Menu Contenu
Adieu monsieur Lenoir
René Lenoir, 1er président de l’Odas, nous a quitté samedi 16 décembre victime d’un infarctus à l’âge de 90 ans. Cet «avocat des exclus» avait participé à la création de notre observatoire en 1990 et en avait assuré la présidence jusqu’en 1992. Son regard bienveillant et ses convictions ont toujours guidé ses choix. C’est avec une immense tristesse que nous avons appris sa disparition. Par ces quelques lignes, nous souhaitions rendre hommage à cet homme pétri de convictions. 

>> Lire la suite...
 

Abonnez-vous!

>> en savoir plus
 
>> Consultez les dernières lettres d'Apriles
 
P’INS épingle ses lauréats
Ils sont huit porteurs de projets socialement innovants à avoir été retenu par l’Avise et la fondation MACIF, dans le cadre du programme d’accompagnement P’INS. Présents sur tous les champs de l’économie sociale et solidaire -alimentation, bâtiment, éducation populaire, lien social, développement durable, hébergement ou encore égalité des chances, ils vont bénéficier d’un accompagnement personnalisé de 8 à 10 mois, de la possibilité de solliciter des experts, d’une mise en visibilité par les partenaires de P’INS et d’un apport de 20000 de la fondation MACIF pour travailler leur changement d’échelle. Les lauréats : AGORAé, Article 1, Bou’sol, E-graine, Les Petites Cantines, Plateau Urbain, Toit à Moi, VRAC.
www.programme-pins.org
 
Abonnez-vous aux dernières actions de cette catégorie
L’Alternative urbaine : aider à la réinsertion des SDF par le tourisme solidaire
Créée en 2013, l’Alternative Urbaine permet à des personnes très éloignées de l’emploi de retrouver une activité en animant des balades touristiques dans le XXème arrondissement de Paris. Avec l’aide des habitants du quartier et de professionnels bénévoles, l’association propose un accompagnement personnalisé à la recherche d’emploi aux personnes qu’elle soutient, afin de les assister dans la construction d’un projet professionnel et leur permettre de retrouver confiance en elles.
0
>> Lire la fiche
 
La Cravate solidaire favorise l'accès à l'emploi
Afin de favoriser l’accès à l’emploi, la Cravate Solidaire collecte vestes, tailleurs, cravates, chaussures, chemises, pantalons et costumes complets auprès de particuliers ou d’entreprises pour les distribuer gratuitement à des hommes et femmes à la recherche d’un emploi. Avec l’aide de bénévoles (recruteurs professionnels, conseillers en image…), l’association propose par ailleurs un accompagnement aux personnes à qui elle vient en aide afin d’augmenter leurs chances de réussite en entretien d’embauche.
0
>> Lire la fiche
 
Nouvelle cour : la jeunesse dans la cour des grands
Afin de faciliter l’insertion professionnelle de jeunes diplômés de BTS de communication issus des quartiers en difficulté d’Ile-de-France, l’agence de communication « Nouvelle Cour », située à La Courneuve, les recrute pour une période de deux ans et leur offre ainsi une première expérience professionnelle, véritable tremplin vers le marché de l’emploi.



>>Consulter l'article de notre partenaire le Journal de l'action sociale "Pour que les jeunes des banlieues jouent dans la cour des grands
"



0
>> Lire la fiche
 
Les fabriques à initiatives accompagnent les entrepreneurs sociaux
Afin de faciliter la connexion entre des besoins sociaux, exprimés sur les territoires mais peu ou mal investis, et des entrepreneurs sociaux, volontaires mais à court d’idées, l’Avise anime et coordonne le dispositif de fabrique à initiatives dans huit régions. Portées par des structures associatives locales, les fabriques participent à la réalisation de projets entrepreneuriaux socialement innovants, en s’appuyant sur l’ensemble des ressources et compétences d’un territoire. En Aquitaine, l’Association Territoires et Innovation Sociale (ATIS) porte le dispositif.

0
>> Lire la fiche
 
Personnes âgées immigrées : un conseil de quartier vecteur du vivre ensemble interculturel
Afin de mieux connaître la situation, les besoins et les attentes des personnes âgées immigrées, le Conseil de quartier de la Roseraie, avec l’appui de la Ville d’Angers (Pôle Territorial), a effectué un diagnostic partagé. Plus qu’un simple état des lieux, cette démarche permet de rompre l’isolement des personnes âgées concernées, de favoriser le lien social entre tous les habitants et d’éveiller l’intérêt des acteurs associatifs et institutionnels sur la question des immigrés vieillissants. Elle favorise par ailleurs une forte dynamique sur le territoire, impliquant de nombreux acteurs associatifs et institutionnels de la ville, avec la mise en place d’actions concrètes d’information, de sensibilisation et d’accès au droit, en direction des personnes âgées immigrées.
0
>> Lire la fiche