Menu Contenu
Universités populaires de parents: changer le regard et les modes d’intervention envers les familles
Les Universités Populaires de Parents sont des groupes de parents, issus notamment des quartiers populaires, qui mènent des recherches sur la parentalité avec l’aide d’un animateur et le soutien méthodologique d’un universitaire. Ils mettent alors leur travail en débat avec d’autres acteurs : professionnels, institutions, politiques, pour croiser les points de vue, construire du dialogue et faire évoluer les pratiques dans l’intérêt des enfants et de leurs parents. En reconnaissant le rôle d’expert que peuvent avoir les parents sur leur vécu, cette expérience contribue à modifier le regard des parents sur les institutions, et des institutions sur les parents. Rencontre avec José Aguilar, Béatrice Renaud et Patrice Lyon, membres de l’UPP d’Albertville qui ont accepté de répondre à quelques questions. Un entretien enlevé et plein de bonne humeur, à l’image de ses protagonistes !

>> Lire la suite...
 

Abonnez-vous!

>> en savoir plus
 
>> Consultez les dernières lettres d'Apriles
 
Carrefour des innovations sociales : la version bêta en ligne
Vous en avez rêvé, le Carrefour des innovations sociales l’a fait : permettre en un clic de consulter les projets socialement innovants recensés par plus de 70 sourceurs différents, dont Apriles. Une version test du site, en ligne depuis le 16 avril, compile déjà plus de 5000 actions auprès d’une quinzaine de sourceurs. Au fur et à mesure de son développement, un moteur de recherche et une cartographie permettront notamment aux utilisateurs d’identifier les projets qui les intéressent, sur une base enrichie en permanence par les sourceurs. Avec quatre grands objectifs : regrouper en un espace partagé l’information fiable disponible sur les projets d’innovation sociale en France, visualiser les projets dans leurs écosystèmes locaux, quelle que soit l’échelle (locale, régionale, nationale), mesurer les dynamiques d’innovation sociale par territoire, soutenir l’essaimage des innovations sociales. Pour découvrir la plateforme et la tester : www.carrefourdes innovationssociales.fr 
 
Accueil arrow Recherchez une action arrow Autonomie arrow Oldyssey : voyage en terres vieillissantes 
Bookmark and Share Envoyer à un(e) ami(e)
Version imprimable

Oldyssey : voyage en terres vieillissantes



Mis à jour le: 19-12-2019

Type d'action :

  • Liens intergénérationnels
  • Intégration
  • Vie des séniors

Région : -France entière

Sur le vif :
« Sur notre route on a rencontré des hommes et des femmes qui pensent la vieillesse différemment. Et qui créent des modèles qui rapprochent les générations. » Co-fondatrice de la vidéo Oldyssey à la rencontre des vieux du monde entier.

Porteur(s) de l'action :
Association Oldyssey

Objectif(s) et bref descriptif :
Afin de faire évoluer le regard porté par notre société, et notamment par les plus jeunes, sur les personnes âgées, deux trentenaires français ont entrepris un tour de monde. Dans chaque pays traversé ils ont réalisé de courtes vidéos, largement diffusées sur les réseaux sociaux, présentant des initiatives innovantes qui favorisent l’inclusion des personnes âgées dans la société et les liens intergénérationnels. Accompagnées d’analyses sur le vieillissement et de portraits d’acteurs ou de personnes âgées, ces vidéos touchent le grand public comme les professionnels et favorisent l’émergence de projets similaires sur le territoire français. La plus–value de leur projet repose notamment sur une approche empathique et incarnée des problématiques liées au vieillissement, ainsi qu’au recours aux nouvelles technologies de l’information.

Origine(s) :
Clément et Julia se sont croisés au cours de leurs études au Brésil. Ils partagent le même constat sur le peu de reconnaissance de notre société pour les plus âgées, sur la stigmatisation du grand âge et sa dévalorisation. A la différence d’autres pays, le vieillissement n’y est pas considéré comme une richesse mais essentiellement abordé sous l’angle de la dépendance. Ils sont d’autant plus sensibles à cette situation qu’ils entretiennent eux-mêmes un lien très fort avec leurs grands-parents.

Riches de leurs deux expériences professionnelles complémentaires, Julia dans le journalisme et Clément dans le consulting et l’accompagnement de l’innovation, ils décident d’initier le projet Oldyssey avec l’idée de bousculer les idées reçues. Pendant plusieurs mois, entre février et octobre 2017, ils se rapprochent d’experts français (sociologues, anthropologues, économistes…) dans le domaine du vieillissement et consultent des réseaux internationaux qui accompagnent les porteurs de projets (Ashoka, Makesense…). Un comité de pilotage est créé et une cinquantaine d’initiatives, caractérisées par leur pérennité, leur impact social fort et leur capacité inspirante, sont sélectionnées. Les premiers contacts sont établis avec des correspondants locaux afin d’arrêter les étapes de leur périple Enfin, pour financer leur projet, les deux « aventuriers de l’âge » sollicitent des partenaires, acteurs du champ du vieillissement (caisses de retraite, mutuelles, groupe d’établissements d’hébergement…), mais aussi des médias traditionnels. Ils lancent également une opération de collecte de fonds via les réseaux sociaux.

Description détaillée :
Aller voir ailleurs
Entre octobre 2017 et octobre 2018, Clément et Julia promènent leur caméra à travers cinq continents et douze pays (en Europe, au Japon, en Chine, en Inde, au Sénégal, en Afrique du Sud, au Brésil, en Colombie, aux Etats-Unis et au Canada). Des pays « où la transition démographique est déjà bien amorcée, où la culture de l’innovation au service des seniors est forte mais aussi des pays confrontés au défi d’une transition démographique accélérée et où le lien social se desserre ».
Pour fidéliser et accroitre leurs abonnés sur les réseaux sociaux (facebook, twitter, youtube…), ils conçoivent leurs reportages sur le modèle des séries : Chaque arrivée dans un nouveau pays est conçue comme une nouvelle saison et donne lieu à la réalisation de plusieurs formats de reportage :

  • Des portraits de personnes âgées exceptionnelles ou emblématiques qui témoignent de leurs attentes et de leur rapport au vieillissement. A l’exemple de Theca, une femme de 80 ans vivant à Rio de Janeiro (Les dix vies de la Theca), qui enseigne la danse tzigane, se produit dans le plus ancien club gay d’Amérique du Sud1.
  • Des regards croisés de jeunes et de vieux sur les thèmes universels. Ainsi Pierre et Lydia, 70 ans de mariage, confie leur vision de la fidélité à leur petite fille2.
  • Des reportages sur les actions innovantes, tels les ateliers de réalité virtuelle développés au Japon, qui permettent à des étudiants de se mettre dans la peau de personnes malades d’Alzheimer et d’appréhender l’ensemble de leurs symptomes, au-delà de la seule perte de mémoire (Dans la tête d'Alzheimer - VR Dementia Japan)3.
  • Des articles sur le contexte du vieillissement dans chaque pays, repris régulièrement par plusieurs partenaires de la presse écrite (Notre Temps, Socialter, l’Obs…).
Toujours courts (pas plus de 2 ou 3 minutes), souvent surprenants, ces reportages abordent sans préjugés des questions aussi diverses que les relations sociales, le capital santé, le soutien aux aidants, la fin de vie, et invitent à faire bouger les lignes et les représentations. Plusieurs d’entre-eux ont d’ailleurs été relayés par des médias traditionnels, à l’exemple de celui consacré aux mamies footballeuses sud africaine, pendant la coupe du monde féminine, au printemps 2019.



Susciter l’innovation
Oldyssey ne s’arrête cependant pas à la production de contenus originaux et à leur mise en ligne. A partir d’octobre 2018, des événements sont organisés en France, avec le soutien de leurs partenaires, afin de faciliter la réplication de certaines initiatives et leur adaptation au contexte français. Les vidéos servent de support à des conférences débats, qui réunissent aussi bien des professionnels que des simples citoyens concernés par leur propre vieillissement ou celui de leurs proches. Elles donnent également lieu à des ateliers d’idéations, pour faire émerger des porteurs de projets, puis pour les accompagner, via les incubateurs partenaires, dans l’implantation de ces projets en France. Ainsi, avec le soutien d’un groupe de résidences sénior, qui a financé quelques mois d’entrainement, une vingtaine de femmes retraitées ont relevé le défi de constituer une équipe de mamies footballeuses. A l’occasion de la venue des sud-africaines en France, en marge de la coupe du monde féminine, un match a même été organisé… Et d’autres équipes devraient prochainement se constituer. De même, Le projet Speaking exchange, qui permet à des étudiants brésiliens de travailler leur anglais lors de sessions skype avec des personnes en maison de retraite aux USA et au Canada, pourrait être dupliqué en France avec une maison de retraite anglaise.



Une nouvelle saison de voyage a également démarré en octobre 2019. Cette fois, le périple prévu jusqu’en avril 2020, permettra de mettre en valeur des initiatives françaises, au travers de huit vidéos d’expériences et de sept portraits de personnes âgées. La CNAV, notamment avec son réseau de Carsats, est fortement associée au repérage des initiatives. Les premiers reportages sont déjà en ligne sur le site d’Oldyssey, et là encore, il s’agit d’initiatives originales comme le projet Feel U qui fait voyager des personnes âgées isolées en zone rurale, grâce à la réalité virtuelle. Certaines initiatives ont d’ailleurs été identifiée par Apriles, comme l’Outil en main.
De plus l’équipe d’Oldyssey s’est agrandie permettant de poursuivre la collecte des initiatives concernant les personnes âgées du monde entier.



Enfin, les meilleurs moments de la première année de voyages font aujourd’hui l’objet d’une publication, Oldyssey - Un tour du monde de la vieillesse, publié aux éditions du Seuil.

Impact(s) :

  • Contribuer au changement de regard en touchant un large public : 4 millions de vues sur les 50 vidéos produites entre octobre 2017 et octobre 2019, 18 500 abonnés sur les réseaux sociaux au 31 décembre 2019.
  • Favoriser le lien social et le lien intergénérationnel.
  • Encourager la reproductibilité des initiatives.
  • Favoriser l’émergence de porteurs de projets.
  • Sensibiliser les professionnels à des pratiques différentes.

Partenaire(s) :
Partenaires en 2019
MGEN – Groupe Vyv ; CNAV ; CNC Orpea ; Europ Assistance.

Partenaires opérationnels
Socialter ; SilverEco.fr ; Agevillage ; CNRS ; Accélérateur d'innovation sociale croix rouge ; Ashoka ; Villes amies des aînés ; Age platform Europe ; Sparknews ; France SilverEco ; Makesense ; Silver Valley

Moyens :
Humains
Constituée à l’origine des deux fondateurs, l’équipe compte aujourd’hui deux nouveaux membres en charge du programme « vieux du monde entier ». Oldyssey s’adjoint également les services d’un directeur artistique et d’une graphiste .

Financiers
Le montant global de la première campagne s’élève à 62 250 euros comprenant la création et le fonctionnement du site internet, les coûts de déplacements et d’hébergement, l’acquisition du matériel de réalisation vidéo.


1. Vidéo Oldyssey intitulée « Les dix vies de la Theca »
2. Vidéo Oldyssey intitulée « La fidélité, après 70 ans de mariage » 
3. Vidéo Oldyssey intitulée « Dans la tête d'Alzheimer - VR Dementia Japan »

*Mention légale :
Le contenu de cette fiche relève de la seule responsabilité de l'Agence Apriles et ne peut en aucun cas être considéré comme reflètant la position des partenaires soutenant le projet Apriles.
Contact action : Clément BOXEBELD
Co-fondateur
Oldyssey
20 rue du Commandant René Mouchotte
75014 Paris
Tel: 0665276830
Mail: clement.boxebeld@gmail.com

Lien internet: www.oldyssey.org/oldyssey-vieillissement
[ Retour ]