Menu Contenu
Michel Vielle : "Donner une place aux habitants a toujours été mon obsession"
A l'occasion des réflexions qui naissent autour du mouvement des gilets jaunes et de la place du citoyen dans la vie démocratique, nous avons souhaité re-publier l'entretien de Michel Vielle datant de 2009. Disparu en 2010, ce géographe rural de formation, était venu au Développement social local (DSL) par sa passion nourrie pour "les territoires vécus, parcourus et repérés par les habitants". Devenu consultant, il a accompagné pendant dix années élus, professionnels et habitants dans les démarches de coopération et de co-construction de leur projet de développement. Une façon de donner corps et vie à la démocratie participative. Un grand professionnel, militant de la parole donnée aux citoyens, dont les constats et propositions n'ont rien perdu de leur actualité 10 ans après.


>> Lire la suite...
 

Abonnez-vous!

>> en savoir plus
 
>> Consultez les dernières lettres d'Apriles
 
Ouvrage : Vous avez dit développement local ?
Fruit d’un travail collectif et coopératif initié par l’Unadel (Union Nationale des Acteurs du Développement Local) ce livre revient sur « l’histoire et les fondements du développement local racontés par les militants qui les ont construits ». Ecrit en collaboration avec cinquante acteurs-militants, sous la direction de Georges Gontcharoff, il interroge le « pouvoir d’agir de l’initiative individuelle et collective des citoyens et d’élus créatifs» et vise étudiants, investigateurs ou curieux intéressés par la capacité des pairs à s’engager et chercher la transformation globale par l’action locale. Avec une attention particulière portée sur l’historique de la réforme territoriale en France et ses enjeux, ce texte prétend ainsi nous offrir une analyse de l’ingénierie de la coopération rapportée par ses promoteurs. Plus d’information 
 
Accueil arrow Recherchez une action arrow Enfance / Famille arrow Parrainage familial - 04 - Sainte Tulle 
Bookmark and Share Envoyer à un(e) ami(e)
Version imprimable

Parrainage familial - 04 - Sainte Tulle



Mis à jour le: 04-12-2008

Type d'action :

  • Développement périurbain
  • Lutte contre l'exclusion sociale
  • Soutien à domicile

Région : Provence-Alpes-Côte d'Azur

Porteur(s) de l'action :
Parrainage familial

Objectif(s) et bref descriptif :
Pour lutter contre l'isolement de certaines populations, des bénévoles effectuent un suivi à domicile centré sur le soutien scolaire d'un ou des enfants, mais portant aussi sur un accompagnement social des parents notamment en ce qui concerne les tâches administratives, l'aide à la recherche de logement... et cela grâce à un large partenariat.

Origine(s) :

L'action a été initiée en 1999 par des habitants d'un territoire de 12 communes dans le sud-est du département des Alpes de Hautes-Provence, suite à un diagnostic effectué par l'école et les partenaires sociaux. Sur ce territoire, une forte population immigrée (familles d'origines algérienne, kurde, marocaine, turque, tunisienne, égyptienne ), réside dans un habitat dispersé et éloigné des structures administratives d'aide sociale et des centres de formation. Elle côtoie une population nouvellement arrivée de Marseille, qui, poussée par le chômage, trouve ici des emplois d'ouvriers agricoles. Ce nouveau public s'adapte difficilement au milieu rural sur le plan social, culturel et de loisir.

 

Description détaillée :
Via la rencontre entre familles et bénévoles, cette initiative permet de créer des liens entre des publics d'origine différente, et aide des personnes en rupture avec la communauté active à se réinserer.

Bénévoles et professionnels
L'action est menée au départ par un groupe de femmes demandeurs d'emploi entièrement bénévoles, ayant une bonne expérience en matière d'accompagnement scolaire et social ainsi qu'une bonne connaissance du terrain.
Par la suite, une association est crée embauchant deux animatrices salariées (CIE et CES dans une premier temps puis contrat de droit commun). Elles accueillent les familles, recrutent les bénévoles, repèrent et évaluent les besoins, construisent pour et avec chaque famille un projet d'accompagnement, '
L'activité repose sur une large part de bénévolat : des adhérents, actifs, retraités ou étudiants (41 aujourd'hui), s'engagent pour la durée d'une année scolaire, renouvelable, et accompagnent la progression du travail scolaire, tout en aidant la famille dans ses démarches administratives, notamment vis-à-vis de l'école.  L'objectif est dans la mesure du possible d'aider les parents à se réapproprier le suivi scolaire de leurs enfants.

Un contact moins institutionnel pour restaurer la confiance

Le temps consacré aux familles par les bénévoles et les coordinatrices est de plus en plus important : entre deux à trois heures en moyenne par semaine. L'association travaille en lien étroit avec ses partenaires : avec l'école en assistant aux conseils de classe et aux rencontres parents/enseignants, voir en organisant des rencontres enfants/enseignants/bénévoles ; avec les assistantes sociales pour les enfants ou familles en difficulté ; avec l'UDAF ou les foyers ruraux pour la formation des bénévoles.
La demande d'interventions est aujourd'hui croissante, ce qui montre la bonne perception de parrainage familial par les familles. Cette association permet en effet d'établir un contact non institutionnel et donc moins méfiant avec les parents. Les bénévoles, à la fois professionnels et engagés, arrivent à instaurer des liens différents, plus naturels que ceux établis par les travailleurs sociaux ou l'école.

Impact(s) :
- En 1999/2000 : le nombre d'enfants suivis est de 54, soit 46 familles, avec 38 bénévoles. Cinq adultes suivent des cours d'alphabétisation.
- En 2004/2005 : le nombre d'enfants suivis est de 124, soit 87 familles, avec 41 bénévoles. Trois adultes suivent des cours d'alphabétisation ou de code de la route.

Partenaire(s) :
DDASS,
Conseil régional (Fris),
Union départementale des associations familiales,
Mairies d'Oraison et de Corbières,
Groupe scolaire Espariat, collège Henry Laugier,
Centre médico-social de Forcalquier,
Eref (Espaces ruraux emploi formation),
Centre social Ste Tulle,
Codac (Commission d'accès à la citoyenneté),
CCDP (Conseil communal pour la prévention de la délinquance),
Foyers ruraux 04.

Moyens :

Logistiques : mise à disposition gratuite de lieux de permanence : local à Forclaquier par l'Eref, au Centre social Ste Tulle et dans les mairies de Corbières et d'Oraison. Don d'un ordinateur et d'une imprimante en 2000 par la société Baccarat.

Financiers : subvention de 18 000 ', depuis l'année 2000, dont 11 000 ' reconductible chaque année. 

Contact action : Marie Gaucher

Parrainage Familial
35, rue Robert Lejeune
04220 Sainte Tulle
Tel: 04.92.79.74.46
Mail: marie.gaucher@wanadoo.fr
[ Retour ]