Menu Contenu
Marie Françoise Fuchs, une vieillesse pleine d’avenir
A 85 ans, Marie-Françoise Fuchs n’a rien de la mamie gâteau et encore moins de la mamie gâteuse. Cheveux coupés courts, silhouette impeccable en pantalon, col roulé, elle vous accueille avec une tasse de thé et cette aisance toute naturelle des gens bien né. Dans son bureau, donnant sur la cour d’un immeuble ancien face au Louvre, les livres ont pris le pouvoir, allant jusqu’à investir le canapé. Il est vrai que cette petite femme aux faux airs de Françoise Giroud, n’est pas du genre à s’alanguir. Il y a 10 ans, à l’âge ou d’autres ressassent leurs souvenirs, elle a créé l’association Old’Up, dont elle vient de céder la présidence au Professeur Philippe Gutton. « Avec Old’Up, les vieux debout revendiquent d’être une richesse et de se sentir utiles à notre société. J’ai mis toute mes forces à faire remonter leur parole, comme je l’ai fait avant pour les femmes et les grands parents ».

>> Lire la suite...
 

Abonnez-vous!

>> en savoir plus
 
>> Consultez les dernières lettres d'Apriles
 
P’INS épingle ses lauréats
Ils sont huit porteurs de projets socialement innovants à avoir été retenu par l’Avise et la fondation MACIF, dans le cadre du programme d’accompagnement P’INS. Présents sur tous les champs de l’économie sociale et solidaire -alimentation, bâtiment, éducation populaire, lien social, développement durable, hébergement ou encore égalité des chances, ils vont bénéficier d’un accompagnement personnalisé de 8 à 10 mois, de la possibilité de solliciter des experts, d’une mise en visibilité par les partenaires de P’INS et d’un apport de 20000 de la fondation MACIF pour travailler leur changement d’échelle. Les lauréats : AGORAé, Article 1, Bou’sol, E-graine, Les Petites Cantines, Plateau Urbain, Toit à Moi, VRAC.
www.programme-pins.org
 
Accueil arrow Recherchez une action arrow Enfance / Famille arrow Conseil général, Mairie, Caf... tous mobilisés pour l'accès à l'emploi - Angers - 49 
Bookmark and Share Envoyer à un(e) ami(e)
Version imprimable

Conseil général, Mairie, Caf... tous mobilisés pour l'accès à l'emploi - Angers - 49



Mis à jour le: 08-06-2012

Contact action : >> Gannereau-Bondis Isabelle : consulter sa fiche

Type d'action :

  • Développement local rural
  • Petite enfance, modes de garde
  • Gouvernance, partenariats institutionnels

Région : Pays de la Loire

Sur le vif :
"Plus qu'un service permettant aux saisonniers d'aller travailler, la crèche POM est un authentique accueil de qualité favorisant un équilibre des temps de vie". La directrice adjointe de l'Association Petite Enfance.

Porteur(s) de l'action :
Conseil Général du Maine et Loire

Objectif(s) et bref descriptif :
Pour lever les freins au travail saisonnier en milieu rural (distance des vergers et problème de garde d'enfants), le POM « Partenariat Opération Mobilité » réunit le Conseil général, la Mairie et de nombreuses institutions publiques, privés, et associatives. De cette forte synergie émerge nombreuses solutions concrètes.

Origine(s) :
La saison arboricole (septembre/octobre) dans le Maine-et-Loire représente une période de forte activité, mais dans les années 1990, les producteurs peinent à trouver du personnel. Les demandeurs d'emploi du département volontaires pour un travail de cueillette sont pourtant nombreux, mais ils habitent en zone urbaine (Angers, Saumur, Cholet) et les vergers se trouvent entre 15 et 40 kilomètres d'Angers. Or, beaucoup n'ont pas de véhicule. La question d'une garde des enfants adaptée, tôt le matin et tard le soir, se pose également pour cette période de deux mois.

Description détaillée :
En 1999, le Conseil Général lance le 'Partenariat Opération Mobilité'. Le POM réunit la Mairie d'Angers, la MSA, l'ANPE, la DDTEFP (Direction Départementale du Travail de l'Emploi et de la Formation Professionnelle), la DDAF (Direction Départementale de l'Agriculture et des Forêts), la CAF et le Syndicat des Producteurs de fruits.
Ensemble, ils identifient deux principaux freins à l'emploi : la distance et la garde d'enfants. Il s'agit donc d'adapter l'offre d'emplois départementale aux potentialités d'un public ciblé : bénéficiaires du RMI et de l'ASS, allocataires de l'API, travailleurs handicapés, demandeurs d'emploi de longue durée et jeunes en difficulté.
Grâce à son puissant réseau de partenaires, le POM actionne des leviers efficaces : dès 1999, un 'transport saisonnier' constitué d'un car financé par le Conseil Général et la DDTEFP sillonne le département. Au fil des ans, un chaînage constitué de cars, de trains et de co-voiturage en véhicules de location draine les salariés jusqu'aux vergers. Ces saisonniers bénéficient par ailleurs dès leur recrutement, d'un accompagnement social de la part de la Mutualité Sociale Agricole.
Parallèlement, plusieurs dispositifs sont mis en place pour soulager les parents : un accueil des enfants à domicile est assuré par des professionnels. En 2000, l'Association Petite Enfance, gestionnaire d'une dizaine d'accueils dans l'agglomération angevine, ouvre une crèche spécifiquement dédiée à l'activité saisonnière de la cueillette des fruits. La crèche POM fonctionne deux mois dans l'année. Agréée pour 10 enfants, elle concerne les petits de 2 mois à 4 ans. Située dans un appartement prêté par la Mairie au dessus de la crèche municipale, cela permet la mutualisation des repas et encourage d'autres synergies. L'accueil est ouvert du lundi au vendredi de 7h à 19h. Grâce à la participation de la MSA et du Conseil Général en plus de celle de la CAF, le coût de l'accueil pour les familles dans le cadre de cette opération revient à seulement deux ou trois euros par jour et par enfant.
Autre originalité expérimentée plusieurs saisons depuis 2003 : la navette gare-crèche en mini bus pour les enfants dont les parents prennent le train pour rejoindre les vergers. Un professionnel de la petite enfance et un chauffeur retraité bénévole recruté par l'APE attendent les enfants à la gare puis les accompagnent à la crèche. Le soir, le chemin est fait en sens inverse. Un accueil « hors les murs » garantissant le bien être des enfants tout en rassurant les parents. Cette transmission est d'autant plus nécessaire que le travail au verger et l'arrivée à la crèche constituent souvent une première séparation entre la mère et l'enfant.
En 2001, l'exemplarité de ce partenariat mixte, formalisé par une charte pour l'emploi saisonnier, permet au POM de bénéficier de l'aide du Fond Social Européen. Pour ouvrir largement l'accueil collectif le Conseil Général et la MSA s'accordent sur une baisse maximale des frais de garde pour les familles, en forçant leur aide financière. L'implication du personnel de la crèche et des bénévoles retraités participe à la pérennité du dispositif.

Impact(s) :
- Augmentation de l'employabilité des bénéficiaires.
- Solution qui concourt à pallier la pénurie de main d''uvre.

Partenaire(s) :
- Conseil Général,
- Mairie d'Angers,
- Caisse d'Allocations Familiales du Maine et Loire,
- Mutualité Sociale Agricole,
- Etat (Direction Départementale du Travail et de la Formation Professionnelle et ANPE)
- Europe (Fonds Social Européen),
- Direction Départementale de l'Agriculture et des Forêts
- Association Petite Enfance,
- Syndicat des Producteurs de fruits.

Moyens :
Mise à disposition de locaux par la Mairie.

*Mention légale :
Le contenu de cette fiche relève de la seule responsabilité de l'Agence Apriles et ne peut en aucun cas être considéré comme reflètant la position des partenaires soutenant le projet Apriles.
[ Retour ]