Menu Contenu
Monique Fournier Laurent - « S’investir auprès des jeunes, c’est rester jeune ! »
Monique Fournier Laurent est la preuve que la retraite porte bien mal son nom. Depuis 10 ans, cette habitante de Creil ne cesse de militer pour une citoyenneté active au service de la collectivité. Des convictions dont elle s’est fait l’écho dans plusieurs ouvrages et qui motive son engagement auprès des jeunes, au sein du collectif GR21 et son implication dans sa ville. 
>> Lire la suite...
 

Abonnez-vous!

>> en savoir plus
 
>> Consultez les dernières lettres d'Apriles
 
Le Reflet s’illustre
Il y a quelques mois, Apriles consacrait une fiche au Restaurant le Reflet, à Nantes. Un restaurant extraordinaire puisque cette entreprise ordinaire a relevé le défi d’intégrer dans son équipe six personnes porteuses d’une trisomie 21. Aujourd’hui cette belle aventure fait l’objet d’un livre. Joliment illustré, cet ouvrage a pour vocation de partager à grande échelle le savoir-faire de l’association Trinôme 44, qui a porté le projet, et de diffuser le plus largement possible cette expérience afin d’inciter un plus grand nombre d’employeurs à embaucher des personnes porteuses de handicap. D’autres initiatives similaires ont d’ailleurs vu le jour à Nîmes ou encore à Rennes et Paris avec les cafés Joyeux. Prix 20 euros à commander sur http://projet-lereflet.fr/ notre-livre/ 
 
Accueil arrow Recherchez une action arrow Autonomie arrow Le Cafés des Aidants : un dispositif de soutien local pour les aidants 
Bookmark and Share Envoyer à un(e) ami(e)
Version imprimable

Le Cafés des Aidants : un dispositif de soutien local pour les aidants



Mis à jour le: 29-04-2013

Type d'action :

  • Lutte contre l'exclusion sociale
  • Accès aux droits
  • Soutien aux aidants
  • Soutien à domicile

Région : -France entière

Sur le vif :
« Pour certains, lors d'une première rencontre à un Café des Aidants, seules les larmes peuvent exprimer leur difficultés. Et puis, très vite, il s'avère que parler, mettre des mots, c'est aussi se découvrir, trouver d'autres capacités de se vivre. Le Café des Aidants, c'est un lieu de respect, d'expression sans jugement qui diminue le sentiment d'isolement et aide à prendre du recul ».
Une participante d'un Café des Aidants.

Porteur(s) de l'action :
Association Française des AIDANTS en partenariat avec des porteurs de projets locaux

Objectif(s) et bref descriptif :
Afin de répondre au besoin de soutien des personnes accompagnant un proche diminué par l'âge ou la maladie, l'Association Française des AIDANTS propose un dispositif permettant d'échanger dans un cadre convivial sur leurs expériences et difficultés. Les Cafés des Aidants sont des lieux, des temps et des espaces d'information, de rencontres et d'échanges, animés par un travailleur social et un psychologue ayant une expertise sur la question. Ils sont ouverts à tous les aidants non professionnels, quel que soit l'âge et la pathologie de la personne accompagnée. Le nom « Café des Aidants » est déposé, et le réseau national qui ne cesse de s'agrandir compte plus de 40 réalisations sur toute la France.

Origine(s) :
Chacun dans notre vie, nous avons, nous sommes ou serons amenés à accompagner un proche en difficulté du fait d'une maladie ou d'un handicap, de la petite enfance au grand âge. En France, cela concerne 8 millions de personnes. Beaucoup de termes sont utilisés pour désigner ces aidants (naturels, familiaux, informels) qui accompagnent quotidiennement un membre de leur entourage.
La Confédération des Organisations de Familles de l'Union Européenne (COFACE) définit l'aidant familial dans sa charte européenne : « l'aidant familial est la personne non professionnelle qui vient en aide à titre principal, pour partie ou totalement, à une personne dépendante de son entourage, pour les activités de la vie quotidienne. Cette aide régulière peut être prodiguée de façon permanente ou non et peut prendre plusieurs formes : nursing, soins, accompagnement à l'éducation et à la vie sociale, démarches administratives, coordination, vigilance permanente, soutien psychologique, communication, activités domestiques, ' ».
Nombre de statistiques et d'études quantitatives nous permettent de savoir qui sont ces aidants : en moyenne, les aidants ont 58 ans, 47% mènent une activité professionnelle, 60% sont des femmes, etc. Ces études mettent également en lumière l'importante mise à contribution des aidants : dans certains cas de dépendance les plus lourdes, l'aide est exclusivement apportée par les proches aidants. De même, l'aide apportée par les aidants est toujours plus importante que celle apportée par les professionnels.
Traiter de la question des aidants, c'est entrer dans les intérieurs et regarder ce qui se joue dans la relation à l'autre dès lors que la maladie ou le handicap survient. Le lien à la personne, l'attachement sont des aspects fondamentaux de la relation d'aide. Pour autant, dans la relation d'aide et de soin, la confusion des genres amène à des souffrances, lorsque l'on devient l'aide-soignant, l'infirmier d'un familier. D'où cette nécessité de conserver le lien initial à son proche mais également le lien initial à la société en restant un travailleur, un militant, un citoyen.

Dès sa création en 2003 par une aidante, l'Association Française des AIDANTS, qui milite pour la reconnaissance de la place et du rôle des aidants dans la société et propose des actions sur le lien à l'autre et la relation d'aide d'une manière générale, reçoit de nombreux mails, appels téléphoniques et lettres de personnes qui apportaient une aide à un proche. Derrière les demandes d'information initiales, il s'agissait souvent d'un besoin d'accompagnement global. Une minorité l'explicitait mais dans tous les cas, ils ne savaient pas toujours où s'adresser. Certains disaient qu'ils ne souhaitaient pas rester isolés et voulaient rencontrer des personnes dans une situation similaire, capables de les comprendre. D'autres ne s'autorisaient pas à demander de soutien psychologique pour eux-mêmes, et encore moins de formation mais ils se disaient prêts à assister à des réunions d'informations. C'est pour répondre à ces attentes que l'association expérimente en 2004 le dispositif Café des Aidants à Paris. Il s'agit de rencontres régulières dans un lieu convivial sur le principe d'une conférence-débat ouverte et non d'un groupe de parole fermé à visée thérapeutique.

Description détaillée :
Les Cafés des Aidants permettent aux aidants d'échanger avec des pairs sur la relation d'aide en général et sur ce qui se joue au quotidien avec un proche en difficulté de vie. Des réponses sur les dispositifs d'accompagnement locaux et nationaux sont données par les co-animateurs. Les rencontres font l'objet d'un programme thématisé, où les professionnels peuvent proposer des échanges sur la situation de son proche (en prenant appui sur les expérie avec des apports techniques et médicaux, sur les relations avec les professionnels d'interventions, les autres membres de sa famille, la compréhension de la situation par l'environnement professionnel' Le Café des Aidants permet également de trouver des informations concernant les aides financières, les lieux-ressources, les démarches à accomplir, etc.
Il s'agit véritablement d'un lieu d'échange d'expériences, de trucs et d'astuces, qui rendent souvent la vie plus confortable. Le café permet en outre d'échanger et de réfléchir sur la place de chacun dans la relation d'aide, comprendre les comportements que peut avoir son proche, et mieux connaître ses propres réactions face à certaines situations. C'est un lieu qui souligne les aspects positifs de la relation d'aide et qui permet de prendre conscience des limites de l'investissement de chacun.

La participation à un Café des Aidant est gratuite, et l'on peut s''y rendre librement sans être obligé de s'inscrire. Ils se tiennent généralement une fois par mois, le plus souvent un samedi matin afin que celles et ceux menant une activité professionnelle puissent y participer. Ces rencontres ont lieu dans un café traditionnel, ou un lieu déconnecté du secteur sanitaire et social. Les liens tissés subsistent par ailleurs hors des cafés, où naissent des réseaux de solidarités et d'amitiés qui permettent d'échanger de menus services rendant parfois le quotidien plus léger.

Les Cafés des Aidants sont portés par une pluralité d'acteurs, véritables parties prenantes du projet de l'Association Française des AIDANTS par le biais de la signature d'une convention de partenariat, valant adhésion à l'association, en tant que membre associé.
Les porteurs de projets sont des structures de suivi (CCAS, services d'aide à domicile, établissements, réseaux de santé, etc.) ou de coordination (CLIC, MDPH, etc.) s'adressant aux personnes en difficulté de vie ou encore à toute structure agissant dans les champs du handicap, du grand âge ou de la santé.

Impact(s) :
- Participe à la reconnaissance du rôle et de la place des aidants dans la société
- Permet aux aidants de recueillir de l'information sur des dispositifs locaux et nationaux
- Evite l'isolement des aidants
- Permet de tisser du lien et des réseaux de solidarité entre les aidants
- Renforce les partenariats locaux entre les acteurs de la santé, du handicap et de la dépendance

Partenaire(s) :
Les Cafés des Aidants sont portés localement par des structures de suivi et de coordination:
CCAS
Services d'aide à domicile
établissements
Réseaux de santé
CLIC
MDPH

Moyens :
Financiers :
Le budget prévisionnel d'un Café des Aidants est évalué à 4000 ' par an. Ce budget couvre les charges de personnel pour le chargé de projet et les co-animateurs (psychologue et travailleur social), l'élaboration, l'impression et la diffusion des supports de communication, et l'adhésion à l'Association Française des AIDANTS.

Humains :
Un chargé de projet, un travailleur social, un psychologue, et un accompagnement par l'Association Française des AIDANTS.

*Mention légale :
Le contenu de cette fiche relève de la seule responsabilité de l'Agence Apriles et ne peut en aucun cas être considéré comme reflètant la position des partenaires soutenant le projet Apriles.
Contact action : Aurélie MATIGNON

Association Française des AIDANTS
250 bis, boulevard Saint-Germain
75007 Paris
Tel: 0145486566
Mail: aurelie.matignon@aidants.fr

Lien internet: www.aidants.fr/
[ Retour ]