Menu Contenu
Monique Fournier Laurent - « S’investir auprès des jeunes, c’est rester jeune ! »
Monique Fournier Laurent est la preuve que la retraite porte bien mal son nom. Depuis 10 ans, cette habitante de Creil ne cesse de militer pour une citoyenneté active au service de la collectivité. Des convictions dont elle s’est fait l’écho dans plusieurs ouvrages et qui motive son engagement auprès des jeunes, au sein du collectif GR21 et son implication dans sa ville. 
>> Lire la suite...
 

Abonnez-vous!

>> en savoir plus
 
>> Consultez les dernières lettres d'Apriles
 
Le Reflet s’illustre
Il y a quelques mois, Apriles consacrait une fiche au Restaurant le Reflet, à Nantes. Un restaurant extraordinaire puisque cette entreprise ordinaire a relevé le défi d’intégrer dans son équipe six personnes porteuses d’une trisomie 21. Aujourd’hui cette belle aventure fait l’objet d’un livre. Joliment illustré, cet ouvrage a pour vocation de partager à grande échelle le savoir-faire de l’association Trinôme 44, qui a porté le projet, et de diffuser le plus largement possible cette expérience afin d’inciter un plus grand nombre d’employeurs à embaucher des personnes porteuses de handicap. D’autres initiatives similaires ont d’ailleurs vu le jour à Nîmes ou encore à Rennes et Paris avec les cafés Joyeux. Prix 20 euros à commander sur http://projet-lereflet.fr/ notre-livre/ 
 
Accueil arrow Recherchez une action arrow Autonomie arrow LAPE Capucine, pour les parents en situation de handicap mental ou psychique - 68 
Bookmark and Share Envoyer à un(e) ami(e)
Version imprimable

LAPE Capucine, pour les parents en situation de handicap mental ou psychique - 68



Mis à jour le: 25-09-2018

Type d'action :

  • Education
  • Protection de l'enfance
  • Parentalité
  • Petite enfance, modes de garde
  • Jeunesse

Région : Alsace

Sur le vif :
 

Porteur(s) de l'action :
Association Marguerite Sinclair

Objectif(s) et bref descriptif :
Afin d'aider les parents en situation de handicap psychique et/ou de déficience intellectuelle, dans une perspective d'aide mais aussi de prévention et de protection des enfants, le Lieu d'Accueil Parents Enfants Capucine (LAPE) à Mulhouse reçoit les familles ' sur le mode de la maison verte de Françoise Dolto ' et les accompagne dans le difficile apprentissage de la parentalité.

Origine(s) :
Créée en 1962, l'association Marguerite Sinclair a pour but de permettre à des personnes en situation de handicap mental, jeunes et adultes, de mieux s'insérer dans la société par le travail, le logement, la vie sociale et familiale. L'association gère donc plusieurs établissements. Institut médico-professionnel (IMPro), Service d'Education Spécialisée et de Soins à Domicile (SESSAD), organisme de formation en direction de la jeunesse. Esat (établissement et service d'aide par le travail), foyer d'hébergement et service d'accompagnement à la vie Sociale (SAVS) en direction des adultes. Au sein de cette dernière structure, constatant au fil des ans une récurrence des problématiques liées à la parentalité, les professionnels décident de créer un lieu d'accueil spécifique, sur le modèle de la maison verte de Françoise Dolto1, dédié à l'accompagnement des parents en situation de handicap. Le Lieu d'accueil parents enfants (LAPE) Capucine ouvre en 2002 au sein du SAVS avec le recrutement d'un coordinatrice qui entreprend dès lors de faire connaître le lieu à l'ensemble des partenaires locaux des champs de la petite enfance, du handicap, et de la protection des mineurs. 

Description détaillée :
Le LAPE Capucine s'adresse à des parents de la région mulhousienne présentant une déficience intellectuelle et / ou des troubles psychiques accompagnés de leurs enfants, depuis la grossesse de la maman jusqu'à l'entrée au CP. La structure est également un lieu de médiation individualisé ou en groupe, dans le cadre de placement d'enfants ou de séparation.
Situé à Mulhouse, au sein des locaux de l'association Marguerite Sinclair, le LAPE est composé d'un espace d'accueil et de détente pour parents et enfants (capacité de 15 familles) avec des petites tables et des petites chaises, ainsi que d'une salle de motricité avec toboggan et piscine à bulle. Ouverte les lundi et mardi, la structure est gérée par deux accueillantes, éducatrices de jeunes enfants et auxiliaire de puériculture.
Les parents viennent librement rencontrer d'autres familles, partager leurs préoccupations et expériences. Ils participent à des séances d'éveil et de jeux d'environ deux heures chacune au cours desquelles des supports sensoriels et moteur sont utilisés afin de mettre le parent en relation avec l'enfant.
L'objet de la structure étant d'assurer veille et prévention dans une perspective de protection des enfants (ces derniers ne présentant pas pour la plupart de déficience intellectuelle à la naissance), l'enjeu des séances est :
-D'observer les interactions parents enfants, d'instaurer et de renforcer le lien.
-De sensibiliser les parents à la qualité de la relation avec l'enfant (jouer, parler avec lui).
-De prévenir les situations à risque, essayer de les anticiper en proposant un étayage suffisant et apprendre aux adultes à repérer et à répondre de manière adaptée aux besoins et aux rythmes de l'enfant'
-De protéger les enfants en risque de danger en agissant avant l'apparition de troubles tels que celui du langage ou du comportement

Autre fois financé par la seule MDPH à hauteur de 0.17 ETP, le LAPE s'est ouvert en 2010 aux familles en grandes difficultés ne détenant pas de notification handicap. Cette ouverture permet à la structure d'être officiellement labellisée LAPE2  et de bénéficier ainsi de l'accompagnement technique d'un agent de la Caf du Haut-Rhin, mais aussi du soutien financier de la caisse dans le cadre de l'aide au fonctionnement au titre de la prestation de service pour un montant annuel d'environ 3700'. La réponse apportée par la structure ayant par ailleurs été reconnue particulièrement adaptée, le LAPE a bénéficié d'un fond CNAF « mesure pour l'accueil des enfants en situation de handicap » d'un montant de15 229', versé pour les années 2010-2012.
Egalement soutenu par le REAAP et la Fondation de France, qui a attribué en septembre 2012 un laurier régional et un laurier national pour un montant de 6000'. Salué et valorisé par de nombreux réseaux, le financement du LAPE n'est fin 2012, toujours pas pérennisé

Impact(s) :
* Accompagnement à la parentalité d'adultes en situation de handicap psychique
* Aide à l'épanouissement de l'enfant
* Prévention des situations à risque  

Partenaire(s) :
*Caf du Haut-Rhin
*Conseil général du Haut-Rhin : (PMI / ASE/ CMS )
*Réseau d'Ecoute d'Accueil et d'Accompagnement des Parents (REAAP)
*Centres Sociaux
*Centres médicaux psycho-pédagogiques
*Instances tutélaires
*Ecoles
*Crèches
 

Moyens :
Humains : 0.63ETP
Financiers : Salaire des professionnels
Matériels : Une salle d'accueil et une salle de jeu


>>Consulter l'article du Journal de l'action sociale rédigé par Apriles 



1Créée en 1979, par une équipe avec et autour de Françoise Dolto, la Maison Verte est un lieu d'accueil et d'écoute des tout-petits accompagnés par leurs parents ou par ceux qui s'en occupent habituellement et avec lesquels ils se sentent en confiance. C'est un lieu pour passer un moment ensemble, lieu de rencontre avec d'autres enfants, d'autres adultes, parents ou membres de l'équipe d'accueil.

2Le LAPE n'est pas un mode de garde, mais un lieu de rencontre où l'on vient en famille. Des premiers pas à l'alimentation, en passant par l'éveil ou encore le langage, les adultes (parents, grands-parents, futurs parents') peuvent discuter et partager leurs expériences, tandis que les enfants jouent autour d'eux. 

*Mention légale :
Le contenu de cette fiche relève de la seule responsabilité de l'Agence Apriles et ne peut en aucun cas être considéré comme reflètant la position des partenaires soutenant le projet Apriles.
Contact action : Isabelle GROSSE
Coordinatrice
Lape Capucine – Association Marguerite Sinclair
2 avenue du Maréchal Joffre BP 11035
68050 Mulhouse
Tel: 03 89 56 69 14
Mail: i.grosse@sinclair.asso.fr
[ Retour ]