Menu Contenu
Marie Françoise Fuchs, une vieillesse pleine d’avenir
A 85 ans, Marie-Françoise Fuchs n’a rien de la mamie gâteau et encore moins de la mamie gâteuse. Cheveux coupés courts, silhouette impeccable en pantalon, col roulé, elle vous accueille avec une tasse de thé et cette aisance toute naturelle des gens bien né. Dans son bureau, donnant sur la cour d’un immeuble ancien face au Louvre, les livres ont pris le pouvoir, allant jusqu’à investir le canapé. Il est vrai que cette petite femme aux faux airs de Françoise Giroud, n’est pas du genre à s’alanguir. Il y a 10 ans, à l’âge ou d’autres ressassent leurs souvenirs, elle a créé l’association Old’Up, dont elle vient de céder la présidence au Professeur Philippe Gutton. « Avec Old’Up, les vieux debout revendiquent d’être une richesse et de se sentir utiles à notre société. J’ai mis toute mes forces à faire remonter leur parole, comme je l’ai fait avant pour les femmes et les grands parents ».

>> Lire la suite...
 

Abonnez-vous!

>> en savoir plus
 
>> Consultez les dernières lettres d'Apriles
 
Prix Ocirp : un bon cru 2017
Remis à Paris le 29 juin dernier, la 10ème édition du Prix OCIRP Handicap a récompensé dix acteurs économiques particulièrement engagés pour l’inclusion des personnes en situation de handicap. Partenaire du prix depuis sa création, l’Odas, représenté par son Directeur général Didier Lesueur, a notamment remis le prix de la catégorie « Réalisations et partenariats territoriaux » à l’association Envie Anjou, qui collecte et recycle du matériel médical. L’Association Droit Pluriel, présidée par Anne Sarah Kertudo (voir son portrait) a été primée dans la catégorie « Citoyenneté ». Le prix a également mis en valeur plusieurs actions impliquant l’utilisation des nouvelles technologies, qu’il s’agisse d’applications (handivalise, AVA), d’outils numérique (Dyscool) ou de FabLab (Fablife).
>En savoir plus
 
Accueil arrow Recherchez une action arrow Insertion arrow L'atelier économe de Pessac - 33 
Bookmark and Share Envoyer à un(e) ami(e)
Version imprimable

L'atelier économe de Pessac - 33



Mis à jour le: 09-05-2012

Contact action : >> MARTIN Elise : consulter sa fiche

Type d'action :

  • Education
  • Développement urbain, Vie des quartiers
  • Logement, Habitat
  • Lutte contre l'exclusion sociale
  • Accès aux droits
  • Gouvernance, partenariats institutionnels
  • Nouvelles pratiques professionnelles
  • Participation des habitants
  • Diagnostic partagé

Région : Aquitaine

Sur le vif :

Porteur(s) de l'action :
Mairie de Pessac (plateforme de services)

Objectif(s) et bref descriptif :
Afin d'aider les habitants en difficulté financière à alléger leurs factures d'eau et d'énergies, tout en encourageant le changement des pratiques et la participation active et volontaire des familles, la mairie de Pessac, via sa plateforme de services, propose à 50 foyers un «atelier économe». Identifiés et orientés par les référents sociaux, les participants à l'atelier, résidant de 13 quartiers pour la plupart classés zone urbaine sensible, suivent durant un an des séances de sensibilisation aux gestes économes organisées par les partenaires publics et privés. Ils sont par ailleurs personnellement suivis par les fournisseurs d'eau, d'électricité et de gaz afin de mesurer l'impact des nouveaux éco-gestes sur le montant des factures d'énergie.

Origine(s) :
La plateforme des services au public, créée en 1995 par la mairie de Pessac en collaboration avec de nombreux partenaires locaux, dont les fournisseurs d'eau et d'énergie, est une structure ouverte sur la ville. Elle a pour vocation d'aider les habitants dans leurs démarches et de favoriser leur accès au droit en répondant à tous types de sollicitation. En 2008, tandis qu'environ 8000 Pessacais vivent sous le seuil de pauvreté, la structure remarque une hausse considérable des aides sociales du Département pour les habitants qui font face à des situations d'impayés des factures d'eau et d'énergie. Ce constat fait échos à l'agenda 21 de la Ville qui comporte alors une ligne d'actions « développement durable pour tous », visant à lutter contre les exclusions sociales et spatiales. Ce diagnostic vient par ailleurs alimenter la réflexion de la municipalité qui prépare pour la période 2011-2015 un nouvel agenda 21 doté d'un fort volet social, doublé d'un projet de pacte de solidarité écologique pour la commune. La volonté municipale est en effet de mettre en relation sur le long terme tous les acteurs de la politique de l'énergie afin de créer un véritable réseau d'acteurs climat local, articulé avec des échelons territoriaux supérieurs tels que le Réseau Action Climat, le réseau CREAQ (Centre Régional d'Ecoénergétique d'Aquitaine), et le programme européen Display. C'est dans ce contexte qu'en 2008, le projet de l'atelier autonome se construit au sein de la plateforme, impliquant les fournisseurs de fluide, ainsi que les travailleurs sociaux de la Ville et du département. En 2009, le projet fait l'objet d'une communication auprès de tous les acteurs sociaux (bailleurs, écoles, centres sociaux, associations, syndicats de quartier) de la commune. Les familles sont identifiées et une séance collective d'information sur la démarche est organisée en direction des volontaires. Dès lors, la phase concrète du projet peut commencer.

Description détaillée :
En février 2010, les familles se réunissent pour le premier atelier en mairie, au cours duquel elles signent une charte d'engagement en présence des élus et des partenaires. Aucune participation financière n'est requise. En revanche, elles s'engagent à rester dans le dispositif et à transmettre leur relevé de compteur tous les mois. Chaque foyer est alors équipé d'un Kit de matériel économe. Au prix unitaire de 70' payé par les partenaires (EDF, Lyonnaise des eaux et Gaz de Bordeaux pour 50%), le kit est fournit par l'enseigne « Leroy Merlin » qui finance l'autre moitiée. Il contient du matériel basse consommation tel que: lampes, prise programmable, aérateurs...
Cette première rencontre est ensuite suivie d'une visite à domicile par un référent social (Centre Communal d'Action Social, Conseil général, Centre Social) afin d'aider à l'installation du kit. Tout au long de l'année des visites mensuelles ou trimestrielles sont ensuite effectuées par l'accompagnateur social, qui assure le suivi de six familles, pour faire le point et analyser les bilans consommation. Des conseils sont donnés et les gains comptabilisés.
L'année est par ailleurs ponctuée de nombreuses rencontres durant lesquels les intervenants (entreprises partenaires et institutions du champ social) continuent à distiller conseils et savoir-faire. C'est aussi le temps de la prise de parole des familles qui font part en public de leurs remarques et témoignages. Au fil des mois, des liens se tissent entre foyers et des relations fortes se créent dépassant le strict cadre de l'atelier.
Clôturée fin juin 2011, l'action s'avère positive sur de nombreux aspects : les factures d'énergie tendent à la baisse, ce qui a un impact positif sur le budget des familles. Ces dernières se sont investies et ont respecté dans leur grande majorité le contrat passé avec l'organisateur. Les référents ont par ailleurs constaté une mobilisation partagée de tous les membres du foyer autour de ce qui est devenu un projet commun.
Au regard des résultats positifs du projet, les familles, la municipalité et ses partenaires entendent poursuivre le travail qui s'est engagé. La mairie envisage la création avec le Conseil général d'une nouvelle prestation extralégale consistant à fournir aux familles en difficulté dans le paiement de leurs factures d'énergie du matériel économe suite à une analyse des besoins et au repérage d'anomalies dans le logement (appareil défecteueux et ou trop énergivore). une aide financière oiurrait dès lors être envisagée. Un livret contenant les témoignages des familles bénéficiaires de l'atelier est actuellement en cours de réalisation. Il devrait contenir des conseils concrets dispensés à tous les habitants de la ville.

Impact(s) :
Pour les bénéficiaires :
- Atténuation du montant des factures d'énergie.
- Renforcement de la cohésion familiale autour d'un enjeu commun : « mieux consommer en consommant moins ».
- Devenir acteur et relais de la démarche.

Pour la Ville et les acteurs sociaux :
- Développement d'une action de prévention aux situations d'impayés.
- Incitation à la participation citoyenne d'habitants peu habitués à s'impliquer dans la vie de la cité.
- Activation et dynamisation du partenariat local dans une perspective public-privé et création d'outils communs.

Pour les entreprises :

- Réponse à leurs engagements en matière de responsabilité sociale.
- Réponse à leur mission de service public.
- Prévention des impayés.

Partenaire(s) :
Opérationnels :
CCAS
Centres sociaux
Conseil général via la Maison Départementale de la Solidarité et de l'Insertion (MDSI)
Association de Soutien aux Travailleurs Immigrés (ASTI)

Financiers et opérationnels (initiations aux éco-gestes et suivis conso) :

Electricité de France (EDF)
Lyonnaise des Eaux
Domofrance
Leroy-Merlin

Moyens :
Financiers : 3000' de kit éco pour les 50 familles
Matériels : Temps de mise à disposition pour des salariés des partenaires

*Mention légale :
Le contenu de cette fiche relève de la seule responsabilité de l'Agence Apriles et ne peut en aucun cas être considéré comme reflètant la position des partenaires soutenant le projet Apriles.
[ Retour ]