Menu Contenu
Marie Françoise Fuchs, une vieillesse pleine d’avenir
A 85 ans, Marie-Françoise Fuchs n’a rien de la mamie gâteau et encore moins de la mamie gâteuse. Cheveux coupés courts, silhouette impeccable en pantalon, col roulé, elle vous accueille avec une tasse de thé et cette aisance toute naturelle des gens bien né. Dans son bureau, donnant sur la cour d’un immeuble ancien face au Louvre, les livres ont pris le pouvoir, allant jusqu’à investir le canapé. Il est vrai que cette petite femme aux faux airs de Françoise Giroud, n’est pas du genre à s’alanguir. Il y a 10 ans, à l’âge ou d’autres ressassent leurs souvenirs, elle a créé l’association Old’Up, dont elle vient de céder la présidence au Professeur Philippe Gutton. « Avec Old’Up, les vieux debout revendiquent d’être une richesse et de se sentir utiles à notre société. J’ai mis toute mes forces à faire remonter leur parole, comme je l’ai fait avant pour les femmes et les grands parents ».

>> Lire la suite...
 

Abonnez-vous!

>> en savoir plus
 
>> Consultez les dernières lettres d'Apriles
 
Appel à projet Parentalité
The Human Safety Net, la fondation du Groupe Generali, consacre un programme en faveur de l’accompagnement à la parentalité de familles très défavorisées. Dans ce cadre, un appel un projet a été lancé concernant des actions d’aide aux parents dans leur rôle éducatif, de renforcement du lien parents-enfants, de prévention de la pauvreté, avec comme objectif de redonner confiance aux familles dans leur responsabilité éducative. A l’issue de cet appel à projets, un jury sélectionnera une dizaine d’actions, qui se partageront une dotation de 300 000 euros. Les dossiers de candidature sont à retourner au plus tard pour le 15 janvier.
En savoir plus thehumansafetynet.org

>Télécharger le dossier de candidature
>Télécharger le réglement
>Télécharger le guide d'inscription
 
Accueil arrow Recherchez une action arrow Enfance / Famille arrow Des habitants participent à la création d'un espace jeux - Caen - 14 
Bookmark and Share Envoyer à un(e) ami(e)
Version imprimable

Des habitants participent à la création d'un espace jeux - Caen - 14



Mis à jour le: 04-02-2009

Contact action : >> Dereims Guillaume : consulter sa fiche

Type d'action :

  • Culture, Sport
  • Développement urbain, Vie des quartiers
  • Petite enfance, modes de garde
  • Participation des habitants

Région : Basse-Normandie

Porteur(s) de l'action :
Caf du Calvados

Objectif(s) et bref descriptif :
Afin de lutter contre la violence dans un quartier d'habitat social, des habitants s'unissent avec la ville et des bailleurs sociaux pour concevoir le réaménagement d'un espace urbain "délaissé" en espace de jeux. Enfants et parents participent à la création d'un décor au sol en mosaïque.

Origine(s) :
Implantés dans un quartier d'habitat social de 8000 habitants à la Pierre Heuzé, le Centre socio-culturel et la Maison de quartier de la Ville de Caen gérés par la Caf décident de réaménager une plate-forme béton de 2 000 m2. Cet espace vide et triste recouvrant des garages est entouré d'immeubles locatifs de quatre étages. Pour que la population réinvestisse ce lieu de passage, la Ville et les bailleurs décident d'aménager cette plate-forme en y installant un terrain multi-sports. Les équipes Caf ont proposé d'associer les habitants riverains à la requalification de cet espace.

Description détaillée :
Dans un premier temps, en 1999/2000, un questionnaire d'enquête a été distribué aux 191 familles riveraines de cette plate-forme : 114 ont répondu. La plupart souhaitaient embellir cet espace, qu'il soit convivial, ouvert à toutes les tranches d'âge, calme et propice aux activités : en faire un lieu de vie et un espace d'animation permanent. 36 % des familles consultées envisageaient de participer à cette réalisation. Les travailleurs sociaux des équipements Caf en lien étroit avec l'agent de développement du service Politique de la ville de Caen et les travailleurs sociaux du Conseil général, procèdent alors par étape en associant les habitants à la transformation de ce lieu qui leur est destiné.

Les habitants pilotes des choix du renouvellement urbain
En 2001, après une restitution des résultats, des familles de jeunes enfants accompagnées d'intervenants sociaux Caf et d'une puéricultrice du Conseil général, vont à la rencontre des usagers des structures de jeux nouvellement installées dans d'autres quartiers de la Ville. Il font ainsi le choix de l'installation de jeux pour les tout-petits. Parallèlement, les travailleurs sociaux requièrent l'intervention d'un scénographe plasticien auprès des habitants pour concrétiser leurs aspirations avec un regard artistique. Une maquette est construite et présentée à l'ensemble de la population du quartier.
La Ville a su conjuguer ses propositions d'aménagement et les souhaits des résidents :
- création d'un espace multi-sports,
- installation de jeux pour tout-petits : ceux qui avaient été retenus pas les familles,
- plantation d'arbres en bordure de la plate-forme,
- plantation d'aromates dans des jardinières,
- disposition de tables et de bancs.

Une mosaïque qui crée le lien
Un des temps forts restera la création au sol d'une importante 'uvre d'art collective dénommée "Rivière en mosaïque". Une mosaïste, recrutée pour animer le chantier au quotidien sous le chaud soleil de l'été 2003, en éveillant la curiosité autour de sa technique, suscite l'envie de nombreux habitants de s'impliquer.
Inscrit au programme des activités d'été, le chantier mobilise les agents de développement des deux équipements qui ont accompagné des groupes d'enfants et les adultes du quartier. Plus de 150 Personnes riveraines du site réalisent cette "Rivière" qui serpente à travers tout cet espace. Un film retrace le travail de ces deux mois.
Les familles, toutes générations confondues, se sont beaucoup investies dans la démarche. Des habitants ont appris une technique et l'ont mise en 'uvre. Le résultat présente une réelle qualité artistique et suscite un sentiment de fierté de la part des habitants du quartier. La plate-forme est devenue un lieu de vie très fréquenté qui sert régulièrement de base pour les différentes manifestations festives comme "Immeubles en Fête", les fêtes de fin d'année'

Il est à noter toutefois qu'aujourd'hui, en 2006, le mobilier urbain a subi des dégradations alors que la "Rivière", qui est l''uvre de la collectivité des habitants, est restée intacte.

Impact(s) :
- Forte mobilisation des habitants
- Création de lien social
- Rénovation du quartier et de son image

Partenaire(s) :
Caf,
Ville de Caen, (notamment) dans le cadre de son Contrat de ville
Bailleur social Caen Habitat,
Associations du quartier,
Conseil général (PMI).

Moyens :


Humains :une scénographe plasticien, une mosaïste, cinq travailleurs sociaux, agents de développement social (du département et du service Politique de la ville de la ville de Caen). La Caf a mis à disposition ses salariés.

Financiers : la Ville a fourni les mobiliers urbains, les végétaux, le terrain multi-sports et pris en charge les salaires des spécialistes.

Logistique : le Bailleur Caen Habitat a assuré la faisabilité technique de l'opération.
 

[ Retour ]