durablement sans la participation de tous sur les territoires en faveur d’un mieux vivre-ensemble. L’appropriation de ces enjeux par l’ensemble des acteurs, qu’ils soient élus, professionnels ou habitants est un élément essentiel dans la construction d’un futur meilleur. C’est ce que nous explique entre les lignes l’acteur du mois, Marie-Jo Fillere, dont la collectivité départementale se lance dans une vaste démarche en faveur de la revitalisation du lien social. C’est aussi ce que nous enseigne l’expérience de la ville de Saint-Flour (15), qui intègre les principes du développement durable dans son contrat social. C’est également ce que nous propose la Ressourcerie L’Interloque qui anime une démarche participative pour mieux gérer les déchets. Ou enfin l’atelier économe de Pessac qui aide les habitants à réduire leurs factures en les sensibilisant aux gestes éco-responsables. Une bonne façon de préserver la planète tout en luttant contre la précarité énergétique.
Bonne lecture avec Apriles.
Vous êtes porteur d'initiative ?
Faites-nous connaître votre action ! 

>>Contrat social de la ville de Saint-Flour : de l’action sociale au développement durable –15
En 2008, la municipalité de Saint-Flour décide d’impulser un projet de territoire sur la commune, structuré autour du lien social et de la solidarité. A cette fin, elle organise une large démarche de concertation avec l’ensemble des acteurs de l’action sociale qui aboutit à la définition d’un contrat social sur trois ans, autour de cinq priorités. Une quinzaine d’actions opérationnelles sont alors arrêtées, plusieurs s’inscrivant dans une logique de développement durable, c'est-à-dire « économiquement viable, socialement équitable et écologique ». Conduit à l’échelle de la commune, ce contrat social, dont la démarche fortement participative est celle du développement durable, devrait irriguer l’axe solidarité de l’agenda 21, actuellement en cours de définition au sein de la communauté de commune du Pays de Saint-flour.
>>Lire la fiche
>>La Ressourcerie l’Interloque porte une démarche participative pour mieux gérer les déchets - 75
Afin de favoriser le développement durable sur le territoire urbain, les Ressourceries ont pour mission de collecter les déchets produits localement, de les valoriser à travers le réemploi, la réutilisation, le recyclage tout en sensibilisant la population au respect de l’environnement. Cette approche va encore plus loin à Paris où, dans le cadre de l’Opération Quartier Témoin, la Ressourcerie l’Interloque à décidé recentrer son action au local en prenant appui sur tous les acteurs de son quartier. Une dynamique participative qui permet un engagement durable des habitants et donne de très bons résultats en termes de réduction des déchets.
>>Lire la fiche
>>L’atelier économe de Pessac – 33
Afin d’aider les habitants en difficulté financière à alléger leurs factures d’eau et d’énergies, tout en encourageant le changement des pratiques et la participation active et volontaire des familles, la mairie de Pessac, via sa plateforme de services, propose à 50 foyers un «atelier économe». Identifiés et orientés par les référents sociaux, les participants à l’atelier, résidant de 13 quartiers pour la plupart classés zone urbaine sensible, suivent durant un an des séances de sensibilisation aux gestes économes organisées par les partenaires publics et privés. Ils sont par ailleurs personnellement suivis par les fournisseurs d’eau, d’électricité et de gaz afin de mesurer l’impact des nouveaux éco-gestes sur le montant des factures d’énergie.
>>Lire la fiche
>> A Colomiers, des habitants acteurs de leur quartier avec le diagnostic prospectif - 31
Afin de favoriser l’expression des habitants et l’émergence d’un esprit d’appartenance collective au quartier dans une perspective de développement durable, une équipe de prévention spécialisée de la Ville de Colomiers a développé une méthode de diagnostic prospectif. Composée d’une première phase de remontée de témoignages et d’idées, puis d’une deuxième phase de mise en œuvre collective de projets, cette approche permet à chacun, habitant comme travailleur social, de porter un nouveau regard sur le quartier et sur les capacités de ses habitants à faire évoluer leur cadre de vie.
>>Lire la fiche
 
Marie-Jo Fillere: « Le vivre-ensemble, c’est notre projet de territoire ».
Marie-Jo Fillere est chargée de mission développement social territorial et vivre ensemble à la direction générale adjointe des solidarités et du vivre ensemble au Conseil général de l’Allier. Elle est à ce titre la cheville ouvrière d’une vaste démarche de réflexion et d’actions impulsées par le Département visant à renforcer le lien social sur l’ensemble de son territoire. Explications.
Lire la suite...
 
 
Développement social pour responsables d’Utas
Les 7 et 8 juin, l’Institut national du développement social (INDS) organise un cycle de formation pour les responsables d’unités territoriales des départements sur le thème : « Agir en développeurs sociaux dans les unités territoriales ».
Renseignements : 01 56 81 02 69
 
Vieillissement et développement social local
La Fédération des centres sociaux publie un ouvrage portant sur l’accompagnement du vieillissement dans une démarche de développement social local. Paru dans la collection repère, cette publication est intitulée «Vieillesse comme charge ou vieillesse comme ressource ?».
Renseignements : 01 53 09 96 16
 
Interventions sociales et empowerment
Sous la direction de Bernard Vallerie, cet ouvrage analyse le «développement du pouvoir d’agir des personnes et des collectivités». Dénonciation des pratiques standardisées, réflexion et action s’effectuant «avec» et non «sur», prise en compte de la complexité des enjeux en présence, décentration des seules caractéristiques individuelles pour s’intéresser aux composantes structurelles constituent ainsi des repères pour les intervenants oeuvrant dans la perspective d’une plus grande justice sociale.
«Interventions sociales et empowerment (développement du pouvoir d’agir)», éditions Harmattan.

 
   

La Lettre d'Apriles est une publication de l'Observatoire national de l'action sociale décentralisée (Odas)
250, bis Bd Saint-Germain 75007 Paris - 01 44 07 02 52.

Directeur de publication : Jean-Louis Sanchez
Rédacteur en chef : Sébastien Poulet-Goffard
Webmaster : Joachim Reynard
Rédacteurs: Estelle Camus, Caroline Megglé, Joachim Reynard
 
  © 2012 Apriles -> Agence des Pratiques et Initiatives Locales ::.  
Consulter le site Apriles Consulter la lettre d'Apriles Consulter la lettre d'Apriles