Menu Contenu
Marie Françoise Fuchs, une vieillesse pleine d’avenir
A 85 ans, Marie-Françoise Fuchs n’a rien de la mamie gâteau et encore moins de la mamie gâteuse. Cheveux coupés courts, silhouette impeccable en pantalon, col roulé, elle vous accueille avec une tasse de thé et cette aisance toute naturelle des gens bien né. Dans son bureau, donnant sur la cour d’un immeuble ancien face au Louvre, les livres ont pris le pouvoir, allant jusqu’à investir le canapé. Il est vrai que cette petite femme aux faux airs de Françoise Giroud, n’est pas du genre à s’alanguir. Il y a 10 ans, à l’âge ou d’autres ressassent leurs souvenirs, elle a créé l’association Old’Up, dont elle vient de céder la présidence au Professeur Philippe Gutton. « Avec Old’Up, les vieux debout revendiquent d’être une richesse et de se sentir utiles à notre société. J’ai mis toute mes forces à faire remonter leur parole, comme je l’ai fait avant pour les femmes et les grands parents ».

>> Lire la suite...
 

Abonnez-vous!

>> en savoir plus
 
>> Consultez les dernières lettres d'Apriles
 
Old’up présente sa collection
«Vieux et debout», «Les nouveaux vieux sont arrivés» : Deux titres qui claquent comme des slogans. Ils inaugurent la nouvelle collection des éditions In Press, «Old’Up – Inventer sa vieillesse». Dirigée par le Professeur Philippe Gutton et Marie-Françoise Fuchs, qui président à la destinée de l’association Old’up ; cette collection ambitionne quatre publications par an. Avec pour objectifs de construire une culture du « grand âge », d’aborder la question du vieillissement « autrement que sous l’angle anxiogène de santé publique » et de témoigner qu’à 80 ans passés la vie peut encore être vécue intensément.
En savoir plus

Vieux et debout
, de Paule Giron (ex journaliste Le Monde, l’Express, Elle…).
Les nouveaux vieux sont arrivés, de Frédérique Savona-Chignier, sociologue.
 
 
Accueil arrow Recherchez une action arrow Autonomie arrow Action d'amélioration du logement des personnes âgées - 83 
Bookmark and Share Envoyer à un(e) ami(e)
Version imprimable

Action d'amélioration du logement des personnes âgées - 83



Mis à jour le: 30-11-2011

Contact action : >> ROUSSEAU Florence : consulter sa fiche

Type d'action :

  • Logement, Habitat
  • Liens intergénérationnels
  • Lutte contre l'exclusion sociale
  • Accessibilité, Mobilité
  • Soutien à domicile
  • Vie des séniors
  • Participation des habitants
  • Bénévolat

Région : Provence-Alpes-Côte d'Azur

Sur le vif :

Porteur(s) de l'action :
Collectif d'Hébergement Varois ' Moissons Nouvelles

Objectif(s) et bref descriptif :
Afin de favoriser un maintien à domicile de qualité pour les personnes âgées de la région toulonnaise, le CHV - Moissons Nouvelles, association spécialisée dans l'insertion par le logement met en 'uvre des actions d'amélioration de l'habitat à caractère intergénérationnel. Le chantier est réalisé par les enfants et petits-enfants ou par de jeunes bénévoles tandis que la personne bénéficiaire reste au c'ur du projet tout au long du processus. Le lien familial est ainsi renforcé pendant et après les travaux, le logement étant dès lors adapté à la multiplication des visites.

Origine(s) :
Crée en 1990 dans le sillon de l'impératif national « un toit pour tous » posé par la loi Besson, le Collectif d'Hébergement Varois (CHV), 'uvre dans le domaine de l'insertion par le logement. Le collectif accompagne chaque année environ 420 ménages en situation de grande précarité dans l'accès ou le maintien en habitation. Il a été intégré en 2009 à l'association nationale «Moissons-Nouvelles». A travers des interventions techniques - chantiers d'auto-réhabilitation notamment ' et des intervention sociales :
' Accompagnement social dans le cadre du Fonds Solidarité Logement
' Sous-location avec bail glissant
' Animation d'un lieu de vie dans le Centre Ancien de Toulon
' Permanence DALO (Droit au logement opposable) en collaboration avec la Fondation Abbé Pierre
' Action loisirs des familles « Un temps ensemble »
' Boutique Solidarité logement soleil
' Atelier amélioration du lieu de vie
' Service mutualisé pour le logement durable
Le tout devant favoriser la reconstruction des personnes en travaillant sur la fonction identitaire du logement et les aider à se stabiliser sur le long terme.


Description détaillée :
Les personnes concernées ont plus de 60 ans et vivent dans des logements dégradés, n'ayant ni les ressources financières, ni les capacités physique ou morale pour entamer un chantier. Une fois orientée par les services du Conseil général ou par le Clic de Toulon, la personne senior est rencontrée par la coordinatrice et le travailleur social du CHV, à son domicile, afin de réfléchir avec elle au projet qu'elle souhaite mettre en place. Cette rencontre tripartite permet d'établir les bases d'une relation de confiance. La coordinatrice du CHV entre alors dans la sphère du sénior, et de ses proches. La coordinatrice s'adapte au rythme de la personne et à ses capacités de compréhension de façon à ce qu'elle ne se sente pas dépassée. Elle lui donne des informations simples et claires sur les différentes possibilités qui s'offrent à elle. La personne peut dès lors s'interroger sur ce qu'elle souhaite, faire ses propres choix et être partie prenante du projet.

Une fois cette étape franchie, c'est ensuite au moniteur de venir au domicile dans une perspective de co-construction du projet d'amélioration : écoute des désirs, évaluation des travaux, conseil et adaptation du projet à la réalité technique quand cela s'avère nécessaire, et organisation du chantier (protection des meubles et des bibelots, déplacement du mobilier, temps et calendrier d'intervention).
Il s'agit ensuite de mobiliser un réseau de personnes susceptibles d'assurer le chantier et de venir en appui pendant toute la durée du processus : des proches (enfants, petits enfants, voisins'), mais également des femmes du CHRS et des bénévoles afin qu'ils apportent leur concours à la réalisation des travaux. Des auxiliaires de vie sont également sollicités car étant très présents chez la personne, ils peuvent plus facilement aider au déplacement et à la protection des objets sans que la personne ne se sente agressée.
Le moniteur effectue les achats et réalise les travaux avec la personne âgée et les personnes qu'il aura réussi à mobiliser. Il sera vigilant à ce que chacun reste à sa place et que la personne sénior demeure maître de son chantier. Il ne s'agit pas que les autres décident à sa place.
Afin de mesurer l'impact de l'activité, cette dernière est évaluée selon plusieurs critères :
-Amélioration de l'habitat
-Participation du senior au choix de la pièce à rénover, couleurs, préparation de la pièce, etc.
-Plaisir de participation, réalisation,
-Nombre d'acteurs associés (entourage, femmes accueillies au CHRS Moissons Nouvelles, bénévoles)
-Echange entre les acteurs, communication,
La compilation de l'évaluation de ces chantiers, qui durent de un à plusieurs jours, démontre l'importance pour la vie sociale que revêt le fait de vivre dans un logement digne et adapté.
Un prolongement de cette action, primée par la fondation de l'institut de prévoyance AG2R La Mondiale en 2010 et 2011 est sur le point de voir le jour. L'opération « de l'amélioration de l'habitat à l'ouverture sur le monde », menée en partenariat avec Les petits frères des Pauvres, le Centre d'études et d'action sociale et le CHRS Moissons-Nouvelles, consiste à mener et encadrer, en plus des chantiers d'amélioration de l'Habitat, un atelier informatique et une activité de jardinage

Impact(s) :
-En 2011, Le CHV-Moissons Nouvelles a réalisé 25 chantiers par an en direction des personnes retraitées.
-Les personnes concernées sont au centre du projet et sont ainsi valorisées
-Durant le chantier, de nouvelles relations se nouent entre la personne qui en bénéficie et la famille et ou les bénévoles qui assurent la mise en 'uvre.
-Les personnes bénéficiaires ouvrent dès lors plus facilement leur porte à la famille et aux amis

Partenaire(s) :
-Conseil général du Var
-AG2R-La Mondiale
-Clic de Toulon (CCAS)
-Communauté Emmaüs de la Seyne sur Mer

Moyens :
Humains :
Une directrice, un éducateur technique, un moniteur.

Financiers :
50 000' par an (subventions du CG et de l'AG2R)

Matériels :
Matériel de chantier pour la rénovation

*Mention légale :
Le contenu de cette fiche relève de la seule responsabilité de l'Agence Apriles et ne peut en aucun cas être considéré comme reflètant la position des partenaires soutenant le projet Apriles.
[ Retour ]