Menu Contenu
Marie Françoise Fuchs, une vieillesse pleine d’avenir
A 85 ans, Marie-Françoise Fuchs n’a rien de la mamie gâteau et encore moins de la mamie gâteuse. Cheveux coupés courts, silhouette impeccable en pantalon, col roulé, elle vous accueille avec une tasse de thé et cette aisance toute naturelle des gens bien né. Dans son bureau, donnant sur la cour d’un immeuble ancien face au Louvre, les livres ont pris le pouvoir, allant jusqu’à investir le canapé. Il est vrai que cette petite femme aux faux airs de Françoise Giroud, n’est pas du genre à s’alanguir. Il y a 10 ans, à l’âge ou d’autres ressassent leurs souvenirs, elle a créé l’association Old’Up, dont elle vient de céder la présidence au Professeur Philippe Gutton. « Avec Old’Up, les vieux debout revendiquent d’être une richesse et de se sentir utiles à notre société. J’ai mis toute mes forces à faire remonter leur parole, comme je l’ai fait avant pour les femmes et les grands parents ».

>> Lire la suite...
 

Abonnez-vous!

>> en savoir plus
 
>> Consultez les dernières lettres d'Apriles
 
P’INS épingle ses lauréats
Ils sont huit porteurs de projets socialement innovants à avoir été retenu par l’Avise et la fondation MACIF, dans le cadre du programme d’accompagnement P’INS. Présents sur tous les champs de l’économie sociale et solidaire -alimentation, bâtiment, éducation populaire, lien social, développement durable, hébergement ou encore égalité des chances, ils vont bénéficier d’un accompagnement personnalisé de 8 à 10 mois, de la possibilité de solliciter des experts, d’une mise en visibilité par les partenaires de P’INS et d’un apport de 20000 de la fondation MACIF pour travailler leur changement d’échelle. Les lauréats : AGORAé, Article 1, Bou’sol, E-graine, Les Petites Cantines, Plateau Urbain, Toit à Moi, VRAC.
www.programme-pins.org
 
Accueil arrow Recherchez une action arrow Insertion arrow À Saint-Chamand, les jeunes 
Bookmark and Share Envoyer à un(e) ami(e)
Version imprimable

À Saint-Chamand, les jeunes



Mis à jour le: 30-12-2011

Contact action : >> Foual Lucien : consulter sa fiche

Type d'action :

  • Emploi, Formation
  • Développement urbain, Vie des quartiers
  • Logement, Habitat
  • Relations de voisinage
  • Jeunesse
  • Participation des habitants

Région : Provence-Alpes-Côte d'Azur

Sur le vif :
"Aujourd'hui, nous sommes devenus des référents pour ceux de la cité qui souhaitent nous imiter en s'associant à des actions jeunes volontaires". Un des jeunes porteurs d'action

Porteur(s) de l'action :
Centre social "La Fenêtre"

Objectif(s) et bref descriptif :
Pour améliorer le cadre de vie de leur quartier et inciter les habitants à le respecter, une équipe de jeunes se lance dans des travaux de rénovation des espaces collectifs. Un projet qui au-delà de la rénovation, s'attache à impliquer les résidents dans l'embellissement de leur environnement et à susciter des temps d'échanges et de convivialité.





>>Consulter l'article du Journal de l'action sociale           

Origine(s) :
En 2006, une explosion au gaz probablement provoquée par des détériorations, secoue le quartier de Saint-Chamand (Zus - Avignon ) faisant plusieurs victimes. Suite à ce drame, cinq jeunes professionnels du bâtiment âgés de 18 à 19 ans, décident alors de se mobiliser pour leur quartier en s'engageant dans des actions solidaires. Ils souffrent de l'image négative de cette cité HLM du sud-est avignonnais et du peu de relations sociales existantes entre les résidents. Forts de leur formation professionnelle, ils se lancent dans un projet d'amélioration de l'habitat et du mieux vivre ensemble. Leur objectif est aussi de faire 'uvre d'exemple auprès des autres jeunes de la cité en leur montrant que chacun peut contribuer à transformer et à améliorer son environnement et devenir acteur de sa vie.

Description détaillée :
Au centre social "La fenêtre" avec lequel ils se sont déjà investis notamment dans le cadre de chantiers internationaux, ils travaillent avec un animateur à élaborer le projet. L'idée est de reprendre la technique des chantiers développés à l'étranger pour l'appliquer à leur quartier en mobilisant les habitants, jeunes et moins jeunes. La première étape est pour l'équipe de trouver les financements afin de mener à bien leur action. Sur les conseils de l'animateur, ils vont rencontrer le bailleur social Vaucluse logement qui est immédiatement intéressé par leur initiative et s'associe au projet : le bailleur financera le matériel de réfection et propose une valorisation du temps du travail fourni par une aide au financement du permis de conduire des jeunes. Parallèlement, ils démarchent la MSA du Vaucluse. Ils vont également concourir à un appel à projet de la CCMSA et bénéficier de financements du Fond départemental d'aide aux jeunes.

Associer les habitants
Leur première action porte sur l'embellissement des halls d'entrée des bâtiments gérés par le bailleur. Parce qu'ils ne veulent pas que l'action se résume à un coup de peinture, les jeunes vont associer les habitants à leur activité. Un questionnaire est diffusé avec la facture d'un loyer mensuel par l'agence Vaucluse logement auprès des locataires. Ils sont interrogés sur leurs attentes en matière d'amélioration de leur cadre de vie : peintures, cages, d'ascenseurs, éclairage, espaces extérieurs... Avant chaque début de travaux, une réunion est organisée dans le hall de l'immeuble concerné durant laquelle les jeunes se présentent et expliquent le travail qu'ils vont réaliser. Une fois les peintures achevées, une fête inaugurale est organisée au cours de laquelle chaque famille est invitée à amener un plat de sa spécialité. D'ici la fin 2009, 22 halls seront ainsi rénovés.

Mobiliser les jeunes
S'ils assument la plus large part des travaux, les cinq porteurs du projet sont très attachés à faire participer les autres jeunes du quartier. Ils vont à leur rencontre sur leurs lieux de rendez-vous et les invitent à venir leur donner un coup de main. Des chantiers se mettent ainsi en place le soir, une fois la journée scolaire terminée ou les mercredi et les samedi. Au total, ce sont 25 adolescents de Saint-Chamand associés directement à l'action. Souhaitant élargir encore la mobilisation des habitants, les cinq jeunes travaillent à une deuxième action avec une association d'insertion locale "Semailles" et le centre de loisir local : un projet de tutorat d'enfants âgés de 6 à 12 ans, visant à la réalisation de mini jardins d'apparats à l'entrée des immeubles. Elle devrait voir le jour au second semestre 2008.
Outre la rénovation des halls, l'action a permis de faire diminuer les actes de détérioration dans les immeubles et sur les équipements collectifs. Aujourd'hui, les 80 familles se connaissent mieux et en particulier ont plus de relations avec les 100 jeunes vivant dans la cité. Une dynamique s'est crée parmi les adolescents qui s'engagent pour leur environnement direct. Enfin, pour les cinq porteurs d'action, ils ont acquis une confiance en eux qui leur a permis de trouver un emploi dans leur secteur professionnel tout en conservant du temps pour leur quartier.

Impact(s) :
- A terme 22 halls d'immeuble rénovés
- 25 jeunes impliqués et à terme des enfants associés
- De meilleures relations entre jeunes et adultes
- Une meilleure connaissance entre résidents
- Moins de détérioration dans le quartier
- Le projet a obtenu le 1er prix de la Caisse Centrale de la MSA dans le cadre de son Appel à projets jeunes 2008 dans la catégorie "Démarches innovantes et thématiques inexplorées".

Partenaire(s) :
Centre social La fenêtre,
Vaucluse logement,
MSA Vaucluse,
CCMSA,
Conseil général,
Association Semailles.

Moyens :

Humains : cinq jeunes adultes, un animateur du centre social, un agent de secteur Vaucluse logement, Un animateur association Semailles

Financiers : 9600 ' financés par Vaucluse logement, Centre social, MSA Vaucluse, CCMSA, FDAJ

*Mention légale :
Le contenu de cette fiche relève de la seule responsabilité de l'Agence Apriles et ne peut en aucun cas être considéré comme reflètant la position des partenaires soutenant le projet Apriles.
[ Retour ]