Bookmark and Share
Version imprimable
Date: 2011-09-30 19:00:22
Lettre d'Apriles n°27 - septembre 2011


         Numéro 27 - septembre 2011            
 
 
Pour la rentrée, des idées plein le cartable
La nature, clémente en ce début d’automne, voudrait nous faire croire que les vacances continuent. Mais personne n’est dupe, la rentrée est bien là, avec son stress, et ses soucis d’organisation. Acteur du mois, Dominique Royoux nous raconte comment les bureaux des temps s’organisent pour faciliter ce moment charnière auprès des familles. Avec ce numéro, Apriles vous montre également qu’ils sont nombreux, ces professionnels et militants qui travaillent à accompagner les jeunes, et faciliter la vie des parents : à Paris, l’association Môm’artre accueille les enfants tard le soir et leur propose des activités artistiques. A Courcouronnes, les ados temporairement exclus par le collège sont pris en charge par la ville autour d’activités de soutien scolaire. A Asnières, les enfants des quartiers Nord descendent suivre les cours aux frais de la mairie dans les quartiers centraux. Et enfin, dans le Loir-et-Cher, le Conseil général conventionne avec les professionnels de santé afin que chaque ado, qu’il habite en ville ou en milieu rural, bénéficie des mêmes services en matière de planification familiale. Bonne lecture, et bonne rentrée à tous….
 

>>Môm’artre : l’art pour tous après l'école grâce à une garde d’enfants solidaire - 75
Pour répondre aux difficultés des familles monoparentales et/ou à faibles revenus désirant faire garder leurs enfants après l’école jusqu’à leur retour du travail, Môm’artre propose un accueil jusqu’à 20h et durant les vacances scolaires. Au-delà des traditionnels goûters et de l’aide au devoir, ce mode de garde aux tarifs solidaires contribue à l’épanouissement des enfants à travers de nombreux ateliers artistiques encadrés par des artistes professionnels. Considérant la mixité sociale comme un enjeu pédagogique majeur, l’association met par ailleurs un point d’honneur à accueillir des enfants d’écoles primaires issus de tous les milieux sociaux.
>>Lire la fiche
>>Une méthode québécoise pour éviter le décrochage scolaire des jeunes Courcouronnais - 91
Pour faire de l’exclusion des élèves un temps privilégié de prise de recul et de « raccrochage » scolaire, une méthode québécoise dénommée « Alternative Suspension » est expérimentée à Courcouronnes auprès de jeunes collégiens. Avec un accueil en dehors de l’établissement et un travail mettant l’accent sur les points forts des enfants, l’objectif est de susciter la réflexion des élèves et de recréer du lien et de la confiance entre les familles et l’institution scolaire.


>>Lire la fiche
>>Le Busing à Asnières-sur-Seine - 92
Afin de répondre à un double objectif d'égalité des chances et de mixité sociale dans deux quartiers sociologiquement hétérogènes, la ville d’Asnières expérimente le « Busing ». Depuis la rentrée scolaire 2008, la mairie prend en charge, sur des financements Etat/Préfecture, le transport et la cantine d’une dizaine d’élèves habitants les Hauts d’Asnières et scolarisés dans une école située dans un quartier de familles de cadres moyens et supérieurs. Une dynamique en faveur de la mixité sociale qui incite la ville à mettre en place un Pôle Excellence regroupant trois projets en partenariat avec l’Education Nationale rayonnant sur les quartiers nord d’Asnières : une classe théâtre, une classe orchestre et deux classes bi-langues anglais/allemand, ainsi qu'un atelier radio qui profite à tous les élèves de la ville.
 
>>Lire la fiche
>> Faciliter l’accès des mineurs vivant en zone rurale à une contraception gratuite - 41
Afin de permettre aux adolescents du Loir-et-Cher un égal accès aux consultations de planification et d’éducation familiale, le Conseil général conventionne avec des médecins, des pharmacies et des laboratoires d’analyses installés en zone rurale ou péri-urbaine. Ainsi où qu’ils vivent, les jeunes peuvent bénéficier des modalités de contraception de leur choix, adaptées à leur situation, sans aucune avance de frais. L’ensemble du coût est alors pris en charge par le Département, dans le cadre de ses missions de Protection Maternelle et Infantile (PMI).

>>Lire la fiche
 
 



La Lettre d'Apriles est une publication de l'Observatoire national de l'action sociale décentralisée (Odas) - 250, bis Bd Saint-Germain 75007 Paris - 01 44 07 02 52.

Directeur de publication : Michel Dinet
Rédacteur en chef : Sébastien Poulet-Goffard
Webmaster : Joachim Reynard
Rédacteurs: Marie-Agnes Feret Caroline Megglé, Joachim Reynard.



 

Dominique Royoux «On fait respirer l'air du temps aux politiques…»


Harmoniser les horaires des services publics avec les besoins familiaux et professionnels des citoyens, créer des services qui répondent à leurs contraintes nouvelles, mais aussi participer à la réflexion sur l’aménagement de la ville…C’est le job des bureaux des temps, regroupés dans l’association TEMPO territorial. Dominique Royoux, son Président depuis 2008, lui-même directeur de l’Agence des Temps du Grand Poitiers, souligne la nécessité pour les services publics de se mettre à l’écoute des nouvelles pulsations de la société…
 

>> Lire la suite...
 
Culture et lien social

Dans le cadre de la démarche “Culture et lien social” qu’il mène depuis 2006, le Conseil général de l’Ardèche propose chaque année une rencontre professionnelle thématique pour favoriser les échanges entre les acteurs culturels et sociaux du département. Le 6 octobre, le thème abordé sera le lien entre cohésion sociale et développement humain. Une réflexion qui part du principe que l’ensemble des politiques publiques doit être mobilisé pour garantir l’existence de cette cohésion. Lors de cette conférence-débat, deux invités (Hélène Combes et Patrice Meyer-Bisch) “apporteront leur regard sur les fondements indispensables à la cohésion sociale et au développement d’une société qui positionne l’humain au centre de ses préoccupations, en accordant une place privilégiée à la dimension culturelle.
>>Consulter le programme
 

INDS : Encore quelques places pour le prochain cycle de formation

Information importante! Il reste quelques places pour suivre le séminaire INDS pour cadres « Face à la vulnérabilité : réussir le développement social local ». Un cycle de 6 journées composé de 3 modules complémentaires:
-Pourquoi le développement social local face à la vulnérabilité ?
-Les axes stratégiques du développement social local
-Les axes opérationnels du développement social local
1ére journée, le 13 octobre 2011... Dépêchez-vous!

>> Télécharger le programme

>> Lire les témoignages