Menu Contenu
Marie Françoise Fuchs, une vieillesse pleine d’avenir
A 85 ans, Marie-Françoise Fuchs n’a rien de la mamie gâteau et encore moins de la mamie gâteuse. Cheveux coupés courts, silhouette impeccable en pantalon, col roulé, elle vous accueille avec une tasse de thé et cette aisance toute naturelle des gens bien né. Dans son bureau, donnant sur la cour d’un immeuble ancien face au Louvre, les livres ont pris le pouvoir, allant jusqu’à investir le canapé. Il est vrai que cette petite femme aux faux airs de Françoise Giroud, n’est pas du genre à s’alanguir. Il y a 10 ans, à l’âge ou d’autres ressassent leurs souvenirs, elle a créé l’association Old’Up, dont elle vient de céder la présidence au Professeur Philippe Gutton. « Avec Old’Up, les vieux debout revendiquent d’être une richesse et de se sentir utiles à notre société. J’ai mis toute mes forces à faire remonter leur parole, comme je l’ai fait avant pour les femmes et les grands parents ».

>> Lire la suite...
 

Abonnez-vous!

>> en savoir plus
 
>> Consultez les dernières lettres d'Apriles
 
Prix Ocirp : un bon cru 2017
Remis à Paris le 29 juin dernier, la 10ème édition du Prix OCIRP Handicap a récompensé dix acteurs économiques particulièrement engagés pour l’inclusion des personnes en situation de handicap. Partenaire du prix depuis sa création, l’Odas, représenté par son Directeur général Didier Lesueur, a notamment remis le prix de la catégorie « Réalisations et partenariats territoriaux » à l’association Envie Anjou, qui collecte et recycle du matériel médical. L’Association Droit Pluriel, présidée par Anne Sarah Kertudo (voir son portrait) a été primée dans la catégorie « Citoyenneté ». Le prix a également mis en valeur plusieurs actions impliquant l’utilisation des nouvelles technologies, qu’il s’agisse d’applications (handivalise, AVA), d’outils numérique (Dyscool) ou de FabLab (Fablife).
>En savoir plus
 
Accueil arrow Recherchez une action arrow Enfance / Famille arrow Le jeu, créateur de lien social -73 - La Motte-Servolex 
Bookmark and Share Envoyer à un(e) ami(e)
Version imprimable

Le jeu, créateur de lien social -73 - La Motte-Servolex



Mis à jour le: 02-12-2009

Contact action : >> FALZI Daniel : consulter sa fiche

Type d'action :

  • Développement périurbain
  • Relations de voisinage
  • Protection de l'enfance
  • Parentalité
  • Participation des habitants
  • Diagnostic partagé

Région : Rhône-Alpes

Porteur(s) de l'action :
Le CCAS de la Motte-Servolex

Objectif(s) et bref descriptif :
Afin de créer du lien social dans des quartiers nouvellement peuplés d'une commune en banlieue de Chambéry, le CCAS, la PMI et le Conseil général mettent en oeuvre un projet social autour du jeu mobilisant tous les habitants, du plus jeune au plus âgé. A terme, la création d'une ludothèque est envisagée.

Origine(s) :
La Motte-Servolex est une commune de la banlieue de Chambéry qui est passée en quinze ans de 5 000 à 12 000 habitants. Les nouveaux arrivants viennent de toutes les régions de France, attirés par le bassin d'emploi que représente la région Rhône-Alpes.

Pour les familles dont les enfants ne sont pas scolarisés, les services petite enfance de la ville constatent fréquement un certain isolement. Les parents sont loin des grands-parents et de leurs amis. Les mères n'ont pas toujours l'occasion de rencontrer d'autres mères. Pour les soutenir dans leur métier de parents, le CCAS, la PMI et le Conseil général souhaitaient créer un lieu de rencontre inter-parents. Au final, le projet a abouti à un programme dont l'objectif est de créer des liens sociaux dans les quartiers et d'amener à se rencontrer toutes les générations autour du jeu. A terme, la création d'une ludothèque est envisagée.

Description détaillée :
En 2003, l'animatrice du Ram (Relais assistante maternelle), la puéricultrice PMI, les assistantes sociales du Conseil général de Savoie, la directrice de la structure multi-accueil et le directeur du CCAS réfléchissent ensemble à un projet de création d'un espace de rencontre pour les parents et les enfants.  Ce groupe, rejoint par l'élue chargée de la petite enfance et tous les professionnels concernés par l'enfance ainsi que des parents, réfléchit à la création d'un lieu convivial. Dès lors, une équipe est chargée 
de visiter des lieux parents/enfants qui ira voir également trois ludothèques dans la mesure où ce type de structure peut faire office de lieu de vie parents/enfants. Fin 2004, un rapport est présenté dans le cadre d'une réunion publique réunissant une cinquantaine de personnes composées d'élus, d'habitants, de membres d'associations'
A l'issue de cette présentation, plusieurs réunions du groupe de travail aboutissent au choix de développer un programme autour du jeu, avec la volonté d'en faire un véritable projet social qui concernerait tous les habitants et non plus uniquement parents et enfants. Une formation est organisée avec la ludothèque de Lyon Quai des Ludes, aux compétences avérées au niveau national dans ce domaine.

Se rencontrer autour du jeu
Une enquête est effectuée auprès des habitants (300 questionnaires) dans la foulée de laquelle, pour conforter la viabilité du projet, plusieurs actions sont mises en place :
- Huit animations autour du jeu sont organisées en plein air dans les différents quartiers de la ville durant l'été 2006. Une vingtaine de bénévoles aident l'association Anima'jeu, chargée de fournir les jeux. Des tables sont dépliées. Les habitants viennent spontanément, quel que soit leur âge et se mettent en équipe pour jouer ensemble même s'ils ne se connaissent pas, pour un moment de plaisir et de partage autour du jeu. Un espace est particulièrement destiné aux plus petits.
- Dans l'établissement pour personnes âgées, La Pastorale (ayant le statut d'EHPAD et d'EHPA), une fois par mois depuis l'été 2006, est organisée une journée jeu. Le matin : des assistantes maternelles, des agents de la halte-garderie, de même que tous les parents qui le souhaitent, viennent avec les enfants de moins de 6 ans. Les personnes âgées sont présentes et participent. L'après-midi l'espace est ouvert à tous les publics.
- Une soirée est consacrée aux adolescents et aux adultes un vendredi soir par mois.

Ces animations autour du jeu continuent en 2007 et le groupe de travail construit en parallèle le dossier de création d'une ludothèque sur la ville de La Motte-Servolex, projet qui nécessite davantage de moyens financiers (construction d'un lieu, embauche de salariés ').

Impact(s) :
- 60 à 80 personnes participaient à chaque animation jeu.
- Elles ont été particulièrement appréciées des habitants, comme en témoignent les citations spontanément recueillies sur un cahier à l'issue de chaque séance.

Partenaire(s) :
Ville de La Motte-Servolex,
CCAS ,
Conseil général de Savoie,
Associations concernées par l'enfance.

Moyens :
Humains 
Les professionnels des services enfance, sociaux et mairie
Les bénévoles
Le prestataire de service (étant le fournisseur et l'animateur de jeux)

Financiers
Une enveloppe de 5000 ' a été allouée par la mairie en 2006
Une enveloppe de 10 000 ' en 2007

*Mention légale :
Le contenu de cette fiche relève de la seule responsabilité de l'Agence Apriles et ne peut en aucun cas être considéré comme reflètant la position des partenaires soutenant le projet Apriles.
[ Retour ]