Menu Contenu
Marie Françoise Fuchs, une vieillesse pleine d’avenir
A 85 ans, Marie-Françoise Fuchs n’a rien de la mamie gâteau et encore moins de la mamie gâteuse. Cheveux coupés courts, silhouette impeccable en pantalon, col roulé, elle vous accueille avec une tasse de thé et cette aisance toute naturelle des gens bien né. Dans son bureau, donnant sur la cour d’un immeuble ancien face au Louvre, les livres ont pris le pouvoir, allant jusqu’à investir le canapé. Il est vrai que cette petite femme aux faux airs de Françoise Giroud, n’est pas du genre à s’alanguir. Il y a 10 ans, à l’âge ou d’autres ressassent leurs souvenirs, elle a créé l’association Old’Up, dont elle vient de céder la présidence au Professeur Philippe Gutton. « Avec Old’Up, les vieux debout revendiquent d’être une richesse et de se sentir utiles à notre société. J’ai mis toute mes forces à faire remonter leur parole, comme je l’ai fait avant pour les femmes et les grands parents ».

>> Lire la suite...
 

Abonnez-vous!

>> en savoir plus
 
>> Consultez les dernières lettres d'Apriles
 
Appel à projet Parentalité
The Human Safety Net, la fondation du Groupe Generali, consacre un programme en faveur de l’accompagnement à la parentalité de familles très défavorisées. Dans ce cadre, un appel un projet a été lancé concernant des actions d’aide aux parents dans leur rôle éducatif, de renforcement du lien parents-enfants, de prévention de la pauvreté, avec comme objectif de redonner confiance aux familles dans leur responsabilité éducative. A l’issue de cet appel à projets, un jury sélectionnera une dizaine d’actions, qui se partageront une dotation de 300 000 euros. Les dossiers de candidature sont à retourner au plus tard pour le 15 janvier.
En savoir plus thehumansafetynet.org

>Télécharger le dossier de candidature
>Télécharger le réglement
>Télécharger le guide d'inscription
 
Abonnez-vous aux dernières actions de cette catégorie
Nouvelle cour : la jeunesse dans la cour des grands
Afin de faciliter l’insertion professionnelle de jeunes diplômés de BTS de communication issus des quartiers en difficulté d’Ile-de-France, l’agence de communication « Nouvelle Cour », située à La Courneuve, les recrute pour une période de deux ans et leur offre ainsi une première expérience professionnelle, véritable tremplin vers le marché de l’emploi.



>>Consulter l'article de notre partenaire le Journal de l'action sociale "Pour que les jeunes des banlieues jouent dans la cour des grands
"



0
>> Lire la fiche
 
Les fabriques à initiatives accompagnent les entrepreneurs sociaux
Afin de faciliter la connexion entre des besoins sociaux, exprimés sur les territoires mais peu ou mal investis, et des entrepreneurs sociaux, volontaires mais à court d’idées, l’Avise anime et coordonne le dispositif de fabrique à initiatives dans huit régions. Portées par des structures associatives locales, les fabriques participent à la réalisation de projets entrepreneuriaux socialement innovants, en s’appuyant sur l’ensemble des ressources et compétences d’un territoire. En Aquitaine, l’Association Territoires et Innovation Sociale (ATIS) porte le dispositif.

0
>> Lire la fiche
 
Personnes âgées immigrées : un conseil de quartier vecteur du vivre ensemble interculturel
Afin de mieux connaître la situation, les besoins et les attentes des personnes âgées immigrées, le Conseil de quartier de la Roseraie, avec l’appui de la Ville d’Angers (Pôle Territorial), a effectué un diagnostic partagé. Plus qu’un simple état des lieux, cette démarche permet de rompre l’isolement des personnes âgées concernées, de favoriser le lien social entre tous les habitants et d’éveiller l’intérêt des acteurs associatifs et institutionnels sur la question des immigrés vieillissants. Elle favorise par ailleurs une forte dynamique sur le territoire, impliquant de nombreux acteurs associatifs et institutionnels de la ville, avec la mise en place d’actions concrètes d’information, de sensibilisation et d’accès au droit, en direction des personnes âgées immigrées.
0
>> Lire la fiche
 
Vita’Rue: des activités au service du vivre ensemble
Afin de favoriser le vivre ensemble sur le territoire de la ville de Mulhouse, l’association Elan sportif met en œuvre depuis 2009 le projet Vita’Rue. Tous les dimanche matin de fin mai à fin juillet, l'association organise sur les berges de l'Ill des rencontres et des activités portants sur différents thèmes comme la cuisine, le jardinage, les loisirs créatifs, l’expression artistique, les activités physiques et sportives. Le projet Vita’Rue repose sur un engagement bénévole et citoyen et contribue au bien-être physique, mental et social de la population et particulièrement de ceux qui ne peuvent partir en vacances. Le succès de la manifestation permet de fidéliser et mobiliser toujours plus de bénévoles, ainsi que de développer son action à l’année avec l’arrivée d’un nouvel équipement, la Maison des Berges.
0
>> Lire la fiche
 
La main verte creuse son sillon
Afin de former et d’employer en CDI des personnes en situation de handicap, l’association La Main Verte propose à des agriculteurs donneurs d’ouvrages de la région, la réalisation de travaux agricoles en prestation. Formés et diplômés en partenariat avec l’Education Nationale, les salariés réalisent tous types d’ouvrage en lien avec les métiers de la terre. Transférable, l’initiative mise en œuvre avec le concours de la Mutualité Sociale Agricole d’Alsace (MSA) et l’Adapei du Bas-Rhin, a donné lieu à la création du concept d’entreprise apprenante. Une modélisation que la CCMSA et la caisse d’Alsace s’emploient à promouvoir à travers l’édition d’un guide très complet d’une cinquantaine de pages, également réalisé en partenariat avec la Caisse des Dépôts et le Groupe Agrica. Cette publication a pour vocation de permettre aux futurs acteurs de ce type de projet de trouver des réponses, des outils et des points de vigilance, utiles à leur réussite.

>>Consulter l'article du Journal de l'action sociale rédigé par Apriles

0
>> Lire la fiche