Menu Contenu
Anne Sarah Kertudo, la voix des « déniés de justice »
Anne Sarah Kertudo a ses habitudes dans ce bistrot de quartier. A peine y est-elle entrée qu’on la salue joyeusement. Quoi de plus normal, pour cette jeune femme active, co-fondatrice de l’association Droit pluriel et maman de deux enfants. A la différence près qu’elle ne voit pas ceux qui l’interpellent et qu’elle les entend uniquement grâce à l’appareil dont elle est équipée. Anne Sarah est sourde depuis l’adolescence et atteinte de cécité depuis deux ans. Des handicaps certes invisibles mais qui ont forgé son franc parlé et sa détermination.  
>> Lire la suite...
 

Abonnez-vous!

>> en savoir plus
 
>> Consultez les dernières lettres d'Apriles
 
De l’audace pour l’ESS
Le réseau national de l’économie sociale et solidaire (RENESS), s’invite dans la campagne présidentielle. Après s’être fortement impliqué pour la reconnaissance de l’ESS, en partie concrétisée dans la loi promulguée en 2014, le réseau veut aller plus loin. Il propose la création d’un véritable Ministère de l’Economie Sociale et Solidaire et à lancer un appel dans ce sens. L’Odas l’a d’ores et déjà signé. http://www.reness.fr
 
Accueil arrow Enfance / Famille 
Abonnez-vous aux dernières actions de cette catégorie
Patrimoine et mémoire, un bon mix intergénérationnel
Afin de mettre en valeur le patrimoine de leur village et de participer à la conservation de la mémoire, les habitants de la petite commune de Prévinquières en Aveyron ont créé ensemble un parcours sonore basé sur le témoignage des villageois, des plus jeunes aux plus âgés. Sa réalisation a été l’occasion de redonner confiance aux personnes âgées en leur valeur au sein de la communauté, de créer du lien entre natifs du village et nouveaux arrivants, entre élus et citoyens, et entre les générations. L’initiative a su faire naître une certaine convivialité au sein du village, tandis que l’augmentation du nombre de visiteurs a dynamisé le territoire. 
0
>> Lire la fiche
 
A Trébédan vivre ensemble c’est l’enfance de l’art
Afin de créer du lien entre l’école et le village, et de favoriser l’implication et l’autonomie des élèves, les institutrices de l’école maternelle et primaire de Trébédan ont engagé leur école dans une démarche de sensibilisation à la création artistique et à la mise en valeur du patrimoine local. Cette démarche conduite sur plusieurs années, a permis d’ouvrir largement l’école sur l’extérieur et d’en faire un lieu de partage entre générations (personnes âgées, parents d’élèves, enfants, notamment). Cette dynamique du « vivre-ensemble », créée autour de l’école, s’est concrétisée par l’engagement du village dans le projet « nouveaux commanditaires », porté par la Fondation de France : faire de la rénovation de l’école une aventure humaine et un projet artistique à part entière, conçu par la designer internationale Matali Crasset en étroite collaboration avec les élèves et les habitants. 
0
>> Lire la fiche
 
A la Fabrique Opéra, jeunes et artistes lyriques travaillent de concert
Afin de démocratiser l’opéra et transmettre la passion pour cet art à des publics néophytes, la Fabrique Opéra, réseau associatif national, soutient dans plusieurs villes de France l’organisation de spectacles lyriques s’appuyant sur le savoir-faire des élèves d’établissements professionnels et techniques pour la réalisation des décors, costumes et maquillages. Fondée sur une véritable collaboration entre acteurs locaux, musiciens, professeurs et jeunes élèves, ces projets permettent une valorisation des compétences des jeunes et boostent la fréquentation de l’opéra dans les villes où ils ont lieu. 
0
>> Lire la fiche
 
Machizaud : un accueil de jour avec les familles
Afin de favoriser autant que possible le maintien dans leur famille d’enfants suivis par ses services, l’association Sauvegarde 42, engagée dans la protection de l’enfance en danger et dans l’aide aux adultes en situation d’exclusion sociale, a souhaité adapter le mode d’intervention de son accueil de jour. Ce dernier, implanté au sein des quartiers où vivent les familles, est largement ouvert aux parents, afin d’éviter une rupture entre suivi éducatif et vie familiale mais plutôt de partager, vivre ensemble les accompagnements et les activités, en fonction des possibilités de chacun. En passant d’une prise en charge très institutionnelle à une démarche co-construite, une relation de confiance avec les parents s’installe durablement, permettant de redonner à chacun la possibilité d’agir et de changer, pour le bien de l’enfant.
0
>> Lire la fiche
 
En Touraine la Marpa fait école
Afin de répondre à l’isolement d’un nombre important de personnes âgées sur le Canton d’Amboise et à une scolarisation en hausse au sein du Regroupement pédagogique intercommunal, la commune rurale de Souvigny-de-Touraine, en partenariat avec plusieurs acteurs locaux (Mutualité Sociale Agricole Berry-Touraine, Val Touraine Habitat, Etat, Région, Département) a fait le choix d’implanter pour la première fois en France une structure originale : une MARPA-école. Cet établissement, appelé « Les 2 aires », réunit sur un même site une Maison d’Accueil Rurale pour Personnes Âgées (MARPA), petite unité de vie destinée à des personnes encore autonomes, une école primaire et des espaces collectifs ou de services ouverts à l’ensemble des habitants du village. Les vingt-quatre résidents, prévues à terme au sein de la MARPA sont amenés à partager des temps de vie avec les enfants scolarisés (repas, activités pédagogiques), afin d’impulser une dynamique intergénérationnelle, inscrite dans un projet social développé conjointement par l’ensemble des partenaires : « Bien grandir, bien vieillir ».  
0
>> Lire la fiche
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>