Menu Contenu
Marie Françoise Fuchs, une vieillesse pleine d’avenir
A 85 ans, Marie-Françoise Fuchs n’a rien de la mamie gâteau et encore moins de la mamie gâteuse. Cheveux coupés courts, silhouette impeccable en pantalon, col roulé, elle vous accueille avec une tasse de thé et cette aisance toute naturelle des gens bien né. Dans son bureau, donnant sur la cour d’un immeuble ancien face au Louvre, les livres ont pris le pouvoir, allant jusqu’à investir le canapé. Il est vrai que cette petite femme aux faux airs de Françoise Giroud, n’est pas du genre à s’alanguir. Il y a 10 ans, à l’âge ou d’autres ressassent leurs souvenirs, elle a créé l’association Old’Up, dont elle vient de céder la présidence au Professeur Philippe Gutton. « Avec Old’Up, les vieux debout revendiquent d’être une richesse et de se sentir utiles à notre société. J’ai mis toute mes forces à faire remonter leur parole, comme je l’ai fait avant pour les femmes et les grands parents ».

>> Lire la suite...
 

Abonnez-vous!

>> en savoir plus
 
>> Consultez les dernières lettres d'Apriles
 
Prix Ocirp : un bon cru 2017
Remis à Paris le 29 juin dernier, la 10ème édition du Prix OCIRP Handicap a récompensé dix acteurs économiques particulièrement engagés pour l’inclusion des personnes en situation de handicap. Partenaire du prix depuis sa création, l’Odas, représenté par son Directeur général Didier Lesueur, a notamment remis le prix de la catégorie « Réalisations et partenariats territoriaux » à l’association Envie Anjou, qui collecte et recycle du matériel médical. L’Association Droit Pluriel, présidée par Anne Sarah Kertudo (voir son portrait) a été primée dans la catégorie « Citoyenneté ». Le prix a également mis en valeur plusieurs actions impliquant l’utilisation des nouvelles technologies, qu’il s’agisse d’applications (handivalise, AVA), d’outils numérique (Dyscool) ou de FabLab (Fablife).
>En savoir plus
 
Abonnez-vous aux dernières actions de cette catégorie
Dans l'Allier : une boutique de vêtements recyclés - 03
Dans l'Allier (03), afin de compenser le manque de filière de recyclage des vêtements usagés, tout en valorisant le travail et la place des femmes en milieu rural, l'association «les décidées» crée une boutique solidaire spécialisée dans la vente de vêtements d'enfants et de jouets d'occasion. De l'idée à l'ouverture de la boutique en avril 2010, une démarche de presque deux ans qui mobilise de nombreux bénévoles et la création d'un lieu qui devient rapidement un espace privilégié d'investissement et de reconnaissance pour de nombreuses femmes du secteur de Lurcy Lévis.
0
>> Lire la fiche
 
Dixième famille : des familles bénévoles unissent leurs forces pour soutenir une famille en difficulté dans la durée - 75
« L'union fait la force ». Pour démultiplier les effets du soutien bénévole auprès de personnes en grande difficulté, l'association Dixième Famille facilite, grâce à Internet, la mise en relation de neuf familles « tutrices » qui vont unir leurs forces pour aider une dixième famille. Grâce à l'outil informatique et au regroupement de bénévoles autour d'un même objectif, ce fonctionnement novateur en réseau vise à assurer un soutien efficace et dans la durée, tout en garantissant aux familles participantes une grande liberté dans le niveau d'implication. Une méthodologie qui fait ses preuve et va pousser l'association à expérimenter un nouveau projet destiné aux jeunes en difficulté engagés dans un processus d'insertion : Tuteur Plus.
Aujourd'hui, l'association a cessé son activité.
0
>> Lire la fiche
 
Un jardin pour cultiver les liens - 26
Pour favoriser le lien social et les échanges entre tous les âges et tous les milieux sociaux, la ville de Bourg-lès-Valence (via son CCAS) met les parcelles d'un jardin à disposition d'une vingtaine de familles. Grâce à l'implication de chacune d'entre elles, à la présence de professionnels, et au portage politique, ce jardin partagé ouvert à tous devient progressivement un lieu convivial, vivier de nouvelles rencontres, d'innovations sociales et pédagogiques, favorisant l'intégration de tous à la vie de la cité, et l'entraide entre les habitants.
0
>> Lire la fiche
 
À Mézin, la vitalité du village passe par l'épanouissement de ses travailleurs handicapés - 47
Blanchisserie, cordonnerie, brocante', en proposant diverses activités répondant à des besoins non couverts, le travail en Esat de plus de soixante personnes handicapées psychiques contribue à relancer la vie économique et sociale du village de Mézin et apporte une vraie réponse au défi de l'intégration des malades psychiques dans la société. Grâce à un partenariat solide et constamment entretenu avec tous les acteurs de la vie du village, l'association porteuse réussit à susciter des bénéfices réels, économiques et humains, et permet en particulier d'éviter des retours difficiles pour les personnes malades en hôpital.

>>Consulter l'article du Journal de l'action sociale rédigé par Apriles 

0
>> Lire la fiche
 
Un accompagnement socio professionnel adapté aux gens du voyage - 33
Afin de répondre aux exigences de la loi RSA et de mettre en place des contrats d'engagement réciproque adaptés, le conseil général de Gironde et l'association Adav 33 travaillent en partenariat pour proposer un accompagnement conforme aux besoins des femmes de la communauté des gens du voyage sédentarisée. Construite en concertation avec les participantes, cette action permet de faire émerger leurs difficultés et d'adapter les réponses apportées.
>>Consulter l'article du Journal de l'action sociale     



0
>> Lire la fiche