Menu Contenu
Marie Françoise Fuchs, une vieillesse pleine d’avenir
A 85 ans, Marie-Françoise Fuchs n’a rien de la mamie gâteau et encore moins de la mamie gâteuse. Cheveux coupés courts, silhouette impeccable en pantalon, col roulé, elle vous accueille avec une tasse de thé et cette aisance toute naturelle des gens bien né. Dans son bureau, donnant sur la cour d’un immeuble ancien face au Louvre, les livres ont pris le pouvoir, allant jusqu’à investir le canapé. Il est vrai que cette petite femme aux faux airs de Françoise Giroud, n’est pas du genre à s’alanguir. Il y a 10 ans, à l’âge ou d’autres ressassent leurs souvenirs, elle a créé l’association Old’Up, dont elle vient de céder la présidence au Professeur Philippe Gutton. « Avec Old’Up, les vieux debout revendiquent d’être une richesse et de se sentir utiles à notre société. J’ai mis toute mes forces à faire remonter leur parole, comme je l’ai fait avant pour les femmes et les grands parents ».

>> Lire la suite...
 

Abonnez-vous!

>> en savoir plus
 
>> Consultez les dernières lettres d'Apriles
 
P’INS épingle ses lauréats
Ils sont huit porteurs de projets socialement innovants à avoir été retenu par l’Avise et la fondation MACIF, dans le cadre du programme d’accompagnement P’INS. Présents sur tous les champs de l’économie sociale et solidaire -alimentation, bâtiment, éducation populaire, lien social, développement durable, hébergement ou encore égalité des chances, ils vont bénéficier d’un accompagnement personnalisé de 8 à 10 mois, de la possibilité de solliciter des experts, d’une mise en visibilité par les partenaires de P’INS et d’un apport de 20000 de la fondation MACIF pour travailler leur changement d’échelle. Les lauréats : AGORAé, Article 1, Bou’sol, E-graine, Les Petites Cantines, Plateau Urbain, Toit à Moi, VRAC.
www.programme-pins.org
 
Accueil arrow Recherchez une action arrow Enfance / Famille arrow Maison de l'adoption, écoute pour les parents ayant adopté - 59 Lille 
Bookmark and Share Envoyer à un(e) ami(e)
Version imprimable

Maison de l'adoption, écoute pour les parents ayant adopté - 59 Lille



Mis à jour le: 04-12-2008

Contact action : >> GUERIN Sylvie : consulter sa fiche

Type d'action :

  • Protection de l'enfance
  • Parentalité
  • Petite enfance, modes de garde

Région : Nord-Pas-de-Calais

Objectif(s) et bref descriptif :
La Maison de l'adoption, à l'initiative du Conseil général du Nord et d'associations, offre un espace d'écoute et de conseils pour les parents qui ont adopté un enfant et pour leurs enfants - biologiques ou adoptés.

Origine(s) :
En décembre 2000, deux associations Jeune enfance Nord et Familles d'adoption soutenues par le Conseil général du Nord organisent à Lille un colloque réunissant 700 participants. Ce colloque révèle notamment le manque de prise en compte des difficultés des parents après l'adoption. En effet, l'adoption n'est pas un acte facile : les enfants adoptés ont souvent vécu des traumatismes et peuvent présenter des carences affectives et physiques importantes. Nourri par les réflexions des ateliers du colloque, "Le Conseil départemental de l'adoption" est créé en octobre 2001 réunissant travailleurs sociaux, psychologues, parents et membres d'organismes agréés. Il travaille sur quatre grands thèmes dont notamment l'accompagnement des couples et des personnes dans les différentes phases de l'adoption qui débouche sur la création de la Maison départementale et associative de l'adoption. Ouverte le 2 novembre 2004, la structure entend remédier au manque d'accompagnement des parents ayant adopté.

Description détaillée :
La Maison de l'adoption accueille des parents adoptants se trouvant désarmés face à certaines difficultés, leur offrant un espace d'écoute et de conseils. Elle est un lieu d'accueil, d'échange et de documentation pour les parents adoptifs, les enfants adoptés, les enfants biologiques de la fratrie éventuellement et les professionnels. Elle se trouve dans un local indépendant du Conseil général, facile d'accès, en centre ville, et comprend une bibliothèque riche de publications diverses (pour enfants et adultes) à consulter sur place, des bureaux pour les entretiens ainsi qu'une salle de réunion.

Après un appel au secrétariat, les parents adoptants peuvent obtenir un rendez-vous avec un binôme, seul pour la première rencontre, ils peuvent ensuite venir avec leur enfant s'ils le souhaitent. Le binôme est constitué d'un parent adoptant, formé à l'écoute et d'un professionnel détaché par le Conseil général: assistante sociale, éducateur'

La Maison n'est pas un lieu de thérapie mais elle a vocation à orienter vers les gens compétents, qu'il s'agisse de médecins, de psychologues, de nutritionnistes, de personnel de l'Education nationale' Elle actualise donc en permanence un réseau de professionnels sensibilisés à l'adoption. Des plaquettes d'information ont par ailleurs été distribuées dans tout le département afin d'informer sur les missions de la Maison de l'adoption.

La Maison de l'adoption souhaiterait à terme devenir un lieu de réflexion pour tous ceux qui sont intéressés par l'après adoption, les échanges par la création de groupes de paroles - parents entre eux, adolescents entre eux'- et élargir les compétences vers les personnes ayant reçu l'agrément. Elle serait aussi force de proposition.

Impact(s) :
- Quinze binômes constitués,
- Deux à trois rendez-vous par semaine pris avec des parents adoptants.

Partenaire(s) :
Conseil général du Nord,
Association enfance et famille d'adoption,
Jeunes enfants du Nord,
Les enfants de Reine de Miséricorde,
Association des familles adoptives d'enfants nés à Madagascar,
Association départementale de famille d'accueil et d'assistantes maternelles,
Union départementale des associations familiales.

Moyens :

Humains
: Quinze professionnels du Conseil général se rendent une fois par mois à la Maison de l'adoption. La Maison de l'adoption comprend par ailleurs un secrétariat à temps complet et un accueil du lundi au vendredi de 13h30 à 17h.

Financiers : 8000' de subventions sont allouées par le Conseil général.

[ Retour ]