Menu Contenu
Marie Françoise Fuchs, une vieillesse pleine d’avenir
A 85 ans, Marie-Françoise Fuchs n’a rien de la mamie gâteau et encore moins de la mamie gâteuse. Cheveux coupés courts, silhouette impeccable en pantalon, col roulé, elle vous accueille avec une tasse de thé et cette aisance toute naturelle des gens bien né. Dans son bureau, donnant sur la cour d’un immeuble ancien face au Louvre, les livres ont pris le pouvoir, allant jusqu’à investir le canapé. Il est vrai que cette petite femme aux faux airs de Françoise Giroud, n’est pas du genre à s’alanguir. Il y a 10 ans, à l’âge ou d’autres ressassent leurs souvenirs, elle a créé l’association Old’Up, dont elle vient de céder la présidence au Professeur Philippe Gutton. « Avec Old’Up, les vieux debout revendiquent d’être une richesse et de se sentir utiles à notre société. J’ai mis toute mes forces à faire remonter leur parole, comme je l’ai fait avant pour les femmes et les grands parents ».

>> Lire la suite...
 

Abonnez-vous!

>> en savoir plus
 
>> Consultez les dernières lettres d'Apriles
 
L’enfance de l’art
Les musées aussi mise sur l’intergénérationnel. Le Louvre Lens a lancé il y a quelques mois des ateliers baptisés « l’art d’être grand-parents ». Un samedi par mois pendant deux heures, les médiateurs du musée offrent gratuitement aux grands parents conseils et astuces pour éveiller la curiosité et la créativité des plus jeunes. Ils répondent à des questions très concrètes sur quelles œuvres choisir, comment capter l’attention des enfants ou comment évoquer la nudité ? Ils proposent également des activités pour prolonger ce temps de découverte. De quoi faire d’une visite au musée un beau moment de complicité intergénérationnelle.
En savoir plus
 
 
Accueil arrow Recherchez une action arrow Autonomie arrow Atelier de soutien scolaire dans un foyer logement de personnes âgées - 81 Mazamet 
Bookmark and Share Envoyer à un(e) ami(e)
Version imprimable

Atelier de soutien scolaire dans un foyer logement de personnes âgées - 81 Mazamet



Mis à jour le: 04-12-2008

Contact action : >> AZAM Anne-Marie : consulter sa fiche

Type d'action :

  • Education
  • Liens intergénérationnels
  • Vie en établissement

Région : Midi-Pyrénées

Sur le vif :
"Les enfants sont vraiment contents. Cela leur permet d'être mieux cadrés pour leurs devoirs. Mais c'est surtout la relation avec les personnes âgées qui est intéressante. Cela leur apprend le respect" ' Directrice de l'école de Bausses.

Porteur(s) de l'action :
Association Pass-âge

Objectif(s) et bref descriptif :
Afin de redonner un sens à la vieillesse en attribuant un rôle et un statut aux personnes âgées dans la société, des retraités d'un foyer logement décident de s'ouvrir sur le quartier en faisant du soutien scolaire bénévole auprès d'enfants des classes primaires. Cela permet d'éviter l'isolement social et valorise les personnes âgées résidentes.

Origine(s) :
A l'Ecole des Bausses, l'équipe éducatrice constatait des problèmes d'apprentissage pour certains enfants. Dans cette ville de 11 000 habitants ou dans la ville voisine d'Aussillon, certaines familles issues de l'immigration maîtrisent mal la langue française et ne peuvent aider leurs enfants. Profitant de la proximité de l'établissement scolaire avec une résidence du troisième âge, Foch, les enseignants proposent aux résidants d'assurer des heures de soutien scolaire.

Description détaillée :
Cette action intergénérationnelle démarre en 2002. Elles est pilotée par l'association Pass-âge créée par l'UMT Mutualité Tarnaise, gestionnaire de la résidence Foch.

Deux fois par semaine, une vingtaine d'enfants du CP au CM2 sont accompagnés par un enseignant à la résidence Foch. Le restaurant du foyer se transforme alors en classe pendant une heure. Environ une douzaine de résidants bénévoles se mobilisent : personnes âgées accompagnés des enseignants. Pour les plus petits, une fois le quart d'heure de lecture nécessaire passé, la séance se déroule principalement autour de jeux de société ou de jeux éducatifs, ce qui favorise l'apprentissage mais permet aussi d'avoir accès à tout un pan de la culture française.

Les bénévoles ont été formés en début d'année par une enseignante. Dès qu'ils le jugent nécessaire, ils peuvent échanger avec les professeurs sur les problèmes rencontrés pendant les séances. Cette action s'insère parmi d'autres actions intergénérationnelles entre l'école et le foyer : carnaval - les enfants viennent déguisés à la résidence Foch -, travaux manuels réalisés par les résidents avec les maternelles pour préparer Noël, pique-nique de fin d'année et bientôt récit et écriture des souvenirs d'enfance des personnes âgées' A la différence des autres actions, cette expérience de soutien scolaire permet de créer de véritables liens durables et affectifs entre un enfant et une personne âgée car les contacts ont lieu chaque semaine et les relations se tissent sur plusieurs années. Les enfants de leur côté profitent de leur savoir et de leur expérience et changent leur regard sur leurs aînés.

Impact(s) :
- Le bilan de l'action est positif : les élèves sont en progrès et de plus en plus de parents souhaitent que leurs enfants bénéficient de l'aide scolaire.

- L'effectif est passé de trois enfants inscrits à 20 en trois ans et la liste d'attente compte une trentaine d'enfants. Les résidants volontaires sont encore trop peu nombreux mais ces derniers ont dépassé leurs réticences concernant leurs aptitudes à aider les enfants et se montrent très heureux des relations qu'ils ont su tisser avec les enfants.

Partenaire(s) :
- La direction de l'école de Bausse
- L'association Pass-âge

Moyens :

Humains
: une animatrice salariée de l'association Pass-âge.

Financiers : le financement de la formation des personnes âgées a été assuré par le Fonds de développement de la vie associative.

[ Retour ]