Menu Contenu
Monique Fournier Laurent - « S’investir auprès des jeunes, c’est rester jeune ! »
Monique Fournier Laurent est la preuve que la retraite porte bien mal son nom. Depuis 10 ans, cette habitante de Creil ne cesse de militer pour une citoyenneté active au service de la collectivité. Des convictions dont elle s’est fait l’écho dans plusieurs ouvrages et qui motive son engagement auprès des jeunes, au sein du collectif GR21 et son implication dans sa ville. 
>> Lire la suite...
 

Abonnez-vous!

>> en savoir plus
 
>> Consultez les dernières lettres d'Apriles
 
Le Reflet s’illustre
Il y a quelques mois, Apriles consacrait une fiche au Restaurant le Reflet, à Nantes. Un restaurant extraordinaire puisque cette entreprise ordinaire a relevé le défi d’intégrer dans son équipe six personnes porteuses d’une trisomie 21. Aujourd’hui cette belle aventure fait l’objet d’un livre. Joliment illustré, cet ouvrage a pour vocation de partager à grande échelle le savoir-faire de l’association Trinôme 44, qui a porté le projet, et de diffuser le plus largement possible cette expérience afin d’inciter un plus grand nombre d’employeurs à embaucher des personnes porteuses de handicap. D’autres initiatives similaires ont d’ailleurs vu le jour à Nîmes ou encore à Rennes et Paris avec les cafés Joyeux. Prix 20 euros à commander sur http://projet-lereflet.fr/ notre-livre/ 
 
Accueil arrow Recherchez une action arrow CDST, le développement au coeur des territoires - Saint-Nicolas-de-la-Grave - 82 
Bookmark and Share Envoyer à un(e) ami(e)
Version imprimable

CDST, le développement au coeur des territoires - Saint-Nicolas-de-la-Grave - 82



Mis à jour le: 25-09-2018

Type d'action :

  • Développement local rural
  • Gouvernance, partenariats institutionnels
  • Nouvelles pratiques professionnelles
  • Participation des habitants
  • Bénévolat

Région : Midi-Pyrénées

Sur le vif :
« L'axe de la communauté de commune est gestionnaire. Celui du canton est administratif. L'enjeu du CDST, c'est le lien. ça crée une réalité qui donne vie au territoire. » Une élue municipale

Porteur(s) de l'action :
MSA ' Tarn et Garonne - 82

Objectif(s) et bref descriptif :
Afin de trouver des réponses collectives aux problématiques de la population et encourager la création de liens à l'échelle d'un canton, des assistantes sociales de la MSA du Tarn et Garonne animent une démarche de développement social à l'échelle du territoire. Les contrats de développement social territorialisés (CDST) signés pour trois ans par les partenaires locaux (CG, Caf, MSA) et la Caisse Centrale MSA, proposent une méthodologie fondée sur l'écoute et l'action en faveur du développement harmonieux des territoires et de leur population.

Origine(s) :
En juin 2007, une tempête très localisée mais d'une violence extrême s'abat sur le canton de St-Nicolas-de-la-Grave (14 communes ' 5546 habitants) en Tarn et Garonne. Beaucoup de producteurs fruitiers se voient privés de récolte et se retrouvent sans ressource. Mais la population fait face et s'organise en faisant preuve de solidarité les uns envers les autres. C'est pour maintenir cette dynamique et renforcer la création de liens que deux assistantes sociales de la Msa engagent une démarche de CDST sur le territoire.

Description détaillée :
Les deux professionnelles procèdent d'abord à un pré diagnostic. De septembre à novembre 2007, elles rencontrent quelques élus, administrateurs Msa et habitants afin de connaître les besoins repérés par ces acteurs. A ce stade, il se dégage déjà quelques problématiques sur le territoire: le manque de service à la personne, mais aussi la carence des structures d'accueil pour les personnes âgées. Il est également question des difficultés de transport d'une commune à l'autre, favorisant l'isolement de certains bourgs et de leurs habitants. Les assistantes sociales mesurent à cette occasion la pertinence de la démarche de CDST sur le canton.

Cette dernière est alors validée par le conseil d'administration de la MSA qui contractualise avec la Caisse Centrale (CCMSA) en décembre 2007. Un comité de pilotage se constitue avec les représentants de la M.S.A., du Conseil général (Direction de la solidarité départementale - DSD), et de la C.A.F. Celui-ci a pour fonction d'assurer le suivi du déroulement du CDST, d'accompagner la formalisation des partenariats politiques et financiers, et de valider les propositions faites dans le cadre des projets.

Les deux professionnelles commencent alors le diagnostic à proprement parlé. De janvier à juin 2008, elles rencontrent 83 personnes dans le cadre d'entretiens semi directifs, individuels et collectifs : habitants du territoire, milieu agricole, associations, élus, structures médico-sociales, de loisir, de tourisme'Pendant ce travail, il s'exprime des besoins dans différent domaines : maintien à domicile des personnes âgées, mode de garde des enfants, mobilité sur le territoire, rencontres et lien social. Il apparaît également une grande disparité entre les communes du canton avec néanmoins un élément partagé par tous les acteurs : le besoin de lien social. En septembre 2008, ce diagnostic est restitué lors d'une réunion publique qui rassemble une centaine de personnes, habitants, représentants associatifs, partenaires. Les deux assistantes sociales proposent à cette occasion la constitution de quatre commissions thématiques : enfance, jeunesse, personnes âgées et lien social. A travers ces réunions, l'objectif est de créer le cadre d'un dialogue constructif à l'échelle du territoire, et travailler à la mise en place des actions portées par les habitants de façon pérenne. A partir de décembre 2008, les commissions se réunissent à raison d'une fois tous les mois ½ et rassemblent une quarantaine de personnes. Les problématiques du territoire y sont abordées et des réponses concrètes sont envisagées : créer ou diversifier les modes d'accueil, développer les services de portage à domicile, favoriser les transports' Certaines réalisations sont déjà sur le point d'aboutir : en septembre 2009, une fête de la jeunesse sur le canton est prévue et une garderie s'ouvrira sur un regroupement scolaire de trois communes.

Ces commissions donnent l'occasion à des habitants de villages différents de se rencontrer et permet, sur le plan individuel, à des personnes de s'investir de façon valorisante dans la vie du territoire. Sur le plan politique, le CDST est également un atout pour le canton. Une toute nouvelle communauté de commune vient de se créer dont les compétences sont essentiellement gestionnaires. Les commissions sont des lieux d'échanges qui permettent aux élus de discuter et de réfléchir à la mise en 'uvre d'actions en faveur du lien social sur leurs communes.

Impact(s) :

Pour les habitants
: groupes et commissions sont le cadre d'échanges et discussions favorisant la création de liens. Le CDST encourage la mise en 'uvre d'actions améliorant le cadre de vie.

Pour les élus : création d'une instance de réflexion, d'échanges et d'actions avec les habitants au bénéfice de tous.

Partenaire(s) :
Caf
Conseil général
Mairies du canton
Associations locales

Moyens :

Humains : Les bénévoles.

Financiers : Soutien de 20000' de la CCMSA pour la mise en 'uvre des actions. En fonction des projets, la caisse locale abonde du même montant.

Matériels
: Prêt de salles municipales.



>>Consulter le Journal de l'action sociale          

*Mention légale :
Le contenu de cette fiche relève de la seule responsabilité de l'Agence Apriles et ne peut en aucun cas être considéré comme reflètant la position des partenaires soutenant le projet Apriles.
Contact action : Béatrice Bigou
Assistante sociale
MSA Tarn et Garonne
180, Avenue Marcel Unal
82000 Montauban
Tel: 05 63 21 61 61
Mail: rey.veronique@msa82.msa.fr
[ Retour ]