Menu Contenu
Monique Fournier Laurent - « S’investir auprès des jeunes, c’est rester jeune ! »
Monique Fournier Laurent est la preuve que la retraite porte bien mal son nom. Depuis 10 ans, cette habitante de Creil ne cesse de militer pour une citoyenneté active au service de la collectivité. Des convictions dont elle s’est fait l’écho dans plusieurs ouvrages et qui motive son engagement auprès des jeunes, au sein du collectif GR21 et son implication dans sa ville. 
>> Lire la suite...
 

Abonnez-vous!

>> en savoir plus
 
>> Consultez les dernières lettres d'Apriles
 
Où en est le DSL ?
C’est à cette question que s’efforce de répondre l’ouvrage rédigé à deux voix, française et québécoise, Les nouvelles dynamiques du développement social. Ses auteurs, Cyprien Avenel, sociologue et ancien collaborateur de l’Odas, et Denis Bourque, universitaire québécois ont construit leur réflexion autour de quatre questions : le rôle de l’Etat et la contribution des politiques sociales au développement des territoires ; l’ouverture des pratiques professionnelles du champ social à l’intervention collective ; le renforcement de la société civile et de la participation citoyenne ; l’enjeu d’une conception stratégique de la politique sociale comme instrument d’une dynamique de bien commun. Avec en bonus, un regard croisé franco-québécois.

Les nouvelles dynamiques du développement social, Cyprien Avenel, Denis Bourque, Editions Champ social, 2017
 
Abonnez-vous aux dernières actions de cette catégorie
Personnes âgées immigrées : un conseil de quartier vecteur du vivre ensemble interculturel
Afin de mieux connaître la situation, les besoins et les attentes des personnes âgées immigrées, le Conseil de quartier de la Roseraie, avec l’appui de la Ville d’Angers (Pôle Territorial), a effectué un diagnostic partagé. Plus qu’un simple état des lieux, cette démarche permet de rompre l’isolement des personnes âgées concernées, de favoriser le lien social entre tous les habitants et d’éveiller l’intérêt des acteurs associatifs et institutionnels sur la question des immigrés vieillissants. Elle favorise par ailleurs une forte dynamique sur le territoire, impliquant de nombreux acteurs associatifs et institutionnels de la ville, avec la mise en place d’actions concrètes d’information, de sensibilisation et d’accès au droit, en direction des personnes âgées immigrées.
0
>> Lire la fiche
 
Vita’Rue: des activités au service du vivre ensemble
Afin de favoriser le vivre ensemble sur le territoire de la ville de Mulhouse, l’association Elan sportif met en œuvre depuis 2009 le projet Vita’Rue. Tous les dimanche matin de fin mai à fin juillet, l'association organise sur les berges de l'Ill des rencontres et des activités portants sur différents thèmes comme la cuisine, le jardinage, les loisirs créatifs, l’expression artistique, les activités physiques et sportives. Le projet Vita’Rue repose sur un engagement bénévole et citoyen et contribue au bien-être physique, mental et social de la population et particulièrement de ceux qui ne peuvent partir en vacances. Le succès de la manifestation permet de fidéliser et mobiliser toujours plus de bénévoles, ainsi que de développer son action à l’année avec l’arrivée d’un nouvel équipement, la Maison des Berges.
0
>> Lire la fiche
 
La main verte creuse son sillon
Afin de former et d’employer en CDI des personnes en situation de handicap, l’association La Main Verte propose à des agriculteurs donneurs d’ouvrages de la région, la réalisation de travaux agricoles en prestation. Formés et diplômés en partenariat avec l’Education Nationale, les salariés réalisent tous types d’ouvrage en lien avec les métiers de la terre. Transférable, l’initiative mise en œuvre avec le concours de la Mutualité Sociale Agricole d’Alsace (MSA) et l’Adapei du Bas-Rhin, a donné lieu à la création du concept d’entreprise apprenante. Une modélisation que la CCMSA et la caisse d’Alsace s’emploient à promouvoir à travers l’édition d’un guide très complet d’une cinquantaine de pages, également réalisé en partenariat avec la Caisse des Dépôts et le Groupe Agrica. Cette publication a pour vocation de permettre aux futurs acteurs de ce type de projet de trouver des réponses, des outils et des points de vigilance, utiles à leur réussite.

>>Consulter l'article du Journal de l'action sociale rédigé par Apriles

0
>> Lire la fiche
 
Alter Ego, tous unis pour les aidants
Afin de renforcer, coordonner, mutualiser et compléter l’ensemble des initiatives et des dispositifs en faveur des aidants sur le territoire de l’Agglomération Angers Loire Métropole (27 communes), l’ association Anjou domicile, en partenariat avec le CG 49 et la CNSA, crée Alter Ego : un dispositif expérimental qui fédère l’ensemble des acteurs, institutionnels, associatifs, bénévoles, pour accompagner les proches de personnes âgées dépendantes et leur permettre de les soutenir dans les meilleures conditions possibles. Résultat : une véritable dynamique de réseau se met en place, à la fois à destination des aidants dans le cadre de réponses individuelles, à destination des personnes aidées avec des animations collectives et entre partenaires avec le développement de coopérations locales et d’articulation entre professionnels et aidants. Malgré le succès et la perrtinence de la démarche, l'expérimentation ne peut se poursuivre en 2014 du fait de la fermeture d'Anjou domicile. L'association porteuse connaît en effet depuis plusieurs années d'importantes difficultés budgétaires. La présidente s'en explique dans une lettre publique consultable ici.
0
>> Lire la fiche
 
L’Analyse des besoins sociaux du Bassin annonéen

Fin 2010, la Ville d’Annonay et la communauté de communes du Bassin d’Annonay engagent une démarche partenariale avec le Département de l’Ardèche pour mener à bien une analyse des besoins sociaux de l’ensemble du territoire intercommunal. Cette élaboration est basée sur trois principes, qui la rendent particulièrement intéressante : Une démarche de longue haleine, puisque l’élaboration initiale se déroule sur trois ans et qu’elle est construite sur une méthodologie lui permettant d’être mise à jour en permanence ; Une démarche partenariale, où il ne s’agit pas uniquement de mettre en commun les connaissances de chacun, mais aussi d’engager une dynamique pérenne entre les institutions ; Une démarche élargissant le territoire observé (l’intercommunalité) et les champs de compétence (grâce au partenariat avec le Département, la CAF, les associations locales, mais aussi à la consultation de la population).

0
>> Lire la fiche