Menu Contenu
Marie Françoise Fuchs, une vieillesse pleine d’avenir
A 85 ans, Marie-Françoise Fuchs n’a rien de la mamie gâteau et encore moins de la mamie gâteuse. Cheveux coupés courts, silhouette impeccable en pantalon, col roulé, elle vous accueille avec une tasse de thé et cette aisance toute naturelle des gens bien né. Dans son bureau, donnant sur la cour d’un immeuble ancien face au Louvre, les livres ont pris le pouvoir, allant jusqu’à investir le canapé. Il est vrai que cette petite femme aux faux airs de Françoise Giroud, n’est pas du genre à s’alanguir. Il y a 10 ans, à l’âge ou d’autres ressassent leurs souvenirs, elle a créé l’association Old’Up, dont elle vient de céder la présidence au Professeur Philippe Gutton. « Avec Old’Up, les vieux debout revendiquent d’être une richesse et de se sentir utiles à notre société. J’ai mis toute mes forces à faire remonter leur parole, comme je l’ai fait avant pour les femmes et les grands parents ».

>> Lire la suite...
 

Abonnez-vous!

>> en savoir plus
 
>> Consultez les dernières lettres d'Apriles
 
L’enfance de l’art
Les musées aussi mise sur l’intergénérationnel. Le Louvre Lens a lancé il y a quelques mois des ateliers baptisés « l’art d’être grand-parents ». Un samedi par mois pendant deux heures, les médiateurs du musée offrent gratuitement aux grands parents conseils et astuces pour éveiller la curiosité et la créativité des plus jeunes. Ils répondent à des questions très concrètes sur quelles œuvres choisir, comment capter l’attention des enfants ou comment évoquer la nudité ? Ils proposent également des activités pour prolonger ce temps de découverte. De quoi faire d’une visite au musée un beau moment de complicité intergénérationnelle.
En savoir plus
 
 
Abonnez-vous aux dernières actions de cette catégorie
Jeunes guides en banlieue - 94
Afin de valoriser les habitants et le cadre de vie des quartiers en difficulté, le CAUE du Val de Marne forme et embauche des jeunes habitants en tant que guide lors les visites architecturales et urbaines qu'il organise dans les cités. Rémunérés comme pour les intervenants professionnels, le projet permet  aux bénéficiaires de réviser leur appréciation sur la qualité de leur environnement urbain et de réapprécier la qualité des usagers de ces lieux dont ils font partie avec leurs familles, voisins et amis. L'expérience, pouvant honorablement figurer dans un CV facilite par ailleurs leur insertion par la suite dans le monde du travail.

>>Consulter l'article du journal de l'action sociale                   

0
>> Lire la fiche
 
Dans les Bouches du Rhône, travailleurs sociaux et bénévoles pour les enfants Rom - 13
Afin d'offrir un soutien éducatif aux familles Roms installées sur un terrain vague près d'Aix-en-Provence, le conseil général des Bouches du Rhône et l'association Addap13 interviennent auprès des parents et enfants de cette communauté dans le cadre d'une aide éducative à domicile (AED) sur le lieu même du campement. Cette intervention, mise en place à titre préventif dans le cadre de la protection de l'enfance, vient consolider une dynamique d'interventions en matière d'aide alimentaire et vestimentaire et d'aide aux devoirs menées par de nombreuses associations auprès de cette communauté.
0
>> Lire la fiche
 
A Paris, un peu d'Aire pour les familles en difficultés - 75
Afin de venir en aide aux futurs parents en situation de grande précarité, le centre parental de l'association Aire de famille accueille les couples qui attendent leur premier bébé. Contrairement aux centres maternels qui n'accueillent que les mamans et leurs bébés,  Aire de famille apporte une réponse innovante en accompagnant le couple et en le soutenant dans son rôle de premier protecteur de l'enfant. Les parents sont d'abord accueillis dans des studios relais puis, à la naissance du bébé, intègrent un appartement qui sera loué en bail glissant jusqu'aux trois ans de l'enfant.

>>Consulter l'article du Journal de l'action sociale                      
0
>> Lire la fiche
 
Dans la Somme, des usagers au coeur de l'évaluation des politiques sociales
Afin d'améliorer la performance de ses politiques sociales, le conseil général de la Somme s'investit dans une démarche d'évaluation impliquant élus, professionnels et usagers. Ces derniers, à la fois acteurs et objet des enquêtes menées, sont placés au centre d'un processus qui vise à encourager la co-construction des actions et à transformer les centres médico-sociaux en des lieux de vie et de ressources pour l'environnement local.

>>Consulter l'article du Journal de l'action sociale             

0
>> Lire la fiche
 
En Meurthe-et-Moselle, le programme « 414 » mobilise toutes les politiques départementales pour l'insertion
Afin d'avoir une action décisive en matière d'insertion sociale et professionnelle sur son territoire, le Conseil général de Meurthe-et-Moselle consacre, au sein de chacune de ses politiques, une enveloppe pour financer des projets d'insertion dans le domaine concerné. Par l'ambition d'une politique d'insertion transversale, c'est la mobilisation de l'ensemble des forces du Département qui est recherchée, pour réaliser un impact global sur le développement social et économique local.
0
>> Lire la fiche