Menu Contenu
Marie Françoise Fuchs, une vieillesse pleine d’avenir
A 85 ans, Marie-Françoise Fuchs n’a rien de la mamie gâteau et encore moins de la mamie gâteuse. Cheveux coupés courts, silhouette impeccable en pantalon, col roulé, elle vous accueille avec une tasse de thé et cette aisance toute naturelle des gens bien né. Dans son bureau, donnant sur la cour d’un immeuble ancien face au Louvre, les livres ont pris le pouvoir, allant jusqu’à investir le canapé. Il est vrai que cette petite femme aux faux airs de Françoise Giroud, n’est pas du genre à s’alanguir. Il y a 10 ans, à l’âge ou d’autres ressassent leurs souvenirs, elle a créé l’association Old’Up, dont elle vient de céder la présidence au Professeur Philippe Gutton. « Avec Old’Up, les vieux debout revendiquent d’être une richesse et de se sentir utiles à notre société. J’ai mis toute mes forces à faire remonter leur parole, comme je l’ai fait avant pour les femmes et les grands parents ».

>> Lire la suite...
 

Abonnez-vous!

>> en savoir plus
 
>> Consultez les dernières lettres d'Apriles
 
P’INS épingle ses lauréats
Ils sont huit porteurs de projets socialement innovants à avoir été retenu par l’Avise et la fondation MACIF, dans le cadre du programme d’accompagnement P’INS. Présents sur tous les champs de l’économie sociale et solidaire -alimentation, bâtiment, éducation populaire, lien social, développement durable, hébergement ou encore égalité des chances, ils vont bénéficier d’un accompagnement personnalisé de 8 à 10 mois, de la possibilité de solliciter des experts, d’une mise en visibilité par les partenaires de P’INS et d’un apport de 20000 de la fondation MACIF pour travailler leur changement d’échelle. Les lauréats : AGORAé, Article 1, Bou’sol, E-graine, Les Petites Cantines, Plateau Urbain, Toit à Moi, VRAC.
www.programme-pins.org
 
Accueil arrow Recherchez une action arrow Vie des territoires arrow S'ouvrir ensemble à l'Europe - 14 - Caen. 
Bookmark and Share Envoyer à un(e) ami(e)
Version imprimable

S'ouvrir ensemble à l'Europe - 14 - Caen.



Mis à jour le: 02-12-2008

Contact action : >> Dereims Guillaume : consulter sa fiche

Type d'action :

  • Développement urbain, Vie des quartiers

Région : Haute-Normandie

Sur le vif :

Porteur(s) de l'action :
Caf du Calvados

Objectif(s) et bref descriptif :
Des agents de développement social du centre social de Caen mènent des actions de réinsertion sociale en s'appuyant sur le thème de notre identité d'Européen et en embarquant les bénéficiaires au c'ur des institutions européennes.

Origine(s) :
La Grâce de Dieu est un quartier de 8 000 habitants situé au Sud de Caen, dont tous les indicateurs de précarité sont dans le rouge : fort taux de chômage, notamment chez les jeunes, nombre important de bénéficiaires des minima sociaux, situations familiales dégradées, classement en ZEP' Lors du passage à l'euro en 2001, un agent de développement social a dispensé une information sur cette nouvelle monnaie et ses conséquences pratiques sur la vie quotidienne à des groupes d'habitants. L'un d'entre eux a souhaité s'engager à plus long terme dans cette démarche pour mieux connaître les institutions européennes.

Description détaillée :
Le centre social fait appel à l'Association d'éducation et de citoyenneté européenne active (OREADE) reconnue pour ses compétences en matière européenne. Pendant une année, celle-ci prodigue ses connaissances sur l'Europe, tandis qu'en parallèle, les agents de développement social forment le groupe à la méthodologie de projet pour qu'ils s'approprient la démarche de leur entreprise européenne. L'année suivante, accompagné par deux agents de développement social, le groupe visite les parlements de Bruxelles et de Strasbourg ainsi que le Conseil de l'Europe, rencontrant des parlementaires et des personnels administratifs.

Les habitants d'un quartier échangent sur l'Europe

Le groupe a beaucoup progressé dans ses connaissances sur les institutions européennes. La formation lui a apporté une assurance qui lui a permis de dialoguer avec des parlementaires et des administratifs. À son retour, il a voulu faire partager ses connaissances aux habitants du quartier. Ce projet est audacieux car à l'échelle de ce quartier, l'Europe peut paraître bien lointaine. Leur action de sensibilisation s'est déclinée en deux axes. En premier lieu, un travail dans les écoles pour expliquer aux enfants les enjeux de l'Europe, notamment avec l'arrivée des dix nouveaux pays. En deuxième lieu, une information auprès des adultes du quartier. Celle-ci s'est traduite par l'initiative de créer une Fête de quartier lors de la Fête de l'Europe et en incitant les habitants à aller voter lors des élections européennes.
En transmettant aux autres (écoliers, étudiants, habitants) leur savoir, le groupe a conforté ses acquis et a été valorisé par des rencontres publiques, notamment avec les étudiants de l'Institut régional du travail social (IRTS).
Sur le plan de la construction de soi, leur forte implication dans l'organisation des voyages et les interventions sur le quartier leur ont apporté de nouvelles compétences : capacité à se projeter, à construire des projets collectifs, à exprimer et argumenter des idées.

Impact(s) :
- En termes d'insertion professionnelle : un an après, quatre personnes sur les 10 du groupe avaient retrouvé un travail.

Partenaire(s) :
- L'Association OREADE
- Les écoles de la ZEP
- Caen Habitat
- La Ville de Caen
- La CAF

Moyens :


Humains
: deux agents de développement social Caf.

Financiers : prise en charge de cette opération dans le cadre du Contrat de Ville.

[ Retour ]