Menu Contenu
Marie Françoise Fuchs, une vieillesse pleine d’avenir
A 85 ans, Marie-Françoise Fuchs n’a rien de la mamie gâteau et encore moins de la mamie gâteuse. Cheveux coupés courts, silhouette impeccable en pantalon, col roulé, elle vous accueille avec une tasse de thé et cette aisance toute naturelle des gens bien né. Dans son bureau, donnant sur la cour d’un immeuble ancien face au Louvre, les livres ont pris le pouvoir, allant jusqu’à investir le canapé. Il est vrai que cette petite femme aux faux airs de Françoise Giroud, n’est pas du genre à s’alanguir. Il y a 10 ans, à l’âge ou d’autres ressassent leurs souvenirs, elle a créé l’association Old’Up, dont elle vient de céder la présidence au Professeur Philippe Gutton. « Avec Old’Up, les vieux debout revendiquent d’être une richesse et de se sentir utiles à notre société. J’ai mis toute mes forces à faire remonter leur parole, comme je l’ai fait avant pour les femmes et les grands parents ».

>> Lire la suite...
 

Abonnez-vous!

>> en savoir plus
 
>> Consultez les dernières lettres d'Apriles
 
Appel à projet Parentalité
The Human Safety Net, la fondation du Groupe Generali, consacre un programme en faveur de l’accompagnement à la parentalité de familles très défavorisées. Dans ce cadre, un appel un projet a été lancé concernant des actions d’aide aux parents dans leur rôle éducatif, de renforcement du lien parents-enfants, de prévention de la pauvreté, avec comme objectif de redonner confiance aux familles dans leur responsabilité éducative. A l’issue de cet appel à projets, un jury sélectionnera une dizaine d’actions, qui se partageront une dotation de 300 000 euros. Les dossiers de candidature sont à retourner au plus tard pour le 15 janvier.
En savoir plus thehumansafetynet.org

>Télécharger le dossier de candidature
>Télécharger le réglement
>Télécharger le guide d'inscription
 
Accueil arrow Recherchez une action arrow Enfance / Famille 
Abonnez-vous aux dernières actions de cette catégorie
A la Bergeronnette, le vivre-ensemble comme projet - 71
Pour permettre à des enfants et jeunes aux problématiques complexes de vivre dans un environnement favorable à leur bien-être et à leur développement, l'association La Bergeronnette les accueille dans un lieu de vie ayant pour principe directeur le plaisir d'être et de faire ensemble. Grâce à une souplesse permise par le statut et l'organisation, l'attention portée à chaque enfant individuellement et au projet collectif se traduit par la création d'un mode de vie et d'une ambiance véritablement familiales.
>>Consulter l'article du Journal de l'action sociale          

0
>> Lire la fiche
 
Le handball pratique la mixité sociale - 87
Afin d'augmenter le nombre de leurs licenciés, tout en agissant en faveur de la cohésion sociale, les clubs de handball de Limoges s'ouvrent aux jeunes des quartiers. Sous la houlette du Comité Départemental, ils se lancent dans une opération de promotion de ce sport en partenariat étroit avec la ville, l'éducation nationale et les associations locales. La démarche est créatrice de mixité sociale en leur sein. Elle favorise également la mobilité géographique et l'insertion des jeunes.
0
>> Lire la fiche
 
Un jardin pour cultiver les liens - 26
Pour favoriser le lien social et les échanges entre tous les âges et tous les milieux sociaux, la ville de Bourg-lès-Valence (via son CCAS) met les parcelles d'un jardin à disposition d'une vingtaine de familles. Grâce à l'implication de chacune d'entre elles, à la présence de professionnels, et au portage politique, ce jardin partagé ouvert à tous devient progressivement un lieu convivial, vivier de nouvelles rencontres, d'innovations sociales et pédagogiques, favorisant l'intégration de tous à la vie de la cité, et l'entraide entre les habitants.
0
>> Lire la fiche
 
Un accompagnement socio professionnel adapté aux gens du voyage - 33
Afin de répondre aux exigences de la loi RSA et de mettre en place des contrats d'engagement réciproque adaptés, le conseil général de Gironde et l'association Adav 33 travaillent en partenariat pour proposer un accompagnement conforme aux besoins des femmes de la communauté des gens du voyage sédentarisée. Construite en concertation avec les participantes, cette action permet de faire émerger leurs difficultés et d'adapter les réponses apportées.
>>Consulter l'article du Journal de l'action sociale     



0
>> Lire la fiche
 
Des chantiers contre les murs de l'isolement - 26
Afin de réduire les actes d'incivilité sur la commune, la mairie de Loriol-sur-Drôme (26) a créé un espace jeune à proximité de la Maladière, un quartier en géographie prioritaire. Une structure hybride composée d'un Centre de Loisir Sans Hébergement (CLSH) classique en direction des 12-17 ans, avec une forte orientation sport, mais qui propose également aux adolescents et jeunes adultes, une aide à l'insertion sociale et professionnelle à travers notamment l'organisation de chantiers : en partenariat avec les services techniques de la ville, les jeunes participent au nettoyage et aux chantiers de la municipalité. Les moins de 16 ans donnent de leur temps et de leur énergie en échange de sorties au bord de mer, tandis que les 16-25 ans travaillent contre rémunération dans le cadre de CDD d'une semaine. Ces opérations financées grâce au Contrat Urbain de Cohésion Sociale (CUCS) de la ville, permettent aux adolescents d'acquérir une première expérience professionnelle tout en améliorant considérablement l'image des jeunes du quartier vis-à-vis du reste de la population.
0
>> Lire la fiche