Menu Contenu
Marie Françoise Fuchs, une vieillesse pleine d’avenir
A 85 ans, Marie-Françoise Fuchs n’a rien de la mamie gâteau et encore moins de la mamie gâteuse. Cheveux coupés courts, silhouette impeccable en pantalon, col roulé, elle vous accueille avec une tasse de thé et cette aisance toute naturelle des gens bien né. Dans son bureau, donnant sur la cour d’un immeuble ancien face au Louvre, les livres ont pris le pouvoir, allant jusqu’à investir le canapé. Il est vrai que cette petite femme aux faux airs de Françoise Giroud, n’est pas du genre à s’alanguir. Il y a 10 ans, à l’âge ou d’autres ressassent leurs souvenirs, elle a créé l’association Old’Up, dont elle vient de céder la présidence au Professeur Philippe Gutton. « Avec Old’Up, les vieux debout revendiquent d’être une richesse et de se sentir utiles à notre société. J’ai mis toute mes forces à faire remonter leur parole, comme je l’ai fait avant pour les femmes et les grands parents ».

>> Lire la suite...
 

Abonnez-vous!

>> en savoir plus
 
>> Consultez les dernières lettres d'Apriles
 
Prix Ocirp : un bon cru 2017
Remis à Paris le 29 juin dernier, la 10ème édition du Prix OCIRP Handicap a récompensé dix acteurs économiques particulièrement engagés pour l’inclusion des personnes en situation de handicap. Partenaire du prix depuis sa création, l’Odas, représenté par son Directeur général Didier Lesueur, a notamment remis le prix de la catégorie « Réalisations et partenariats territoriaux » à l’association Envie Anjou, qui collecte et recycle du matériel médical. L’Association Droit Pluriel, présidée par Anne Sarah Kertudo (voir son portrait) a été primée dans la catégorie « Citoyenneté ». Le prix a également mis en valeur plusieurs actions impliquant l’utilisation des nouvelles technologies, qu’il s’agisse d’applications (handivalise, AVA), d’outils numérique (Dyscool) ou de FabLab (Fablife).
>En savoir plus
 
Accueil arrow Recherchez une action arrow Autonomie arrow Part’Âges Villages : quand « faire ensemble » tisse du lien entre les générations 
Bookmark and Share Envoyer à un(e) ami(e)
Version imprimable

Part’Âges Villages : quand « faire ensemble » tisse du lien entre les générations



Mis à jour le: 18-04-2016

Contact action : >> PROUST Gwladys : consulter sa fiche

Type d'action :

  • Culture, Sport
  • Loisirs, Vacances
  • Développement périurbain
  • Développement local rural
  • Relations de voisinage
  • Liens intergénérationnels
  • Vie en établissement
  • Vie des séniors
  • Participation des habitants
  • Bénévolat

Région : Poitou-Charentes

Sur le vif :
« La manière dont on voit le bénévolat chez nous, ce ne sont pas que « des petites mains ». C’est en fonction de ce que la personne souhaite apporter, de ce qu’elle a envie de faire et des besoins qu’elle sent ». L’agente de développement - Référente Famille à l’Espace Mosaïque. 

Porteur(s) de l'action :
Centre social du canton de Courçon (Espace Mosaïque) 

Objectif(s) et bref descriptif :
Afin de maintenir la cohésion sociale sur un territoire qui connaît des évolutions démographiques liées à l’arrivée de nouvelles populations, le centre social du canton de Courçon (Espace Mosaïque) crée en 2007, autour d’un petit groupe de bénévoles, les rencontres Part’Âges Villages. Le principe : familles et seniors bénévoles se rencontrent le temps d’une journée autour d’ateliers ludiques animés par les bénévoles selon les envies et les compétences de chacun. Une agente de développement - référente famille de l’Espace Mosaïque coordonne les réunions de préparation entre bénévoles, garantit la pérennité financière du dispositif et soutient les bénévoles dans la mise en place des animations. En faisant le lien entre les écoles, les habitants, les EHPAD et d’autres associations du territoire, Part’Âges Village a progressivement fait de l’intergénérationnel un pari réussi pour développer le vivre-ensemble et l’entraide entre les habitants.

Origine(s) :
 C’est un appel à projet de la Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie (CNSA) dans le cadre du programme « Bien Vieillir » (2007-2008) qui donne à l’Espace Mosaïque l’opportunité de faire naître Part’Âges Villages, en 2007. En effet, depuis une dizaine d’années, le canton de Courçon, situé entre Niort et La Rochelle, fait face à un contexte démographique particulier : il accueille une part importante de nouveaux arrivants, plutôt des jeunes familles issues du milieu urbain qui trouvent dans ce territoire un moyen abordable d’accéder à la propriété, alors que la plupart des « anciens habitants » sont ruraux, originaires du canton et vieillissants. De plus, certaines communes sont fortement touchées par la disparition des espaces traditionnels de rencontre (fermeture des commerces de proximité, désertification des centres-bourgs). Comment alors tisser du lien et maintenir la cohésion sociale sur le territoire pour nourrir l’esprit « village » et l’entraide entre habitants ?

Un petit groupe de bénévoles issus du milieu associatif local, et soutenus par l’agente de développement de l’Espace Mosaïque, décide de répondre à cette question en mettant en place des ateliers intergénérationnels animés par des bénévoles sur des sujets variés, valorisant les échanges et les compétences de chacun. D’abord, organisées dans une salle communale à raison d’un mercredi par mois dans trois communes, ces rencontres ludiques suscitent rapidement l’adhésion de la population. Aujourd’hui l’action touche l’ensemble des 14 communes du canton (Angliers, Courçon, La Laigne, Nuaillé-d'Aunis, La Gréve-sur-Mignon, Taugon, Benon, Cram chaban, Saint-Cyr-du-Doret, Ferrières d'Aunis, Saint Sauveur d'Aunis, Le Gué-d'Alleré, La Ronde, Saint-Jean-de-Liversay), soit un territoire d’un peu plus de 13 500 habitants

Au cours de son histoire, Part’Âges Villages s’est appuyé sur des financements variés issus d’appels à projets successifs : Fondation SNCF, Fondation de France, France Bénévolat, Caisse d’assurance retraite et de santé au travail (CARSAT), caisses de retraites privées (AG2R la Mondiale et Malakoff Médéric). L’action bénéficie aujourd’hui du soutien de la Région Aquitaine/Limousin/Poitou-Charentes, par le biais du Contrat régional de développement durable (CRDD), mis en place en 2007 par la région Poitou-Charentes et qui vise à soutenir les manifestations ou animations festives « de rayonnement nettement intercommunal »1.

Description détaillée :

Partager ses passions pour créer des liens à tout âge

L’idée fondatrice de Part’Âges Villages est simple : chacun possède quelque chose à faire découvrir à l’autre et c’est de cet échange que se nourrit le vivre-ensemble sur un territoire. Pour la mettre en pratique, un groupe de sept bénévoles (quatre retraités et trois parents), parfois rejoint par quelques animatrices des EHPAD du canton, se réunissent une fois par mois avec l’agente de développement - référente famille. Les animations ont lieu environ tous les deux mois (lors des petites vacances). Elles sont principalement menées par les bénévoles de Part’Âges Villages, mais également par des habitants qui proposent des animations en fonction de leurs savoirs faire et par des prestataires.
Pour préparer ces temps de partage, l’équipe de Part’Âges Villages se réunit lors de deux réunions en amont : la première est l’occasion de faire un « brainstorming » et de choisir les animations qui seront proposées au prochain atelier, la seconde vise à assurer la logistique et la communication autour de l’événement. Afin de s’adapter aux contraintes horaires des animatrices d’EHPAD, ces réunions ont en général lieu sur le temps du midi.

Des flyers réalisés par l’équipe bénévole sont systématiquement transmis aux écoles du territoire, aux EHPAD et à la presse pour les prévenir de la tenue des rencontres. Le bouche à oreille joue également un rôle important dans la diffusion de l’information. L’action bénéficie aujourd’hui d’un public régulier mais accueille chaque année de nouveaux arrivants. Au final, les ateliers proposés sont très variés : peinture, danse, veillée contée, cuisine, jardinage, magie, calligraphie, informatique, etc. Pour les bénévoles et les participants, l’important est avant tout de créer un espace de rencontre convivial et sans a priori, de prendre du plaisir à être et à faire ensemble.

Neuf ans après sa création, Part’Âges Villages a su s’adapter aux envies des bénévoles et aux évolutions de l’action publique. Tout d’abord, la réforme des rythmes scolaires a bousculé le fonctionnement du dispositif : désormais, les rencontres ont lieu sur une demi-journée par semaine pendant les petites vacances scolaires. Ce nouveau calendrier a aussi permis de répondre aux demandes de grands-parents accueillant leurs petits-enfants sur ces périodes. Enfin, depuis deux ans, à l’initiative d’un des bénévoles fondateurs de l’action, la moitié des ateliers a lieu au domicile des bénévoles volontaires sous l’appellation « Bienvenue chez moi ». Quelques animations ont également eu lieu dans les EHPAD du canton.

Le dispositif mobilise aujourd’hui des acteurs variés : quatre EHPAD du canton par le biais de leurs animatrices, le Centre-social les Pictons de Marans, une association favorisant le lien social à travers des ateliers culinaires, des prestataires extérieurs (compagnies de spectacles, conteurs, etc.), la semaine « les p’tits bonheurs en famille » en Pays d’Aunis.


Accompagner les projets des bénévoles pour leur permettre d’être davantage que de simples « consommateurs d’ateliers »
Née d’une initiative bénévole, Part’Âges Villages tire toujours aujourd‘hui sa force de cette mobilisation des habitants du territoire. Aussi, l’agente de développement en charge du projet n’a qu’un rôle de soutien logistique et de fil conducteur : recherche de financement, planification des réunions, organisation matérielle des activités si besoin. L’implication des bénévoles permet au dispositif d’être particulièrement réactif aux envies et besoins de la population du canton. Pour l’Espace Mosaïque, il ne serait d’ailleurs pas inenvisageable que les bénévoles soient un jour amenés à faire vivre Part’Âges Villages sans l’appui du centre social.

Cette forte mobilisation bénévole s’inscrit plus généralement dans la philosophie de l’Espace Mosaïque, inspirée des principes de l’éducation populaire et du développement social local. Ainsi, l’équipe bénévole a petit à petit développé une réflexion sur les conditions d’animation favorisant le mieux les échanges entre participants, une posture d’ouverture à l’autre et l’engagement citoyen. A titre d’exemple, une partie de l’équipe a participé en 2015 à la rédaction d’une charte du bénévolat et d’un livret d’accueil des nouveaux bénévoles.

Mais cette force peut aussi être une faiblesse. Pour l’instant, Part’Âges Villages repose sur une équipe de bénévoles plutôt stable, essentiellement féminine, renouvelée à raison d’une ou deux personnes tous les deux ou trois ans. Cependant, l’équipe n’est pas à l’abri de départs brutaux (dus à des soucis de santé par exemple) du fait de bénévoles plutôt âgés ou d’un changement de disponibilités des bénévoles en emploi. Un risque qui a été ressenti lors de la mise en place de la réforme des rythmes scolaires. Pour éviter cela, chaque bénévole a pour mission de trouver une « personne relais » pour le remplacer en cas de départ. De plus, l’élargissement du dispositif à de nouveaux partenaires est aussi un moyen d’éviter la démultiplication des actions (risque d’essoufflement) pour au contraire mobiliser au mieux sur des opportunités d’action collective.

L’autre difficulté rencontrée par le dispositif est l’absence de financement pérenne. En effet, l’action a jusqu’à présent uniquement été financée par des appels à projets, pour la plupart à renouveler chaque année.

Impact(s) :
Les rencontres intergénérationnelles Part’Âges Villages sont aujourd’hui connues et reconnues sur le territoire. Elles permettent de :
• Créer des liens entre anciens et nouveaux habitants en dehors des ateliers (réseaux de proximité, entraide, covoiturage)
• Développer un véritable « plaisir à faire ensemble » chez tous les âges.
• Favoriser les échanges intergénérationnels et les liens familiaux.
• Renforcer l’éducation populaire et l’implication bénévole sur le territoire en devenant une porte d’entrée vers d’autres actions du centre social et des partenaires.
• Développer de nouveaux partenariats en faveur du « Bien vieillir » et du Vivre-ensemble sur le territoire (EHPAD, autres associations d’éducation population)

En 2015 :
• Six animations ont été réalisées dans le cadre de Part’Âges Villages, dont trois chez l’habitant.
• 394 personnes de tout âge (de quelques mois à plus de 85 ans) ont participé à ces ateliers, dont 152 participaient pour la première fois.
• Type d’actions réalisées :
- Chez l’habitant : veillée contée, Art créatif à base de boutons, atelier « Plantation et jardinage ».
- En salle communale : Initiation à la magie et au spectacle, atelier cuisine (fabrication du pain), Halloween.

Partenaire(s) :
• Principal financeur de l’action : Région Aquitaine/ Limousin/Poitou-Charentes dans le cadre du Contrat Régional de Développement Durable (CRDD)
• EHPAD, bibliothèque municipale, Ville de Courçon
• CAF, Communauté de communes Aunis Atlantique (financement des moyens humains) 

Moyens :
Financiers :
6 500 € (hors moyens humains)

Humains :
Environ 0,12 ETP + une équipe de 7 bénévoles réunie 1 fois par mois

Matériels :
Matériel de travaux manuel en fonction des activités choisies + salles mises à disposition par les communes d’accueil.


1.http://les-aides.laregion-alpc.fr/fiche/
organiser-une-manifestation-avec-le-contrat-regional-de-developpement-durable-crdd

*Mention légale :
Le contenu de cette fiche relève de la seule responsabilité de l'Agence Apriles et ne peut en aucun cas être considéré comme reflètant la position des partenaires soutenant le projet Apriles.
[ Retour ]