Menu Contenu
Marie Françoise Fuchs, une vieillesse pleine d’avenir
A 85 ans, Marie-Françoise Fuchs n’a rien de la mamie gâteau et encore moins de la mamie gâteuse. Cheveux coupés courts, silhouette impeccable en pantalon, col roulé, elle vous accueille avec une tasse de thé et cette aisance toute naturelle des gens bien né. Dans son bureau, donnant sur la cour d’un immeuble ancien face au Louvre, les livres ont pris le pouvoir, allant jusqu’à investir le canapé. Il est vrai que cette petite femme aux faux airs de Françoise Giroud, n’est pas du genre à s’alanguir. Il y a 10 ans, à l’âge ou d’autres ressassent leurs souvenirs, elle a créé l’association Old’Up, dont elle vient de céder la présidence au Professeur Philippe Gutton. « Avec Old’Up, les vieux debout revendiquent d’être une richesse et de se sentir utiles à notre société. J’ai mis toute mes forces à faire remonter leur parole, comme je l’ai fait avant pour les femmes et les grands parents ».

>> Lire la suite...
 

Abonnez-vous!

>> en savoir plus
 
>> Consultez les dernières lettres d'Apriles
 
Vous avez dit alternatif ?
Le Collectif pour la transition citoyenne vient de publier un « Guide de création des lieux alternatifs ». Il met en lumière une vingtaine de lieux oeuvrant pour une transition écologique et solidaire (ressourceries, bars solidaires, épiceries coopératives, ateliers collaboratifs…), dont le fonctionnement, les activités et le développement sont décrits en détails. Présenté sous forme de fiches, ce guide propose aussi des conseils pour créer sa propre structure. Le guide est diffusé par les partenaires du Collectif et librement téléchargeable en ligne en cliquant sur ce lien.

 
Accueil arrow Recherchez une action arrow Enfance / Famille arrow Trois générations d'une même famille sur le même palier dans le quartier de la Fonderie - 68 - Mulhouse 
Bookmark and Share Envoyer à un(e) ami(e)
Version imprimable

Trois générations d'une même famille sur le même palier dans le quartier de la Fonderie - 68 - Mulhouse



Mis à jour le: 02-04-2009

Contact action : >> WINNINGER Aline : consulter sa fiche

Type d'action :

  • Logement, Habitat
  • Liens intergénérationnels
  • Soutien aux aidants

Région : Alsace

Porteur(s) de l'action :

OPAC Mulhouse Habitat

Objectif(s) et bref descriptif :
Pour répondre aux besoins de proximité des familles notamment entre les parents âgés et les enfants jeunes parents, la Ville de Mulhouse par le biais de son OPAC a développé dans le quartier de la Fonderie (Zus) un immeuble intergénérationnel où les deux générations vivent sur le même pallier.

Origine(s) :

En vieillissant, nombre de personnes âgées éprouvent le besoin de se rapprocher de leurs enfants. Parallèlement, les couples ayant de jeunes enfants apprécient de pouvoir les confier facilement à leurs grands-parents. D'où l'idée développée par l'OPAC de Mulhouse, sous l'impulsion de l'adjointe au maire en charge de la délégation aux personnes âgées, de créer un immeuble intergénérationnel offrant deux appartements contigus, l'un pour les grands parents, l'autre pour les enfants.

Description détaillée :
En 2002, l'adjointe au maire de Mulhouse, ancienne assistante sociale à la retraite, parvient à faire aboutir ce projet qui lui tient à c'ur depuis longtemps et qui a déjà été expérimenté au Canada. Mulhouse Habitat, OPAC de la ville de Mulhouse, conçoit donc un nouveau type d'habitat et construit un immeuble inter-génération de huit logements. Ceux-ci sont regroupés deux par deux sur un même niveau : un T2 et un T5, le tout sur quatre étages. 

Ces deux logements sont réunis par un espace commun (faisant partie du F5) de 15m2 avec portes coulissantes de part et d'autre de chaque appartement. Cette pièce polyvalente : à chaque famille d'inventer un usage qui lui convient (salon commun, salle à manger, salle de jeux pour les enfants '). L'escalier extérieur, qui permet d'accéder à chaque porte d'entrée par une coursive ouverte individualise chaque logement.

Le concept proposant de réunir trois générations d'une famille sur un même palier, le lien de parenté a donc été jugé comme une condition à remplir pour accéder à ce type de logement. Deux baux distincts sont effectués, liés par une convention d'occupation précisant les conditions spécifiques de location de cet immeuble : solidarité des locataires l'un envers l'autre, notamment pour le règlement des loyers, des charges' En cas de départ de l'un des locataires, soit un autre membre de la famille reprend le logement, soit le bailleur s'engage à reloger le locataire restant. En 2009, trois des paliers sont occupés, le quatrième double logement ayant du mal à trouver "double preneur". Pour dépasser cette difficulté le bailleur envisage de permettre à des familles liées par des liens autres que la parenté directe (cousinage...) , de s'y installer.  

Impact(s) :
Les locataires se déclarent satisfaits de ce nouveau type de logement. Il s'agit soit d'enfants qui vivent ainsi au plus près de leurs parents soit de leurs grands-parents.
En revanche, la situation peut être un peu complexe à gérer en cas de départ volontaire ou involontaire d'une des deux parties. Depuis trois ans, certaines familles ont du ainsi être relogées.

Partenaire(s) :
Ville de Mulhouse
Conseil général du Haut-Rhin
Conseil régional d'Alsace
EDF
CDC
Etat

Moyens :
Coût de construction de l'immeuble regroupant quatre T2 de 52m2 et quatre T5 de 11m2 : 925 000 ' financé par :
 
Ville de Mulhouse : 152 000 ' 
Etat (aide à la pierre) : 57 000 '
Conseil régional d'Alsace : 61 000 '
Conseil général du Haut-Rhin : 18 000 '
Electricité de France : 10 000 '
Emprunt CDC : 478 000 '
Convention 1% logement : 94 000 '
Fonds propres Bailleur : 55 000 '

[ Retour ]