Menu Contenu
Michel Vielle : "Donner une place aux habitants a toujours été mon obsession"
A l'occasion des reflexions qui naissent autour du mouvement des gilets jaunes et de la place du citoyen dans la vie démocratique, nous avons souhaité re-publier l'entretien de Michel Vielle datant de 2009. Disparu en 2010, ce géographe rural de formation, était venu au Développement social local (DSL) par sa passion nourrie pour "les territoires vécus, parcourus et repérés par les habitants". Devenu consultant, il a accompagné ses dix dernières années élus, professionnels et habitants dans les démarches de coopération et de co-construction de leur projet de développement. Une façon de donner corps et vie à la démocratie participative. Un grand professionnel, militant de la parole donnée aux citoyens, dont les constats et propositions n'ont rien perdu de leur actualité 10 ans aprés.


>> Lire la suite...
 

Abonnez-vous!

>> en savoir plus
 
>> Consultez les dernières lettres d'Apriles
 
Ouvrage : Vous avez dit développement local ?
Fruit d’un travail collectif et coopératif initié par l’Unadel (Union Nationale des Acteurs du Développement Local) ce livre revient sur « l’histoire et les fondements du développement local racontés par les militants qui les ont construits ». Ecrit en collaboration avec cinquante acteurs-militants, sous la direction de Georges Gontcharoff, il interroge le « pouvoir d’agir de l’initiative individuelle et collective des citoyens et d’élus créatifs» et vise étudiants, investigateurs ou curieux intéressés par la capacité des pairs à s’engager et chercher la transformation globale par l’action locale. Avec une attention particulière portée sur l’historique de la réforme territoriale en France et ses enjeux, ce texte prétend ainsi nous offrir une analyse de l’ingénierie de la coopération rapporté par ses promoteurs. Plus d’information 
 
Accueil arrow Recherchez une action arrow Enfance / Famille 
Abonnez-vous aux dernières actions de cette catégorie
La Roulotte des Petits
Afin de favoriser les échanges entre enfants porteurs de handicap et enfants valides, et de rendre accessible à tous des services de garde, la Roulotte des Petits propose aux familles un mode de garde réservant la moitié de ses places aux enfants atteints de handicap. En étant mobile dans l’intercommunalité de Seine-Ecole, elle permet par ailleurs aux familles éloignées des structures traditionnelles, pour des raisons sociales ou de difficultés de locomotion, d’accéder à une alternative de garde innovante et faisant de la différence une richesse partagée.
0
>> Lire la fiche
 
Lire et Faire Lire, pour grandir ensemble
Afin de stimuler chez les enfants la curiosité et le plaisir de lire, l'association Lire et Faire Lire propose des séances de lecture dans des lieux éducatifs (écoles, bibliothèques, centres de loisirs, etc.) assurées par des bénévoles retraités. Les sessions limitées à 45 minutes et à six enfants maximum (tous volontaires) permettent de réels échanges entre le lecteur et son auditoire. L'initiative constitue une mise en regard entre les besoins des plus jeunes (l’accès à la culture) et ceux des moins jeunes (le désir de transmettre) qui contribue à la lutte contre l’illettrisme et à la réussite scolaire. Basée sur des séances de lecture par des retraités bénévoles, Lire et Faire Lire permet également de créer et de valoriser des liens entre générations.
0
>> Lire la fiche
 
Gépij : un groupement d’éducateurs à Marseille
Afin de poursuivre le travail d'accompagnement éducatif auprès des jeunes de Marseille suite à la fermeture de leur service, trois éducateurs décident de monter en 2005 leur propre structure. Le groupement d'éducateurs pour l'insertion des jeunes (GEPIJ) est organisé de façon horizontale, en co-portage par tous les professionnels permettant à chacun de travailler dans un contexte de responsabilité et d'autonomie renforcés. Un cadre qui favorise l'émergence de nouvelles pratiques professionnelles, plus adaptées aux spécificités du public rencontré (jeunes très marginalisés ne souhaitant plus ou ne sachant pas comment s’inscrire dans les dispositifs de droit commun).
0
>> Lire la fiche
 
Avec l'IEPC, des crèches aident les parents à trouver un emploi
Afin de permettre aux parents de jeunes enfants sans activité professionnelle d'accéder au monde du travail, l'association IEPC a créé un réseau de crèches en région Ile de France liant la garde des enfants et l’accompagnement professionnel. Il s’agit de permettre à des parents en grande difficulté sociale, le plus souvent des femmes seules, d'accéder à l'emploi tout en bénéficiant des solutions de garde de leurs jeunes enfants pendant leur formation, leurs stages ou leur travail. Pour faciliter cet accès à l'emploi, l’association propose un accompagnement spécialisé au sein des crèches pour aider les personnes et soutenir leurs démarches. Un professionnel suit très régulièrement les parents dans leur parcours d’insertion.
0
>> Lire la fiche
 
Deux cultures et trois générations sous le même toit, un exemple de vivre ensemble qui donne espoir – Belgique
Afin de lutter contre la défiance envers les personnes d’origine immigrée et l’isolement des personnes âgées dans un quartier de Bruxelles (Belgique), l’association Dar al Amal, qui gère un foyer de femmes, fait également vivre un dispositif d’habitat interculturel et intergénérationnel. Le projet consiste à regrouper sous le même toit une famille d’origine immigrée résidant à l’étage d’une maison dont le rez-de-chaussée est occupé par une personne âgée. L’initiative, à dimension modeste, fonctionne depuis presque 30 ans et montre que le partage du quotidien fait voler en éclats défiances et préjugés entre les âges et les cultures. Une initiative qui a vocation à servir de modèle pour un déploiement dans l’espace européen.
0
>> Lire la fiche