Menu Contenu
Monique Fournier Laurent - « S’investir auprès des jeunes, c’est rester jeune ! »
Monique Fournier Laurent est la preuve que la retraite porte bien mal son nom. Depuis 10 ans, cette habitante de Creil ne cesse de militer pour une citoyenneté active au service de la collectivité. Des convictions dont elle s’est fait l’écho dans plusieurs ouvrages et qui motive son engagement auprès des jeunes, au sein du collectif GR21 et son implication dans sa ville. 
>> Lire la suite...
 

Abonnez-vous!

>> en savoir plus
 
>> Consultez les dernières lettres d'Apriles
 
Carrefour des innovations sociales : la version bêta en ligne
Vous en avez rêvé, le Carrefour des innovations sociales l’a fait : permettre en un clic de consulter les projets socialement innovants recensés par plus de 70 sourceurs différents, dont Apriles. Une version test du site, en ligne depuis le 16 avril, compile déjà plus de 5000 actions auprès d’une quinzaine de sourceurs. Au fur et à mesure de son développement, un moteur de recherche et une cartographie permettront notamment aux utilisateurs d’identifier les projets qui les intéressent, sur une base enrichie en permanence par les sourceurs. Avec quatre grands objectifs : regrouper en un espace partagé l’information fiable disponible sur les projets d’innovation sociale en France, visualiser les projets dans leurs écosystèmes locaux, quelle que soit l’échelle (locale, régionale, nationale), mesurer les dynamiques d’innovation sociale par territoire, soutenir l’essaimage des innovations sociales. Pour découvrir la plateforme et la tester : www.carrefourdes innovationssociales.fr 
 
Accueil arrow Recherchez une action arrow Santé arrow Les ambassadrices de la santé à Amiens Etouvie - 80 
Bookmark and Share Envoyer à un(e) ami(e)
Version imprimable

Les ambassadrices de la santé à Amiens Etouvie - 80



Mis à jour le: 28-10-2011

Type d'action :

  • Culture, Sport
  • Développement urbain, Vie des quartiers
  • Relations de voisinage
  • Accès aux droits
  • Participation des habitants
  • Bénévolat

Région : Picardie

Sur le vif :
"Le message de prévention passe bien, quand il est porté par les femmes du quartier, des gens du quotidien." - Une ambassadrice

Porteur(s) de l'action :
Association Initi'elles (loi 1901)

Objectif(s) et bref descriptif :
Afin de sensibiliser le plus grand nombre au dépistage du cancer du sein, une association implantée dans un quartier ZUS d'Amiens coordonne avec un groupe de femmes nommées "les Ambassadrices Santé-Etouvie"  plusieurs actions de prévention en partenariat avec les acteurs locaux: rencontre entre professionnels et habitants, permanences d'informations dans les pharmacies et les services publics locaux, accompagnement physique au dépistage. Ces actions s'intègrent dans le dispositif Ateliers Santé Ville (ASV) du territoire d'Amiens. Cette action globale de prévention a par ailleurs donné lieu à la construction d'un spectacle théatral autour des freins au depistage avec 11 femmes du quartier.

Origine(s) :
L'association Initi'elles propose des activités dans les champs de l'animation socioculturelle et de l'insertion sociale en direction d'un public féminin et d'enfants du quartier Etouvie (ZRU) à Amiens (80). Dès 2002, l'association via ses bénévoles met en 'uvre plusieurs actions de prévention dans le domaine de la santé. En 2004 la municipalité d'Amiens profite de la campagne nationale en faveur du dépistage du cancer du sein pour organiser l'information sur son territoire et fait appel aux associations de quartier. les bénévoles d'Initi'elles accompagnent alors les habitants d'Etouvie dans le bus rose stationné dans le quartier consacré à la diffusion du message de prévention. Parallèlement, l'association obtient en 2005 une enveloppe de 3000' au titre du Programme Local de Santé (PLS) afin de mettre en place une action de prévention. Les bénévoles d'Initi'elles envoient un questionnaire aux centres sociaux de la ville portant sur les freins au dépistage du cancer du sein. Le retour de 52 réponses assorti de l'expérience des bus met au jour un authentique besoin d'information de la part des habitants, et particulièrement de la part de la population cible, les femmes de 50 à 74 ans. En 2007, Initi'elles entreprend d'organiser des rencontres entre professionnels de santé et habitants du quartier afin de délivrer une information claire sur la prévention de la maladie via le dépistage.

Description détaillée :
Ces rencontres visent à promouvoir le dépistage du cancer du sein tout en rendant la population actrice de sa santé. Autour d'Initi'elles, dont la permanente coordonne le projet, se crée un comité de pilotage composé des structures publiques et médico-sociales du quartier. Une convention est signée entre tous les partenaires qui se dotent par ailleurs d'un comité scientifique composé de médecins bénévoles (généraliste, gynécologue et radiologue) afin de valider et certifier les informations transmises aux citoyens. La mise en 'uvre du projet permet aussi de constituer un comité de partenaires santé composé de structures ressources spécialisées dans les démarches de santé publiques. Enfin, le projet de prévention donne lieu à la création d'un comité de 9 femmes (à la recherche d'un emploi, en invalidité ou à la retraite) qui s'autoproclament "ambassadrices santé-Etouvie" et dont la mission est de faire le lien entre l'information et le public tout au long de la démarche.

L'action est intitulée Femmes Etouvie Mammo (F.E.M). Un logo est créé afin de faciliter son identification par le public et les partenaires. Il est apposé sur le courrier d'invitation au dépistage envoyé aux femmes entre 50 et 74 ans. Entre octobre 2007 et mai 2008, se tiennent quatre rencontres réunissant des professionnels et 252 femmes du quartier. Ces dernières ont été informées des réunions par l'important travail de mobilisation et d'information des ambassadrices. A l'issue de chaque réunion, un questionnaire de satisfaction est soumis aux participants quant aux informations apportées. Les éléments recueillis par le questionnaire permettent aux femmes relais de concevoir des plaquettes d'information, validées par le comité scientifique et destinées aux femmes du quartier.

En 2009, ces plaquettes servent de support aux permanences tenues à tour de rôle par deux ambassadrices  les 1ers lundi de chaque mois en pharmacie et le jeudi suivant au service public de quartier (SPQ). Il s'agit d'accueillir et d'informer le public sur le dépistage organisé, et à travers un moment de discussion, de permettre les inscriptions à l'accompagnement physique au dépistage (7 femmes en ont bénéficié en 2009). Entre chaque session de permanence, les ambassadrices se réunissent avec les membres du comité de pilotage dans le cadre de réunions de concertation, où il est question du suivi, du bilan et de la préparation des prochaines actions. En 2009 et 2010, afin de parfaire leur connaissance du sujet, les ambassadrices ont bénéficié, d'une formation de 10h00 assurée par le comité scientifique du projet et pas le CRES (Comité Régional d'Education et de Promotion de la Santé) de picardie. Elles ont également suivi une formation sur l'animation de groupe dispensée par les Céméa de Picardie. Ce bagage de connaissances permet aux ambassadrices de participer activement à d'autres opérations : présentations publiques du dépistage lors de la semaine organisée par la ville sur ce thème et présentation de leur action devant un groupe d'usager du relais social.

Dans le prolongement de l'action engagée en faveur de la promotion du dépistage du cancer du sein, l'association Initi'elles propose depuis mars 2010 la création d'une pièce de théâtre intitulée « Le sein, dans tous ces états ».  Neuf femmes, qui habitent le quartier, ont travaillé à l'élaboration de sketches qui traitent avec humour des freins au dépistage, sous la forme de scènes de la vie courante : le regard que les unes et les autres portent sur leurs seins, sur leur féminité, sur les stéréotypes véhiculés par la société et sur la peur de l'examen mammographique. L'avant première a eu lieu le 14 octobre 2011 et d'autres représentations devraient se tenir d'ici la fin de l'année.

Impact(s) :
En 2008 : 252 femmes ont participé à une des quatre rencontres suite auxquelles 9 femmes ont effectué une mammographie.

En 2009 : 180 personnes rencontrées dans la cadre de 10 permanences. 7 accompagnements physiques à la mammographie.

En 2010: 269 personnes rencontrées (dont 111 femmes qui entrent dans le dépistage organisé), 10 permanences aux SPQ (jeudi) et 27 permanences réparties entre les 3 pharmacies du quartier (lundi)

Partenaire(s) :
Le Programme Local de Santé (PLS - CUCS Ville Département)
L'Agence Régionale de Santé (ARS)
Association APAP Etouvie Espace Rencontre
Le Centre Social et Culturel d'Etouvie
Les Services Publics de Quartier Etouvie
Le collège Etouvie
Adema 80

Moyens :
Une coordination professionnelle (dédiée à plusieurs projets).

90h00 de bénévolat pour 2009.

*Mention légale :
Le contenu de cette fiche relève de la seule responsabilité de l'Agence Apriles et ne peut en aucun cas être considéré comme reflètant la position des partenaires soutenant le projet Apriles.
[ Retour ]