Menu Contenu
Marie Françoise Fuchs, une vieillesse pleine d’avenir
A 85 ans, Marie-Françoise Fuchs n’a rien de la mamie gâteau et encore moins de la mamie gâteuse. Cheveux coupés courts, silhouette impeccable en pantalon, col roulé, elle vous accueille avec une tasse de thé et cette aisance toute naturelle des gens bien né. Dans son bureau, donnant sur la cour d’un immeuble ancien face au Louvre, les livres ont pris le pouvoir, allant jusqu’à investir le canapé. Il est vrai que cette petite femme aux faux airs de Françoise Giroud, n’est pas du genre à s’alanguir. Il y a 10 ans, à l’âge ou d’autres ressassent leurs souvenirs, elle a créé l’association Old’Up, dont elle vient de céder la présidence au Professeur Philippe Gutton. « Avec Old’Up, les vieux debout revendiquent d’être une richesse et de se sentir utiles à notre société. J’ai mis toute mes forces à faire remonter leur parole, comme je l’ai fait avant pour les femmes et les grands parents ».

>> Lire la suite...
 

Abonnez-vous!

>> en savoir plus
 
>> Consultez les dernières lettres d'Apriles
 
L’enfance de l’art
Les musées aussi mise sur l’intergénérationnel. Le Louvre Lens a lancé il y a quelques mois des ateliers baptisés « l’art d’être grand-parents ». Un samedi par mois pendant deux heures, les médiateurs du musée offrent gratuitement aux grands parents conseils et astuces pour éveiller la curiosité et la créativité des plus jeunes. Ils répondent à des questions très concrètes sur quelles œuvres choisir, comment capter l’attention des enfants ou comment évoquer la nudité ? Ils proposent également des activités pour prolonger ce temps de découverte. De quoi faire d’une visite au musée un beau moment de complicité intergénérationnelle.
En savoir plus
 
 
Accueil arrow Recherchez une action arrow Insertion arrow Vita’Rue: des activités au service du vivre ensemble 
Bookmark and Share Envoyer à un(e) ami(e)
Version imprimable

Vita’Rue: des activités au service du vivre ensemble



Mis à jour le: 10-03-2014

Contact action : >> HENGY Stéphane : consulter sa fiche

Type d'action :

  • Culture, Sport
  • Loisirs, Vacances
  • Développement urbain, Vie des quartiers
  • Relations de voisinage
  • Liens intergénérationnels
  • Intégration
  • Lutte contre l'exclusion sociale
  • Participation des habitants
  • Bénévolat

Région : Alsace

Sur le vif :

Porteur(s) de l'action :
Association Elan Sportif

Objectif(s) et bref descriptif :
Afin de favoriser le vivre ensemble sur le territoire de la ville de Mulhouse, l’association Elan sportif met en œuvre depuis 2009 le projet Vita’Rue. Tous les dimanche matin de fin mai à fin juillet, l'association organise sur les berges de l'Ill des rencontres et des activités portants sur différents thèmes comme la cuisine, le jardinage, les loisirs créatifs, l’expression artistique, les activités physiques et sportives. Le projet Vita’Rue repose sur un engagement bénévole et citoyen et contribue au bien-être physique, mental et social de la population et particulièrement de ceux qui ne peuvent partir en vacances. Le succès de la manifestation permet de fidéliser et mobiliser toujours plus de bénévoles, ainsi que de développer son action à l’année avec l’arrivée d’un nouvel équipement, la Maison des Berges.

Origine(s) :
L’association Elan Sportif est créée en 2006 à Mulhouse pour aider et accompagner toutes les personnes en difficulté à travers la pratique du sport. Elle est animée par une équipe de bénévoles pluri professionnelle (éducateurs sportifs, travailleurs sociaux, magistrat, médecin…) qui intervient auprès de différents publics pour promouvoir la pratique du sport dans une visée d'accompagnement global et pluridimensionnel (moral, physique, éducatif, psychologique...).
L’équipe de l’association repère vite d'importants problèmes de santé et un fort manque de lien social. Pour y répondre, elle imagine le festival « Vita’Rue », qui apparaît comme un moyen de mobiliser les forces vives du territoire. Le principe : proposer, chaque dimanche matin de fin mai à fin juillet, des activités de différents types à destination de ses publics, mais aussi de tous les habitants, afin de favoriser mixité sociale et vivre ensemble. Le projet séduit rapidement la ville de Mulhouse puis l’Agence Régionale de Santé (ARS) qui apportent un concours financier. Celui-ci sera complété par l'Agence nationale pour la cohésion sociale et l'égalité des chances (ACSE) via le Contrat Urbain de Cohésion Sociale (CUCS).

Description détaillée :
Depuis 2009, chaque dimanche de 10h30 à 15h00, de fin mai à fin juillet, les berges de l’Ill à Mulhouse sont le lieu de rencontre et d’activités à destination des habitants, notamment de ceux qui ne peuvent partir en vacance. Petits et grands se retrouvent pour participer à une vingtaine d’ateliers animés par des bénévoles de l’association l’Elan Sportif. C’est le festival annuel Vita’Rue. Celui-ci a pour but d’agir en faveur de la mixité sociale mais également de la santé publique avec la recherche du bien-être physique, mental et social, tout en renforçant le bénévolat et en privilégiant l’expérimentation sociale.
La vingtaine d'activités proposées sont variées allant du sport, au jardinage en passant par la cuisine, l’expression artistique et les loisirs créatifs. Quelques ateliers portent des noms évocateurs comme le « boulevard des Méridiens » pour les activités physiques douces, « l’avenue Vitaminée » pour les sports dynamiques. « Au quartier des Mômes » est l’espace dédié aux touts petits, le « cours des sens » est quant à lui dévolu au jardinage ou plus largement à l’environnement, etc.

Mais le projet ne se veut pas être un simple fournisseur de services. Ainsi, les habitants ne sont pas uniquement consommateurs mais sont encouragés à devenir acteurs et force de proposition en proposant et en animant des ateliers. Une approche qui permet de mettre en valeur leurs compétences et leurs connaissances, développant ainsi leur confiance en soi.



La mise en place d’instants festifs favorisant l’échange et le vivre ensemble est également au cœur du projet. Ainsi, chaque matinée se conclue par un spectacle (démonstration de tango, mini concert avec des musiciens locaux, chants) proposé par des compagnies amateurs ou professionnelles sur la place des Songes de Mulhouse et ceux qui le souhaitent peuvent prolonger les réjouissances en partageant un pique-nique, qui est l’occasion d’une dégustation de ce que l’atelier cuisine a fait le matin même.
La place des Songes constitue ainsi le cœur géographique du projet Vita’Rue. Elle se veut un lieu conviviale où sont placés des transats, où l’on peut pique-niquer et où ceux qui n’ont pas envie de participer à une action peuvent s’installer, papoter, échanger, bouquiner...

En 2013, l'association prend possession d’une partie d'un nouvel équipement : « la Maison des Berges ». Cette structure, laissée à l’abandon durant quinze ans, a été réhabilitée et mise à disposition de différentes associations par la ville. Non seulement, les activités de Vita’Rue peuvent s’y dérouler à l'abri les jours de pluie, mais en plus, grâce à cet équipement, le projet Vita’Rue se développe avec des prolongements en soirée toute l'année durant lesquels sont proposées d’autres activités : jeux d'ambiance, de stratégie, de cartes, de dés, soirées restauration, soirées ciné-débat, etc.
Seule condition liée à la mise à disposition de cet équipement : les activités proposées par chaque association doivent rester ouvertes aux publics des différentes associations de la Maison des Berges. Une charte dans ce sens est d’ailleurs signée par toute association utilisatrice.

L'animation à l'année de ce nouveau lieu permet par ailleurs de valoriser les nombreuses propositions d'engagement citoyen que l’association a enregistré en 2013 durant le Festival, de nombreux habitants faisant part de leur volonté de devenir bénévole et/ou de proposer des activités.

Impact(s) :
- Les différentes actions menées dans le cadre du projet Vita’Rue permettent de créer du lien entre les habitants, et contribuent à un mieux être, un mieux vivre ensemble.
- Les habitants ne sont pas simplement consommateurs mais deviennent acteurs et force de proposition en proposant et en animant des ateliers. Ce qui leur permet de mettre en valeur leurs compétences et leurs connaissances, et de développer ainsi leur confiance en soi. Partage et échange de savoirs trouvent tout leur sens dans la mise en œuvre de ce projet.
- Entre quinze et vingt activités sont proposées chaque dimanche.
- Selon le nombre et le type d’actions proposées, entre 5 et 500 personnes participent chaque dimanche, soit près de 4 000 participants en 2013.
- Tous les habitants, quel que soit leur âge, sont concernés.

Partenaire(s) :
La ville de Mulhouse, l’Agence Régionale de Santé, l'Agence nationale pour la cohésion sociale et l'égalité des chances (ACSE), la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations du Haut-Rhin (DDCSPP), les associations locales comme le Groupe d'Entraide Mutuelle « La Navette », la CIE Estro : compagnie d’Art Chorégraphique et de Tango argentin, des centres sociaux, des associations culturelles et sportives ou encore Artisan du monde…

Moyens :
Financiers :
Le budget s’élève à 20 000 € par an. Les principaux financeurs sont l'ARS, la ville de Mulhouse et l’Acsé pour la politique de la ville.

Humains :
La mobilisation des bénévoles (150 en 2013)

*Mention légale :
Le contenu de cette fiche relève de la seule responsabilité de l'Agence Apriles et ne peut en aucun cas être considéré comme reflètant la position des partenaires soutenant le projet Apriles.
[ Retour ]