Menu Contenu
Marie Françoise Fuchs, une vieillesse pleine d’avenir
A 85 ans, Marie-Françoise Fuchs n’a rien de la mamie gâteau et encore moins de la mamie gâteuse. Cheveux coupés courts, silhouette impeccable en pantalon, col roulé, elle vous accueille avec une tasse de thé et cette aisance toute naturelle des gens bien né. Dans son bureau, donnant sur la cour d’un immeuble ancien face au Louvre, les livres ont pris le pouvoir, allant jusqu’à investir le canapé. Il est vrai que cette petite femme aux faux airs de Françoise Giroud, n’est pas du genre à s’alanguir. Il y a 10 ans, à l’âge ou d’autres ressassent leurs souvenirs, elle a créé l’association Old’Up, dont elle vient de céder la présidence au Professeur Philippe Gutton. « Avec Old’Up, les vieux debout revendiquent d’être une richesse et de se sentir utiles à notre société. J’ai mis toute mes forces à faire remonter leur parole, comme je l’ai fait avant pour les femmes et les grands parents ».

>> Lire la suite...
 

Abonnez-vous!

>> en savoir plus
 
>> Consultez les dernières lettres d'Apriles
 
Old’up présente sa collection
«Vieux et debout», «Les nouveaux vieux sont arrivés» : Deux titres qui claquent comme des slogans. Ils inaugurent la nouvelle collection des éditions In Press, «Old’Up – Inventer sa vieillesse». Dirigée par le Professeur Philippe Gutton et Marie-Françoise Fuchs, qui président à la destinée de l’association Old’up ; cette collection ambitionne quatre publications par an. Avec pour objectifs de construire une culture du « grand âge », d’aborder la question du vieillissement « autrement que sous l’angle anxiogène de santé publique » et de témoigner qu’à 80 ans passés la vie peut encore être vécue intensément.
En savoir plus

Vieux et debout
, de Paule Giron (ex journaliste Le Monde, l’Express, Elle…).
Les nouveaux vieux sont arrivés, de Frédérique Savona-Chignier, sociologue.
 
 
Abonnez-vous aux dernières actions de cette catégorie
A Montpellier, un parcours coordonné d'accompagnement des femmes victimes de violences - 34
Pour venir en aide aux femmes victimes de violences, le Centre Elisabeth-Bouissonnade, géré par le CCAS de Montpellier, propose un accompagnement spécifique et original en balisant l'ensemble des étapes susceptibles d'amener les victimes vers le mieux-être, la réinsertion sociale et l'autonomie. A travers un accueil téléphonique d'urgence, un accueil de jour, un hébergement d'urgence ou encore un accompagnement vers le relogement, le projet du Centre Elisabeth-Bouissonnade cherche à offrir la réponse la plus adaptée possible aux victimes ainsi qu'à leurs enfants.
0
>> Lire la fiche
 
A Voiron, les Jeudis du petit caillou offrent une thérapie communautaire -38
Afin de lutter contre l'isolement, la désinsertion sociale, les violences civiques ainsi que les souffrances psychiques et sociales, l'AETCI promeut en Europe un nouveau modèle d'intervention sociale collective. Importée des favelas du Brésil, la Thérapie Communautaire, basée sur l'échange au sein de groupes aussi appelés espaces d'écoute, de paroles et de liens, propose un nouveau regard sur les compétences et les difficultés de chacun. Ils permettent à ceux qui y participent de redevenir à la fois sujet et acteur de leurs vies et de la société. Une quarantaine de groupes existent en Suisse et en France. Parmi eux, l'espace d'écoute, de paroles et de liens intitulé «les jeudis du petit caillou», reçoit au centre social municipal de Voiron entre 5 et 20 personnes chaque mois.
>>Consulter l'article du journal de l'action sociale
            

0
>> Lire la fiche
 
Les ambassadrices de la santé à Amiens Etouvie - 80
Afin de sensibiliser le plus grand nombre au dépistage du cancer du sein, une association implantée dans un quartier ZUS d'Amiens coordonne avec un groupe de femmes nommées "les Ambassadrices Santé-Etouvie"  plusieurs actions de prévention en partenariat avec les acteurs locaux: rencontre entre professionnels et habitants, permanences d'informations dans les pharmacies et les services publics locaux, accompagnement physique au dépistage. Ces actions s'intègrent dans le dispositif Ateliers Santé Ville (ASV) du territoire d'Amiens. Cette action globale de prévention a par ailleurs donné lieu à la construction d'un spectacle théatral autour des freins au depistage avec 11 femmes du quartier.
0
>> Lire la fiche
 
L'Adosphère, une Maison des adolescents portée par le département - 21
Afin d'apporter une réponse aux difficultés des jeunes fragilisés, les maisons des adolescents (MDA) sont des lieux d'accueil gratuits ouverts sur la ville. Des équipes pluridisciplinaires y écoutent, informent et accompagnent les jeunes dans la résolution de leurs difficultés. Situées au c'ur d'un réseau de partenaires, ces nouvelles structures constituent également un soutien pour les familles ainsi que pour les professionnels. Ces derniers trouvent à la MDA de Côte d'Or, nommée « l'adosphère », un lieu de partage d'expériences, de transversalité, de coordination et de formation.
0
>> Lire la fiche
 
A Valence, un référentiel "Vulnérabilité et maltraitance de l'adulte" qui rend fort - Drôme - 26
Pour pallier la difficulté de repérage d'une situation à risque ou de maltraitance des adultes vulnérables, à domicile ou en établissement, le Conseil général de la Drôme et de nombreux services concernés co-élaborent et diffusent un référentiel "Vulnérabilité et maltraitance de l'adulte", outil méthodologique à destination des professionnels et de toute personne qui en ont la charge. Il permet également de mieux évaluer la maltraitance, de lutter contre l'isolement des professionnels face à ce phénomène et de sensibiliser le grand public.
0
>> Lire la fiche