Menu Contenu
Monique Fournier Laurent - « S’investir auprès des jeunes, c’est rester jeune ! »
Monique Fournier Laurent est la preuve que la retraite porte bien mal son nom. Depuis 10 ans, cette habitante de Creil ne cesse de militer pour une citoyenneté active au service de la collectivité. Des convictions dont elle s’est fait l’écho dans plusieurs ouvrages et qui motive son engagement auprès des jeunes, au sein du collectif GR21 et son implication dans sa ville. 
>> Lire la suite...
 

Abonnez-vous!

>> en savoir plus
 
>> Consultez les dernières lettres d'Apriles
 
Le Reflet s’illustre
Il y a quelques mois, Apriles consacrait une fiche au Restaurant le Reflet, à Nantes. Un restaurant extraordinaire puisque cette entreprise ordinaire a relevé le défi d’intégrer dans son équipe six personnes porteuses d’une trisomie 21. Aujourd’hui cette belle aventure fait l’objet d’un livre. Joliment illustré, cet ouvrage a pour vocation de partager à grande échelle le savoir-faire de l’association Trinôme 44, qui a porté le projet, et de diffuser le plus largement possible cette expérience afin d’inciter un plus grand nombre d’employeurs à embaucher des personnes porteuses de handicap. D’autres initiatives similaires ont d’ailleurs vu le jour à Nîmes ou encore à Rennes et Paris avec les cafés Joyeux. Prix 20 euros à commander sur http://projet-lereflet.fr/ notre-livre/ 
 
Abonnez-vous aux dernières actions de cette catégorie
Dans le Var, la créativité et la mobilité pour redonner le goût d'apprendre
Afin de remobiliser des jeunes rencontrant de grandes difficultés sociales, familiales et scolaires, l'Equinoxe mise sur la valorisation des compétences dans un contexte de découverte et d'expérimentation pré-professionnelle, artistique, musicale, intergénérationnelle, interculturelle. Avec des possibilités de stages, d'ateliers, d'échanges européens, les jeunes accueillis se voient offrir l'opportunité de mener à bien un projet, de démontrer ainsi leur motivation et leurs capacités, de reprendre confiance en eux et espoir en l'avenir. Si un projet personnalisé est construit autour de chaque jeune, c'est bien un appui sur l'éducation non-formelle, à travers divers supports, qui constitue le point commun des différents parcours.
0
>> Lire la fiche
 
Energies et jardins du coeur : du bois pour réchauffer les solidarités - 88
Pour faire face à la précarité énergétique et alimentaire des publics en difficulté économique, l'association Vosgienne Energies et jardins du c'ur et ses usagers récoltent du bois de chauffage chez des particuliers. Les membres de l'association récupèrent ensuite gratuitement une partie du fruit de leur labeur pour pouvoir se chauffer en hiver. L'association met par ailleurs à leur disposition des jardins individuels destinés à la culture de fruits et légumes. Son action, caractérisée par son approche proactive, est basée sur la participation des usagers.
0
>> Lire la fiche
 
Avec l'Embarcadère vers la gastronomie solidaire - 21

Afin d'accueillir dans les meilleures conditions possibles les personnes souffrant de troubles psychiques pendant le temps particulier du repas, mais aussi de leur offrir à eux, comme à tous les citoyens, un espace associatif, culturel et ludique au coeur de la cité, l'association Icare La Bergerie a ouvert l'Embarcadère, un café restaurant solidaire. Une équipe de professionnels de la restauration et de travailleurs sociaux y servent des plats maisons concoctés avec des produits issus de l'agriculture biologique locale et accueillent avec écoute et empathie tous les clients. Fort d'un réseau partenarial particulièrement dense, le lieu est investi tout au long de l'année.

0
>> Lire la fiche
 
L'atelier économe de Pessac - 33
Afin d'aider les habitants en difficulté financière à alléger leurs factures d'eau et d'énergies, tout en encourageant le changement des pratiques et la participation active et volontaire des familles, la mairie de Pessac, via sa plateforme de services, propose à 50 foyers un «atelier économe». Identifiés et orientés par les référents sociaux, les participants à l'atelier, résidant de 13 quartiers pour la plupart classés zone urbaine sensible, suivent durant un an des séances de sensibilisation aux gestes économes organisées par les partenaires publics et privés. Ils sont par ailleurs personnellement suivis par les fournisseurs d'eau, d'électricité et de gaz afin de mesurer l'impact des nouveaux éco-gestes sur le montant des factures d'énergie.
0
>> Lire la fiche
 
Contrat social de la ville de Saint-Flour : de l'action sociale au développement durable - 15

En 2008, la municipalité de Saint-Flour décide d'impulser un projet de territoire sur la commune, structuré autour du lien social et de la solidarité. A cette fin, elle organise une large démarche de concertation avec l'ensemble des acteurs de l'action sociale qui aboutit à la définition d'un contrat social sur trois ans, autour de cinq priorités. Une quinzaine d'actions opérationnelles sont alors arrêtées, plusieurs s'inscrivant dans une logique de développement durable, c'est-à-dire « économiquement viable, socialement équitable et écologique ». Conduit à l'échelle de la commune, ce contrat social, dont la démarche fortement participative est celle du développement durable, devrait irriguer l'axe solidarité de l'agenda 21, actuellement en cours de définition au sein de la communauté de commune du Pays de Saint-flour.

0
>> Lire la fiche