Menu Contenu
Marie Françoise Fuchs, une vieillesse pleine d’avenir
A 85 ans, Marie-Françoise Fuchs n’a rien de la mamie gâteau et encore moins de la mamie gâteuse. Cheveux coupés courts, silhouette impeccable en pantalon, col roulé, elle vous accueille avec une tasse de thé et cette aisance toute naturelle des gens bien né. Dans son bureau, donnant sur la cour d’un immeuble ancien face au Louvre, les livres ont pris le pouvoir, allant jusqu’à investir le canapé. Il est vrai que cette petite femme aux faux airs de Françoise Giroud, n’est pas du genre à s’alanguir. Il y a 10 ans, à l’âge ou d’autres ressassent leurs souvenirs, elle a créé l’association Old’Up, dont elle vient de céder la présidence au Professeur Philippe Gutton. « Avec Old’Up, les vieux debout revendiquent d’être une richesse et de se sentir utiles à notre société. J’ai mis toute mes forces à faire remonter leur parole, comme je l’ai fait avant pour les femmes et les grands parents ».

>> Lire la suite...
 

Abonnez-vous!

>> en savoir plus
 
>> Consultez les dernières lettres d'Apriles
 
P’INS épingle ses lauréats
Ils sont huit porteurs de projets socialement innovants à avoir été retenu par l’Avise et la fondation MACIF, dans le cadre du programme d’accompagnement P’INS. Présents sur tous les champs de l’économie sociale et solidaire -alimentation, bâtiment, éducation populaire, lien social, développement durable, hébergement ou encore égalité des chances, ils vont bénéficier d’un accompagnement personnalisé de 8 à 10 mois, de la possibilité de solliciter des experts, d’une mise en visibilité par les partenaires de P’INS et d’un apport de 20000 de la fondation MACIF pour travailler leur changement d’échelle. Les lauréats : AGORAé, Article 1, Bou’sol, E-graine, Les Petites Cantines, Plateau Urbain, Toit à Moi, VRAC.
www.programme-pins.org
 
Accueil arrow Recherchez une action arrow Insertion arrow "Cyberbus", rompre l'isolement et accompagner les jeunes vers l'emploi à 88 - Epinal 
Bookmark and Share Envoyer à un(e) ami(e)
Version imprimable

"Cyberbus", rompre l'isolement et accompagner les jeunes vers l'emploi à 88 - Epinal



Mis à jour le: 04-12-2008

Contact action : >> BIGAUT Sébastien : consulter sa fiche

Type d'action :

  • Emploi, Formation
  • Développement local rural
  • Jeunesse
  • Accès aux droits

Région : Lorraine

Sur le vif :

Porteur(s) de l'action :
Conseil général des Vosges

Objectif(s) et bref descriptif :
Un bus, équipé de micro ordinateurs connectés à Internet via une antenne parabolique, sillone la campagne pour offrir, dans les villages, aux jeunes qui n'ont pas de possibilité de se déplacer jusqu'à Epinal, une formation et une aide vers l'emploi.

Origine(s) :
Dans le cadre de sa politique insertion, le Conseil général des Vosges crée un service spécifique "Jeunes prêt à bosser" permettant d'accompagner les jeunes de 17 à 25 ans vers l'emploi. Un accompagnateur assisté parfois d'un psychologue s'occupe de 30 à 40 jeunes : bilan, orientation vers des formations, aide à la recherche d'emploi, construction de projet professionnel, stages ciblés en entreprise. Deux tiers des jeunes qui s'adressent à ce service trouvent ainsi un emploi. Dans ce cadre, une cyber-salle a été ouverte à Epinal permettant la recherche d'emploi sur Internet, l'information sur les métiers, l'aide à la rédaction de CV et de lettres de motivation, la simulation d'entretiens d'embauche' Un portail spécifique est accessible depuis les ordinateurs de cette salle qui permet de guider les jeunes dans leurs recherches. Cette cyber-salle accueille 80 personnes par semaine. Cependant, il apparait que des problèmes de mobilité empêchent certains jeunes de la région de bénéficier de ce service situé à Epinal. Prenant acte de cette difficulté, le Conseil général prend l'initiative de créer un cyberbus.

Description détaillée :
Le cyberbus se déplace sur les communes et permet aux jeunes un accès à Internet, mode incontournable dans la recherche d'un emploi. Ce dernier sillonne le département depuis trois ans. Equipé de quatre micro-ordinateurs, d'une imprimante laser, d'un accès à Internet via une antenne parabolique, et d'un animateur, ce cyberbus permet à la fois aux jeunes de trouver un emploi et de se familiariser aux nouvelles technologies.

Depuis 2003, 300 vosgiens environ ont fréquenté le cyberbus qui se déplace 3 jours sur 5 à la demande des mairies, des organismes sociaux, de groupes de demandeurs d'emploi, des PAIO et missions locales'
Les séances durent une demi-journée et formations et conseils sont délivrés pour utiliser au mieux les outils à la disposition des internautes.

Impact(s) :
- 323 000 Km au compteur pour ce bus et 300 vosgiens concernés.
- Le cyberbus accueille 10 personnes par semaine.

Partenaire(s) :

Conseil général des Vosges

Moyens :


Matériels : le cyber bus est équipé de quatre micro-ordinateurs et d'une antenne parabolique.

Humains : un animateur travaille en permanence dans le cyber bus.

[ Retour ]