Menu Contenu
Marie Françoise Fuchs, une vieillesse pleine d’avenir
A 85 ans, Marie-Françoise Fuchs n’a rien de la mamie gâteau et encore moins de la mamie gâteuse. Cheveux coupés courts, silhouette impeccable en pantalon, col roulé, elle vous accueille avec une tasse de thé et cette aisance toute naturelle des gens bien né. Dans son bureau, donnant sur la cour d’un immeuble ancien face au Louvre, les livres ont pris le pouvoir, allant jusqu’à investir le canapé. Il est vrai que cette petite femme aux faux airs de Françoise Giroud, n’est pas du genre à s’alanguir. Il y a 10 ans, à l’âge ou d’autres ressassent leurs souvenirs, elle a créé l’association Old’Up, dont elle vient de céder la présidence au Professeur Philippe Gutton. « Avec Old’Up, les vieux debout revendiquent d’être une richesse et de se sentir utiles à notre société. J’ai mis toute mes forces à faire remonter leur parole, comme je l’ai fait avant pour les femmes et les grands parents ».

>> Lire la suite...
 

Abonnez-vous!

>> en savoir plus
 
>> Consultez les dernières lettres d'Apriles
 
Old’up présente sa collection
«Vieux et debout», «Les nouveaux vieux sont arrivés» : Deux titres qui claquent comme des slogans. Ils inaugurent la nouvelle collection des éditions In Press, «Old’Up – Inventer sa vieillesse». Dirigée par le Professeur Philippe Gutton et Marie-Françoise Fuchs, qui président à la destinée de l’association Old’up ; cette collection ambitionne quatre publications par an. Avec pour objectifs de construire une culture du « grand âge », d’aborder la question du vieillissement « autrement que sous l’angle anxiogène de santé publique » et de témoigner qu’à 80 ans passés la vie peut encore être vécue intensément.
En savoir plus

Vieux et debout
, de Paule Giron (ex journaliste Le Monde, l’Express, Elle…).
Les nouveaux vieux sont arrivés, de Frédérique Savona-Chignier, sociologue.
 
 
Accueil arrow Recherchez une action arrow Insertion arrow L'insertion pour répondre aux besoins d'emplois médico-sociaux - 07 
Bookmark and Share Envoyer à un(e) ami(e)
Version imprimable

L'insertion pour répondre aux besoins d'emplois médico-sociaux - 07



Mis à jour le: 12-11-2009

Contact action : >> SOULARD Carole : consulter sa fiche

Type d'action :

  • Emploi, Formation

Région : Rhône-Alpes

Porteur(s) de l'action :
Association Parenthèse

Objectif(s) et bref descriptif :
Pour favoriser l'accès progressif à un emploi durable des personnes en difficultés sociale et professionnelle, le chantier d'insertion Pégase choisit de répondre à l'important besoin d'emplois sanitaires et sociaux de la région. Grâce à un solide ancrage local auprès d'une dizaine de structures sanitaires et médico-sociales, de Pôle Emploi, et des Instituts de formation, ce nouveau projet de réinsertion prépare aux concours d'aide soignant ou d'aide médico-psychologique, mêlant des temps de stage, de formation et de tutorat.

Origine(s) :
Créée en 1989, l'association ardéchoise Parenthèse est à l'origine un lieu de vie, d'accueil et d'accompagnement de personnes en difficultés sociale ou psychologique. Dans le prolongement de ces missions, l'organisme met en place des projets de réinsertion par l'économique dans le cadre d'activités liées à l'environnement (jardins biologiques). En 2006, constatant une offre d'emploi importante dans les métiers du médico-social, l'association organise des rencontres avec les représentants de structures sanitaires et médico-sociales de la Région et avec Pôle Emploi. Ces réunions aboutissent à la création du futur Atelier et Chantier d'insertion (ACI) Pégase centré sur les métiers du médico-social, conventionné avec l'Etat en 2007.

Description détaillée :
Pour faire le lien entre l'offre en matière d'emplois médico-sociaux auprès des hôpitaux et des Ehpad de la Région, d'une part, et la demande, d'autre part, une coordinatrice emploi est embauchée par l'association. Du côté de la demande, la coordinatrice repère les personnes accueillies par l'association Parenthèse, ou inscrites à Pôle Emploi, susceptibles d'être intéressées par ces métiers et de se préparer aux concours d'aide soignant ou d'aide médico-psychologique.

Le parcours de réinsertion se caractérise par la mise à disposition du salarié en contrat aidé, pour une durée de neuf mois, auprès de maisons de retraite ou d'hôpitaux par l'association Parenthèse, qui joue le rôle d'employeur. Pour préparer ses concours d'aide soignant ou d'aide médico-psychologique (AMP), le salarié suit une formation en alternance.

Le déroulement du parcours de réinsertion compte quatre phases :
- une première phase de sensibilisation où la personne commence son stage à plein temps, qu'elle ait déjà eu ou non l'expérience du poste demandé ;
- une deuxième phase en alternance de préparation aux concours d'aide soignant ou d'AMP ;
- une troisième phase de qualification, pour les personnes ayant réussi leur concours, ou de réorientation vers d'autres formations, projet professionnel ou emploi direct pour toutes les autres.
- une dernière phase de post qualification où la coordinatrice emploi assure le suivi des salariés embauchés au sein des structures sanitaires et médico-sociales.

> Un accompagnement socio-professionnel tout au long de l'immersion
Dans le cadre d'un contrat aidé de 26 heures hebdomadaires (Contrat d'accompagnement dans l'emploi ou contrat d'avenir), les salariés Pégase bénéficient d'un suivi social et professionnel régulier pour faciliter l'adaptation. Le salarié profite, tout au long de l'immersion, du soutien d'un tuteur, employé de la structure (infirmière, référente hiérarchique des aides-soignantes ou aide soignant(e) confirmé(e)). Investi dans la réussite du parcours du salarié en formation, ce tuteur assure un rôle de personne ressource, de guidance voire recadrage. En lien avec la coordinatrice emploi du chantier d'insertion pour toute question liée notamment au contrat de travail, le tuteur peut être également interpellé par la coordinatrice emploi si elle détecte un problème. Par ailleurs, une formatrice référente de l'Institut de formation en soins infirmiers (IFSI) est chargée de l'accompagnement tout au long de la formation.

Une à deux fois par mois, la coordinatrice emploi de l'association Parenthèse organise des entretiens avec la personne et son tuteur sur son lieu de travail, pour favoriser la réadaptation progressive de la personne en difficulté de réinsertion à son nouveau milieu de travail. Cet entretien est l'occasion de valoriser les apprentissages, d'évoquer les difficultés rencontrées par le salarié (soucis de relations avec l'équipe) et les solutions pour y remédier, les tâches nouvelles et les progrès qui restent à réaliser... Chaque salarié Pégase participe à l'évaluation de la progression de ses compétences générales, transférables et professionnelles. Toutes ces personnes ont une ambition commune : celle de donner toutes ses chances au salarié dans la réussite de son parcours, tant professionnel que de formation. Dans ce sens, d'autres actions sont organisées par l'association ou par les structures d'accueil elles-mêmes : des groupes de parole hebdomadaire et des journées d'information sur d'autres métiers (auxiliaire de vie, par exemple).

L'association Parenthèse prévoit fin 2009 la création et l'animation d'un dispositif d'intégration et d'accompagnement qui aura pour objet de proposer une prestation à un groupe d'entreprises partenaires présentant des besoins récurrents de main d'oeuvre et rencontrant des difficultés à maintenir de nouveaux salariés dans des emplois peu ou pas qualifiés. Ce dispositif s'intitule 'Coopérer pour intégrer et maintenir dans l'emploi' (CIME).

Impact(s) :
L'opération Pégase rapproche des personnes en insertion et les organismes d'accueil et permet des résultats positifs au bénéfice de toutes les personnes accueillies par l'association Parenthèse, tant au niveau de la formation que du travail en structure.

Pour les structures d'accueil, la présence des stagiaires au sein des équipes sur une longue période permet de prévenir les ruptures de contrat des personnes en difficulté, notamment issues des structures d'insertion par l'activité économique locales.

Partenaire(s) :
Europe
Etat (représenté par la DDTEFP)
Région Rhône Alpes
Départements de l'Ardèche et de la Drôme
Pôle Emploi
Commission Locale d'Insertion
Mission Locale et Pôle Emploi
IFSI de Valence
Une dizaine d'organismes d'accueil (maisons de retraite, EHPAD)

Moyens :

Humains
Mission ACI Pégase de l'association Parenthèse : coordinatrice emploi 1 ETP, secrétaire 0,5 EP, Directeur de l'association 0,1 ETP.
10 salariés en contrat aidé

Financiers
Budget annuel 2008-2009 : 45 000 euros
Formation pour 1 salarié : 4000 euros / 9 mois (avec l'aide publique de la région et de Pôle Emploi)

*Mention légale :
Le contenu de cette fiche relève de la seule responsabilité de l'Agence Apriles et ne peut en aucun cas être considéré comme reflètant la position des partenaires soutenant le projet Apriles.
[ Retour ]