Menu Contenu
Anne Sarah Kertudo, la voix des « déniés de justice »
Le 18 juin 2019, l’Association Droit Pluriel était à l’honneur. Le comité national coordination action handicap (CCAH) l’a désignée comme lauréate de son prix annuel dans la catégorie « changer le regard ». Cette nomination récompense le travail mené par Droit pluriel pour former les professionnels de la justice à l’accessibilité, faire évoluer leurs représentations autour des situations de handicap et favoriser ainsi l’accès des personnes handicapées au droit et à la justice. L’occasion d’évoquer le travail de cette association, soutenue par la Fondation Handicap Malakoff Médéric et accompagnée par le Défenseur des Droits, à travers le portrait qu’Apriles a consacré à sa fondatrice, Anne-Sarah Kertudo.
>> Lire la suite...
 

Abonnez-vous!

>> en savoir plus
 
>> Consultez les dernières lettres d'Apriles
 
Carrefour des innovations sociales : la version bêta en ligne
Vous en avez rêvé, le Carrefour des innovations sociales l’a fait : permettre en un clic de consulter les projets socialement innovants recensés par plus de 70 sourceurs différents, dont Apriles. Une version test du site, en ligne depuis le 16 avril, compile déjà plus de 5000 actions auprès d’une quinzaine de sourceurs. Au fur et à mesure de son développement, un moteur de recherche et une cartographie permettront notamment aux utilisateurs d’identifier les projets qui les intéressent, sur une base enrichie en permanence par les sourceurs. Avec quatre grands objectifs : regrouper en un espace partagé l’information fiable disponible sur les projets d’innovation sociale en France, visualiser les projets dans leurs écosystèmes locaux, quelle que soit l’échelle (locale, régionale, nationale), mesurer les dynamiques d’innovation sociale par territoire, soutenir l’essaimage des innovations sociales. Pour découvrir la plateforme et la tester : www.carrefourdes innovationssociales.fr 
 
Abonnez-vous aux dernières actions de cette catégorie
« Générations cuisine » : un concours culinaire intergénérationnel
Afin de favoriser les liens intergénérationnels et de sensibiliser les jeunes et moins jeunes à l’importance de manger équilibré, la MSA Haute-Normandie organise chaque année un concours culinaire composé d’équipes intergénérationnelles, réunissant personnes âgées et collégiens. Cette action permet de valoriser l’expérience et le savoir-faire des seniors, tout en responsabilisant les jeunes.


0
>> Lire la fiche
 
Personnes âgées immigrées : un conseil de quartier vecteur du vivre ensemble interculturel
Afin de mieux connaître la situation, les besoins et les attentes des personnes âgées immigrées, le Conseil de quartier de la Roseraie, avec l’appui de la Ville d’Angers (Pôle Territorial), a effectué un diagnostic partagé. Plus qu’un simple état des lieux, cette démarche permet de rompre l’isolement des personnes âgées concernées, de favoriser le lien social entre tous les habitants et d’éveiller l’intérêt des acteurs associatifs et institutionnels sur la question des immigrés vieillissants. Elle favorise par ailleurs une forte dynamique sur le territoire, impliquant de nombreux acteurs associatifs et institutionnels de la ville, avec la mise en place d’actions concrètes d’information, de sensibilisation et d’accès au droit, en direction des personnes âgées immigrées.
0
>> Lire la fiche
 
Alter Ego, tous unis pour les aidants
Afin de renforcer, coordonner, mutualiser et compléter l’ensemble des initiatives et des dispositifs en faveur des aidants sur le territoire de l’Agglomération Angers Loire Métropole (27 communes), l’ association Anjou domicile, en partenariat avec le CG 49 et la CNSA, crée Alter Ego : un dispositif expérimental qui fédère l’ensemble des acteurs, institutionnels, associatifs, bénévoles, pour accompagner les proches de personnes âgées dépendantes et leur permettre de les soutenir dans les meilleures conditions possibles. Résultat : une véritable dynamique de réseau se met en place, à la fois à destination des aidants dans le cadre de réponses individuelles, à destination des personnes aidées avec des animations collectives et entre partenaires avec le développement de coopérations locales et d’articulation entre professionnels et aidants. Malgré le succès et la perrtinence de la démarche, l'expérimentation ne peut se poursuivre en 2014 du fait de la fermeture d'Anjou domicile. L'association porteuse connaît en effet depuis plusieurs années d'importantes difficultés budgétaires. La présidente s'en explique dans une lettre publique consultable ici.
0
>> Lire la fiche
 
L’Analyse des besoins sociaux du Bassin annonéen

Fin 2010, la Ville d’Annonay et la communauté de communes du Bassin d’Annonay engagent une démarche partenariale avec le Département de l’Ardèche pour mener à bien une analyse des besoins sociaux de l’ensemble du territoire intercommunal. Cette élaboration est basée sur trois principes, qui la rendent particulièrement intéressante : Une démarche de longue haleine, puisque l’élaboration initiale se déroule sur trois ans et qu’elle est construite sur une méthodologie lui permettant d’être mise à jour en permanence ; Une démarche partenariale, où il ne s’agit pas uniquement de mettre en commun les connaissances de chacun, mais aussi d’engager une dynamique pérenne entre les institutions ; Une démarche élargissant le territoire observé (l’intercommunalité) et les champs de compétence (grâce au partenariat avec le Département, la CAF, les associations locales, mais aussi à la consultation de la population).

0
>> Lire la fiche
 
L'Allier relève le pari d'un schéma unique des solidarités
Le schéma unique des solidarités de l'Allier, adopté par l'assemblée départementale en décembre 2012 et mis en application depuis janvier 2013, articule, en un seul et même document, les orientations pour les cinq années à venir (2013 ' 2017) en matière de protection de l'enfance, de politique de la petite enfance, de prise en charge des personnes âgées et des personnes handicapées. Résultat de plusieurs mois de diagnostic partagé et de concertation avec l'ensemble des acteurs, il se structure autour de cinq axes prioritaires : observer, faire connaitre et prévenir ; soutenir les aidants et la parentalité ; informer, coordonner et coopérer ; garantir la qualité des accompagnements ; bien vivre dans son territoire.
0
>> Lire la fiche