Menu Contenu
Monique Fournier Laurent - « S’investir auprès des jeunes, c’est rester jeune ! »
Monique Fournier Laurent est la preuve que la retraite porte bien mal son nom. Depuis 10 ans, cette habitante de Creil ne cesse de militer pour une citoyenneté active au service de la collectivité. Des convictions dont elle s’est fait l’écho dans plusieurs ouvrages et qui motive son engagement auprès des jeunes, au sein du collectif GR21 et son implication dans sa ville. 
>> Lire la suite...
 

Abonnez-vous!

>> en savoir plus
 
>> Consultez les dernières lettres d'Apriles
 
Carrefour des innovations sociales : la version bêta en ligne
Vous en avez rêvé, le Carrefour des innovations sociales l’a fait : permettre en un clic de consulter les projets socialement innovants recensés par plus de 70 sourceurs différents, dont Apriles. Une version test du site, en ligne depuis le 16 avril, compile déjà plus de 5000 actions auprès d’une quinzaine de sourceurs. Au fur et à mesure de son développement, un moteur de recherche et une cartographie permettront notamment aux utilisateurs d’identifier les projets qui les intéressent, sur une base enrichie en permanence par les sourceurs. Avec quatre grands objectifs : regrouper en un espace partagé l’information fiable disponible sur les projets d’innovation sociale en France, visualiser les projets dans leurs écosystèmes locaux, quelle que soit l’échelle (locale, régionale, nationale), mesurer les dynamiques d’innovation sociale par territoire, soutenir l’essaimage des innovations sociales. Pour découvrir la plateforme et la tester : www.carrefourdes innovationssociales.fr 
 
Accueil arrow Recherchez une action arrow Insertion arrow Dans l'ancien Carmel de Condom, le tourisme rime avec rencontre, diversité et solidarité - 32 
Bookmark and Share Envoyer à un(e) ami(e)
Version imprimable

Dans l'ancien Carmel de Condom, le tourisme rime avec rencontre, diversité et solidarité - 32



Mis à jour le: 06-01-2012

Type d'action :

  • Emploi, Formation
  • Loisirs, Vacances
  • Logement, Habitat
  • Lutte contre l'exclusion sociale
  • Vie en établissement
  • Participation des habitants

Région : Midi-Pyrénées

Sur le vif :
« La diversité est la valeur fondamentale du lieu ».

« Les personnes qui résident là se voient proposer une stabilité, un rôle et une ouverture. Trois éléments qu'ils n'ont peut-être pas trouvés dans leurs expériences précédentes. Une stabilité, car la sérénité du lieu permet de se sentir assis sur des bases solides. Un rôle, car chacun a une place à prendre pour que la maison tourne. Une ouverture enfin, car la confrontation quotidienne avec des personnes de l'extérieur apporte de la fraîcheur et de nouveaux horizons. »

Le directeur de l'ancien Carmel de Condom

Porteur(s) de l'action :
Association des Amis de l'Ancien Carmel de Condom

Objectif(s) et bref descriptif :
Afin de favoriser la rencontre et l'enrichissement personnel de chacun, l'ancien Carmel de Condom accueille des résidents permanents en situation d'isolement ou de fragilité, des vacanciers, des pèlerins ou encore des artistes de passage. En misant sur le tourisme solidaire, ce lieu de vie a vocation à offrir un cadre serein et un espace de partage, favorables à la reconstruction et à l'élargissement des perspectives des personnes qui y résident pendant une période.

Origine(s) :
En 2009, un riche entrepreneur se promène dans le Gers et découvre un ancien couvent des Carmélites. Avec l'intuition que ce magnifique lieu pourrait accueillir des personnes seules, le promoteur immobilier le rachète en février 2010, après avoir déjà consacré depuis plusieurs années une partie de son patrimoine à des projets à vocation sociale. Pour le Carmel de Condom, dont les religieuses sont parties depuis quelques années seulement, l'idée de départ est de permettre à des personnes âgées du monde rural de vivre à un coût limité dans un lieu agréable où chacun prendrait part aux tâches de la vie quotidienne comme la cuisine.

Après quelques travaux de mise aux normes, le lieu de vie ouvre ses portes dès juin 2010, afin de permettre aux résidents de contribuer eux-mêmes à l'aménagement et l'embellissement de l'ancien Carmel. Comme la décoration et les jardins, le projet et le fonctionnement du lieu se construisent progressivement, au fur et à mesure des rencontres et des échanges. Il apparaît assez vite que les personnes âgées, à qui l'on avait pensé au départ, restent dans l'ensemble trop attachées à leur domicile pour choisir de venir vivre dans un lieu de vie collectif. A l'inverse, de nombreuses demandes émanent de personnes très différentes les unes des autres, des personnes qui n'étaient pas prévues initialement et qui contribuent finalement à forger l'identité du lieu, très étroitement liée à la notion de diversité.

Description détaillée :
L'ancien Carmel de Condom accueille des personnes aux parcours différents pour permettre la rencontre, la convivialité et l'enrichissement mutuel entre les résidents de courte, moyenne ou longue durée. Le lieu d'accueil propose un projet original, fait d'équilibre entre un fonctionnement et des valeurs collectives et une autonomie réelle des habitants. En laissant à chacun, résident ou personne du voisinage, la possibilité d'apporter ses centres d'intérêt et son savoir-faire, l'ancien Carmel s'appuie sur l'ouverture et la diversité pour produire du mieux-être chez des personnes rencontrant des difficultés.


Un lieu à la croisée des chemins

Le principe moteur de l'ancien Carmel de Condom est la rencontre entre des personnes très différentes. Les résidents « permanents », au nombre de 22, ont des âges et des parcours de vie variés. S'ils ont en commun une certaine forme de fragilité et l'envie de ne pas demeurer seul, certains sont des jeunes adultes rencontrant des difficultés à s'insérer dans la société, quelques personnes ont connu de graves accidents de parcours (toxicomanie, incarcération'), d'autres sont malades, une dame est âgée mais ne souhaite pas résider en maison de retraite' En plus de la présence de ces personnes aux profils très divers, de celle des salariés et compagnons assurant le fonctionnement du lieu, l'ancien Carmel accueille des visiteurs de passages : pèlerins sur la route de Compostelle, vacanciers souhaitant découvrir la région du Gers et le tourisme « autrement », musiciens s'arrêtant quelques jours pour répéter'

En peu de temps, le projet du lieu s'est affiné. L'ancien couvent a vocation à accueillir des personnes qui peuvent vivre de façon indépendante. Cette autonomie des résidents permet à la structure de ne pas se spécialiser et de continuer à accueillir des résidents très différents. Tout en étant flexible, le fonctionnement du lieu implique certains moments vécus de façon collective, comme les repas qui constituent un moment de partage entre les différents convives. 30 à 60 personnes composent chaque jour les tablées. Les espaces de vie collective visent également, sans contrainte, à favoriser les discussions, les échanges, la réalisation en commun d'activités de la vie quotidienne (préparation des repas, entretien du jardin'), de jeux ou de moments de détente.


Un fonctionnement commun, un projet choisi par chacun

Dans ce lieu où l'ouverture et l'initiative priment sur les règles strictes et le formalisme, chacun des résidents a la possibilité de s'impliquer dans le fonctionnement du lieu selon ses centres d'intérêt et sa volonté. Quatre grands types de métier sont représentés à l'ancien Carmel : l'hôtellerie liée à l'accueil des vacanciers, la cuisine, l'agriculture et les jardins, l'entretien et les travaux de réhabilitation. Chaque domaine d'activité est pris en charge par un responsable salarié de l'association, assisté par un compagnon. Tous les résidents qui le souhaitent, permanents ou temporaires, peuvent apporter leur concours.

La souplesse de ce fonctionnement fait partie intégrante de la qualité de l'ambiance et de la réussite du projet. Il est cependant nécessaire de trouver un juste équilibre entre le maintien de cette flexibilité et le fait d'assurer la manutention du lieu à des prix abordables pour les résidents. En effet, ces derniers contribuent financièrement à hauteur de leurs revenus : entre 70 euros par mois pour les bénéficiaires du RSA et 550 euros pour les personnes n'ayant pas de difficulté financière. L'ancien Carmel vit donc principalement d'autres ressources : le paiement des nuitées par les vacanciers, le soutien du propriétaire des murs, les cotisations des adhérents ou les dons, notamment en contrepartie de l'utilisation d'une ancienne chapelle mise à disposition pour des spectacles ou des expositions.

Le fonctionnement de l'ancien Carmel laisse ainsi à chacune des personnes accueillies le soin de choisir le rôle qu'elle souhaite jouer. Dans un cadre de vie naturel et éloigné du stress de la ville, il s'agit de permettre à chacun de trouver à son propre rythme une forme de sérénité et de bien-être. Les projets des résidents varient sensiblement d'une personne à l'autre, en fonction de l'âge et du chemin déjà parcouru. Une équipe composée d'un directeur, d'une coordinatrice sociale et d'un conseiller suit de près l'évolution des personnes, notamment dans le cadre d'une réunion hebdomadaire. Là encore, il s'agit d'être flexible pour s'adapter à chaque profil : alors que certaines personnes, en raison de leur parcours, peuvent avoir un projet de long terme au sein de l'ancien Carmel, ce ne devrait pas être forcément le cas pour de plus jeunes personnes.


De nouveaux horizons pour aller de l'avant

Outre la sérénité qui émane du lieu, l'ouverture sur l'extérieur est un des ingrédients du succès de l'ancien Carmel. Les vacanciers de passage, mais aussi les artistes qui viennent résider là une semaine, ou encore les habitants de Condom ou de la région qui apportent des idées et un soutien sont autant d'occasion d'échanges et de découvertes pour les résidents permanents. En 2011, 2500 nuitées touristiques ont ainsi été vendues, permettant ainsi la venue de personnes très diverses : de jeunes pèlerins sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, des personnes retraitées, des groupes conduits par des associations'

En mars 2010, avant même l'ouverture du lieu aux résidents, une journée portes ouvertes a permis à 600 personnes de venir découvrir le lieu (un couvent des Carmélites, fermé depuis trois ans, qui constituait une curiosité pour les personnes de la région) et le projet associatif. Etant donné la spécificité et le caractère un peu hybride du projet, qui ont pu provoquer quelques réserves au départ dans la région, il apparaît important de bien expliquer les caractéristiques du lieu, et surtout de faire découvrir en toute simplicité l'ancien Carmel et sa dynamique. Aujourd'hui, l'idée est de permettre à toutes les personnes qui le souhaitent de venir contribuer à faire vivre le lieu, par l'animation d'activités par exemple (cours de chant, atelier informatique, patchwork').

Avec ces portes toujours ouvertes, plusieurs objectifs sont poursuivis : la communication, afin de développer l'activité de tourisme solidaire, et l'enrichissement du lieu et des personnes qui y résident. Pour chacun des habitants, pèlerins ou vacanciers, l'afflux de nombreuses personnes ouvre de nouveaux horizons et favorise un regain d'énergie et d'enthousiasme pour poursuivre son chemin.


Perspectives : bientôt d'autres « anciens Carmels » en France '

Après un an et demi d'existence du lieu de vie, les retours tant des résidents permanents que des vacanciers de passage sont positifs. L'ancien Carmel a même obtenu une première reconnaissance au niveau national, avec le Prix du jury du tourisme solidaire 2011 attribué par Voyages-sncf.com et ses partenaires. L'équipe à l'origine du projet cherche à faire connaître de plus en plus l'ancien Carmel de Condom et la formule d'accueil que le lieu propose. Offrir un cadre sécurisant et une stabilité à des personnes rencontrant des difficultés importantes, favoriser la rencontre entre des hommes et des femmes ayant des vies très différentes, ouvrir des horizons à tous, donner du sens aux séjours des vacanciers : autant d'éléments qui conduisent aujourd'hui l'équipe à travailler à l'ouverture d'un autre lieu équivalent en Ile-de-France.

Impact(s) :
Actuellement 22 résidents aux profils très divers.

En 2011, 2 500 nuitées touristiques vendues.

200 personnes adhérentes à l'association des Amis de l'Ancien Carmel de Condom.

Une expérience positive pour tous : résidents, pèlerins et vacanciers, habitants de Condom et de la région.

Partenaire(s) :
Partenariats fonctionnels avec l'association gersoise REGAR, Emmaüs (ameublement du lieu), Pôle Emploi, CAF, DDCSPP (dans le cadre de l'obtention de deux agréments : agrément organisme d'accueil communautaire et d'activités solidaires, permettant d'accueillir des compagnons, et agrément maison-relais1).

Moyens :
Matériels :

Une propriété composée de 2500 m² de bâtiments et de 3 hectares de terrain, investissement de l'instigateur du projet Olivier Laffon avec sa société C Développement.


Financiers :

Budget : environ 320 000 euros en 2012 : 6 salariés + 4 compagnons + charges, nourriture, petit équipement.

Recettes : activité touristique (environ les deux tiers des recettes en 2011), loyers payés par les résidents et allocations logement, dons de particuliers et dans le cadre de la mise à disposition de la chapelle et des surplus du potager.

A partir de 2012 : subvention d'exploitation par personne accueillie au titre de l'agrément maison-relais, ce qui représentera 20% des recettes de l'année.


Humains :

6 ETP dont 1 conseillère en économie sociale et familiale + 4 compagnons + apports informels des résidents, des vacanciers de passage, des habitants de la région, etc.

_____________________________________________________________________



1Selon le Guide des dispositifs d'hébergement et de logement adapté (DGAS 'DGALN, septembre 2008), une maison-relais « accueille sans limitation de durée des personnes au faible niveau de ressources dans une situation d'isolement ou d'exclusion lourde et dont l'accès à un logement autonome apparaît difficile à court terme, sans relever, toutefois, de structures d'insertion de type CHRS. (') Autant que possible, les publics doivent présenter des profils et parcours variés pour dynamiser la vie interne de l'établissement. »



*Mention légale :
Le contenu de cette fiche relève de la seule responsabilité de l'Agence Apriles et ne peut en aucun cas être considéré comme reflètant la position des partenaires soutenant le projet Apriles.
Contact action : Thomas Sorrentino
directeur
L'ancien Carmel de Condom
35 avenue Victor Hugo
32100 Condom
Mail: thomas@lanciencarmel.com
[ Retour ]