Menu Contenu
Marie Françoise Fuchs, une vieillesse pleine d’avenir
A 85 ans, Marie-Françoise Fuchs n’a rien de la mamie gâteau et encore moins de la mamie gâteuse. Cheveux coupés courts, silhouette impeccable en pantalon, col roulé, elle vous accueille avec une tasse de thé et cette aisance toute naturelle des gens bien né. Dans son bureau, donnant sur la cour d’un immeuble ancien face au Louvre, les livres ont pris le pouvoir, allant jusqu’à investir le canapé. Il est vrai que cette petite femme aux faux airs de Françoise Giroud, n’est pas du genre à s’alanguir. Il y a 10 ans, à l’âge ou d’autres ressassent leurs souvenirs, elle a créé l’association Old’Up, dont elle vient de céder la présidence au Professeur Philippe Gutton. « Avec Old’Up, les vieux debout revendiquent d’être une richesse et de se sentir utiles à notre société. J’ai mis toute mes forces à faire remonter leur parole, comme je l’ai fait avant pour les femmes et les grands parents ».

>> Lire la suite...
 

Abonnez-vous!

>> en savoir plus
 
>> Consultez les dernières lettres d'Apriles
 
Prix Ocirp : un bon cru 2017
Remis à Paris le 29 juin dernier, la 10ème édition du Prix OCIRP Handicap a récompensé dix acteurs économiques particulièrement engagés pour l’inclusion des personnes en situation de handicap. Partenaire du prix depuis sa création, l’Odas, représenté par son Directeur général Didier Lesueur, a notamment remis le prix de la catégorie « Réalisations et partenariats territoriaux » à l’association Envie Anjou, qui collecte et recycle du matériel médical. L’Association Droit Pluriel, présidée par Anne Sarah Kertudo (voir son portrait) a été primée dans la catégorie « Citoyenneté ». Le prix a également mis en valeur plusieurs actions impliquant l’utilisation des nouvelles technologies, qu’il s’agisse d’applications (handivalise, AVA), d’outils numérique (Dyscool) ou de FabLab (Fablife).
>En savoir plus
 
Accueil arrow Recherchez une action arrow Enfance / Famille arrow Dans l'Allier : une boutique de vêtements recyclés - 03 
Bookmark and Share Envoyer à un(e) ami(e)
Version imprimable

Dans l'Allier : une boutique de vêtements recyclés - 03



Mis à jour le: 27-12-2011

Contact action : >> GIRAUD Pierre : consulter sa fiche

Type d'action :

  • Emploi, Formation
  • Développement urbain, Vie des quartiers
  • Relations de voisinage
  • Intégration
  • Lutte contre l'exclusion sociale
  • Participation des habitants
  • Bénévolat

Région : Auvergne

Porteur(s) de l'action :
Association Les Décidées

Objectif(s) et bref descriptif :
Dans l'Allier (03), afin de compenser le manque de filière de recyclage des vêtements usagés, tout en valorisant le travail et la place des femmes en milieu rural, l'association «les décidées» crée une boutique solidaire spécialisée dans la vente de vêtements d'enfants et de jouets d'occasion. De l'idée à l'ouverture de la boutique en avril 2010, une démarche de presque deux ans qui mobilise de nombreux bénévoles et la création d'un lieu qui devient rapidement un espace privilégié d'investissement et de reconnaissance pour de nombreuses femmes du secteur de Lurcy Lévis.

Origine(s) :
Face au gâchis de vêtements d'enfants qui finissent prématurément leur vie à la poubelle, deux femmes d'une trentaine d'années par ailleurs sensibilisées aux difficultés que connaissent les jeunes mamans en milieu rural poussent la porte du centre social de leur secteur. Un professionnel les accompagne dans la structuration de leur pensée, et plusieurs femmes se joignent dès lors à la réflexion. Epaulée par le centre social, l'association loi 1901 « les décidées » voit le jour en avril 2009. Elle se donne pour objet le développement de projets participatifs et solidaires favorisant l'insertion sociale des femmes et des familles. Son premier projet est la création d'une boutique spécialisée dans la vente de vêtements d'enfants et de jouets d'occasion, tenue par les femmes du secteur de Lurcy Lévis.

Description détaillée :

Un an de préparation

Afin de mener à bien le projet, le centre social rural met à disposition de la jeune association un professionnel compétent. Son appui technique et méthodologique basé sur « le faire ensemble » permet de travailler dans une dynamique de va-et-vient permanent entre des tâches très concrètes (constitution d'un réseau par exemple), et l'appréhension des concepts de l'économie durable et solidaire. Ce travail structuré permet également d'obtenir un soutien rapide et efficace des institutions. La municipalité s'engage à mettre un local à la disposition de la jeune association qui obtient aussi le concours technique et financier du Conseil général. La Région Auvergne et Le Fond Social Européen apportent quant à eux leur concours pour financer deux mi-temps pendant une année.
La création de ces emplois permet d'étudier la faisabilité du projet avec la réalisation d'une étude de marché. Grâce à un partenariat avec un atelier d'insertion du Greta, l'emploi permet aussi de recruter et coordonner des bénévoles investis dans le projet. Ces derniers rencontrent l'ensemble des partenaires potentiels (municipalité, communauté de communes, Caf, MSA, Conseil général'). Ils mettent en place un circuit de récupération, de tri et de recyclage. Ils conçoivent des outils de communication (site internet, page Facebook, le mag des décidées). Les personnes expérimentent également différentes stratégies de vente (marchés, braderies, horaires décalés) et proposent des temps d'animation à des publics variés. En moins d'un an, le local prêté par la mairie devient un lieu de convivialité, de rencontres et d'échanges qui représente pour les habitants et habitantes venant d'horizons divers un espace privilégié d'investissement et de reconnaissance.

L'ouverture de la boutique
La boutique ouvre formellement en avril 2010. Tenue par des bénévoles et deux salariées, mères de famille anciennement demandeuse d'emploi, elle est ouverte en semaine à des horaires favorables aux mères et aux femmes du secteur (après l'école, le mercredi après midi...). Les clients doivent s'acquitter d'une adhésion de 5' par an pour acheter des vêtements. Des recettes régulières témoignent de son activité commerciale, mais le lieu devient également un pivot de l'animation locale : après midi magie pour les enfants, mise à disposition des locaux du centre de loisirs pour créer un char déambulatoire, mais aussi soirée de découverte de la radiesthésie pour les adultes et repas conviviaux. Enfin le lieu accueille pendant plusieurs mois un atelier de réinsertion porté par le Greta (groupement d'établissements : pour la formation des adultes) de 7-8 personnes en difficulté, qui trouvent là l'occasion de se rendre utile, de se sentir exister. De fait, la boutique des décidées favorise l'insertion sociale et professionnelle de personnes en difficulté habitant le territoire rural : des femmes seules viennent de façon informelle échanger avec l'équipe de l'association et des personnes en difficulté sont accueillis régulièrement et participent au projet.

Impact(s) :
-Mise en place d'une filière de recyclage des jouets et vêtements usagés
-Ouverture d'un lieu, pivot de l'animation locale sur le secteur de la commune.
-Emulation de groupe et dynamique bénévole autour de la création et du fonctionnement de la boutique.

Partenaire(s) :
Le CREDIS (Collectif régional pour le développement des initiatives solidaires).
Le FSE (Fonds social européen) : 21 000 ' aux décidées dont 2000' au centre social pour l'accompagnement.
Le Conseil Régional
Le Conseil Général
La Caf de l'Allier
La MSA
La commune de Lurcy Lévis
Le cabinet de communication Originis
Les associations Le Lien et Pénélope

Moyens :
Humains :
Deux salariés et une quarantaine de bénévoles

Matériels :

Un local pour la boutique




*Mention légale :
Le contenu de cette fiche relève de la seule responsabilité de l'Agence Apriles et ne peut en aucun cas être considéré comme reflètant la position des partenaires soutenant le projet Apriles.
[ Retour ]