Menu Contenu
Marie Françoise Fuchs, une vieillesse pleine d’avenir
A 85 ans, Marie-Françoise Fuchs n’a rien de la mamie gâteau et encore moins de la mamie gâteuse. Cheveux coupés courts, silhouette impeccable en pantalon, col roulé, elle vous accueille avec une tasse de thé et cette aisance toute naturelle des gens bien né. Dans son bureau, donnant sur la cour d’un immeuble ancien face au Louvre, les livres ont pris le pouvoir, allant jusqu’à investir le canapé. Il est vrai que cette petite femme aux faux airs de Françoise Giroud, n’est pas du genre à s’alanguir. Il y a 10 ans, à l’âge ou d’autres ressassent leurs souvenirs, elle a créé l’association Old’Up, dont elle vient de céder la présidence au Professeur Philippe Gutton. « Avec Old’Up, les vieux debout revendiquent d’être une richesse et de se sentir utiles à notre société. J’ai mis toute mes forces à faire remonter leur parole, comme je l’ai fait avant pour les femmes et les grands parents ».

>> Lire la suite...
 

Abonnez-vous!

>> en savoir plus
 
>> Consultez les dernières lettres d'Apriles
 
La Fonda : faire ensemble 2030
A l’occasion de sa soirée de rentrée, La Fonda lance le 28 septembre 2017 son nouveau cycle de prospective participative. Objectif : démontrer et accroître la capacité des acteurs associatifs à répondre aux défis de l’Agenda 2030 (Programme mondial de développement durable à l’horizon 2030). Cette démarche s’appuiera notamment sur un programme de séminaires réguliers et donnera lieu à une « Université de la prospective », les 22 et 23 mars 2018, à Paris. www.fonda.asso.fr/ 
 
Accueil arrow Recherchez une action arrow Enfance / Famille arrow L'Espace Passerelle, une réponse innovante aux besoins des familles - Saint Martin d'Hères - 38 
Bookmark and Share Envoyer à un(e) ami(e)
Version imprimable

L'Espace Passerelle, une réponse innovante aux besoins des familles - Saint Martin d'Hères - 38



Mis à jour le: 18-12-2009

Contact action : >> HAUWUY Françoise : consulter sa fiche

Type d'action :

  • Education
  • Développement urbain, Vie des quartiers
  • Petite enfance, modes de garde

Région : Rhône-Alpes

Porteur(s) de l'action :
Ville de saint Martin d'Hères

Objectif(s) et bref descriptif :
Pour offrir à tous les enfants les mêmes chances de réussite, l'Espace Passerelle offre un environnement stimulant avant l'école maternelle. Il accueille gratuitement, et de manière séquentielle des enfants mineurs de deux ans, issus de familles du secteur zone urbaine sensible (ZUS) de la Ville et n'ayant jamais fréquenté de collectivité auparavant. Un projet fédérateur, qui s'appuie sur un réseau d'acteurs multiples (Education nationale, Service Petite Enfance de la ville, Caisse d'Allocations Familiales, Dispositif de Réussite Educative, hôpital'), et qui s'inscrit dans les orientations à la fois du Projet Educatif local de la ville, du projet global d'action sociale de quartier, et du Programme de Réussite Educative. Il s'agit de préparer la séparation de la mère et de l'enfant, de faciliter l'adaptation de l'enfant à l'entrée en petite section.

Origine(s) :
Une étude nationale de l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes) sur les bilans de santé effectués en petites sections (3-4 ans) par des professionnels de la Protection Maternelle et Infantile (PMI) démontre que les enfants n'ayant pas été scolarisés tout petits ont davantage de difficultés de concentration et de comportement que ceux ayant bénéficié d'une première année de scolarisation. Dans le quartier de la plaine Aragon, classé zone urbaine sensible, s'ajoute d'autres freins au développement des enfants : manque de bases favorisant l'accès aux apprentissages, parfois même celui de la langue française. Pour pallier ces besoins, les expérimentations d'Espaces Passerelle ont montré leur efficacité dans d'autres villes, notamment grâce à l'appui de partenaires actifs (Education nationale et services médico-sociaux du Conseil général), la ville de Saint Martin d'Hères décide de monter une structure de ce type.

Description détaillée :
Pour élaborer le projet d'Espace Passerelle, un comité de pilotage constitué de la Ville, du Conseil général, de l'Education Nationale, de la Maison de la Jeunesse et de la Culture, et de l'ADF est mis en place. Une fois négocié avec l'Inspecteur d'Académie, le projet est validé en janvier 2007 par le bureau municipal. Les partenaires établissent ensemble le projet d'établissement et le projet pédagogique, ainsi que les profils de postes. Après avoir planifié les travaux d'aménagements des locaux et d'achats de matériel, une communication est faite auprès des familles du quartier ZUS en mai et juin, notamment grâce à l'orientation des professionnels des institutions partenaires : PMI, service enseignement, action sociale de proximité, halte-garderie, lieu d'accueil parents/enfants, service petite enfance de la ville, enseignants des écoles du secteur.

Implanté dans un lieu commun et facilement identifiable du quartier (école maternelle), l'Espace Passerelle est inauguré en octobre 2007. L'espace est ouvert sur l'extérieur et son accès est gratuit pour les familles. L'équipe pédagogique se compose d'une éducatrice de jeunes enfants, d'un enseignant et d'un agent territorial spécialisé des écoles maternelles, dont les rôles sont définis :
- l'éducatrice, attentive au rythme de chaque enfant, fait le lien entre la vie de l'enfant dans sa famille et la vie collective ;
- l'enseignant, spécialisé dans la mise en place du langage et des apprentissages scolaires, est quant à lui une personne relais entre l'espace passerelle et l'école maternelle (elle partage son temps de travail entre la Passerelle et l'école maternelle où elle assure un suivi des enfants, et continue un travail sur le langage) ;
- l'agent territorial apporte une aide matérielle aux enfants et une présence chaleureuse et maternante.
Les enfants bénéficient d'un encadrement qui repose sur la complémentarité des approches professionnelles, auxquelles s'ajoutent les compétences ponctuelles d'une psychologue du service petite enfance, d'un médecin scolaire, et d'une puéricultrice de la PMI.

> Un espace privilégié pour l'enfant et pour les parents
Calé sur le rythme scolaire annuel, la rentrée à la Passerelle a lieu début octobre ou début janvier, en fonction de la date de naissance de l'enfant. L'accueil se fait par demi-journées et en petits groupes pour respecter le rythme de l'enfant. Il s'agit de passer progressivement d'une à deux demi-journées hebdomadaires de présence et de parvenir à une progression au cours de l'année. Une régularité de présence est demandée aux familles. La séparation entre la mère et l'enfant se fait ainsi progressivement, en trois temps :
- une première séquence de huit séances qui rassemble six enfants accompagnés d'un parent, à raison de deux séances d'une demi-journée par semaine s'étalant sur un mois. Les parents partagent des activités avec leurs enfants et tissent en parallèle, des relations de confiance avec les professionnels (l'idée d'une boisson chaude est un moyen de favoriser l'échange).
- Dans un deuxième temps, les parents n'accompagnent plus leur enfant. Ils les confient à l'équipe éducative et reviennent les chercher à 11h30 le matin et à 16h30 l'après midi.
- Dans un troisième temps, l'équipe pédagogique rassemble deux groupes de six enfants. L'idée est de créer une dimension collective plus proche de celle de l'école maternelle.

Les parents se familiarisent ainsi avec le fonctionnement de l'école, a fortiori grâce au soutien des professionnels qui les confortent dans le rôle de premier éducateur de l'enfant. Ils bénéficient aussi d'un espace d'écoute et d'échanges sur différents thèmes : vie en groupe, rythmes de vie dans l'école et hors de l'école, activités proposées aux enfants, séparation. L'Espace Passerelle tente ainsi de répondre aux difficultés et aux inquiétudes des parents face à l'éducation et au devenir de leurs enfants.
Par ailleurs, une conseillère en économie sociale et familiale vient de temps en temps proposer aux parents de passer à la maison de quartier. Ils y sont informés de toutes les activités susceptibles de les intéresser (groupes sociaux linguistiques, couture, gym) et des différentes lieux où ils peuvent être accueillis, accompagnés (maison de quartier, boîte à jeu, halte-garderie). Ils reviennent souvent avec l'envie de s'inscrire à plusieurs ateliers.

Un suivi est organisé d'une année sur l'autre. A la rentrée scolaire, les professionnels font une visite des quatre écoles maternelles du secteur afin d'accompagner l'adaptation des enfants inscrits à l'Espace Passerelle l'année précédente, mais aussi des autres enfants. L'équipe remplit aussi une mission d'orientation, notamment vers la psychologue petite enfance qui peut poursuivre l'accompagnement si nécessaire.

> Au c'ur d'un réseau d'acteurs multiples autour du parent et de l'enfant
Plus largement, l'Espace s'inscrit au c'ur d'un réseau d'acteurs multiples, convaincus qu'il permet, au-delà de sa mission d'accueil et d'éducation précoce, de remplir une mission de prévention auprès de ces familles ainsi que de créer un environnement favorisant le lien social. Ainsi l'espace Passerelle travaille en lien étroit avec :
- le centre médical psychologique de l'hôpital qui assure un soutien psychologique si besoin est ;
- le Réseau d'Aides Spécialisées aux Elèves en Difficulté (RASED) qui participe à cette action de prévention primaire et repère certains troubles sensoriels ou d'élocution ;
- la MJC du quartier, avec laquelle l'Educatrice de jeunes enfants échange certaines informations qu'elle juge nécessaire et travaille sur l'accompagnement des familles.
L'équipe participe à la fois aux réunions thématiques petite enfance mises en place par la coordinatrice du CCAS. Ces réunions permettent de traiter notamment des rencontres parents du samedi matin dans les écoles du quartier et des projets de sorties familiales du mercredi avec la maison de quartier et la MJC.

> Une action évaluée et dont la réussite tient au rôle moteur des parents
L'action est soumise à évaluation et à un suivi qui passe notamment par la remise de questionnaires aux parents à la fin des huit séances et en fin d'année scolaire. D'une part, un comité technique se réunit une fois tous les deux mois afin d'adapter le contenu de l'action. D'autre part, le comité de pilotage suit l'évolution de l'action une fois par trimestre. L'action cherche à répondre à des thématiques transversales : lutte contre les discriminations, égalité homme/femme et égalité de l'accès aux droits et à l'espace public des bénéficiaires.
Du côté des parents, des affinités se créent au cours des premières séances. Il semble que ce lieu ait permis à certaines mamans de sortir de leur isolement et de s'ouvrir aux activités proposées par les différents partenaires du quartier. Il ressort un bilan très positif en termes d'autonomie par la création de lien entre les parents qui bâtissent ensemble des projets pour leurs familles, de socialisation, voire d'insertion.
Du côté des enfants, les règles de vie en collectivité sont intégrées progressivement : autonomie dans les gestes du quotidien, apprentissage de la concentration, acquisition de comptines et chants mimés, travail d'écoute... Les progrès sont perçus de manière sensible par les parents.

Impact(s) :

Le bilan de l'Espace Passerelle se révèle bénéfique après deux rentrées scolaires (2008 et 2009) :
- pour les enfants, dont le temps d'adaptation est réduit et qui bénéficient d'un suivi en petite section ;
- pour les parents qui apprennent à se connaître et s'investissent davantage dans la scolarité de leurs enfants grâce aux échanges qu'ils peuvent avoir avec les professionnels et les autres parents. Un groupe de familles solidaires se constitue dans le quartier ;
- pour les enseignants de petite section qui ont davantage de facilité à constituer un "groupe classe". Taux et régularité de fréquentation en progression (de 20 familles début 2008, à une trentaine fin 2009).

Partenaire(s) :
- Ville de saint Martin d'Hères (service petite enfance, centre communal d'action sociale, enseignement, Projet Educatif Local)
- Education Nationale (enseignants des quatre écoles de secteur, Psychologue scolaire, coordinatrice du REP, le RASED et inspecteur chargé de la circonscription)
- Services médico-sociaux du Conseil Général (service social et protection maternelle et infantile)
- MJC les Roseaux
- TISF (ADF 38)

Moyens :
Humains :
-1 éducatrice de jeunes enfants, responsable administrative de la structure (0,7 Equivalent Temps Plein)
-1 enseignante (0,5 ETP sur la Passerelle, et 0,5 ETP de suivi à l'école maternelle)
-1 agent territorial spécialisé d'école maternelle (ATSEM) / CAP Petite enfance (0,7 ETP)

Matériels :
- Un local permettant d'accueillir enfants et parents, avec au minimum deux espaces d'activité : une petite cuisine et des sanitaires. L'ouverture sur un espace extérieur fermé (jardin) participe au confort des utilisateurs du lieu ;
- Du mobilier adapté aux jeunes enfants ;
- Du matériel pédagogique et ludique.

Financiers :
- Ville : aménagement des locaux, achat de mobilier, de matériel pédagogique et ludique, salaires des personnels permanents (éducateur de jeunes enfants et ATSEM), budget de fonctionnement.
- Dispositif de Réussite Educative : 12 000 ' pour 2009.
- CAF : 6 500 ' pour 2009 (convention tri annuelle)
- Education nationale : mise à disposition d'un enseignant à temps plein.

Attente de financements : Conseil Général, FASILD, voire de l'Europe ou de fondations pour l'enfance. A terme, les porteurs de cette action souhaiteraient l'obtention de financements de droit commun pour inscrire le dispositif dans la durée.

*Mention légale :
Le contenu de cette fiche relève de la seule responsabilité de l'Agence Apriles et ne peut en aucun cas être considéré comme reflètant la position des partenaires soutenant le projet Apriles.
[ Retour ]