Menu Contenu
Monique Fournier Laurent - « S’investir auprès des jeunes, c’est rester jeune ! »
Monique Fournier Laurent est la preuve que la retraite porte bien mal son nom. Depuis 10 ans, cette habitante de Creil ne cesse de militer pour une citoyenneté active au service de la collectivité. Des convictions dont elle s’est fait l’écho dans plusieurs ouvrages et qui motive son engagement auprès des jeunes, au sein du collectif GR21 et son implication dans sa ville. 
>> Lire la suite...
 

Abonnez-vous!

>> en savoir plus
 
>> Consultez les dernières lettres d'Apriles
 
Guerrier non violent
C’est ainsi que se définit lui-même Yazid Kherfi. Un combat qu’il mène pour aider les autres et rapprocher deux mondes, ceux du jour et celui de la nuit, les jeunes des quartiers et le “reste du monde”, les délinquants et la police... Car avant d’être un professionnel reconnu du champ de la médiation sociale, le créateur de « Médiation nomade » (voir fiche Apriles sur le sujet), a été délinquant, sauvé par des rencontres et la confiance que ces personnes lui ont accordée. Après avoir raconté ce parcours, il consacre un nouvel ouvrage, publié aux éditions La Découverte à l’aventure du camping car de Médiation nomade et à son message : ne laissons pas les jeunes des quartiers isolés.

Guerrier non Violent, Yazid Kherfi, éditions La Découverte, 2017, 156 pp
>> Lire la suite...
 
Accueil arrow Recherchez une action arrow Enfance / Famille arrow Parentibus roule pour les familles 
Bookmark and Share Envoyer à un(e) ami(e)
Version imprimable

Parentibus roule pour les familles



Mis à jour le: 03-06-2016

Type d'action :

  • Education
  • Développement local rural
  • Liens intergénérationnels
  • Lutte contre l'exclusion sociale
  • Protection de l'enfance
  • Parentalité
  • Jeunesse
  • Bénévolat
  • Diagnostic partagé

Région : Basse-Normandie

Sur le vif :
«Les gens ont la capacité de résoudre leurs problèmes par eux-mêmes, en les écoutant, on les amène vers cette approche-là.», un bénévole écoutant de l’association Parentibus.

«Ici, on ne se sent pas jugé, je n’ai pas peur qu’on me retire ma fille. Je me sens plus sereine et le bus n’est pas loin de chez moi» une maman, usagère du bus.
 

Porteur(s) de l'action :
Association Parentibus. 

Objectif(s) et bref descriptif :
Afin de lutter contre l’isolement de familles installées en milieu rural, d’accompagner les parents dans l’exercice de leur parentalité et de prévenir des dysfonctionnements familiaux, l’association Parentibus anime un lieu d’échange itinérant, qui sillonne le centre de la Manche. Les bénévoles de l’association accueillent au sein d’un véhicule aménagé en espace convivial, les familles qui viennent échanger anonymement et s’informer. Ils les aident à comprendre leurs difficultés de parents, à mobiliser leurs ressources pour les surmonter et si nécessaire les orientent vers les professionnels compétents. Par son action préventive, Parentibus entend favoriser le maintien du lien parents/enfants, la réflexion sur les principes éducatifs et ainsi réduire les difficultés rencontrées par ses familles et par conséquences les mesures de placement qui pourraient en résulter.  

Origine(s) :
Parentibus est né du constat de sa fondatrice et présidente, juge pour enfants à Coutances (Manche) pendant plus de 10 ans. En tant que magistrate, elle remarque que de nombreuses situations qu’elle a à traiter, auraient pu ne pas se dégrader si les familles avaient bénéficié d’un lieu d’écoute accessible avant que leurs difficultés ne s’aggravent. Or ces familles, isolées en zone rurale, n’ont pas connaissance des actions qui s’offrent à elles et n’osent pas toujours contacter les services sociaux, de peur d’être stigmatisées ou par crainte de se voir retirer leurs enfants.

A la veille de sa retraite, en 2011, elle initie donc une réflexion avec plusieurs professionnels de son entourage (justice, protection des mineurs…). L’idée d’un café-parents itinérant voit le jour afin d’aller au-devant de familles qui ne feraient pas spontanément la démarche pour se faire aider. En septembre 2012, l’association Parentibus est créée et une collecte de fonds est lancée par des appels aux dons et l’organisation de manifestations (vente aux enchères, loto, spectacle…). L’argent récolté permet ainsi de financer en partie l’achat du véhicule, un camping-car, indispensable pour se déplacer de communes en communes sans être tributaire d’une salle et recevoir les familles dans un environnement neutre et convivial. L’association sollicite également des financements de l’Europe, de collectivités locales, de fondations ou groupes privés et des organismes de protection sociale (Caisse d’Allocation Familiale-CAF et Mutualité sociale agricole-MSA).

Début 2013, à la demande de la CAF et de la MSA, un diagnostic est conduit avec l’ensemble des partenaires locaux (Centres sociaux, Centres communaux d’action sociale, Services jeunesse des communes, Union départementale des associations familiales, relais d’assistantes maternelles, Accompagnement éducatif en milieu ouvert-AEMO, Services territoriaux éducatifs en milieu ouvert-STEMO de la Protection judiciaire de la jeunesse, Conseil départemental…). En se fondant sur des critères sociaux économiques (chômage, pourcentage de familles monoparentales, isolement géographique…), sur les chiffres de la cellule de recueil et d’informations préoccupantes (CRIP) du Conseil départemental (enfants placés, suivis par l’aide sociale à l’enfance…), sur l’existence de structures ou relais locaux sur lesquels s’appuyer et sur l’implication des acteurs, le territoire du Centre Manche est retenu pour déployer le projet de Parentibus. Agréé Espace de Vie Sociale itinérant par la CAF, celui-ci évolue vers une démarche non seulement de prévention mais de soutien plus globale à la parentalité et peut alors bénéficier de financements de fonctionnement accordés par la CAF et la MSA. Une coordonnatrice est alors embauchée aux côtés des bénévoles. Dès septembre 2014, le bus démarre et sillonne les routes du centre Manche. 

Description détaillée :
Aller à la rencontre des familles
Parentibus intervient dans une quinzaine de communes du centre de la Manche. Le camping-car, qui circule du lundi au vendredi et un samedi sur deux, se déplace dans chacune d’elles environ une fois tous les 15 jours selon un planning préétabli librement accessible sur le site de l’association et largement diffusé dans la presse et par les acteurs des communes concernées. Il s’installe pour la journée dans un lieu à la fois visible et fréquenté mais qui permet aux personnes qui le souhaitent de s’y rendre discrètement, à l’instar de la place du marché ou du parking de commerce de proximité. En revanche, les abords des écoles, envisagés à l’origine de l’action, se révèlent contre-productifs car toutes les familles se connaissant, certaines ne fréquentent pas l’espace mobile par crainte du regard des autres.
Le camping-car est aménagé en un espace convivial, décoré de dessins d’enfants. On y vient de façon anonyme pour échanger autour d’un café, d’un thé, d’un goûter proposé par l’équipe de bénévoles, qui va au-devant des habitants. Dans un souci de s’adresser à tous les habitants, et pas seulement à ceux relevant d’une prise en charge sociale, ainsi qu’à tous les membres d’une famille, des animations sont également proposées par le bus, comme des ateliers lectures ou jeux, des conférences/débats.... Autant d’activités qui favorisent la rencontre et l’échange.

L’écoute, priorité des bénévoles
Au début de l’année 2016, les bénévoles de Parentibus sont plus d’une trentaine. Pour la plupart, ce sont des retraités d’origines diverses. Instituteur, professeur, éducateur, infirmière, pharmacien ou notaire… ils ont tous reçu une formation d’écoutant, dispensée sur trois jours par un psychiatre et un psychologue où ils apprennent à mettre en retrait leur propre expérience professionnelle et à favoriser l’expression de ceux qu’ils accueillent. Ils participent également chaque trimestre à des réunions de supervision au cours desquelles ils peuvent échanger sur leur pratique, partager des informations sur les structures et dispositifs institutionnels existants et évoquer leurs éventuelles difficultés. Chacun d’entre eux consacre ainsi deux jours et demi par mois à Parentibus, et assure les permanences du bus en binôme.
Les bénévoles de Parentibus ne sont pas là pour se substituer aux professionnels du secteur social, éducatif ou judiciaire. Leur rôle est avant tout d’essayer de créer un climat de confiance, favorisant l’expression de la parole de personnes qui ne s’adresseraient pas spontanément aux institutions. Ils ne se positionnent pas dans le jugement mais accompagnent la réflexion de ceux qui viennent les voir, les « passagers », pour désamorcer des situations, échanger sur des difficultés ou des questionnements. Progressivement, la parole se délie autour de problèmes familiaux : parentalité, pratiques éducatives, séparation et maintien du lien parental, rupture du dialogue au sein de la famille, violences dans le couple ou avec les enfants, exclusion, déscolarisation, difficultés liées à l’emploi… Et de plus en plus fréquemment des grands parents font part de leurs difficultés à assumer une solidarité intra-familiale traditionnellement forte en milieu rural et à se positionner dans leur rôle grand-parental. La présence simultanée de plusieurs personnes peut permettre le partage d’expériences et donne l’occasion aux bénévoles de Parentibus de communiquer des informations sur les activités existantes sur le territoire et rompre ainsi l’isolement. Si le binôme en identifie le besoin, il encourage les familles à se rapprocher d’elles-mêmes des professionnels ou des organismes compétents mais peuvent également être amenés à signaler, comme tout citoyen, une situation de maltraitance ou de danger immédiat. La décision ne repose alors pas seulement sur le binôme ayant eu connaissance de la situation, mais est prise collectivement par un groupe ressource constitué au sein de Parentibus. 

Essaimer sur d’autres territoires
De septembre 2014 à mai 2016, quelques 800 personnes ont ainsi été accueillies au sein du bus et certains « passagers » sont même revenus plusieurs fois. Des partenariats se mettent également en place, notamment avec les commissions parentalités, avec la Maison des adolescents et certaines structures scolaires (collèges, Maisons Familiales et Rurales …). L’association envisage de mettre en service un ou deux autres bus sur d’autres territoires ruraux du Département où des besoins ont été identifiés, notamment autour de Carentan. Les 200 adhérents de l’association continuent donc d’organiser des événements pour récolter des fonds et mobiliser les habitants autour de Parentibus. Car la priorité de l’association reste de trouver des financements pour pérenniser son action.

Impact(s) :

  • Parentibus permet d’apporter, dans un milieu rural où des personnes peuvent être isolées du fait de situations géographiques et/ou parfois sociales, un service de proximité pour ceux qui ne se déplacent pas facilement.
  • Le mode de fonctionnement de Parentibus (espace itinérant convivial, écoutants bénévoles, caractère non institutionnel de la structure…) favorise la création d’une relation de confiance avec les familles qui expriment plus facilement leurs difficultés ou leurs questionnements
  • En proposant la rencontre avec les écoutants, mais également avec d’autres familles, Parentibus est l’occasion de rompre l’isolement et d’initier de nouvelles formes de solidarité autour du partage d’expérience ou d’activités.
  • Parentibus permet de prévenir la dégradation de situations pouvant aboutir à des placements. Cet impact reste cependant difficile à quantifier en raison du principe d’anonymat qui prévaut pour les « passagers ».
  • Parentibus participe au travail des différents acteurs du secteur (institutionnels et associatifs) et entretien avec eux des liens de partenariats
 

Partenaire(s) :

  • La Caisse d’allocations familiales de la Manche
  • La Mutualité sociale agricole Côtes Normandes
  • L’ARS de Normandie
  • La communauté européenne (FEADER et LEADER)
  • Plusieurs fondations et entreprises privées
 

Moyens :

Financiers :

50 000 € de budget annuel. Une partie du financement de ce budget provient du soutien des différents partenaires. Une autre partie est le résultat du dynamisme des membres de l’association qui organisent des manifestations festives afin de récolter des fonds propres (spectacle, ventes aux enchères, ouverture de jardin, loto…)


Humains :

- Une coordinatrice à temps complet
- Un jeune en service civique 24 heures par semaine
- 35 bénévoles-écoutants
- Environ 200 adhérents
- Le soutien d’artistes et artisans


Matériels :

- Un camping-car aménagé

*Mention légale :
Le contenu de cette fiche relève de la seule responsabilité de l'Agence Apriles et ne peut en aucun cas être considéré comme reflètant la position des partenaires soutenant le projet Apriles.
Contact action : Chloë LAURENCE
Coordinatrice
Association Parentibus
Rue 8 mai 1945
50200 Coutances
Tel: 06 20 09 13 74
Mail: association.parentibus@gmail.com

Lien internet: parentibus.com/IDX.html
[ Retour ]