Menu Contenu
Claire Bolduc, la québécoise qui défige le monde rural
Sa force de conviction et son enthousiasme feraient reculer l’hiver de la belle la Province ! Derrière sa frange blonde et ses lunettes sages, Claire Bolduc est une boule d’énergie, au service des causes qu’elle défend : le dynamisme des territoires ruraux et une autre façon de faire société , plus durable et respectueuse des ressources environnementales. Depuis plus de 30 ans, alors jeune épouse, puis mère de quatre enfants et aujourd’hui grand-mère comblée, cette quinqua québécoise n’a cessé de s’engager.

>> Lire la suite...
 

Abonnez-vous!

>> en savoir plus
 
>> Consultez les dernières lettres d'Apriles
 
Finances départementales : accalmie avant le tempête ?
L’Odas a présenté les résultats de son enquête annuelle sur les dépenses départementales d’action sociale. Dans un contexte de grande incertitude, en raison de la baisse de dotation globale de fonctionnement et d’accroissement des besoins sociaux, la situation s’avère moins critique qu’attendue. Explications : des éléments conjoncturel ont favorisé une meilleure maitrise de l’augmentation des dépenses et les recettes ont augmenté davantage que prévu. Pas de quoi cependant présagé d’un avenir serein pour les départements, qui continue à resserrer leurs financements sur les compétences obligatoires. Télécharger la publicaton sur www.odas.net 
 
Accueil arrow Recherchez une action arrow Solid'Agri, une réponse économique à l'insertion des handicapés - 84 
Bookmark and Share Envoyer à un(e) ami(e)
Version imprimable

Solid'Agri, une réponse économique à l'insertion des handicapés - 84



Mis à jour le: 30-12-2011

Contact action : >> Armand Nadine : consulter sa fiche

Type d'action :

  • Emploi, Formation
  • Accès aux droits
  • Accessibilité, Mobilité

Région : Provence-Alpes-Côte d'Azur

Sur le vif :
"Pour moi, mon boulot à Solid'Agri, c'est Noël. Avant j'étais dans la panade et aujourd'hui, j'ai la tête hors de l'eau" ' Un salarié handicapé de Solid'Agri

Porteur(s) de l'action :
Association Solid'Agri

Objectif(s) et bref descriptif :
Pour aider les personnes handicapées à gagner en autonomie tout en s'insérant dans le milieu professionnel, et répondre à un besoin de main d''uvre agricole des exploitations de la région de Carpentras, des agriculteurs soutenus notamment par la MSA créent Solid'Agri : une association prestataire de services pour des exploitants agricoles employant un personnel handicapé.




>>Consulter l'article du Journal de l'action sociale
   

Origine(s) :
C'est dans le cadre du programme européen Equal IDEA consacré à l'Insertion durable des publics en difficulté dans les entreprises agricoles du Vaucluse, que l'idée d'un projet de structure de service agricole employant du personnel handicapé va naître. Le comité de pilotage du programme réunissant la Fédération départementale des syndicats d'exploitants agricoles (FDSEA), l'ANPE, l'Association départementale pour l'emploi en agriculture (ADPEA), l'association Roulez mobilité et la MSA, établit en 2007 le diagnostic du problème de recrutement et de fidélisation des salariés agricoles d'une part, et de difficultés d'intégration des personnes handicapées au sein des structures agricoles d'autre part. La MSA Alpes Vaucluse, qui coordonne le volet Handicap du programme, propose dès lors aux partenaires économiques et du monde agricole de développer une structure prestataire de services agricoles employant du personnel handicapé. Ainsi, le recrutement, la formation et l'encadrement des personnes handicapées seraient externalisés.
Afin de convaincre les acteurs du secteur agricole de l'intérêt du projet, la MSA organise avec trois exploitants du Vaucluse, un voyage d'étude en Alsace pour visiter l'association La Main verte qui emploie 23 salariés handicapés travaillant pour une cinquantaine d'exploitations agricoles. A leur retour, les agriculteurs convaincus vont se mobiliser avec la MSA pour faire naître le projet Solid'Agri. Le syndicat des Jeunes agriculteurs (JA) dont un des trois exploitants est membre, s'intéresse au projet et propose de prendre le relais de la FDSEA (qui se retire, le programme Equal Idea arrivant à sa fin en décembre 2007) et de devenir les porteurs politiques du projet avec l'appui technique de la MSA.

Description détaillée :
En décembre 2007, la MSA Alpes Vaucluse mandate un cabinet d'étude afin d'étudier la faisabilité du transfert de l'initiative alsacienne "La main verte" dans le Vaucluse. En janvier 2008, le Cabinet donne son feu vert en conditionnant la réussite du projet à l'implication de partenaires issus des secteurs agricole, social, du handicap et de la formation. Grace au financement de la CCMSA, les consultants vont accompagner le projet jusqu'à l'été en animant un groupe de pilotage réunissant les représentants des JA, de la MSA, de la Direction départementale du travail de l'emploi et de la formation professionnelle (DDTEFP), de la CCMSA, du Centre de formation professionnelle et de promotion agricoles pour la formation des employés (CFPPA), du Service d'éducation spéciale et de soins à domicile (Sessad), de la MDPH et de l'association Cap Emploi.
Au mois de mars 2008, une réunion d'information collective à destination des publics handicapés est organisée pour recruter la future équipe de Solid'Agri. Parmi les 26 personnes présentes, 19 postulent et participent aux "entretiens mises en situation" organisés par le CFFPA. Dix sont retenus et suivent une formation aux métiers agricoles durant cinq mois. Au final six personnes sont embauchées, tous des hommes âgés de 19 à 42 ans. Parallèlement, le futur animateur encadrant de l'équipe est recruté et accompagne les personnes handicapées dès leur formation. Au mois d'août 2008, l'équipe est en formée.
Dans le même temps, la structure associative est crée et réunit un conseil d'administration présidé par un exploitant agricole local et les représentants des principaux partenaires : Syndicat des Jeunes Agriculteurs (JA), Mutualité sociale agricole, Centre de formation professionnelle et de promotion agricoles pour la formation des employés CFPPA, Service d'éducation spéciale et de soins à domicile (Sessad).
Comme prévu initialement, Solid'Agri est prêt à proposer ses services pour les vendanges et les récoltes 2008.

Un parcours social et professionnalisant
Plus qu'un simple emploi, l'association offre à la personne handicapée un parcours d'insertion sociale formant et professionnalisant. Chaque jeudi après-midi, une travailleuse sociale reçoit le personnel et propose un accompagnement de la personne vers plus d'autonomie (soutien à l'accès au logement, aide aux formalités administratives'). Embauchés en Contrat de professionnalisation à durée indéterminée, les six salariés (cinq handicapés mentaux et un handicapé physique aux droits ouverts par la Commission des droits et d'autonomie des personnes handicapées ' CDAPH, anciennement Cotorep) préparent durant deux années un Brevet professionnel agricole (BPA) en alternance (trois semaines de travail pour une semaine de formation).
L'équipe est en permanence encadrée par un éducateur, animateur du matin 7h30 où il récupère en minibus le personnel pour se rendre sur le chantier au soir 16h00, où il les redépose. Chef d'équipe, il participe aux travaux agricoles aux cotés des employés handicapés et gère la planification des activités commandées par les agriculteurs. Il assure également le rôle de commercial de l'association en démarchant les exploitants pour proposer les services de Solid'Agri. Depuis les débuts de son activité en août 2008, le planning de Solid'Agri est complet. Après l'effeuillage de tomates, l'équipe est passée à la cueillette des pommes, la taille de vignes, les fraises... aujourd'hui l'agenda est plein jusqu'au mois de mars 2010. Si le rendement est moins élevé que pour des personnes valides, les exploitants apprécient le sérieux et l'application du travail. Malgré des tarifs similaires à ceux des prestataires agricoles classiques, une vingtaine d'exploitants ont été fidélisés et reconduisent leur commande. Du côté des personnes handicapées la satisfaction d'un travail et d'un accompagnement structurant s'exprime clairement. Deux personnes ont du être cependant remplacées en cours d'activité, une ne souhaitant pas continuer, l'autre étant arrêtée en congés maladie.

L'union de partenaires économiques et sociaux
Si l'activité économique des chantiers permet d'assurer les salaires du personnel handicapé et de leur animateur, Solid'Agri ne doit aujourd'hui sa pérennité qu'à l'engagement des partenaires fondateurs et administrateurs du projet. Ainsi, les Jeunes agriculteurs (JA) du Vaucluse permettent d'être en lien étroit avec la profession agricole et donc les exploitants susceptibles de faire appel aux services de Solid'Agri. Ils ont également mis à disposition du projet une chargée de mission à mi-temps responsable de l'administration de l'association. De son côté, le Centre de formation professionnelle et de promotion agricoles (CFPPA) participe à la prise en charge de la formation des salariés de l'association, accueille le siège de l'association et son matériel de fonctionnement. La MSA quant à elle, met à disposition une demi-journée par semaine un agent de Développement social local pour l'accompagnement social des membres de l'équipe. Enfin, le Service d'éducation spéciale et de soins à domicile (Sessad) intervient en soutien auprès du personnel pour la gestion de la vie quotidienne. En outre, aux côtés des partenaires, un réseau d'accompagnants du champ de l'insertion et du handicap soutient activement le projet : CAP emploi qui a permis d'assurer le recrutement des deux nouveaux venus dans l'équipe, le Programme départemental d'insertion des travailleurs handicapés (PDITH), la Maison départementale pour les personnes handicapées (MDPH), l'Association nationale de la gestion des fonds pour l'insertion professionnelle des personnes handicapées (Agefiph), la Direction départementale du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle (DDTEFP)'
Grace à cette forte mobilisation partenariale, le pari du lancement est gagné mais il reste pour Solid'Agri à acquérir une complète autonomie. L'association étudie ainsi les sources de financement possibles issues du Conseil régional et du Conseil général.

Tout comme La Main verte en Alsace, ou Tilde en Bretagne, Solid'Agri appartient désormais au cercle des "entreprises apprenantes de l'agriculture". Au mois de novembre 2007, le programme Equal en recensait 13 établies ou en projet sur les territoires français et allemand. La CCMSA séduite par le concept envisage pour sa part de créer un réseau de ce type de structures soutenues par une MSA pour favoriser l'échange de compétences et susciter l'essaimage.

Impact(s) :
- Six salariés handicapés accompagnés et en voie de réinsertion sociale et professionnelle.
- Structure d'insertion appuyée sur le droit commun.
- Développement de pratiques professionnelles partenariales entre univers social et économique.

Partenaire(s) :
MSA Alpes Vaucluse
Jeunes agriculteurs (JA)
Centre de formation professionnelle et de promotion agricoles (CFPPA)
Service d'éducation spéciale et de soins à domicile (Sessad)
CCMSA
CAP emploi
Programme départemental d'insertion des travailleurs handicapés (PDITH)
Maison départementale pour les personnes handicapées (MDPH)
Association nationale de la gestion des fonds pour l'insertion professionnelle des personnes handicapées (Agefiph),
Direction départementale du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle (DDTEFP)
Fédération départementale des syndicats d'exploitants agricoles (FDSEA)

Moyens :
Humains :
- six salariés handicapés
- un salarié animateur éducateur encadrant.
- un agent développement social local mis à disposition par la MSA une demi journée par semaine
- un agent à mi-temps en charge de l'administration mis à disposition par les Jeunes agriculteurs.

Financiers :
La CCMSA subventionne l'étude de faisabilité et l'accompagnement du lancement du projet les huit premiers mois (20 000 euros).
Budget annuel : 100 000 '
Equilibre budgétaire : 7200 à 7800 heures/ ans facturées à 15 ' / heure avec paiement au forfait.

Matériels :
- Minibus
- CFPPA héberge le siège de l'association et son matériel

*Mention légale :
Le contenu de cette fiche relève de la seule responsabilité de l'Agence Apriles et ne peut en aucun cas être considéré comme reflètant la position des partenaires soutenant le projet Apriles.
[ Retour ]