Menu Contenu
Monique Fournier Laurent - « S’investir auprès des jeunes, c’est rester jeune ! »
Monique Fournier Laurent est la preuve que la retraite porte bien mal son nom. Depuis 10 ans, cette habitante de Creil ne cesse de militer pour une citoyenneté active au service de la collectivité. Des convictions dont elle s’est fait l’écho dans plusieurs ouvrages et qui motive son engagement auprès des jeunes, au sein du collectif GR21 et son implication dans sa ville. 
>> Lire la suite...
 

Abonnez-vous!

>> en savoir plus
 
>> Consultez les dernières lettres d'Apriles
 
Quelle place pour les âgés ?
Comment promouvoir la participation sociale des personnes âgées ? C’est à cette question que s’efforce de répondre le dernier numéro de la revue de "Santé Publique France, La santé en action". Alors que l’on compte aujourd’hui en France 13 millions de personnes âgées de 65 ans, la publication lui consacre un dossier de 37 pages, auquel a contribué une vingtaine d’experts (médecins, sociologues, universitaires…). Cette approche transversale permet de préciser les définitions, définir les enjeux, dessiner des pistes d’actions, s’inspirer de nos voisins étrangers… L’occasion d’évoquer des sujets qui tiennent à cœur à Apriles, comme l’engagement bénévole des séniors ou encore leur participation à l’élaboration des politiques locales.
> Télécharger la révue
 
Abonnez-vous aux dernières actions de cette catégorie
Un jardin pour cultiver les liens - 26
Pour favoriser le lien social et les échanges entre tous les âges et tous les milieux sociaux, la ville de Bourg-lès-Valence (via son CCAS) met les parcelles d'un jardin à disposition d'une vingtaine de familles. Grâce à l'implication de chacune d'entre elles, à la présence de professionnels, et au portage politique, ce jardin partagé ouvert à tous devient progressivement un lieu convivial, vivier de nouvelles rencontres, d'innovations sociales et pédagogiques, favorisant l'intégration de tous à la vie de la cité, et l'entraide entre les habitants.
0
>> Lire la fiche
 
à Mézin, la vitalité du village passe par l'épanouissement de ses travailleurs handicapés - 47
Blanchisserie, cordonnerie, brocante', en proposant diverses activités répondant à des besoins non couverts, le travail en Esat de plus de soixante personnes handicapées psychiques contribue à relancer la vie économique et sociale du village de Mézin et apporte une vraie réponse au défi de l'intégration des malades psychiques dans la société. Grâce à un partenariat solide et constamment entretenu avec tous les acteurs de la vie du village, l'association porteuse réussit à susciter des bénéfices réels, économiques et humains, et permet en particulier d'éviter des retours difficiles pour les personnes malades en hôpital.

0
>> Lire la fiche
 
Un accompagnement socio professionnel adapté aux gens du voyage - 33
Afin de répondre aux exigences de la loi RSA et de mettre en place des contrats d'engagement réciproque adaptés, le conseil général de Gironde et l'association Adav 33 travaillent en partenariat pour proposer un accompagnement conforme aux besoins des femmes de la communauté des gens du voyage sédentarisée. Construite en concertation avec les participantes, cette action permet de faire émerger leurs difficultés et d'adapter les réponses apportées.
0
>> Lire la fiche
 
Des chantiers contre les murs de l'isolement - 26
Afin de réduire les actes d'incivilité sur la commune, la mairie de Loriol-sur-Drôme (26) a créé un espace jeune à proximité de la Maladière, un quartier en géographie prioritaire. Une structure hybride composée d'un Centre de Loisir Sans Hébergement (CLSH) classique en direction des 12-17 ans, avec une forte orientation sport, mais qui propose également aux adolescents et jeunes adultes, une aide à l'insertion sociale et professionnelle à travers notamment l'organisation de chantiers : en partenariat avec les services techniques de la ville, les jeunes participent au nettoyage et aux chantiers de la municipalité. Les moins de 16 ans donnent de leur temps et de leur énergie en échange de sorties au bord de mer, tandis que les 16-25 ans travaillent contre rémunération dans le cadre de CDD d'une semaine. Ces opérations financées grâce au Contrat Urbain de Cohésion Sociale (CUCS) de la ville, permettent aux adolescents d'acquérir une première expérience professionnelle tout en améliorant considérablement l'image des jeunes du quartier vis-à-vis du reste de la population.
0
>> Lire la fiche
 
L'art au service de la solidarité en vallée de Maurienne - 74
Pour fédérer les habitants de la vallée de la Maurienne autour d'un projet artistique et solidaire, l'association Solid'Art a initié une création collective de grande envergure en aluminium dénommée « l'Aura ». S'appuyant sur des chantiers d'insertion et de bénévolat, la réalisation de l''uvre monumentale en pièces d'aluminium porte l'ambition de valoriser le patrimoine et les habitants du territoire. Dans une même logique de développement local et de promotion des liens sociaux et culturels, l'association a développé d'autres activités, comme la réintroduction des cultures de la vigne et du safran dans la vallée.

0
>> Lire la fiche