Menu Contenu
Marie Françoise Fuchs, une vieillesse pleine d’avenir
A 85 ans, Marie-Françoise Fuchs n’a rien de la mamie gâteau et encore moins de la mamie gâteuse. Cheveux coupés courts, silhouette impeccable en pantalon, col roulé, elle vous accueille avec une tasse de thé et cette aisance toute naturelle des gens bien né. Dans son bureau, donnant sur la cour d’un immeuble ancien face au Louvre, les livres ont pris le pouvoir, allant jusqu’à investir le canapé. Il est vrai que cette petite femme aux faux airs de Françoise Giroud, n’est pas du genre à s’alanguir. Il y a 10 ans, à l’âge ou d’autres ressassent leurs souvenirs, elle a créé l’association Old’Up, dont elle vient de céder la présidence au Professeur Philippe Gutton. « Avec Old’Up, les vieux debout revendiquent d’être une richesse et de se sentir utiles à notre société. J’ai mis toute mes forces à faire remonter leur parole, comme je l’ai fait avant pour les femmes et les grands parents ».

>> Lire la suite...
 

Abonnez-vous!

>> en savoir plus
 
>> Consultez les dernières lettres d'Apriles
 
La Fonda : faire ensemble 2030
A l’occasion de sa soirée de rentrée, La Fonda lance le 28 septembre 2017 son nouveau cycle de prospective participative. Objectif : démontrer et accroître la capacité des acteurs associatifs à répondre aux défis de l’Agenda 2030 (Programme mondial de développement durable à l’horizon 2030). Cette démarche s’appuiera notamment sur un programme de séminaires réguliers et donnera lieu à une « Université de la prospective », les 22 et 23 mars 2018, à Paris. www.fonda.asso.fr/ 
 
Accueil arrow Recherchez une action arrow Enfance / Famille arrow Des assistantes sociales dans les classes pour éduquer au respect du cadre de vie à Clichy-sous-bois - 93 
Bookmark and Share Envoyer à un(e) ami(e)
Version imprimable

Des assistantes sociales dans les classes pour éduquer au respect du cadre de vie à Clichy-sous-bois - 93



Mis à jour le: 27-03-2017

Contact action : >> Helbert Christiane : consulter sa fiche

Type d'action :

  • Education
  • Développement urbain, Vie des quartiers

Région : Île-de-France

Sur le vif :

Porteur(s) de l'action :
 

Objectif(s) et bref descriptif :
A Clichy sous Bois, face au constat de la dégradation du cadre de vie couplée à une hausse des demandes financières liées aux factures d'énergie, deux assistantes sociales de secteur mettent en place une action de sensibilisation en faveur de l'environnement dans l'école du quartier.

Origine(s) :
Les usagers de la circonscription d'action sociale de Clichy Sous Bois (93) se plaignent du grand nombre de déchets déposés sur la voie publique qui, ajoutés au vacarme et à la poussière des démolitions et reconstructions prévues par le programme de rénovation urbaine (PRU), accentuent le sentiment de vivre dans un énorme chantier.  Dans le même temps, les professionnels constatent une augmentation des demandes d'aides pour impayés d'électricité.  Considérant que la régulation  de la consommation d'énergie permet de réduire les factures, tout en contribuant à la préservation de l'environnement, deux assistantes sociales décident d'initier un travail  de sensibilisation auprès des plus jeunes. En lien avec deux institutrices de l'école Henri Barbusse de Clichy Sous Bois, elles mènent une action de prévention sur le thème de l'environnement avec deux classes de CM2.

Description détaillée :

L'initiative prend la forme d'ateliers de création d'une heure trente animés dans la classe par les institutrices et les assistantes sociales durant lesquels les élèves confectionnent différents objets en lien avec la thématique environnementale: dessins, peintures, collage avec des matériaux recyclés, réalisation d'un jeu de l'Oie. Chacune des cinq séances permet aux enfants d'exprimer leurs opinions tout en les sensibilisant à la propreté dans le quartier, à l'importance de mettre les déchets à la poubelle ou encore d'éteindre la lumière. Ces discussions laissent apparaître des connaissances importantes  et la maîtrise de concepts parfois complexes (développement durable, recyclage, etc.)

Le 20 novembre, «la Journée des Droits de l'Enfant» permet aux 50 élèves concernés d'exposer à la circonscription leurs réalisations. Les agents du Département oeuvrent sur le plan logistique à l'organisation de la manifestation et notamment  à l'accueil des enfants, de leurs instituteurs, mais aussi de nombreux invités institutionnels (Club de prévention, Mairie, associations caritatives du quartier et femmes-relais). Cette mobilisation constitue une respiration dans le quotidien des agents du Département et permet à la circonscription de présenter son travail à des partenaires potentiels dans la perspectives de nouvelles initiatives. Du fait de leur exiguïté, les locaux de la circonscription n'ont cependant pas pu accueillir les parents. Les travaux furent donc présentés à nouveau lors la fête de fin d'année de l'école qui a rassemblé parents, enfants et assistantes sociales.

Impact(s) :
- Sensibilisation des parents aux économies d'énergie, via l'action des enfants eux-mêmes veillant davantage au tri sélectif ou à la mise en veille des appareils, avec une réduction sensible des dépenses d'énergie
- Création d'une respiration dans la vie des deux structures et nouvelles pratiques pour les professionnels de l'Education nationale et du Département
- Création de liens durables entre la circonscription et l'école du quartier

Partenaire(s) :
- Education nationale

Pendant la journée de présentation
- Mairie
- Associations caritatives du quartier et femmes-relais

Moyens :
 

*Mention légale :
Le contenu de cette fiche relève de la seule responsabilité de l'Agence Apriles et ne peut en aucun cas être considéré comme reflètant la position des partenaires soutenant le projet Apriles.
[ Retour ]