Menu Contenu
Marie Françoise Fuchs, une vieillesse pleine d’avenir
A 85 ans, Marie-Françoise Fuchs n’a rien de la mamie gâteau et encore moins de la mamie gâteuse. Cheveux coupés courts, silhouette impeccable en pantalon, col roulé, elle vous accueille avec une tasse de thé et cette aisance toute naturelle des gens bien né. Dans son bureau, donnant sur la cour d’un immeuble ancien face au Louvre, les livres ont pris le pouvoir, allant jusqu’à investir le canapé. Il est vrai que cette petite femme aux faux airs de Françoise Giroud, n’est pas du genre à s’alanguir. Il y a 10 ans, à l’âge ou d’autres ressassent leurs souvenirs, elle a créé l’association Old’Up, dont elle vient de céder la présidence au Professeur Philippe Gutton. « Avec Old’Up, les vieux debout revendiquent d’être une richesse et de se sentir utiles à notre société. J’ai mis toute mes forces à faire remonter leur parole, comme je l’ai fait avant pour les femmes et les grands parents ».

>> Lire la suite...
 

Abonnez-vous!

>> en savoir plus
 
>> Consultez les dernières lettres d'Apriles
 
P’INS épingle ses lauréats
Ils sont huit porteurs de projets socialement innovants à avoir été retenu par l’Avise et la fondation MACIF, dans le cadre du programme d’accompagnement P’INS. Présents sur tous les champs de l’économie sociale et solidaire -alimentation, bâtiment, éducation populaire, lien social, développement durable, hébergement ou encore égalité des chances, ils vont bénéficier d’un accompagnement personnalisé de 8 à 10 mois, de la possibilité de solliciter des experts, d’une mise en visibilité par les partenaires de P’INS et d’un apport de 20000 de la fondation MACIF pour travailler leur changement d’échelle. Les lauréats : AGORAé, Article 1, Bou’sol, E-graine, Les Petites Cantines, Plateau Urbain, Toit à Moi, VRAC.
www.programme-pins.org
 
Accueil arrow Recherchez une action arrow Insertion arrow Un réseau local d'échanges et de mobilisation citoyenne en faveur de l'insertion et de l'emploi - 77 
Bookmark and Share Envoyer à un(e) ami(e)
Version imprimable

Un réseau local d'échanges et de mobilisation citoyenne en faveur de l'insertion et de l'emploi - 77



Mis à jour le: 30-12-2011

Contact action : >> Du Bouëtiez Thierry : consulter sa fiche

Type d'action :

  • Emploi, Formation
  • Gouvernance, partenariats institutionnels

Région : Île-de-France

Sur le vif :
"Groupie, c'est la mutualisation des expériences, les liens entre les acteurs, la coordination, la mise en réseau, la co-construction, l'accompagnement social et l'emploi." Une adhérente à Groupie responsable de service emploi/insertion d'une Maison de l'Emploi et de la Formation.




>>Consulter l'article du Journal de l'action sociale
          

Porteur(s) de l'action :
Association Groupie

Objectif(s) et bref descriptif :
Afin de débloquer la situation de l'emploi et rapprocher le monde de l'insertion avec celui de l'entreprise, des professionnels issus de différents domaines s'associent pour créer un réseau. Le "Groupement des initiateurs pour l'emploi" (Groupie) réunit des acteurs directs ou indirects de l'insertion afin d'échanger et construire des projets stratégiques sur leur territoire en utilisant de façon optimale des dispositifs institutionnels existants.

Origine(s) :
En 1993, une association seine'et'marnaise Raid Emploi se constitue afin de faciliter l'accès à l'emploi des personnes qui en sont éloignées. Après dix ans d'activité, l'association constate l'éparpillement des compétences entre les différents niveaux de collectivités, l'empilement des procédures, les plans à répétition et la difficulté de mettre en 'uvre des partenariats public/privé qui nuisent à la fluidité de la politique d'insertion sur le territoire. L'association décide de créer un réseau proche du terrain et des besoins des acteurs locaux par la réunion de différents opérateurs de l'insertion. Groupie, le réseau d'échange et d'entraide voit le jour en 2007.

Description détaillée :
Le "Groupement des initiateurs pour l'emploi" (Groupie) se compose de plus de deux cents acteurs de l'entreprise, de services publics et d'associations en charge de l'emploi et de l'insertion. Il se réunit tous les deux mois lors de séances où chacun partage ses expérimentations et les innovations de son secteur. Ces projets jettent des ponts entre les entreprises et les structures d'insertion (idées, bonnes pratiques, mutualisation d'expériences) dans le but de faire émerger des projets stratégiques en faveur de l'emploi sur le territoire.

Un lieu d'échanges et de mutualisation des moyens au profit de l'insertion
Le fruit de ces échanges ne doit pas faire doublon avec les nombreux dispositifs publics existants. Il s'agit au contraire de prendre appui sur ces derniers afin de contribuer à leur efficacité. La vocation de Groupie n'est pas de porter juridiquement et financièrement les projets mais d'être un outil au service de leur concrétisation. Lors de ces réunions, un label "Qualité, Insertion" peut être décerné à des entreprises ou associations qui s'engagent à un accompagnement de qualité dans l'accès et l'adaptation à l'emploi.
Les échanges s'appuient ainsi sur les compétences, les savoir-faire et les expériences de chacun. Ces apports portent sur des thèmes variés: épargne solidaire, témoignages d'ex-rmistes, etc. Chacun peut apporter, selon ses possibilités, des fiches, documents, ou se lancer dans le montage d'un projet en créant un groupe ad-hoc. Enfin, une bourse d'emploi permet aux adhérents de proposer leurs offres de travail ou d'y répondre. Au-delà des réunions, chaque adhérent s'engage à donner avis ou conseils aux membres qui le sollicitent, excepté les demandes de prestations comme le consulting, qui sort alors du cadre de Groupie. Cela implique que chacun donne autant d'informations qu'il en reçoit. Le réseau encourage donc un réel va-et-vient des informations entre les acteurs.
Le réseau est ouvert aux nouveaux membres. Pour y adhérer, chacun remplit une fiche de compétence qui mentionne son champ d'intervention: animation locale de dispositifs emploi/ insertion (PLIE, maisons de l'emploi), intérim, insertion des jeunes et des personnes handicapées, gestion de PME, conseils en ressources humaines, création et développement de services à la personne, lutte contre l'illettrisme. Cette fiche, consultable par tous, permet de mieux être identifié et de connaître l'interlocuteur le plus approprié à son besoin. Le réseau constitue donc un carnet d'adresse et de compétences, ouvert aux porteurs de projet - créateurs d'entreprises d'insertion, par exemple.

Essaimage au niveau national et multiplication des réseaux locaux
L'expérience locale de Seine-et-Marne a montré son utilité comme facilitateur de projets grâce notamment à la signature de partenariats concluants avec La Poste et Eurodisney. Ce succès a inspiré plusieurs autres territoires qui ont a leur tour crée leur propre réseau local. Pour cela, un petit groupe d'initiateurs issus du monde économique ou de l'insertion (de cinq à dix personnes) suffit. Le territoire d'action dépend du contexte local : bassin d'emploi, département, voire région. Pour poser les bases de l'esprit Groupie, une réunion d'information est organisée à laquelle participe un des membres du bureau national. Le format de la réunion est à apprécier localement : le cercle des invités peut être restreint à une vingtaine de personnes ou plus élargi. Le Groupie national met à disposition une lettre type pour l'organisation de ces réunions. A l'occasion de cette réunion, quelques actions innovantes illustrant un rapprochement entreprises/insertion sont présentées par leurs opérateurs. Si elle est réussie, la constitution d'un réseau peut commencer : rédaction de fiches de compétences, organisation de réunions et d'évènements locaux à venir. Le réseau local peut aussi rester informel avant de se constituer en association. Aujourd'hui présents sur 33 départements, les réseaux locaux se sont constitués notamment en région parisienne mais aussi dans l'Ain, Ile et Vilaine, Rhône, Bouches-du-Rhône...

Impact(s) :
- 213 adhérents dans 33 départements au mois de mars 2009
- Mobilisation des acteurs privés et publics pour l'insertion

Partenaire(s) :
DDTEFP
ANPE
AFPA
Conseil général
PLIE
MDE (Maison De l'Emploi)
MISSIONS LOCALES
Agence de développement économique
CCI (Chambre de Commerce et d'Industrie)
Chambre de l'Agriculture
Chambre des Métiers
MEDEF
CGPME (Confédération Générale du Patronat des Petites et Moyennes Entreprises)
CSTP (Chambre Syndicale des Travaux Publics)
Fédération du BTP
CJD (Centre des Jeunes Dirigeants)
ANDRH (Association Nationale des Directeurs de Ressources Humaines)
Comité Départemental d'Insertion par l'Activité Economique
Comité National d'Insertion par l'Activité Economique
UREI (Union Régionale des Entreprises d'Insertion)
Coordination Nationale des GEIQ
Jardins de Cocagne
Union des Associations Intermédiaires
Fédération des chantiers écoles
SCOP / SCIC
Universitaires / chercheurs dans le domaine de l'IAE

Moyens :
Budget annuel d'environ 30 000 ' dont les 2/3 sont consacrés au financement du poste d'animatrice du réseau.

*Mention légale :
Le contenu de cette fiche relève de la seule responsabilité de l'Agence Apriles et ne peut en aucun cas être considéré comme reflètant la position des partenaires soutenant le projet Apriles.
[ Retour ]