Menu Contenu
Adieu monsieur Lenoir
René Lenoir, 1er président de l’Odas, nous a quitté samedi 16 décembre victime d’un infarctus à l’âge de 90 ans. Cet «avocat des exclus» avait participé à la création de notre observatoire en 1990 et en avait assuré la présidence jusqu’en 1992. Son regard bienveillant et ses convictions ont toujours guidé ses choix. C’est avec une immense tristesse que nous avons appris sa disparition. Par ces quelques lignes, nous souhaitions rendre hommage à cet homme pétri de convictions. 

>> Lire la suite...
 

Abonnez-vous!

>> en savoir plus
 
>> Consultez les dernières lettres d'Apriles
 
Guerrier non violent
C’est ainsi que se définit lui-même Yazid Kherfi. Un combat qu’il mène pour aider les autres et rapprocher deux mondes, ceux du jour et celui de la nuit, les jeunes des quartiers et le “reste du monde”, les délinquants et la police... Car avant d’être un professionnel reconnu du champ de la médiation sociale, le créateur de « Médiation nomade » (voir fiche Apriles sur le sujet), a été délinquant, sauvé par des rencontres et la confiance que ces personnes lui ont accordée. Après avoir raconté ce parcours, il consacre un nouvel ouvrage, publié aux éditions La Découverte à l’aventure du camping car de Médiation nomade et à son message : ne laissons pas les jeunes des quartiers isolés.

Guerrier non Violent, Yazid Kherfi, éditions La Découverte, 2017, 156 pp
>> Lire la suite...
 
Accueil arrow Recherchez une action arrow Autonomie arrow Le PariSolidaire : logement pour un jeune chez une personne âgée 75 - Paris 
Bookmark and Share Envoyer à un(e) ami(e)
Version imprimable

Le PariSolidaire : logement pour un jeune chez une personne âgée 75 - Paris



Mis à jour le: 04-12-2008

Type d'action :

  • Education
  • Liens intergénérationnels
  • Vie des séniors

Région : Île-de-France

Porteur(s) de l'action :
Association Le PariSolidaire

Objectif(s) et bref descriptif :
Le PariSolidaire favorise le maintien à domicile des personnes âgées, en les mettant en relation avec un étudiant qui cherche une chambre : une présence rassurante, des services rendus précieux (courses, aide pour les repas...).

Origine(s) :
L'association Le PariSolidaire a souhaité reproduire une pratique qui a fréquemment cours en Espagne : proposer à des personnes âgées de loger un jeune étudiant. L'association a pour objectif de résoudre les problèmes concrets de maintien à domicile des personnes âgées et de pénurie de logement pour les jeunes (en leur facilitant l'accès à un logement dans de bonnes conditions financières). Elle cherche ainsi à favoriser les relations intergénérationnelles en faisant cohabiter des jeunes et des personnes âgées. Son action est particulièrement adaptée aux grandes villes et aux villes de taille moyenne avec une présence importante de jeunes étudiants et un coût élevé de logements.

Description détaillée :
En Avril 2004, l'association le PariSolidaire est créée. Les deux promoteurs du projet commencent par travailler bénévolement chez elles, puis grâce aux subventions accordées, peuvent financer un local à Paris. Elles proposent de mettre en relation des jeunes - étudiants ou jeunes travailleurs de moins de 30 ans - à la recherche d'un logement et des seniors désireux de compagnie, de partage des tâches quotidiennes (courses, aide pour les repas ') ou d'un complément de revenus.

Faire coïncider les atttentes et les besoins
Le PariSolidaire définit avec les personnes âgées leurs attentes, vérifie la conformité des conditions d'hébergements en termes de confort, d'hygiène, de surface. Et, parallèlement, elle identifie au mieux la personnalité et le mode de vie du jeune "idéalement" recherché. Les personnes que rencontre l'association ont entre 60 et 100 ans. L'attente vis à vis du jeune sera forcément différente selon l'âge du résident : à 60 ans, il s'agira davantage d'une attente de complément de revenus ; à 100 ans, il est évident qu'une plus forte présence du jeune est demandée. A ce jour, la moitié des chambres sont offertes avec contrepartie financière,  l'autre moitié en échange de présence et de petits services.
Parallèlement, l'association reçoit les jeunes, prend connaissance de leur personnalité, de leurs attentes et impératifs et enregistre leur demande : chambre contre présence, partage des tâches quotidiennes avec ou sans participation financière. Puis, l'association met en relation jeunes et personnes âgées. Elle a pour principe de concevoir chaque adhérent comme une personne unique avec une demande particulière, motivée par sa réalité, ses besoins, ses capacités, ses affinités ' et d'essayer de faire correspondre les attentes des uns et des autres.

Une charte pour cohabiter
Une charte a été créée qui, signée par le "binôme", reprend les éléments clefs pour une meilleure cohabitation en définissant l'attitude à adopter par chacun (discrétion, tolérance, respect et convivialité, civisme, savoir-vivre, solidarité). Au plan juridique, une convention d'hébergement à titre provisoire et précaire sera signée. L'association assure un suivi régulier auprès de chaque adhérent, afin de vérifier que les accords ont bien été respectés, ou afin de faire évoluer, si nécessaire, la nature de leurs engagements. Le PariSolidaire s'engage à intervenir comme médiateur en cas de mésentente entre le jeune et la personne âgée.

Une sélection sévère pour une relation de confiance
En 2005, 100 binômes fonctionnent et l'association a enregistré très peu d'échec de cohabitation. Pour cela, la sélection opérée est sévère : pas de jeune qui paraisse peu sérieux, pas de personnes âgées offrant un coin de leur salon au lieu d'une vraie chambre. Une fois vérification faite que le logement proposé et les attentes sont conformes, les personnes âgées paient 30' pour s'inscrire dans l'association. Une fois le jeune "déniché", l'adhésion à l'association coûte 120' pour l'année (au prorata temporis) aux personnes âgées, afin de couvrir les frais d'assurance, de faire vivre l'association et de lui permettre de rester un interlocuteur privilégié et actif tout au long de l'année. De même, les jeunes après leur sélection paient 300'  d'adhésion si la chambre est gratuite et 150' s'ils participent aux frais.

Un réseau pour essaimer
L'idée est aujourd'hui développée et médiatisée. Reprise au niveau politique, notamment le Secrétariat aux personnes âgées qui valide la charte "un toit, deux générations" élaborée par des étudiantes de sciences Po. Paris,  PariSolidaire a aidé une dizaine d'associations dans leur phase de création et mis en place le réseau national Cosi afin d'encourager la dissémination de ce concept en France et en Europe. Toutes les associations du réseau Cosi sont financièrement et juridiquement indépendantes. Elles se réfèrent toutes à la Charte du senior et de l'étudiant élaborée par le PariSolidaire qui pose le socle commun des valeurs et des engagements de leurs membres. Quelques associations, à titre d'exemple : Cohabit'âge à Toulouse, Générations Solidaires à Lille, Un Toit en Partage à Tours' Les associations du réseau s'engagent à une aide aux nouveaux entrants et à une transmission et partage d'information entre elles.

Impact(s) :
- Etudiants logés
- Personnes agées soutenues
- Lien intergénérationnel crée
- L'association a reçu le 1er prix de l'innovation sociale de la caisse de retraite AG2R en 2005.

Partenaire(s) :
Fondation de France,
Secrétariat d'état aux personnes âgées,
Région Ile-de-France,
Conseil général de l'Essonne,
F.S.E..

Moyens :

Financiers
: Depuis juillet 2006, l'association est financée grâce à une subvention pour deux emplois tremplins par la région Ile-de-France, et le Conseil général de l'Essonne de 15 000' chacun et ceci pour une durée de cinq ans.
L'association reçoit aussi les cotisations des adhérents.

Contact action : Bénédicte CHATIN

Association Le PariSolidaire
5, rue de Senlis
75007 Paris
Tel: 01.42.27.06.20
Mail: contact@leparisolidaire.com
[ Retour ]