Menu Contenu
Michel Vielle : "Donner une place aux habitants a toujours été mon obsession"
A l'occasion des réflexions qui naissent autour du mouvement des gilets jaunes et de la place du citoyen dans la vie démocratique, nous avons souhaité re-publier l'entretien de Michel Vielle datant de 2009. Disparu en 2010, ce géographe rural de formation, était venu au Développement social local (DSL) par sa passion nourrie pour "les territoires vécus, parcourus et repérés par les habitants". Devenu consultant, il a accompagné pendant dix années élus, professionnels et habitants dans les démarches de coopération et de co-construction de leur projet de développement. Une façon de donner corps et vie à la démocratie participative. Un grand professionnel, militant de la parole donnée aux citoyens, dont les constats et propositions n'ont rien perdu de leur actualité 10 ans après.


>> Lire la suite...
 

Abonnez-vous!

>> en savoir plus
 
>> Consultez les dernières lettres d'Apriles
 
Ouvrage : Vous avez dit développement local ?
Fruit d’un travail collectif et coopératif initié par l’Unadel (Union Nationale des Acteurs du Développement Local) ce livre revient sur « l’histoire et les fondements du développement local racontés par les militants qui les ont construits ». Ecrit en collaboration avec cinquante acteurs-militants, sous la direction de Georges Gontcharoff, il interroge le « pouvoir d’agir de l’initiative individuelle et collective des citoyens et d’élus créatifs» et vise étudiants, investigateurs ou curieux intéressés par la capacité des pairs à s’engager et chercher la transformation globale par l’action locale. Avec une attention particulière portée sur l’historique de la réforme territoriale en France et ses enjeux, ce texte prétend ainsi nous offrir une analyse de l’ingénierie de la coopération rapportée par ses promoteurs. Plus d’information 
 
Accueil arrow Recherchez une action arrow Vie des territoires arrow Halte garderie itinérante "Kangourou le" - 84 - Roussillon 
Bookmark and Share Envoyer à un(e) ami(e)
Version imprimable

Halte garderie itinérante "Kangourou le" - 84 - Roussillon



Mis à jour le: 04-12-2008

Type d'action :

  • Développement local rural
  • Protection de l'enfance
  • Parentalité
  • Petite enfance, modes de garde

Région : Provence-Alpes-Côte d'Azur

Porteur(s) de l'action :
Centre social intercommunal Lou Pasquié ' Roussillon

Objectif(s) et bref descriptif :
Garantir une solution pour la garde d'enfants pour les familles de communes rurales est l'ambition de la halte garderie itinérante "Kangourou'le". Dans un bébé-bus adapté, des liens se créent entre les familles et un travail de prévention peut être effectué.

Origine(s) :

En 1995, un diagnostic réalisé par la Caf et le centre social d'une intercommunalité regroupant huit communes rurales dans le Vaucluse (5 437 habitants), fait état d'un besoin de garde d'enfants, le secteur étant dépourvu d'accueils de la petite enfance. La directrice du centre social et l'agent d'animation Caf imaginent une halte garderie itinérante, grâce à un bus-bébé spécialement équipé. Le projet est soutenu par les élus locaux et la halte garderie est mise en place en mai 2004.

Description détaillée :
En 2002, l'intercommunalité contractualise avec la Caf sur la compétence "Petite enfance, temps libre et vie sociale". En 2004, la halte garderie itinérante voit le jour, concernant les communes de Bonnieux, Goult et Roussillon qui regroupent 44 familles avec un ou des enfants de moins de 3 ans. La halte garderie, dénommée Kangourou'le, organise son fonctionnement avec les ressources de chaque territoire.

Une crèche à la rencontre d'autres publics
Les trois communes principales mettent à disposition des salles (un jour à un jour et demi par semaine) dans des locaux collectifs communaux : la Maison du livre, le foyer du 3e âge, la ludothèque. L'avantage pour les communes est que les salles ne sont pas uniquement affectées à la halte garderie. La halte garderie ouvre donc dans chaque commune à tour de rôle. Le bus quant à lui permet de transporter le matériel d'un lieu à l'autre (matériel de puériculture, de jeu pour les enfants, barrières amovibles etc '). Il sert aussi d'annexe "dortoir" étant équipé de six couchettes aménagées pour les enfants. Il a été construit sur mesure et répond à des normes européennes en la matière.

Bébés, enfants et parents 
Les enfants des trois communes peuvent venir de manière régulière ou à la carte dans la halte garderie, autant de fois que les parents le souhaitent, quel que soit l'endroit où se trouve le bus-bébé. Ils sont accueillis à partir de trois mois jusqu'à l'âge de l'entrée à l'école, 2/3 ans. Pendant les vacances scolaires, la halte garderie accueillie même des frères et s'urs jusqu'à l'âge de six ans. Les animatrices du Kangourou'le organisent par ailleurs ponctuellement des sorties avec les parents : fête de Noël, sortie en fin d'année.
Les contacts qui peuvent se nouer avec les parents à l'occasion de la halte garderie permettent ponctuellement aux animateurs de faire de la prévention : conseil pour le sommeil, l'éducation, la nourriture des enfants, etc.
Le centre social, centre de loisirs et accueil péri-scolaire, a par ailleurs un projet de création de groupes de paroles entre parents (groupe de parentalité). La halte garderie sera un moyen de rentrer en contact avec ceux-ci.

Impact(s) :

- 40 enfants pris en charge sur une année sur trois communes
 

Partenaire(s) :

Caf,
Etat,
Conseil régional,
Conseil général,
MSA.

Moyens :


Humains : trois personnes travaillent à temps plein dans la halte garderie : une éducatrice de jeunes enfants, une auxiliaire de puériculture, une CAP petite enfance (en contrat aidé actuellement).

Financiers : Le budget de construction du bus sur mesure est de 82 000'. Le budget de fonctionnement annuel de la structure est de 80 000', avec un financement de la Caf, de la MSA, des communes et des familles.

Contact action : Nadine ARMAND

Centre social et culturel intercommunal "Lou Pasquié"
--
84220 Roussillon
Tel: 04.90.05.71.04
Mail: centre.social.lou.pasquie@wanadoo.fr
[ Retour ]