Menu Contenu
Marie Françoise Fuchs, une vieillesse pleine d’avenir
A 85 ans, Marie-Françoise Fuchs n’a rien de la mamie gâteau et encore moins de la mamie gâteuse. Cheveux coupés courts, silhouette impeccable en pantalon, col roulé, elle vous accueille avec une tasse de thé et cette aisance toute naturelle des gens bien né. Dans son bureau, donnant sur la cour d’un immeuble ancien face au Louvre, les livres ont pris le pouvoir, allant jusqu’à investir le canapé. Il est vrai que cette petite femme aux faux airs de Françoise Giroud, n’est pas du genre à s’alanguir. Il y a 10 ans, à l’âge ou d’autres ressassent leurs souvenirs, elle a créé l’association Old’Up, dont elle vient de céder la présidence au Professeur Philippe Gutton. « Avec Old’Up, les vieux debout revendiquent d’être une richesse et de se sentir utiles à notre société. J’ai mis toute mes forces à faire remonter leur parole, comme je l’ai fait avant pour les femmes et les grands parents ».

>> Lire la suite...
 

Abonnez-vous!

>> en savoir plus
 
>> Consultez les dernières lettres d'Apriles
 
La Fonda : faire ensemble 2030
A l’occasion de sa soirée de rentrée, La Fonda lance le 28 septembre 2017 son nouveau cycle de prospective participative. Objectif : démontrer et accroître la capacité des acteurs associatifs à répondre aux défis de l’Agenda 2030 (Programme mondial de développement durable à l’horizon 2030). Cette démarche s’appuiera notamment sur un programme de séminaires réguliers et donnera lieu à une « Université de la prospective », les 22 et 23 mars 2018, à Paris. www.fonda.asso.fr/ 
 
Abonnez-vous aux dernières actions de cette catégorie
Des chantiers contre les murs de l'isolement - 26
Afin de réduire les actes d'incivilité sur la commune, la mairie de Loriol-sur-Drôme (26) a créé un espace jeune à proximité de la Maladière, un quartier en géographie prioritaire. Une structure hybride composée d'un Centre de Loisir Sans Hébergement (CLSH) classique en direction des 12-17 ans, avec une forte orientation sport, mais qui propose également aux adolescents et jeunes adultes, une aide à l'insertion sociale et professionnelle à travers notamment l'organisation de chantiers : en partenariat avec les services techniques de la ville, les jeunes participent au nettoyage et aux chantiers de la municipalité. Les moins de 16 ans donnent de leur temps et de leur énergie en échange de sorties au bord de mer, tandis que les 16-25 ans travaillent contre rémunération dans le cadre de CDD d'une semaine. Ces opérations financées grâce au Contrat Urbain de Cohésion Sociale (CUCS) de la ville, permettent aux adolescents d'acquérir une première expérience professionnelle tout en améliorant considérablement l'image des jeunes du quartier vis-à-vis du reste de la population.
0
>> Lire la fiche
 
L'art au service de la solidarité en vallée de Maurienne - 74
Pour fédérer les habitants de la vallée de la Maurienne autour d'un projet artistique et solidaire, l'association Solid'Art a initié une création collective de grande envergure en aluminium dénommée « l'Aura ». S'appuyant sur des chantiers d'insertion et de bénévolat, la réalisation de l''uvre monumentale en pièces d'aluminium porte l'ambition de valoriser le patrimoine et les habitants du territoire. Dans une même logique de développement local et de promotion des liens sociaux et culturels, l'association a développé d'autres activités, comme la réintroduction des cultures de la vigne et du safran dans la vallée.
>>Consulter l'article du Journal de l'action sociale     


0
>> Lire la fiche
 
Avec le Chênelet, vive l'éco-insertion ! - 62
Face à la double nécessité de favoriser l'insertion de personnes en difficulté et de développer un habitat écologique et sain pour tous, le Chênelet apporte une réponse globale à travers la mise en oeuvre de chantiers d'insertion relatifs à l'éco-construction. L'objectif est de déployer une action aux bénéfices tant écologiques que solidaires, en diffusant des compétences et des savoir-faire en faveur de l'emploi et du logement des personnes les plus fragilisées.
0
>> Lire la fiche
 
Un garage solidaire pour les territoires bretons - 29
Le garage solidaire de Carhaix (29) poursuit un double objectif: Chantier d'insertion, il vise le retour à l'emploi durable des personnes qui travaillent en son sein. Mais son activité bénéficie également au territoire car l'ensemble de ses prestations - réparation, location et vente de véhicules à des tarifs particulièrement bas ' s'adresse exclusivement aux personnes bénéficiant de minima-sociaux, favorisant ainsi leur accès à la mobilité, condition indispensable à l'évolution de leur situation.
0
>> Lire la fiche
 
A la gare de Metz, un réseau de veille sociale pour aiguiller les plus fragiles - 57
Afin d'apporter une réponse cohérente à l'errance des personnes en situation de grande fragilité sociale, des acteurs privés et publics ont mis en place autour de la gare des outils de coordination et de veille sociale. Un tour de gare sociétal et un point d'accueil présent en gare permettent aux divers intervenants (l'entreprise ferroviaire, les commerçants, les associations, les pouvoirs publics) d'articuler leurs stratégies au profit d'une meilleure prise en charge des personnes isolées.
Ce réseau de veille sociale est impulsé à la fois par la SNCF, qui cherche à impliquer l'ensemble des personnes présentes en gare dans une approche sociétale des problématiques d'errance, et par l'association Espace Solidarité qui accueille les personnes en difficulté. En réalisant un travail d'orientation et de suivi de ces personnes, l'association effectue le lien entre la gare et les ressources sociales présentes dans le reste de la Ville, de l'agglomération voire du pays.

>>Consulter l'article du journal de l'action sociale                 

0
>> Lire la fiche